Le prix à payer

closeCet article a été publié il y a 4 ans 6 mois 6 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est la fin des doux temps estivaux. La reprise des hostilités si j’ose dire. Histoire de marquer cette transition quelques réflexions en vrac en cette rentrée.

FairPhone 2 smartphone libre Un FairPhone ?

Mon « vieux » Wiko Cink Peax vient de passer son troisième été. Celui-ci a d’ailleurs failli lui être fatal à plusieurs reprises. Non pas que j’ai manqué de le faire tomber ou de le noyer, je suis d’un naturel très soigneux. Mais c’est l’irritation provoquée par ses faiblesses à répétition qui lui a valu mes foudres. Autonomie en berne malgré une batterie neuve, fix de GPS aléatoire et lent, etc.

La dégradation ne date pas spécialement de cet été, mais je dirais qu’elle est lente et régulière depuis le début d’année. La faute à qui ? D’un point de vue matériel, je ne vois rien qui puisse l’expliquer. Pour l’autonomie, la faute en revient certainement aux applications. Leurs mises à jour régulières et certaines doivent provoquer une forme d’obsolescence lente de la plateforme. Si auparavant, je pouvais installer pas mal d’applications, je suis aujourd’hui contraint de les trier sur le volet. Des applications certainement plus gourmandes en CPU, RAM, etc..

Bref, la question de son remplacement m’a taraudé durant ces dernières semaines. Pour quel budget, pour quel smartphone ? La première réponse qui me vient est le FairPhone 2. Je vous renvoie à l’article du Framablog qui résume bien l’intérêt sur le papier de ce dernier.

Je dis sur le papier, car malheureusement et de l’aveu même de son constructeur, il y a des aspects dans la fabrication de ce dernier qui reste « unfair ». Non pas de la mauvaise volonté ou de la tromperie sur la marchandise, juste qu’il n’y a pas moyen de faire autrement. A moins de lever une armée et de prendre le contrôle des zones d’extractions de minerais rares.

Je ne parle pas du prix du FairPhone, je peux avoir une machine bien mieux équipée pour moins cher. Mais c’est le prix à payer pour que l’initiative soit viable. Une initiative qui a l’intérêt d’essayer d’attirer l’attention du consommateur sur ces problématiques liées à la fabrication des smartphones.

Mais ce sont des problèmes qui n’ont rien de nouvelle. On les retrouve pour tout ce qui est équipement électronique à une échelle plus ou moins importante. Nous avons tendance à l’oublier. Le smartphone et les tablettes représentent probablement un  aboutissement ultime en matière de gaspillage et de mauvaises pratiques.

En somme, la meilleure façon de rester « fair » est… de ne pas acheter de smartphone. J’avoue que l’idée m’a traversé l’esprit. Mais si je fais la somme des usages de mon smartphone, je serais obligé de le remplacer par d’autres appareils électroniques donc le bilan reste négatif.

J’ai donc à nouveau entrepris un nettoyage de mon Wiko, supprimé ce qui ne me sert pas et je vais tenter de le faire durer encore une année. Au pire des cas, j’achèterais un smartphone d’occasion. Je serais déjà un sacré extra-terrestre pour avoir gardé durant 4 ans un même smartphone. Mais c’est encore ce que je peux faire de moins pire…

Je pourrais multiplier ce genre d’exemple qui montre bien qu’a contrario de ce que l’on nous vend, tout à un prix et rien n’est gratuit. Voilà, c’est fait je deviens un vieux c…. 😀 !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

18 réponses

  1. Nicolas dit :

    Mettre le prix

    Il n’y a pas vraiment de mystère malheureusement pour avoir un smartphone « durable ».
    J’ai utilisé un iPhone 4 pendant 5ans, avec batterie d’origine, et qui a été mis à jour pendant 4 ans. Il sert toujours, même s’il nécessite évidemment la même « hygiène » que votre Wiko, puisque son système et les apps sont plus exigeante aujourd’hui qu’à sa sortie.

    Au moment de le renouveller (ca price) j’ai hésité entre un FairPhone 2 et un iPhone 5S. La philosophie du FP2, et des critiques correctes m’ont vraiment donné envie, mais j’ai finalement opté pour l’iPhone 5S, parfaitement intégré à tout mon eco-systeme Apple (Mac, iPad, Apple TV) et dont le format compact me plait bcp. Je sais qu’il sera suivi pendant encore plusieurs années par Apple, et que le matériel tiendra longtemps.

    Par ailleurs, je tiens à souligner les efforts d’Apple en terme de recyclage, qui a mis en service cette année 2 robots LIAM capables de désosser 1million d’iPhones par an (500k chacun) et que les derniers iPhones ont été conçus conjointement à ces robots, pour faciliter leur démontage.
    Un bon exemple de conception du cycle de vie d’un produit.

    Après, bien sûr, si le premier critère de choix se porte sur les logiciels libres, l’iPhone est vite disqualifié….

  2. dada dit :

    Hey,

    Si tu veux des infos sur ce smartphone, je t’invite à faire un tour sur diaspora* via le hashtag #fairphone ( https://diaspote.org/tags/fairphone mais tu peux y accéder via le pod de ton choix) pour avoir des retours intéressants !
    Se lancer dans l’aventure Fairphone, c’est pas de tout repos…

  3. Bonob0h dit :

    Au lieu d’une armée pour les matériaux il faudrait déjà réellement recycler ce qui est bien loin d’être le cas. Pourtant pour l’occident il y a des enjeux stratégique à recup les matériaux dont la chine dispose en quantité …

    Il faudrait aussi faire bouger du coté d’autres matériaux moins rares , et du coté des accus …
    Les techno sont en partie disponibles mais les acteurs en place veulent amortir leurs investissements et on du mal a sortir de l’argent pour innover ! Normal les actionnaires demandent de plus en plus de dividendes

    Par ailleurs, j’ai un peux suivi fairphone et a priori se pose des problèmes de solidité … même si je pense que ce sont les pas soigneux qui en sont aussi responsables.
    Je trouve aussi que quelque part si l’on veux faire un geste pour la planète il faut rendre son produit accessible au plus grand nombre. Or pour le moment fairphone est plutôt dans le business de l’exception / luxe des bobo écolos. Pourtant avec les marchés comme l’Inde ou l’Afrique il y a de quoi faire pour faire du raisonnable accessible au plus grand nombre et pas seulement pour une poignée d’occidentaux bobos

    Tu pourrais changer de rom pour une cyanogen ? ou autre plus libre et pas une opensource enfermée chez gogole 😉
    Pour ma par le miens a aussi presque 4 ans et celui que j’avais avant c’est ma mère qui l’utilise encore 😀 il a 6 / 7 ans 😀

  4. mips_tux dit :

    Bonjour Philippe

    Fairphone veut faire un téléphone « équitable » avec du Android dedans. C’est du équitable…. mais pas jusqu’au bout. Ce n’est pas encore un téléphone équitable. En effet cet aspect équitable ne se mesure pas uniquement qu’à la provenance des composants. Et donc pour le moment je n’investit pas dedans.

    Un accord semblait avoir été passé pour que Sailfish OS soit aussi supporté par Fairphone. Cela avait été annoncé lors de la dernière foire de Barcelone, mais rien ne se passe.

    Actuellement si je devais remplacer mon « amazing » Jolla 1, notamment en cas de casse, ce serait soit:
    – un Jolla C d’occasion acheté relativement cher chez ebay 🙁 ?
    – un Intex acheté en Inde, fatalement avec un abonnement chez Bouygues pour avoir partiellement de la 4G lte ?
    – un Oysters … (marque russe) avec Sailfish OS mais il n’est pas encore sorti 🙁 ?
    – un Puzzlephone lorsqu’il sortira dès lorsque Sailfish OS est supporté avec la couche Alien Dalvik
    – le Fairphone si d’aventures cette compagnie hollandaise finit par supporter enfin Sailfish OS (ie avec Alien Dalvik)
    – un smartphone duquel je vire Android pour y mettre cyanogenmod ?

    Bref pour rester le plus possible européen… ce n’est vraiment pas facile de nos jours.

    D’ailleurs la question de fond qui se pose: comment se fait il qu’aucune entreprise européenne soit capable de proposer une solution alternative viable à tout ce qui est proposé actuellement ? Comment se fait il que Jolla/Sailfish OS ne soit pas encouragé ?

    C’est à l’aune du problème que je rencontre pour remplacer mon Jolla 1 que je mesure le désastre industriel et économique qu’à généré l’abandon par nos entreprises et industriels de la téléphonie intelligente mobile.

  5. iceman dit :

    J’ai quand même l’impression que ça empire. Mon ZTE Blade est HS malgré un changement de batterie, soit 6 ans après avoir fait un nettoyage drastique il y a un an pour virer les mises à jours Google. Mon X10 Mini Sony avait rendu l’âme à 4 ans. Mon Z1 COmpact va sur ses 3 ans et demi et déjà un changement de batterie. Il semble costaud. Mais le Z3 Compact plus récent est une plaie avec une somme de petits problèmes sur la batterie, la charge, la stabilité de la rom, le lecteur de la SD…ça et le fait que des constructeurs comme Wiko mettent à jour le hardware plutôt que le soft, plus l’impossibilité d’utiliser pleinement sa carte SD sur certaines marques (si non rooté)…on est dans une consommation inutile et à outrance.

    Effectivement, on pourrait se rabattre sur l’occasion si au moins on avait la garantie d’un produit fiable pour 1 ou 2 ans. Ou alors on se retrouve à rester bon marché, jetable au bout de 2 ans et aller pourrir les banlieues du Ghana ou du Bengladesh.

  6. Amusant, QueChoisir (papier) de ce mois consacre un test au smartphone. Le top du moment (hors considération éthique) Samsung Galaxy S7 et iPhone 6S Plus respectivement à 719 et 969€ TTC… En mileu de gamme Samsunf Galaxy A5 2016 et HuaweiP9 Lite (399 et 299€ TTC respectivement).
    Le FairPhone 2 s’en sort pas trop mal et arrive en 18 position sur 35.

    Ils consacrent aussi un article sur les mises à jour d’Android quasi inexistante. Seul Google via Nexus, Motorola et Sony proposent des mises à jour sur leur smartphone. Comme je dis souvent, il est urgent de ne rien faire 🙂

  7. Nicolas dit :

    Alan Kay disait « People who are really serious about software should make their own hardware »

    Les vaste majorité des sociétés vendant des smartphones Androïd est composée d’entreprises de hardware, non de software, ce n’est pas étonnant que toutes ces sociétés soient à la rue sur les MàJ que propose Google (pour une période bien courte d’ailleurs…). Ils continuent à réfléchir et agir comme des vendeurs de matériel, et rien de plus.

  8. Mips_Tux dit :

    A quel prix devrait être les iPhone si l’Irlande faisait payer normalement ses impôts à Apple ?
    Peut être que si nous avions les vrais prix, notre industrie du smartphone s’en serait sortie un peu mieux.
    L’éthique commence aussi dans la fiscalité ….

  9. Bonob0h dit :

    @ Nicolas … sont elles a la rue coté Maj d’Android ? Vraiment ? ou n’est-ce pas une volonté d’obsolescence programmée pour vendre de revendre sans fin ?

    D’un autre coté que fait le libre pour simplifier la vie des utilisateurs à changer de rom ou faire des rom qui s’installent en 2 clic avec en amont la récup des infos dans la foulée ?

    @Mips_Tux … quelle « notre industrie » ? Y a encore une indus du hard en occident ?
    Pourtant avec la robotisation, les couts de transports qui augmentent, etc … il y aurait de quoi faire aussi cher voir moins que la main d’œuvre chinoise …
    Quand à la fiscalité c’est effectivement un problème, mais pas facile quand déjà plus de 140 000 Français pas forcément les plus riches sont aussi des évadeurs fiscaux etc …

    @Philippe .. urgent de ne rien faire … mais important de se bouger autrement 😉

  10. brousse.ouillisse dit :

    Je découvre votre blog par hasard et je constate que vous avez le même ressenti que moi avec mon Xperia Z1 compact, qui a passé son 3ième été également.
    Et j’ai décidé…de ne pas l’activer avec un compte Google. Pour cela, avant de faire une réinstallation, j’ai utilisé APK extractor pour récupérer les fichiers de toutes mes applications. Ensuite, j’ai lancé la réinstallation from scratch. Sur Android 5.1, le Sony tente par des biais psychologiques (absence de boutons, etc.) de m’obliger à entrer un compte Gmail, mais on arrive à initialiser le terminal sans. Ensuite, on active l’autorisation d’installation des applications non-certifiées dans la Sécurité des Paramètres et on peut installer les apk, sauvegardés sur la SD card auparavant. Je finis par la désinstallation de logiciels tiers inutiles et je désactives les applications installées par Sony qui ne m’intéressent pas.
    Et là, je constate 3 choses:
    1/ j’ai regagné de la puissance (rendu de montage vidéo), de la réactivité sur beaucoup d’applis.
    2/ plusieurs applis ne fonctionnent plus (Mappy GPS free)
    3/ certaines applis demandent la Mise à jour des Google Play services pour pouvoir fonctionner (splash screen au lancement) mais fonctionnent quand même, sauf Deezer
    J’ai donc récupéré via APKmirror une version des Services Google, l’application qui permet l’accès aux applis à de nombreuses API crées par Google.
    Depuis (hier), je n’ai pas constaté de décharge batterie différente d’auparavant.

    Evidemment, l’expérience utilisateur est moins bonne. Comme Gmail est ma messagerie principale (what?), j’ai utilisé F-Droid, le magasin d’applications libres, pour installer quelques applications alternatives. En l’occurence, j’utilise GApps Browser, qui permet l’accès à Gmail, Keep, Maps, Youtube (mais j’utilise l’appli de base, sans me logguer), Calendar, mais c’est bien moins rapide que les applis.
    Sachant que j’utilise Ghostery, un navigateur anti-mouchars plutôt que Chrome.

    Evidemment, Google connait très bien mon terminal, puisque je l’utilisais normalement avant…et les Google services sont là pour nous espionner et aider les applis à nous espionner. Sans parler de Sony. Mais j’ai changé le clavier par défaut (si

    Sinon, côté Fairphone, on peut aussi regarder notre nombril: la plupart des Geeks que nous sommes adorons frimer avec un nouveau smartphone. alors que patienter 3 ans n’est pas la mer à boire, sauf si Google entretient l’inflation des applis. Au passage, pour moi, Android est bien basé sur du libre, il faut juste séparer le bon grain de l’ivraie, càd séparer les composants de base, qui ne sont pas toujours installés par les constructeurs, des applis Google, qui sont imposés par Google et obligatoires pour vendre un smartphone sous Android.

    Je crois cependant que côté industrie, le côté « fair » n’interesse personne, car tout le système économique est désormais lancé dans la course et de faire sa révolution numérique et donc veut absolument sa part de données clients, parfois pour simplement assurer sa survie (je pense à nos PME/PMI ).

    C’est d’ailleurs un problème, car comme d’habitude, des industriels essayent de s’accaparer une exclusivité, je pense à Facebook qui veut faire son web à lui, mais aussi à toutes les boites qui imposent l’usage d’une application, alors qu’on pourrait très bien utiliser un site web…mais ils ne pourraient pas récupérer autant de données !

  11. @brousse.ouillisse
    >je pense à Facebook qui veut faire son web à lui
    Ho que oui, même son web en 3D 🙂
    Demain nous n’irons plus SUR Facebook, mais DANS Facebook

  12. Bonob0h dit :

    @brousse.ouillisse faut pas amalgamer Libre et Opensource qui plus est enfermé dans des services …
    Sinon rien n’est acquis … pour information les ventes de smartphone, tablette et ordi baissent … ça veux dire que le modèle commence à être a bout de souffle … donc même si y a pas urgence à faire il est important de faire … autrement … Reste à ce que ceux qui critiquent le système se bougent … en rejoignant ceux qui proposent autrement ! L’auteur de ce blog est une des portes d’entrée 😉

    @Philippe et même le Pape se fait berner 😉 https://twitter.com/bonob0h/status/770295780477403138
    Bientôt les catho devront payer FB pour aller au ciel en 3D 😀

  13. brousse.ouillisse dit :

    @Philippe Scoffini:

    D’autant qu’ils utilisent l’infrastructure du web sans rien lui donner en retour…quand au contenu, il ne met pas en avant les progrès de l’humanité…quand je vois certain(e)s qui passent leur journée dessus…Ok, pour quoi faire, pour dire quoi ?

  14. Nicolas dit :

    @MIPS-Tux

    Si seulement l’éthique se limitait à la fiscalité….

    J’aimerais bien qu’un spécialiste fasse le calcul. Pour avoir une idée.
    Il y a quelques chiffres dispo à droite à gauche mais je ne me risquerai pas à un calcul hasardeux

    En tout cas je préférerais qu’Apple paie ses impôts, qui servent à la colectivité, plutôt que de verser des dividendes à une poignée de personnes qui n’en ont pas besoin…

    Et si on montait une SCOP pour concevoir et vendre des ordinateurs sous Ubuntu ! 🙂

  15. Pataclop dit :

    Le Fairphone 1 était bien tentant. Le 2 l’est aussi (et il fourni aussi une version d’Android sans les GApps, pour le côté « équitable » !). Mais bon, mon Galaxy S1 (oui le 1) fonctionne toujours (et il doit bien avoir plus de 5 ans !) donc j’attends le Fairphone 3 !
    Passant mes journées, et souvent mes soirées, devant un PC, il est tentant de se passer de smartphone pour retrouver avec juste un « phone », mais rien que pour les utilisations ponctuelles que l’on peut avoir du côté smart, franchir le pas est assez compliqué.

  16. Je me retrouve un peu dans cette situation. Je souhaite changer mon Galaxy S3, acheté sur le bon coin, mais je le garde par manque de sous. Mon conseil, c’est d’acheter du haut de gamme d’occasion compatible CyanogenMod (voir la liste des appareils supportés sur le site) et ensuite le flasher sans les Gapps bien sûr pour que la batterie tienne plus longtemps suivant l’utilisation de la personne. Y en a qui ne pourront pas se passer du play store.
    Sinon autre piste, acheter directement des smartphones livrés avec CyanogenOS et les flasher avec CyanogenMod pour ne pas avoir les apps microsoft.

    Un choix d’une dizaine de smartphone directement sous CyanogenOS :
    https://cyngn.com/get-cyanogen-os

  17. Matthieu dit :

    Le fairphone, ça me tentait bien aussi, mais je n’ai pas les moyens… Et c’est introuvable d’occasion.
    Il y a 2 ans, j’ai donc acheté un Galaxy S4 d’occasion, parce que j’avais lu qu’il se « bricolait » facilement. Le fait de pouvoir le réparer pièce par pièce est un critère important pour moi. Effectivement, j’ai réparé l’écran qui était cassé lors de l’achat (donc moins cher), et lorsqu’il m’a lâché fin juin, j’ai racheté une carte mère, et je continue avec un téléphone comme neuf !
    Et quitte à devoir tout réinstaller, j’ai commencé par CyanogenMod13, sans les chevaux de Troie de google… C’est le top ! 😉

  18. Jyt dit :

    Je vends un fairphone 2 acheté en décembre, il y a un deuxième écran (envoyé par le sav) avec et le tout est quasi neuf. Il appartenait à mon père hospitaliser depuis et qui ne s’en servira plus.
    La somme d’argent que j’en retirai me servira pour m’aider à payer la maison où il va être placé.
    Il est garanti jusqu’en décembre 2017.
    Faites vos offres à jytoub@yahoo.fr
    Merci