2015, 2016, passage obligé

closeCet article a été publié il y a 5 ans 2 mois 4 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

2016Un nouveau cap de passé, une année de plus, ça s’est fait pourrait-on dire, passons à la suite. Si je regarde dans mon dos, j’avoue que je ne retiendrais rien de bien extraordinaire de cette année.

Sur le plan personnel, tout est stable et c’est déjà très bien, pas de gros accident, rien qui n’ait pu être géré. Côté boulot, 2015 fut une année de transition avec une part croissante de au détriment du conseil pur. J’ai pas mal investi en terme d’apprentissage sur des logiciels comme Dolibarr ou Owncloud, migré mes serveurs d’OVH chez Online et appris pas mal d’autres choses côtés Debian ou CentOS plus récemment.

Mais cette année 2015 me laisse aussi un goût d’inachevé, plein de projets que j’aurais voulu mener que ce soit sur le plan personnel avec l’écriture d’un web-roman ou professionnel. L’obligation d’arbitrer sans cesse entre les impératifs familiaux, professionnels, associatifs, me laisse finalement peu de marge de manœuvre.

Et surtout, je veux me garder un tout petit peu de temps juste pour moi, pour poser mon cerveau, et m’occuper de ce corps qui vieillit et qui a besoin qu’on l’entretienne s’il doit durer encore longtemps. Il faut faire du sport (4 à 5 heures par semaine, il le mérite bien et l’endorphine c’est très bon pour les neurones), se coucher et se lever à heure régulière, bref des contraintes que je me félicite de m’appliquer depuis un an malgré leur impact sur le reste.

Bref tout avance lentement. Évidemment ce n’est que relatif. Je suis un impatient mine de rien, mais je me soigne. J’apprends de plus en plus avec la cinquantaine qui me guette à relativiser. Il faut du temps et parfois beaucoup de temps pour voir des projets aboutir. Il faut savoir l’accepter et ne pas s’en rendre malade. L’important est de se tenir à ses objectifs et d’avancer pas à pas…

Nous vivons dans un monde qui veut absolument tout rendre instantané. Non à la frustration. Je veux quelque chose ? Je me connecte à un site de vente en ligne, je remplis mon panier, je donne mon numéro de carte bancaire, je demande la livraison le lendemain et le tour est joué. Mais la frustration, c’est finalement quelque chose qui vous construit. Il suffit de voir ce que deviennent ces gamins qui n’ont jamais connu ce sentiment pénible..

En 2016, je vais essayer de continuer cette lutte contre moi-même pour ralentir le temps et acceptez que les choses ne se fassent que lentement. Il y a pourtant des sujets où bien au contraire il faudrait s’activer.  La montée en puissance probable en 2016 de tout ce qui touche à la réalité augmentée avec au premier rang Facebook qui compte bien y enfermer son milliard d’utilisateurs dans ses nouveaux outils. Pas grand monde pour bouger là-dessus côté logiciel libre (le vrai, pas l’open source façon Google qui se porte à merveille). Des années plongées dans la remédiation semblent avoir éteint toute volonté de faire bouger les lignes et les modèles de développement. Nous verrons si de nouvelles approches peuvent en 2016 aboutir à quelque chose.

Ça me ramène à mes deux projets de la rentrée, le GIE d’hébergement pour logiciels libres et le fonds de dotation pour financer ces derniers. Je doute que les deux puissent sortir en 2016, si un seul déjà voyait le jour ce serait bien beau…

Je m’en arrête là. J’entends déjà Thierry me dire jeudi soir au bar de l’AMAP (oui on a un bar à notre AMAP) que j’ai écrit pour ne rien dire 🙂 . Il aura raison. Tiens voilà une autre bonne résolution pour 2016. Serrez des mains, parlez à des gens, oubliez un temps cet intermédiaire virtuel qu’est l’internet, ses emails, ses réseaux sociaux. Dites bonjour à votre voisin, souriez-lui même s’il vous casse les pieds avec sa TV au son trop fort. Il en sortira peut-être quelque chose.

Meilleurs vœux à toutes et à tous pour cette année 2016, prenons le temps de vivre et de faire,
n’oublions pas de donner lorsque l’on reçoit, c’est essentiel !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

7 réponses

  1. david96 dit :

    Avoir du temps est un luxe énorme pour une société de consommation.
    Je te souhaite sincèrement d’y arriver ^_^

    Bonne année à tous et merci à toi Philippe de continuer, j’aime bien tes billets 🙂

  2. Cascador dit :

    Bonne année et bonne santé Philippe ! Et de la réussite dans tes projets !

    Tcho !

  3. Denis dit :

    Tous mes vœux pour 2016 !

  4. Franceschini dit :

    Merci beaucoup pour vos articles, bonne continuation
    et belle réussite dans la nouvelle année.
    @ndre

  5. Bonob0h dit :

    @Philippe
    Ce n’est pas un milliard pour Facebook. Ils 1,5 soit 70% des 2 milliards internautes du monde entier et 50% de presque 3 Milliards de Mobinautes !
    Le Milliard est seulement celui de ceux qui se connectent et utilisent au moins une fois par jour.

    Il faut aussi informer tes lecteurs que Mark Zuckerberg ne compte aussi ni plus ni moins que de faire un Web en 3D qui ne dépendra que de lui !

    Il semble même que cela en soit au point de faire peur a Google ! Il y a a peine deux mois sans le claironner Google vient de mettre des billes dans le nouveau projet du créateur de Second Life qui s’en est fait débarqué en 2010 ! Même Linden Lab semble aussi se poser des question puisque eux aussi, en retard, viennent de mettre de bille dedans !

    Or le projet de Zuckerberg qui s’est lancé début 2014 est plus avancé que celui de l’ex linden !
    Surtout c’est plus facile de faire mettre un pied en 3D à ses abonnés captifs et déjà en réseau qu’a ceux qui viennent chercher une info sans êtres une communauté !

    Pendant ce temps, dans un récent évent du Libre / Opensource, des acteurs de l’organisation ont préférer effacé le problème, en rayant une conférence qui devait évoquer ce futur très proche tsunami possible, et proposer de mobiliser pour faire mieux que du seul Web en 3D,

    Sinon faut pas être pessimiste 😉
    Il y a bien parmi tes lecteurs quelques uns qui pourraient faire bouger le Fond d’Innovation et le GIE de serveurs 😉

  6. Pascal Kotté dit :

    Salut et toute bonne année Philippe 😉

  7. Jonas dit :

    Bonjour Philippe,
    C’est toujours un plaisir de te lire.
    On a à peu près le même age et je te rassure, bien que n’étant pas (encore ?) à mon compte contrairement à toi, j’ai beaucoup de mal à m’organiser pour faire 4 ou 5 heures de sport par semaine…
    En tout cas, je te souhaite une bonne année et de la réussite dans tous tes projets.
    A très bientôt.
    Jonas.