Debian 7 ou Ubuntu 12.04 ? Finalement encore Ubuntu

Le 5 mai, 2013 • Catégorie: Dans la pratique, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 1 an 5 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Face à une instabilité croissante de mon ordinateur portable,  je me devais de faire quelque chose. Ne disposant pas face à ces plantages des nerfs et des connaissances suffisantes pour les résoudre, il ne me restait plus qu’ à assumer une erreur de casting et l’option de la réinstallation. Oui, mais de quoi ? Souhaitant rester sur une distribution basée sur Debian, j’avais arbitrairement arrêté mon choix entre Debian 7  ou… Ubuntu 12.04, deux versions « stable ». Compte-rendu de mes cogitations et tests…

Petit rappel

Voilà un peu plus de six mois que j’ai changé d’ordinateur portable. Une machine sur laquelle, je passe un bon nombre d’heures tous les jours et qui me permet de gagner accessoirement mon pain quotidien. A l’époque mon choix s’est arrêté sur Ubuntu 12.10. Debian 7 alors encore en phase de maturation n’avait pas voulu fonctionner de façon satisfaisante. Au passage, ce fut aussi l’occasion d’expérimenter six mois de vie commune avec le fameux bureau Unity.

Mon ordinateur portable est récent, une configuration à base icore 7 avec le fameux système à double carte vidéo Nvidia Optimus dont j’ai déjà pas mal souffert dans le passé, mais qui m’est indispensable pour mes activités dans le Web3D++. Mais à ce jour Bumblebee fournit une très bonne réponse à cette problématique.

Contexte & élimination

Si au début tout allait pour le mieux, la stabilité de la machine s’est petit à petit dégradée. Difficile de dire pourquoi, je n’ai pas changé ni ajouté grand-chose dessus. Mais un LibreOffice qui vous claque entre les doigts régulièrement emportant une partie de votre précieux travail ; cela devient pénible à la longue.

Avant de mettre tout cela sur le dos d’une Ubuntu qui serait mal finie, je me devais d’un minimum d’honnêteté envers cette distribution GNU/Linux. Tout d’abord, mon choix de ne pas utiliser la version stable a probablement été une première erreur. Les versions intermédiaires d’Ubuntu sont de toute façon vouées à devenir de simples laboratoires. Inutile donc d’en attendre de la stabilité. Je suis donc sur le principe responsable de mes problèmes.

Une fois cette prise de conscience effectuée que me reste-t-il comme choix ?

Sachant que je ne souhaite pas sortir de la famille Debian,  la voix de la raison me pousse donc vers la Debian pure, d’autant que la version 7 est quasiment terminée. L’autre choix est celui de la version stable (on dit LTS chez eux) 12.04 d’Ubuntu. Quant à Mint, je l’élimine, car juste une surcouche d’Ubuntu. Je caricature, mais mis à part ses bureaux alternatifs, je ne vois pas sa plus-value. Ces choix sont personnels et totalement arbitraires évidemment.

Debian 7 : Installation et résultats

Il me faut environ deux bonnes heures pour reconstituer mon environnement de travail complet. Ce qui en soi est un point très positif. Mais soyons clair, pour cela il m’aura fallu activer les dépôts « non-free » et user de « trucs » de barbu comme le « pinning » pour ajouter le dépôt experimental. Un paradoxe quand même lorsqu’on cherche la stabilité. Cependant, je n’en fais usage que pour disposer des dernières versions d’Icedove (Thunderbird sur Debian) et d’iceweasel (Firefox pour Debian). L’installation de Bumblebee se fait en deux minutes grâce au dépôt prévu pour Debian.

Mais je suis joueur et le vieux Gnome 3.4 ne me fait pas très envie et me vient alors l’envie de tester Cinnamon. Ni une, ni deux, un tutoriel m’indique le dépôt à ajouter, j’installe, je ferme et ouvre une session Cinnamon et ça marche. Ça fait plaisir et j’avoue être séduit.

Maintenant le grain de sable : le touchpad mal géré. En gros pas moyen de faire de sélection de texte (bouton gauche appuyé et glisser en simultané). La souris ne bouge pas… Seul contournement que je trouve : installer une version 3.8 du noyau Linux depuis le dépôt experimental. Là ça fonctionne.. Enfin, pas le Bluetooth qui fait exploser le noyau lorsqu’il m’arrive de l’éteindre et de le rallumer lorsque je perds la connexion avec le clavier externe (ce qui arrive plusieurs fois par jour lorsque je laisse mon portable inactif). Fin du test.

Ubuntu 12.04

Il me faut à peu près le même temps pour installer et configurer mon environnement de travail. La mise en place de Bumblebee demande un peu plus de travail. A l’installation, un package nvidia-current est mis en place, ce qui provoque un démarrage en mode 2D d’Unity. Il me faut le retirer et réinstaller Bumblebee pour que tout rentre dans l’ordre.

J’installe aussi Cinnamon, car je vais faire un bout de route avec cet environnement qui m’a séduit. Pas de problème pour le touchpad : je peux activer/désactiver à volonté le Bluetooth sans plantage… Bref rien à redire.. Fin du test.

Conclusion comme toujours provisoire

J’écris cet article sous Ubuntu 12.04. Debian 7 n’a pas démérité loin de là. Je dirais même que le couple Debian 7 (avec dépôts non-libre) + Cinnamon, que je destinerais à des ordinateurs plus conventionnels que mon portable, forme un couple particulièrement pertinent. A se demander toujours pourquoi Mint n’a pas fait ce choix. On peut d’ailleurs noter l’entrée de Cinnamon 1.7 dans le dépôt « unstable ».

Reste à la version « stable » d’Ubuntu à faire ses preuves dans les mois qui viennent. Même si je continue à ne pas être un fan de Canonical et sceptique sur son avenir, il n’en reste pas moins que sa distribution demeure encore à mon sens incontournable pour son support « par défaut » du matériel.

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    26 Commentaires»

    1. phil
      5 mai, 2013 à 21h21

      Bonsoir

      Je vous rejoins concernant libre office: plus d’une fois j’ai eu des paragraphe effacés sans raison pertinente.
      Concernant les distributions Linux je reste sous linuxmint et la (méconnue et mal aimée) Opensuse.

    2. Frederic Bezies
      5 mai, 2013 à 21h32

      Pour LibreOffice, Writer plante parfois, c’est un bug que j’ai pu voir sur les versions 4.0, 4.01 et 4.02. Peut-être que la 4.03 corrigera ce bug.

      En ce qui concerne Bumblebee, c’est une « merde » sans nom à utiliser.

      OpenSuSE ? La distribution communautaire de Novell ? Méconnue ?

      LinuxMint ? La distribution qui a raté l’occasion de se détacher d’ubuntu et d’avoir une base plus « saine » ?

      « Reste à la version “stable” d’Ubuntu à faire ses preuves dans les mois qui viennent. Même si je continue à ne pas être un fan de Canonical et sceptique sur son avenir, il n’en reste pas moins que sa distribution demeure encore à mon sens incontournable pour son support “par défaut” du matériel. »

      Surtout qu’elle utilise un noyau linux 3.8, donc toute distribution avec le même noyau aura un support matériel presque équivalent.

      Enfin, je dis cela, hein…

    3. Philippe
      5 mai, 2013 à 21h48

      @phil & Fred : pour Libreoffice, le soucis était avec une 3.6, pas la 4… Sur Ubuntu 12.04 c’est une 3.5.7.2 Pas jeune, mais si elle plante pas ça suffit largement à mes besoins…

      @Fred : Ubutnu 12.04, un noyau 3.8 ? visiblement non…
      #uname -a
      Linux od-psc 3.5.0-28-generic #48~precise1-Ubuntu SMP
      Pour Debian 7 on est sur 3.2 ceci explique cela…

      D’ailleurs ce problème de version de Linux est vraiment au cœur des soucis des distrib à mon avis. Trop vieux, la distrib ne peut pas fonctionner sur du matériel récent. Trop récent et on doit se coltiner les versions toutes fraîches des distribs donc pas stable.
      Enfin je dis cela hein… ;-)

    4. Hervé Renault
      5 mai, 2013 à 22h15

      Bonjour

      je réagis à propos de « je suis joueur et le vieux Gnome 3.4 ne me fait pas très envie ».

      Gnome 3 n’est tout de même pas si vieux !

    5. Philippe
      5 mai, 2013 à 22h19

      @Hervé, Je faisais référence à la version 3.4 qui est sortie depuis déjà quelques temps :-) On en est à la 3.8

    6. Frederic Bezies
      6 mai, 2013 à 08h47

      J’avoue que j’avais mal lu. Je pensais que tu parlais de la 13.04, sortie avec un noyau 3.8.

      Dommage que la 3.5.7 soit abandonnée au niveau support technique.

      Et je t’avoue qu’avec mon Archlinux, ce problème de versions de noyau ne se pose plus, mes machines utilise le noyau linux 3.9, LibreOffice 4.0.2, Gnome 3.8, etc…

      Enfin, il faudra voir ce que donne les backports d’ici un mois ou deux sur la Debian Wheezy, ne serait-ce que pour un noyau LTS 3.4.

    7. Philippe
      6 mai, 2013 à 09h13

      A suivre effectivement

    8. Ghis
      6 mai, 2013 à 09h38

      Salut Philippe,
      « Je dirais même que le couple Debian 7 (avec dépôts non-libre) + Cinnamon, que je destinerais à des ordinateurs plus conventionnels que mon portable, forme un couple particulièrement pertinent. A se demander toujours pourquoi Mint n’a pas fait ce choix.  »
      T’as LMDE (linux mint debian edition) qui fait ça. Ça va chez nous il tourne pas mal, rien à redire.

    9. Philippe
      6 mai, 2013 à 09h45

      @Ghis, oui mais c’est basé sur du Debian testing. J’ai vécu plus d’un an avec Debian testing et bon de temps en temps ça casse quand même. En novembre lors de mes essais, c’était même pas bon du tout…
      Mais de toute façon tout ça c’est dépendant de la machine utilisée… Ce qui marche pour l’un ne marche pas forcément pour l’autre… Ce qui reste un des freins à la généralisation d’une distrib Linux. Seul Canonical a réussi à s’en approcher et encore pas toujours

    10. Ghis
      6 mai, 2013 à 10h04

      Ah ok. Yep du cinamon par défaut avec une debian stable ça pourrait être pas mal.

    11. Philippe
      6 mai, 2013 à 10h07

      Et un kernel, iceweasel,icedove et qques applis « mainstream » aux versions choisies pour leur stabilité via les backports, je crois qu’on a du bon :-)
      Reste plus qu’a packager et rendre sexy et on tue Windows :-)

    12. Ghis
      6 mai, 2013 à 10h43

      Voilà :) Mais on a aussi Emmabuntu (mais basé sur ubuntu 12.04.2) pour tuer Windows. Maintenant ça serait plus Emmabuntu que je mettrai à une personne non familiarisée avec les OS libres.

    13. Seb
      6 mai, 2013 à 21h07

      Personnellement, après avoir vu ubuntu se dégrader à petit feu (problemes de stabilité, lenteur) j’ai opté pour Crunchbang et là c’est un pur régal depuis un an (stable et hyper léger avec le bureau openbox), mon vieux thinkpad t61 a ressuscité!

    14. Nassim
      8 mai, 2013 à 09h15

      Personnellement, je ne sais pas si j’arriverais à quitter un jour mon Archlinux, le rolling release offre tellement de confort, surtout pour une machine personnelle.

      Pour une utilisation serveur, j’ai tendance à abandonner Debian pour des distributions comme Gentoo ou Ubuntu LTS Server Edition… voir même CentOS 6.

    15. herisson
      8 mai, 2013 à 12h59

      « Quant à Mint, je l’élimine, car juste une surcouche d’Ubuntu. Je caricature, mais mis à part ses bureaux alternatifs, je ne vois pas sa plus-value. »
      Pour voir la « plus value », on peut par exemple voir le gestionnaire de mise à jour avec des niveaux de criticité (dans préférence) et les niveaux 4 et 5 ne sont pas proposés par défaut et donc les évolutions de noyau ne sont pas automatiques ce qui peut expliquer que sur 5 PC sous Mint, je n’ai pas de retour sur les instabilités apparaissant au fil du temps (Cinnamon 1.6 est parfois un peu instable mais dès l’installation ;-)).

      En cherchant l’info sur le net, on voit bien que Mint est basé sur Ubuntu mais n’est pas une surcouche et ajoute des fonctions (Nemo par exemple mais aussi le gestionnaire de MaJ ou de personnalisation). Personnellement je ne vois pas « la plus value » de Ubuntu + Cinnamon par rapport a Mint avec Cinnamon nativement intégré. Un éclairage ?

    16. Greguti
      8 mai, 2013 à 12h59

      Hello,

      ancien linuxien, je tourne sous Mac depuis 4 ou 5 ans (un Macbook Pro de 2009 et un Macbook Air de 2012) et j’utilise LibreOffice chaque jour pour mon travail. J’ai noté des plantages récurrents depuis que je suis passé à la version 4.x, alors qu’auparavant c’était super stable. L’utilitaire de récupération de LibreOffice m’a toujours permis de récupérer mon document, à l’exception du dernier paragraphe saisi. J’espère bien qu’une mise à jour prochaine rendra le logiciel plus stable !

      Concernant Linux, le dernier portable de Dell sous Ubuntu m’a l’air bien alléchant, même si mon Macbook Air est incroyablement satisfaisant en situation de mobilité (ouverture en 2 secondes, répond au doigt et à l’oeil, rien à configurer pour que tout fonctionne, etc.).

    17. Philippe
      8 mai, 2013 à 21h41

      @herisson : Ubuntu + Cinnamon ou Mint avec Cinnamon c’est un peu comme les goût et les couleurs… Je ne nie pas l’intérêt des niveau de priorité sur les mises à jour c’est une bonne idée, d’autres dirons que c’est pas « secure » :-)
      Perso je préfère être sur la distrib « mère » c’est un parti pris.

    18. Jean-Baptiste Faure
      9 mai, 2013 à 16h17

      Bonjour Philippe,

      Si tu as des soucis de plantage avec la version de LibreOffice fournie par ta distribution, tu devrais essayer la version Linux générique. Si j’en juge par les messages que je vois sur le forum ubuntu-fr et sur nos listes de discussion, bien des soucis avec la version fournie par Ubuntu disparaissent en passant à la version Linux générique disponible sur le site LibreOffice.

      Et puis n’hésite pas à venir demander de l’aide sur les listes francophones ad-hoc, il y a plein de gens très compétents et utilisant toutes sortes de systèmes et de machines. Il y a aussi le canal irc #libreoffice-fr.
      Pour ma part je n’ai jamais perdu de fichier avec LibreOffice, sauf une ou deux fois lors de tests d’une version de développement. Mais c’est le job de ceux qui testent les versions de développement. Et quand on joue avec ces versions de développement on travaille sur des copies.

      Pour terminer une astuce. Il faut activer la copie de sauvegarde : menu Outils > Options > LibreOffice > Chargement/enregistrement > Général -> cocher la case « Toujours créer une copie de sauvegarde ».

      PS. : LibreOffice 4.0.3 a été publié aujourd’hui …

      JBF

    19. Philippe
      9 mai, 2013 à 18h53

      @ Jean-Baptiste Faure : merci pour cette astuce et ce commentaire sur LibreOffice car une ou 2 fois sous Opensuse j’ai eu des paragraphes effacés sans raison apparente…

    20. Philippe
      9 mai, 2013 à 20h20

      @Jean-Baptiste Faure :
      sudo apt-get remove libreoffice*.*
      et installation de la 4.0.3 à partir des packages Deb fournit sur le site :-)

    21. Jerome BAPTISTE
      14 mai, 2013 à 17h31

      Bah voilà j’arrive à la fin des commentaires pour voir comment installer LibreOffice 4.0.3
      Perso j’ai fait un sudo synaptic
      désintall libreoffice-base

      Récupération des fichiers (il y en a 3, 1 pour les fichiers de base, et 2 pour les trads) sur le site libre office
      lecture du README en gros faire un sudo dpkg -i *.deb dans tous les répertoires qui trainent une fois les archives tar.gz dépacké !! et ça fonctionne pour le moment sans plantages

    22. Philippe
      17 mai, 2013 à 21h50

      Bon ben même avec la 4.03 officiel, c’est pas encore ça.. Un document de 17 pages et ça rame, ça rame, mon curseur se déplace à la vitesse d’un escargot et libreofffice mange un core à lui tout seul… je dois être maudit…

    23. yop
      1 août, 2013 à 01h20

      rahhhh comment tu te fait chier !

      essai de passer sous mac si tu veut absolument un terminal , sinon fedora ou centos c en general bien plus stable que debian/unbutu pour un poste client

    24. Philippe
      1 août, 2013 à 10h03

      @Yop, j’ai déjà utilisé Fedora pendant plus d’un an. C’est tout aussi stable que Debian ou Ubuntu et les cartes graphiques NVidia Optimus tout aussi difficile à gérer :-) Pour moi pas de différence.
      Quand à passer sur Mac et sa prison dorée (du bon matos avec un bon os), même pas en rêve :-) .

    25. lambertini
      16 octobre, 2013 à 11h02

      bonjour je suis sur Ubuntu et j’ai un problème depuis peu je n’arrive pas a repassé en mode graphique .le problème je suis en mode console on me demande mon login et mot de passe mais le problème et que je n’arrive pas a entré mon mot de passe les touches que tapent ne passe pas hors pourtant cela marche bien j’arrive a entre le login mais pas le mots de passe aidé moi svp

    26. Jaide
      22 novembre, 2013 à 14h14

      @lambertini;

      Quand tu tapes le mot de passe le curseur ne bouge pas, mais ce que tu tapes est pris en considération, c-a-d tu tapes ton mot de passe puis tu valide (la touche ENTER) et ça passe.

      Mieux vaut tard que jamais.