Une petite voiture à hydrogène pour la ville aux spécifications ouvertes

closeCet article a été publié il y a 15 ans 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

hydro-city-car

Voila un autre projet de voiture dont les spécifications sont ouvertes. Je vous avais déjà présenté un projet similaire de véhicule urbain OScar.

Ce véhicule a été conçu par les Université d’Oxford et de Cranfield en Angleterre. La société Riversimple projette de lancer la production de celui-ci. Les spécifications sont disponibles sur le wiki de la fondation 40 Fires.

40 Fires Foundation a pour objectif de permettre le développement de véhicules énergétiquement  efficace au bénéfice de l’ensemble de la planète. L’ensemble du site est placé sous une licence CC BY-NC. Pour les puristes, il ne s’agit donc pas d’un projet Libre à cause de la clause NC interdisant une utilisation commerciale.

photo_1245162430953-1-0

Il s’agit d’un véhicule propulsé à l’aide de moteurs électriques dont l’énergie est produite à partir d’hydrogène. Sa taille est approximativement celui d’une Smart Fortwo. Elle pèse environ 350 Kg et peut atteindre une vitesse de 80Km/h avec une autonomie de 320Km. Autre particularité technique, les roues sont équipées chacune d’un moteur électrique.

Michelin travaille également sur un projet de moteur roue électrique sous la dénomination d’Active Wheel. Un concept qui permet de simplifier la conception des voitures et qui peut même s’adapter sur un véhicule thermique éliminant ainsi son moteur à essence.

Le mode de commercialisation est également original car Riversimple prévoit de louer la voiture pour une durée de 20 ans. Cette location incluant le « carburant ». Il faudra cependant quelques changements de mentalité pour permettre à nos contemporains d’envisager de garder un même véhicule durant aussi longtemps à moins que ce véhicule ne soit qu’à destination de collectivité locales souhaitant mettre en location un parc de véhicule urbain propre.

Riversimple travaille actuellement sur une dizaine de prototypes et espère trouver un partenariat avec une ville pour lancer ce véhicule et l’infrastructure de production d’hydrogène correspondante.

Cependant la voiture à hydrogène n’a plus forcément la cote compte tenu des infrastructures et de l’énergie nécessaires à sa production. De plus le président américain Obama vient de stopper les financements fédéraux au développement de la voiture à hydrogène. Il n’en reste pas moins que l’ouverture du projet permettra probablement son adaptation à d’autres sources de production d’électricité.

[Source]

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.