Edito vidéo du 6 avril 2012 – Linux et ses contributeurs

Le 6 avr, 2012 • Catégorie: En bref, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 2 ans 8 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.



Retrouver cette vidéo et d’autres sur le site d’Intelli’N TV

Transcription du texte de la vidéo

Bonjour à toutes et à tous pour cet édito vidéo du 6 avril 2012, je vais vous parler aujourd’hui de Linux, car la Linux Fundation a publié son rapport annuel, qui présente des chiffres sur les contributeurs au projet.

Linux, c’est ce que l’on appelle un noyau de système d’exploitation qui permet aux applications de dialoguer avec le matériel et entres-elles. C’est un élément fondamental et que l’on retrouve dans beaucoup de dispositifs comme les navigateurs GPS, les smartphones utilisant Android, à tel point que, comme la prose de Monsieur Jourdain, vous en utilisez sûrement sans le savoir.

C’est un projet collaboratif et on a un certain nombre d’entreprises qui y contribuent, mais aussi des personnes que l’on ne sait pas identifier. C’est un peu la magie de l’open source et du logiciel libre. On a peut-être des contributeurs qui font des améliorations sur le noyau sur leur temps libre. Ces derniers représentent tout de même près de 16% des contributions. On trouve ensuite des sociétés comme Red Hat qui contribuent à hauteur de 10%, suivies par Novell, IBM, Intel et des constructeurs de matériels.

Petite surprise, on voit apparaître dans le top 20 Microsoft. Quel rapport avec Linux ? Soyons clair, Linux ne va pas devenir le noyau de Windows, mais en revanche, Microsoft contribue à Linux pour améliorer le support des systèmes d’exploitation qui le mettent en oeuvre dans ses outils de virtualisation ; notamment Hyper-V.

La polémique qui n’a pas manqué de surgir, c’est l’absence de Canonical, la société qui porte le projet de la distribution GNU/Linux Ubuntu. Mark Shuttleworth, le patron de Canonical a répondu à ces attaques, en déclarant en substance que l’on ne pouvait pas être « de partout » et qu’il préférait aujourd’hui se concentrer sur ce qu’il appelle l’expérience utilisateur. En gros, faire un système d’exploitation qui marche et s’avère simple à utiliser, ce qui effectivement prend du temps. Ce temps que l’on n’a plus pour contribuer à d’autres projets. C’est un reproche quelque peu récurrent qui est fait à Canonical. On avait eu la même chose à propos de sa participation au projet de bureau GNOME. Polémique pas forcement très intéressante. Il y a beaucoup de façons aujourd’hui de contribuer à l’open source et aux logiciels libres.

On se retrouve la semaine prochaine. En attendant portez-vous bien et à très bientôt.

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Diaspora Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    6 Commentaires»

    1. idoric
      7 avril, 2012 à 12h31

      Je découvre tes éditos, bravo ! Juste une remarque : tu ne regardes pas la caméra, mais une tierce personne (je présume le cameraman), ce qui crée une distance avec ton auditoire, comme si tu étais interviewé par exemple. Mais bon, faut déjà le faire ce que tu fais :)

    2. Philippe
      7 avril, 2012 à 19h53

      En fait y’a pas de cameraman, juste un trépied et mon appareil photo numérique dessus qui fait office de camera :-). En fait je pense que je regarde le « viseur » qui est ouvert sur le coté de l’appareil au lieu de l’objectif pour surveiller que je suis dans « les temps ». Allez, on essaie de faire mieux à la prochaine ;-) .
      C’est un exercice pas simple, c’est vrai, le plus dur étant de voir son image et de s’entendre… Mais bon tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus « fort » parait-il…

    3. gerard
      12 avril, 2012 à 12h58

      Je ne connaissais pas tes éditos vidéos. J’aime bien celui-ci, le format, le ton, le recul. Je trouve que ça fait assez pro.

      Bravo, l’exercice n’est pas si évident qu’on peut le penser.

    4. Philippe
      13 avril, 2012 à 12h25

      Merci pour ton retour.

    5. Christophe
      13 mai, 2012 à 09h37

      Je rejoins les autres commentateurs pour te féliciter : comme dit plus haut, l’exercice n’est pas simple mais tu t’en sors très très bien. C’est court et c’est bien mené ! Une carrière s’offre à toi Philippe !

    6. Philippe
      14 mai, 2012 à 22h34

      Merci Christophe ! Prochaine étape le 20h :-D ! Saint Ignucius m’en préserve…