Comment agréger son activité sur les outils du web 2.0 : 5 solutions à base de logiciels libres

Le 22 déc, 2009 • Catégorie: Dans la pratique, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 4 ans 8 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Vous utilisez des outils dits sociaux comme Twitter, Flickr, Digg, Youtube, etc ? Vous avez éparpillé vos données sur divers services ? Vous laissez des commentaires un peu partout sur le Web ? Il est temps de regrouper tous ces éléments en un seul endroit.

Les motivations pour agréger ce contenu sont multiples. La première est bien évidement le risque de perdre ces données, de les voir disparaître avec ce service qui fut à la mode et que vous tant utilisé et qui vient de fermer ces portes. Vient ensuite le besoin de regrouper tous ces petits bouts de vous qui vous avez éparpillé en un seul point pour retrouver une certaine unité.

Beaucoup d’utilisateurs de ces services sont venus au web au travers (grâce ?) à ces services. D’autres comme moi ont toujours eu plus ou moins un site, un point de départ pour leur activité sur le Web. Mais moi aussi je me suis laissé éparpiller par ces outils sociaux. Depuis quelques mois j’ai mis en place un bricolage pour récupérer, agréger ces données que j’éparpillais auparavant sur le Web. J’en parlerais en fin de cet article.

Les solutions existantes qui permettent de répondre à ce besoin.

SweetCron est un script écrit en PHP et qui utilise une base de données MySQL sous licence GPL. Il permet de récupérer de façon automatique les informations issues des différents services auxquels vous avez souscrit. L’interface du site par défaut est rustique, mais il est possible de la personnaliser grâce à un système de thèmes.

Pour les utilisateurs de la plateforme de blogging WordPress, une solution simple est l’utilisation du plugin WP Lifestream. L’intégration est relativement simple et passe par une page utilisant un template personnalisé. Il vous faudra par contre travailler un peu votre thème si vous souhaitez qu’il s’intègre harmonieusement.

Si vous recherchez une solution plus originale, le concept de Storytlr devrait vous intéresser. Les informations sont diffusées sous la forme d’images alignées comme le montre la capture d’écran suivante :

storytlrSi vous partager beaucoup d’images est de vidéos c’est une solution assez sympathique. Ce logiciel est écrit en PHP et utilise une base de données MySQL. Il est disponible sous licence Apache 2.0.

Pubwich est une solution qui se rapproche plus de SweetCron en terme de présentation. Il supporte les réseaux sociaux suivants  : Facebook, Twitter, Youtube,  Vimeo, Last.fm, Delicious et n’importe quel service générant un flux RSS. Ce logiciel est publié sous licence GPL 2.0. Il utilise le langage PHP et ne nécessite pas de base de données.

5ème solution : mon bricolage

Elle est basée sur WordPress. J’avais essayé des solutions comme SweetCron mais l’idée de devoir maintenir un logiciel de plus ne me séduisez guère. De plus je souhaitais disposer d’une solution s’intégrant parfaitement avec mon site sous wordpress. La solution de facilité aurait été le plugin WP Lifestream. Je l’ai utilisé quelque temps, mais d’une part je ne parvenais pas à obtenir un rendu satisfaisant et d’autre part le fait de voir les données stockées dans des tables spécifiques à ce plugin ne me séduisait pas non plus surtout au vu de leur structure (utilisation de champs BLOB difficile à exploiter par la suite).

Je suis donc parti du principe que je souhaitais stocker toutes ces données dans des articles. Dans mon cas il s’agissait de mes messages de micro-blogging et des commentaires que je laissais sur d’autres sites. Identi.ca et Twitter fournissent des flux RSS contenant l’intégralité des messages. J’ai donc utilisé le plugin wp-o-matic basée sur simplepie pour aspirer le flux RSS de mon compte identi.ca une fois par jour et créer automatiquement un article par micro-message dans une catégorie donnée. C’est un peu luxueux comme méthode en terme de nombre d’enregistrement. Mais c’est ce qui me semblait le plus simple pour pouvoir ensuite facilement les afficher sur mon site. Vous pouvez les voir en vous rendant sur la page d’accueil dans la barre latérale sous la catégorie “Ailleurs sur le Web”.

Je ne récupère pas les flux de Twitter car d’une part cela me générerait des doublons (tout ce que je publie sur identi.ca est automatiquement publié sur Twitter), d’autre part le contenu des flux d’identi.ca sont mieux exploitables, de meilleure “qualité”. Les tags dans le flux RSS 2.0 d’identi.ca sont bien restitués avec leurs liens correspondant alors qu’il ne s’agit que de texte dans le flux de Twitter.

Dernier point, ne pas diffuser ces dizaines de micro-article dans mon flux RSS comme j’ai pu le faire par erreur récemment. Pour cela j’ai utilisé le plugin Advanced Category Excluder. Il permet de filtrer les catégories. C’est un peu lourd comme solution pour exclure juste une catégorie, mais je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant.

Pour les commentaires, c’est “à la main”. J’utilise le bookmark “Publier un article” qui permet de créer un article depuis une page web quelconque en récupérant l’URL et le titre de la page. Je copie/colle ensuite mon commentaire. Là encore, je n’ai pas trouvé plus simple sans utiliser un service tiers. L’inconvénient est que cela déclenche parfois un ping sur l’article d’origine et donc un trackback dans les commentaires ce qui n’est pas non plus très bien vis à vis du site en question. Il me manque une solution pour bloquer ponctuellement l’envoi d’un ping lors de la publication d’un article.

J’ai conscience qu’il s’agit là d’un bricolage un peu complexe qui ne marche que pour les services diffusant vos données ou vos actions sous forme de flux RSS. Le principal risque résidant dans une désactivation du plugin Advanced Category Excluder. A terme je pense externaliser toutes ces données dans une deuxième instance wordpress. Idéalement, j’aimerais pouvoir attendre la version 3.0 qui en théorie devrait supporter le multisite. Ainsi pas de risque de publication intempestive de mes micro-messages dans le flux principal de mon site. Encore une fois si vous avez des suggestions pour simplifier cela n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire.

Pour finir un petit chapitre pour vous rappeler de bien lire les conditions d’utilisation de ces services. Tous ne sont pas égaux et peu sont respectueux de vos libertés et surtout des données que vous leur confiez. Avant de les utiliser posez-vous bien la question des données que vous allez leur confier, de l’importance qu’elles peuvent revêtir pour vous. Surtout demandez-vous : si je veux sortir mes données de ce service comment cela va-t-il se passer ? C’est souvent grâce à ce détail que ces services parviennent à vous enfermer.

Si vous avez connaissance d’autres solutions pour agréger les activités et les données issues des outils du Web 2.0 les commentaires sont ouverts.

[Source]

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

2 trackbacks»

  1. Tweets that mention Comment agréger son activité sur les outils du web 2.0 : 5 solutions à base de logiciels libres – Philippe Scoffoni -- Topsy.com
  2. bookmark from diigo 12/23/2009 | Relation, transformation, partage

10 Commentaires»

  1. fylefou
    22 décembre, 2009 à 07h02

    une nouvelle alternative en python est en beta , en développement et en push semble-t-il: raindrop
    Ca semble être tres interressant , sur tout pour les technos utilisé: couchdb,python,’comet’

  2. OlivierM
    22 décembre, 2009 à 09h34

    Sinon, il y a Noserub, qui offre en outre la possibilité de relier différentes instances entre elles (à la Laconi.ca/Status.net)

  3. Philippe
    22 décembre, 2009 à 21h29

    Oui raindrop a l’air d’un projet très prometteur mais qui pour moi va plus dans la famille des Google wave que des agrégateurs que j’ai présenté et qui sont surtout utilisés comme des sortes de sites personnels.

  4. Dd
    22 décembre, 2009 à 23h44

    Perso j’ai 2 blogs, un pour mes articles normaux :
    Et un où je stocke mon flux Identi.ca (qui est vraiment de très bonne qualité (fichiers joints, tags, …) ;) avec FeedWordpress) :

  5. Antonyfr
    23 décembre, 2009 à 09h16

    Bonjour, en tant qu’admin d’une pme je me suis aussi forcément posé la question… que va t’il advenir de ces données le jours ou ces services seront passé de mode…

    Ton retour d’espérience est intéressant, mais je cherche à le faire à l’échelle d’une entreprise…
    comment faire pour sauvegarder par exemple les tweets d’une centaine d’employés?…

  6. Philippe
    24 décembre, 2009 à 12h29

    @Dd je vois que tu as utilisé le thème P2 de l’équipe Automatic (celle qui fait wordpress). Je ne ‘lai pars gardé dans la sélection car il m’avait semblait qu’il s’agissait plus d’un outil de microblogging que d’un agrégateur. Mais maintenant que je vois ton site, je vais finalement l’ajouter (et le tester aussi) à cet article. Merci de ta contribution
    @Antonyfr : je partirais sur un CMS type Drupal, Joomla ou SPIP dans lequel “j’aspirerais” tous les flux RSS liés aux comptes twitter en les classant dans une catégorie par compte twitter et en associant les articles ainsi créés à des comptes utilisateurs correspondant aux compte Twitter. Reste à trouver la mise en forme ou présentation qui offrirait une vue de toutes ces données. Une entreprise dont les employés tweet, c’est plutôt inhabituel (je ne dis pas que c’est mal ;-) )

  7. Philippe
    24 décembre, 2009 à 12h37

    @Dd : question qui me vient à l’esprit, tu arrives à récupérer en automatique les hastag de tes micro-messages pour en faire des tag wordpress ?

  8. Dd
    29 décembre, 2009 à 21h35

    (désolé pour la réponse en retard, je suis retombé ici par hasard)

    Ca c’est la magie de la qualité des flux identi.ca combinée au très bon plugin WordPress : Feed WordPress (avec une option dedans pour transformer les tags des flux en tags wordpress).

  9. Philippe
    29 décembre, 2009 à 21h55

    Merci pour l’info concernant Feed WordPress, je vais l’esssayer tout comme je pense adopter comme toi le thème P2 pour séparer mes articles et les micro-message dans deux espaces distincts.

  10. Diane Meilleur
    30 décembre, 2009 à 16h56

    Très pertinent ! Cela m’aidera sûrement dans mon approche professionnel.