Le saviez vous ou publicité pour mes prestations informatiques

closeCet article a été publié il y a 5 ans 4 mois 4 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Nouveausitewebopendsi2015Si la publicité vous incommode et que vous n’avez aucun besoin de qui que ce soit pour votre informatique et a fortiori pour utiliser des logiciels libres, vous pouvez tout de suite fermer cette page dans votre navigateur.

Les autres, bonne lecture 🙂

Un peu d’histoire

En 2011, je me suis lancé dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Des gosses qui ont atteint un certain niveau d’autonomie, l’approche de la cinquantaine, l’envie de changer et une opportunité m’ont poussées à franchir le pas. Me voilà donc en portage salarial pour proposer des prestations de responsable informatique externalisé. L’affaire ne se passe pas trop mal, un peu de bouche à oreille, et en avril 2012 je crée ma société Open-DSI.

Je continue mon petit bonhomme de chemin en misant uniquement sur le conseil et l’assistance à maîtrise d’ouvrage avec deux spécificités : les logiciels libres et les démarches d’externalisation « raisonnée » de l’informatique.

2014, l’activité semble se retourner. La vente de prestations de conseils et de responsable externalisé devient difficile. Le discours qui marchait ne fonctionne plus. Les patrons d’entreprise, grâce à la magie du cloud, ne ressentent plus le besoin comme par le passé d’avoir un homme « de l’art » pour les accompagner. Une carte de crédit suffit pour disposer d’une solution de gestion de la relation client complète et opérationnelle. Plus d’informaticiens, bon débarras. Ajoutez à cela une conjoncture morose, la concurrence de consultants subventionnés par le plan SI PME de la région Rhône-Alpes et voilà une situation qui se corse.

Comme je ne suis pas du genre à me laisser abattre, je prends des chantiers que jusqu’à présent je laissais aux autres : à savoir de la mise en place de solutions informatiques. Parfois, c’est de la conduite de projet et je gère des sous-traitants, d’autres fois c’est moi qui mets les mains dans le cambouis. Il n’y a pas de sot métier, il faut bien faire bouillir la marmite et j’avoue y prendre du plaisir.

Ce que je pensais transitoire a fini par s’installer et à représenter une part significative de mon activité. À tel point que j’en viens à trier et à ne plus prendre que des prestations en lien avec des logiciels libres ou open source. Ce qui est un luxe. Il s’agit souvent de besoin assez basique qui touchent au partage de fichiers en ligne et pour lequel je commence à mettre en place Owncloud voir à l’héberger pour certains clients. J’installe aussi des Dolibarr là où la gestion de l’entreprise se faisait dans des tableurs ou traitements de texte. Bref des petites choses simples, mais qui me permettent de monter petit à petit en compétence.

2015, année de la bascule

2014 aura été une année de transition et d’incertitudes. L’année 2015 s’achève. Le virage du conseil à l’intégration de services est désormais plus qu’un état de fait. Le conseil ne représente plus qu’un petit tiers de mon activité. Le reste tourne autour d’une quinzaine de logiciels libres que je mets en place et que vous pouvez voir dans l’image qui suit.

solutionlogiciel

Je n’abandonne pas pour autant le conseil et reste persuadé que ma prestation de responsable informatique externalisé a tout son sens. Et pour certains clients, c’est ce que je fais même si cela passe au travers de la mise en place de solutions. Le conseil devient une phase d’avant-vente…

Il me fallait remettre totalement à jour le site d’Open-DSI pour le mettre en cohérence avec mes activités actuelles. C’est là aussi chose faite. Nouveau thème, contenu revisité, tout est désormais en ligne.

Mes principaux axes de développement sont désormais tournés sur mes solutions clés en main et mes prestations sur mesures autour de logiciels clés comme Owncloud et Dolibarr. Je mise tout particulièrement sur ce dernier dont je sais d’avance ce que diront ces détracteurs, mais qui permet de faire déjà tant de choses. Je profite d’ailleurs de la proximité géographique avec les sympathiques et très compétents PatasMonkey pour compléter les manques de Dolibarr et m’accompagner chez mes clients et proposer ainsi le meilleur de Dolibarr. Qu’on se le dise, si tu veux du Dolibarr sur Lyon c’est par là 🙂 .

Côté messagerie collaborative, pour l’instant je pioche selon les contextes entre plusieurs solutions comme BlueMind, SOGO ou Zentyal. A ce jour c’est SOGo qui remporte la palme. Une seule installation pour BlueMind à contrecœur à cause du client qui n’a même pas voulu prendre de support, j’attends le coup de fil en mode catastrophe, il est prévenu.

Zentyal est prometteur, mais mérite encore un peu de cuisson et reste au stade de produit en test à destination des Outlook addicts. Je me demande cependant si vouloir à tout prix supporter Outlook avec des logiciels libres n’est pas une erreur. C’est aussi se fermer la porte de beaucoup d’entreprises. Mais j’ai des doutes sur la faisabilité d’une solution 100 % compatible telle que la promet Zentyal au travers du projet OpenChange. Commercialement et au vu des prix d’Office365, c’est loin d’être gagné…

Une offre qui semble bien partit, c’est ma box serveur de fichiers motorisée par OpenMediaVault couplé à une instance Owncloud hébergée en ligne. Les utilisateurs travaillent sur le serveur en local et ce dernier synchronise en tâche de fond les fichiers avec Owncloud. J’ai ainsi à la fois la fonction de sauvegarde externalisée et le « dropbox like » tant apprécié des utilisateurs. Une architecture très pratique lorsque la structure a des intervenants extérieurs avec qui elle doit échanger des fichiers et collaborer. Un besoin en 2015 devenu presque incontournable.

Je mise aussi pas mal sur un combo complet : messagerie classique (IMAP), Owncloud (fichiers, agendas et contacts partagés plus Rainloop en webmail) et Dolibarr. Le tout unifié via un annuaire LDAP. Le prototype est en fonction et les premiers clients potentiels ont leur devis…

Du coup cette fin d’année ne s’annonce pas trop mal et plutôt chargée. J’espère pouvoir prendre le temps de vous partager mes aventures et découvertes sans oublier de continuer mon web-roman pour lequel les idées se bousculent et s’organisent petit à petit dans une jolie carte heuristique 🙂

Une dernière chose importante, je vais me focaliser sur le Grand Lyon et la région Rhône-Alpes pour mon activité. Contrairement au conseil que j’allais chercher là où il était, je tiens à jouer la carte locale. J’aurais l’occasion de vous parler également d’un chantier qui démarre prochainement pour la réalisation d’un extranet basé sur WordPress pour un acteur du logiciel libre de la région.

Fin de la publicité, vous pouvez reprendre vos activités habituelles 🙂

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

10 réponses

  1. Bonob0h dit :

    @ Philippe … Beau « Publi Reportage » 😉

  2. Nicolas dit :

    Les offres sont intéressantes, et l’association OpenMediaVault / ownCloud est bien vue. Je te souhaite de la réussite 😉

  3. silopolis dit :

    Bonjour Philippe,

    Super billet plein de vrai vie… J’apprécie beaucoup !
    Même remarque que @Nicolas au sujet de l’association OMV/OC que je n’avais pas envisagée « dans ce sens »
    Enfin je partage à 100% tes point de vue et interrogations concernant le groupware et Outlook…

    Bien à toi
    Jérémie

  4. Ekimia dit :

    Tu déploie du zentyal community ?

    Sogo utilisé aussi openchange pour la compatibilité Outlook, ça marche vraiment depuis mai 2015

  5. Pas vraiment. Je me suis laissé convaincre par le commercial de Zentyla d’installer Zentyal Cloud. Une belle machinerie qu’ils m’ont d’ailleurs mis en place gracieusement c’est pour dire s’ils sont motivés. Le soucis c’est que ça reste fragile et surtout qu’au final l’orientation est 100% client Outlook. je ne devrais pas me plaindre c’est ce qui est affiché sur le site de Zentyal 🙂 Un exemple bête : la règle de message d’absence ne peut s’activer que depuis Outlook. La fonction a été désactivée au niveau de SOGo car sinon cela écrabouillerais les règles. Ne pas me demander pourquoi…

    Le corollaire de cela c’est que je ne peux pas mixer des utilisateurs Outlook avec des utilisateurs IMAP + web. Ces derniers n’ont pas la possibilité de mettre un message d’absence ce qui sur un logiciel de ce type est juste rédhibitoire.

  6. Jonas dit :

    Bonjour Philippe,
    En gros, c’est la vraie vie.
    Le partage de ton expérience m’intéresse énormément car je suis proche de la croisée des chemins.
    J’ai presque 50 ans, suis en bonne forme physique, ai un enfant qui, à 21 ans, est en train de prendre son autonomie.
    Et j’aimerai bien être mon propre patron, mais c’est une perspective qui m’inquiète et je pense tenter ma chance, quitte à devoir faire de l’intérim si je n’arrive pas à démarrer.
    Je suis aussi spécialisé dans les logiciels libres, certifié Linux, etc.

    Si je rentrais en France, je viserais plutôt la région parisienne, là où j’ai fait environ la moitié de ma carrière. J’ai fait l’autre moitié dans le Pacifique sud.
    En tout cas bien que sachant installer et utiliser des logiciels libres, j’ai apprécie cette petite publicité.
    Bien cordialement.

  7. NicolasM dit :

    Bonjour Philippe, merci pour ce panorama de vos services actuels, dont certains m’intéressent fortement à moyen terme, car j’aimerais pouvoir faire de Dolibarr un logiciel de gestion de contrat pour l’architecte libéral, adapté aux spécificités du métier, ainsi qu’un logiciel de suivi de comptabilité du chantier.
    J’aimerais également réunir des outils libres/opensource pour créer un extranet spécialisé pour l’architecte libéral, pour les échanges clients, et les échanges artisans.
    Et que cette solution puisse être à la fois quasi clé en main, et le plus libre possible.
    J’aimerais pouvoir proposer ces outils dans une coopérative d’activité d’architectes, et que ces outils puissent être librement réutilisé par l’architecte sortant de la coop pour créer sa société

  8. @NicolasM Les approches métier sont celles que je vais chercher à développer autour de Dolibarr avec des « packages » Dolibarr + lesmodulesquivontbien en 2016. En plus j’ai un partenaire quivabien pour ça aussi avec une très grosse expertise en développement de module pour Dolibarr.
    Donc au plaisir d’échanger et de travailler sur le sujet 🙂

  9. Bonob0h dit :

    @Philippe et NicolasM il faudrait penser aussi a transition numérique d’avant garde d’autant plus pour des Archi … avec … le Web3D++ 😉
    En plus des logiciels il y a aussi des Actions Locales pour mobiliser les tissus locaux de quartiers à village pour dynamiser a tous les étages et donc aussi pour faire évoluer l’archi / urbanisme des communes 😉

  1. 5 novembre 2015

    […] Mise au net sur les prestations informatiques que je propose désormais en 2015 avec notamment un site entièrement refondu pour ma société Open-DSI  […]