KDE pour Windows, est-ce bien utile ?

closeCet article a été publié il y a 12 ans 1 mois 13 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

KDEEn parallèle à l’annonce de la sortie de la Release Candidate de KDE 4.2, le projet KDE For Windows annonce également la disponibilité de sa RC. Comment est-ce possible et à quoi cela peut-il servir ?

Techniquement

La portabilité des applications KDE a été rendue possible grâce au kit de développement Qt de Trolltech. Ce kit a servi de base au développement des applications KDE. Qt est conçu pour permettre un développement d’applications multi-plateforme. Trolltech utilise le « multi-licensing » qui permet de rendre disponible un logiciel selon des licences différentes. Ainsi à l’origine seul les environnements de développement pour Mac OS X et Linux/X11 étaient  sous licence GPL (open source). Puis Trolltech a décidé de rendre la version Windows également open source à partir de Qt4. Ce qui ouvrit alors les portes de Windows aux applications open source de KDE. (source)

Concrètement

Il vous faut d’abord télécharger le programme d’installation, le lancer, choisir les composants de KDE que vous voulez installer, modifier quelques variables d’environnement, télécharger le « Microsoft Visual C++ 2005 SP1 Redistributable Package (x86) » si vous n’avez pas Visual Studio 2005 sur votre poste (comment ce n’est pas le cas ?!) et c’est fini.

Pour plus de détails rendez-vous sur les pages de la KDE TechBase.

J’avoue ne pas avoir encore eu le temps d’essayer. Alors si quelqu’un a fait le test qu’il nous laisse ces impressions en commentaire 😉 !

Et après ?

Je m’interroge… Qui peut vouloir utiliser les applications KDE sous windows ? Ne sortez pas les fusils, je ne remets nullement en cause la qualité des applications KDE bien au contraire, j’en utilise (sous GNOME oupss…) !

En fait je me demande pourquoi j’irais utiliser ces applications sous windows ? Si j’utilise ces applications alors j’utilise une distribution GNU/Linux. Pourquoi alors installer Windows ?

Quel est la cible que cherche à atteindre les membres de ce projet ? Les entreprises ? C’est possible  si l’on recoupe cette annonce avec celle faite en parallèle par le projet Kolab dont je parlais dans mon article sur les webmails et groupware. Kontact est le client « naturel » de Kolab.

En entreprise c’est le domaine du couple Outlook/Exchange ou encore de Lotus Notes. Kontact fait pour moi parti des logiciels qui rivalisent en fonctionnalités avec Outlook tout comme Evolution. Le fait de disposer de Kontact sous Windows ouvrirait une porte à ce dernier.

On sait que les entreprises sont massivement équipées de postes sous Windows et qu’elles n’adopteront pas en masse et facilement un autre OS. Alors pas d’autres solutions que d’aller vers cet OS et de proposer avec Kontact et Kolab (ou toute autre serveur de messagerie open source) une solution alternative aux messageries propriétaires. Une approche bien sur très controversée dans la communauté open source.

Mais que faut-il faire ? Ignorer windows et attendre le jour ou les distributions GNU/Linux seront majoritaires ou commencer doucement mais surement à coloniser le monde propriétaire de solution open source ?

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

14 réponses

  1. lhb dit :

    Ça peut toujours servir à introduire du libre dans les esprits. Et puis à déculpabiliser de pas pouvoir installer sa vieille carte TV sous GNU/Linux et donc de passer par windows pour regarder la télé…

    C’est pas du tout le même style, mais firefox/mozilla/etc aurait très bien pu ne rester que sous GNU/Linux, tout comme OpenOffice.org. Le fait d’être aussi chez MS permet une plus large diffusion, et, à mon avis, à terme permettra de convertir les gens au libre (ou en tout cas dans un premier temps aux distrib’ « classiques »). Ça va être dur, et il est peut-être trop tard, mais les mp3 et autres codecs proprio pourraient peut-être en prendre un coup si les applis KDE proposent par défaut de l’ogg (évidemment, il faut en plus que kde soit bien diffusé :þ) .

    Bref, pour un linuxien, ça peut ne pas servir, mais diffuser du libre, pour moi, c’est que du bon =)

  2. feilong dit :

    J’ai testé ce kit afin d’installer Amarok sous un Windows Vista. Une fois le kit installé, les logiciels ajoutés sont téléchargés depuis internet à la manière d’apt ou yum. Il faut bien avouer que le temps de chargement est bien plus long que sous une debian ou autre (…) mais le fait est là, une fois lancé ça marche et à ma grande surprise plutôt très bien… Après de là à dire que la solution va permettre de déployer du libre en entreprise je pense que c’est très prématuré. La majorité d’entre elle ayant déjà refusé leur intérêt pour vista qui n’apporte rien de neuf(…) Il sera plus facile je pense pour le libre de s’implanter aujourd’hui dans les parcs neufs et sans historique windosien ou alors remplacer du W95 comme dans l’assemblé ou à la gendarmerie, ou finalement remplacer du XP dans 5 ans ;-).. Mais je crois pas trop a cette cohabitation de librairie en entreprise ou alors pour les matériel embarqués…

    Pour ma part, je suis donc très content d’avoir pu faire découvrir ce fabuleux lecteur audio à une personne qui de toute manière ne serait jamais passé sous une distribution GNU/linux.

  3. Philippe dit :

    @feilong: tu dis : « de là à dire que la solution va permettre de déployer du libre en entreprise je pense que c’est très prématuré ». Si pour le grand public l’intérêt est limité et pour l’entreprise aussi, quelle est la cible visé par ce développement ? Juste la gloire de dire « yes we can » (c’est à la mode je sais 🙂 ) ? j’en reviens donc au titre de mon article, KDE pour Windows, est-ce bien utile ?

  4. reeth dit :

    Salut,
    +1 feilong
    Pour moi (qui ai installé kde4 sur xp), je trouve que c’est une très bonne idée. Cela peut amener plus de développeurs (comme le code est grandement multi-plateforme, ce qui profite à l’un profite à d’autres), cela permet aux utilisateurs d’applications kde de les retrouver sous win (comme par exemple gimp, OOo…). Cela est aussi une « intro » aux futurs users de kde/linux/bsd/solaris.
    Personnellement j’utilise kate (bien mieux que notepad) et amarok principalement. Ce que j’attends surtout c’est un bon des performances.

    Sinon, il ne faut pas oublier que kde est la vitrine technologique de Qt4, et donc de la division QtSoftware de Nokia qui a tout intérêt à montrer les possibilités cross-plateforme de sa bibliothèque.

  5. Philippe dit :

    @reeth : Gimp n’est pas basé sur gtk plutôt que Qt ? C’est comme OOo, il ne me semble pas qu’ils aient utilisés Qt. Mais bon je ne suis pas sur non plus…

  6. yoho dit :

    Philippe, il me semble que reeth ne citait pas des outils kde, mais plutôt des outils libres sous windows et il indiquait par sa phrase que les outils kde sont désormais sous windows tout comme gimp et OOo (qui y sont déjà)…

    Sinon, l’intérêt, bah c’est que certains personnes sont contraintes, principalement pour des raisons professionnelles, de rester sous windows. Alors ça permet à ces personnes d’avoir leurs applis préférées sous windows et d’introduire un souffle de liberté 🙂

  7. Philippe dit :

    @Yoho : Là ou je m’interroge c’est sur rapport effort pour porter KDE et le retour qui en est attendu. Je ragarde la chose d’un point de vue plus business que idéologique ou technologique.

    L’explication de Reeth consistant à faire de kde une vitrine technologique de Qt4 me plait bien 🙂

  8. reeth dit :

    Salut,

    yoho tu as tout a fait compris ce que je voulais dire en citant OOo et Gimp (qui sont bien basés sur Gtk et non sur Qt).

    Sinon pour revenir sur le sujet, il ne faut pas sous-estimer l’intérêt de nouveaux contributeurs/développeurs (cf le début d’un post d’un dev de konsole sur le planet kde aujourd’hui). Il y a beaucoup de développeurs Qt sous windows (je crois que adobe par exemple utilise Qt, et certainement beaucoup d’autres entreprises comme Opéra ou Skype), donc cela peut intéresser de nouveaux développeurs à venir vers un projet libre de qualité utilisant Qt. Et comme je le disais l’intérêt réside dans le côté portable de Qt4, les modifications effectuées sur d’autre plateformes (Mac OSX…) seront plus facilement intégrées pour les autres plateformes.

    Et il est aussi clair que QtSoftware a tout intérêt au développement de KDE4 cf (très intéressant) et à l’augmentation du nombre de développeurs utilisant Qt4 sur toutes les plateformes.

  9. mando dit :

    Personnellement, j’étais assez froid à l’idée de voir KDE porté sous windows. En effet, pourquoi un utilisateur windows ressentirait le besoin de passer à linux sachant qu’il pourrait bénéficier des avantages de KDE (meilleure interface à mon avis) et de windows (pas de problème de compatibilité avec les logiciels windows comme les jeux récalcitrant) ?

    Sauf que voilà, avec un peu de chance il peut se dire : peut-être que linux c’est bien (hahaha… pardon). Bon soyons plus sérieux. Le grand public connaît peu linux et le monde du logiciel libre en général. Peut-être que ça peut en inciter certains à découvrir. Maintenant examinons pourquoi un utilisateur moyen va passer de xp à vista (ou acheter un i-phone, au final c’est le même combat) :
    – pour avoir la dernière feature qui tue,
    – pour les effets graphiques kikoolol et faire frimer auprès de ses amis/collègues etc… encore sous windows xp.
    Alors si KDE peut faire rêver plus que l’interface vista pourquoi s’en priver !

    En effet, en terme d’interface utilisateur, les interfaces graphiques sous linux ont ces dernières années pris beaucoup d’avance sur windows (cf beryl/compiz, superkaramba, les consoles avec auto-complétions etc… bien pompés dans vista). Si le libre est au final un moteur d’innovation pour les interfaces graphiques windows, il « suffit » de conserver cette avance pour espérer que la bonne parole se répande et inciter de plus en plus de personne à jeter un oeil à linux et au libre en général.

    Lorsque les utilisateurs windows en auront marre d’avoir des virus et des trous de sécurité alors qu’ils utilisent amsn, thunderbird, firefox, openoffice, gimp et un environnement KDE tout en rackant pour acheter un windows instable, on peut espérer qu’un linux gratuit les séduise. Personnellement, je crois en l’effet porte-monnaie, après tout on arrive bien à vendre des eeepc au grand public !

    Alors pourquoi ne pas être optimistes ? Est-ce si grave que KDE tourne sous windows si ça permet à terme de développer la diffusion du logiciel libre ?

    Et surtout pour les pauvres linuxiens obligés de travailler sous windows en entreprise, typiquement à cause de contraintes techniques (par exemple quand on doit bosser sur le développement d’un logiciel dans un environnement windows difficilement envisageable sous wine), pourquoi les priver de KDE ? Ce sont déjà des linuxiens au fond de leur coeur 🙂

  10. Simon dit :

    Bonjour,

    pour apporter un petit quelque chose au débat. Il y a quelques années (fin 2004) Aaron Seigo et Kurt Pfeifle débattaient sur l’intérêt de porter KDE sur Windows.
    Framasoft en avait fait une traduction :
    – Aaron Seigo : Comment tuer l’Open Source sur les postes de travail ? http://www.framasoft.net/article3737.html
    – Kurt Pfeifle : Comment développer l’Open Source sur plus de postes ? http://www.framasoft.net/article3730.html

  11. pouic dit :

    Bonjour,
    il y avais blackbox pour windows maintenant KDE.
    Je trouve que c’est un formidable outils pour les personnes désirant passé en douceur a linux.
    j’était animateur multimédia et j’ai tester sur les postes blackbox pour windows. Les utilisateur on eu du mal au debut (il manquais le bouton vert). après une semaine les utilisateurs on totalement adopté cet environnement de bureau. mais le retour a l’interface windows a été très dur pour eux.
    perso je suis sous debian avec blackbox et je trouve ça super.
    mais je n’apprécie pas tellement KDE car trop de soft déja de pré installé (j’aime le terminal).
    en tout cas beau travail. on pourra graver avec K3B sous windows ?

  12. PerKa dit :

    Bonjour,
    J’aimerai savoir si cela fonctionne sous un environnement 64 bits de Windows. Parce que je n’ai pas envie de gâcher mon WE avec une réinstall très ch… de Wintruc. D’autant que ma Debian fonctionne aux petits oignons sur mon autre poste.
    Merci à ceux qui ont testé.

  13. owenzesaints dit :

    En tant qu’utilisateur d’XP, installer KDE m’aurait beaucoup intéressé il y a quelques années. Pour le look, parce que faut bien reconnaître que le look d’XP… que c’est MOCHE. Mais depuis que j’ai découvert Crystal Clear, je suis content. Dommage, j’aurais sans doute testé ce KDE si je l’avais trouvé plus tôt (mais de toute façon peut-être qu’à l’époque, il n’aurait pas été assez stable). Remarquez, si j’étais sous Linux, je crois que j’utiliserais plutôt Gnome, j’aime pas trop ce bleu.

  14. Philippe dit :

    @owenzesaints : tout se résume-t-il donc à une question de look et de couleurs 🙂 ?