C’est quoi une distribution GNU/Linux ?

closeCet article a été publié il y a 12 ans 4 mois 7 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Linux

Si vous vous êtes un tout petit peu intéressé au sujet, vous avez sûrement déjà entendu ce terme de « Distribution GNU/Linux » ou . De quoi s’agit-il ?

Linux est un système d’exploitation. C’est le logiciel que l’on installe sur un ordinateur et qui lui permet de rendre les différents services que l’on attend de lui. Pour vous fournir un point de repère, Microsoft Windows est lui aussi un système d’exploitation. Vous avez déjà utilisé ou vous connaissez certainement Windows 98, Windows 2000, Windows XP ou encore Windows Vista. Il s’agit des différentes évolutions ou version du système d’exploitation de Microsoft.

GNUMais la comparaison n’est pas aussi simple. Lorsque vous achetez Windows et que vous l’installez sur votre ordinateur, vous constaterez qu’il contient déjà quelques applications très basiques comme le bloc-note,  son grand-frère Wordpad, Internet explorer pour surfer ou encore Outlook Express pour lire vos mails. Mais globalement aucune application un tant soit peu évoluée. Pour obtenir ces logiciels vous devrez soit les acheter dans le commerce soit les télécharger sur Internet. Bien sur il existe des logiciels gratuits pour windows dont un grand nombre sont des Logiciels Libre ou Open-source.

Avec Linux, c’est un peu différent. En effet, lorsque l’on installe Linux on installe une « Distribution GNU/Linux ». C’est un ensemble de composants qui ont été sélectionnés et assemblés par l’éditeur de la distribution. Ces composants se regroupent en trois sous-ensembles :

  • Le noyau : c’est la brique de base sans laquelle rien ne fonctionne. C’est grâce à lui qu’est reconnu le matériel disponible sur l’ordinateur. Il s’agit des processeurs, disque sur, carte graphique, réseau, carte son, etc… Certaines distributions sont très « rustiques » et reconnaissent peu de matériel. Elles exigent donc de leur utilisateur la capacité d’ajouter « ce qu’il faut » au noyau pour faire reconnaître le matériel. Ce point a longtemps était le gros défaut des distributions Linux. Aujourd’hui les distributions pour poste de travail ont largement rattrapées ce retard. Cependant, c’est un point sur lequel il est possible de rencontrer des difficultés. Tous les constructeurs de matériel ne fournissant pas les pilotes pour linux.
  • Le « bureau », c’est à dire l’interface graphique que l’on utilise. C’est une première différence avec Windows. Il existe plusieurs bureau. Les plus utilisés sont Gnome, KDE ou xfce. Ces bureaux reposent sur les mêmes principes que le bureau de Windows : des fenêtres que l’on manipule à la souris. Ensuite chacun des bureaux Linux fournit de outils différents pour accéder aux fichiers, paramétrer le système d’exploitation. Ils offrent également  des raffinements plus ou moins évolués comme des effets de transparence ou des bureau en trois dimension à l’instar de ce que propose Windows Vista aujourd’hui.
  • Les logiciels : ce sont toutes les applications qui seront disponibles dés l’installation ou qui pourront être ajoutés après l’installation. Ici encore, les distributions Linux se distinguent de Windows par l’existence de ce que l’on appel en général des « Dépôts ». Un dépôt est un lieu (des serveurs sur Internet ) où sont regroupées toutes les applications disponibles pour une distribution. Chaque distribution gère donc ainsi son propre dépôt. C’est à mon sens un des avantages de Linux. En effet, il n’y a qu’une seule interface pour l’utilisateur à partir de laquelle il peut installer des applications supplémentaires contrairement à Windows où il faut à chaque fois lancer un exécutable pour installer un logiciel. Coté sécurité le principe des dépôts est aussi un avantage car on est sur de ne pas installer de programmes malveillants sur son poste.

Attention, n’importe qui ne peut pas faire une distribution GNU/Linux, cela demande des compétences techniques très pointue. Vous allez cependant trouver un très grand nombre de distribution Linux. Cette variété peut aussi représenter un frein pour le néophyte qui ne sera laquelle choisir.

Alors laquelle choisir, où peut-on les trouver ? Jetez un coup d’oeil aux systèmes d’exploitation libres sortie au mois de janvier 2009 pour vous faire une idée.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

4 réponses

  1. Freakazohid dit :

    Bonjour,

    Votre article explique très bien ce qu’est une distribution Linux et surtout la différence avec Windows. Il faut dire, que j’ai une distribution Linux, c’est a dire Debian depuis très peu de temps et j’en suis complétement satisfaite. Vive le libre!

  2. Philippe dit :

    @Freakazohid : Une Debian ? Bravo ! Quelle version ? Avez-vous fait l’installation vous-même ? Quel est votre niveau en informatique ? je suis curieux 😉

  3. Philippe dit :

    Je ne comprends pas les avantages des dépôts quand vous notez:

    « Chaque distribution gère donc ainsi son propre dépôt. C’est à mon sens un des avantages de Linux. En effet, il n’y a qu’une seule interface pour l’utilisateur à partir de laquelle il peut installer des applications supplémentaires contrairement à Windows où il faut à chaque fois lancer un exécutable pour installer un logiciel. »

    En effet, connaissant très bien le monde de Windows, je suis en train d’apprivoiser Slax 6.1.1 et PureOS.
    Pour moi, sous windows, je trouve tout simple. On cherche le logiciel et sa version, je double clique et il s’installe.

    Sous les linux, je trouve çà un cauchemar, soit il existe le paquet et pas toujours à jour, soit il faut ce lancer dans des converstions, des créations de scripts, etc.

    Je voudrais essayer la dernière version FireFox 3.6alpha, Audacity 1.3.8, ….
    Sous Windows il suffit de télécharger l’exe, sous une distrib Linux, il faut d’abord savoir quelle distrib prendre est-ce Debian, etc. puis espérer traverser une série d’épreuves avant espérer arriver au gral d’un programme qui va tourner.

    Encore si on compilait pour avoir le « parfait exe » optimisé pour son hardware….

    Moins de 1% de par de marché pour Linux, on comprend aisément quand on essaye.

  4. Philippe dit :

    @Philippe : Personne n’a dit qu’il était simple de comprendre la logique des distributions GNU/Linux. Il y a clairement un effort à faire. Je vois aussi que vous n’avez pas choisi de commencer par les distributions les plus simples. Personnelement je ne les ai jamais utilisées. Ubuntu par son approche plus « packagée » reste quand même la distribution recommandée pour débuter.

    Ensuite qu’est-ce qui est le plus simple pour installer un programme : la méthode windows ou l’approche par dépôts des distributions GNU/Linux. Vous avez donné les arguments pro-windows, voici ceux pro-Linux :
    Les dépôts me garantissent la cohérence des paquets que j’installe (la plupart des distributions gèrent les problèmes de dépendances). Cela signifie que je ne vais pas déstabiliser mon système en installant un logiciel. Mésaventure classique sous windows du programme qui remplace une DLL par une autre et qui rend la vie dure à d’autres programmes qui en dépendaient mais utilisait une autre version.
    Ensuite ces dépôts sont garantie sans virus, spyware et autres troyens.
    La mise à jour de TOUS mes logiciels est assurée automatiquement.

    Les dernières version ? C’est vrai parfois ce n’est pas simple. Pourtant sous Ubuntu tester la version 3.6 de Firefox est on ne peut plus simple. Un dépôt à ajouter et la 3.6 est installée…

    Ne tombez pas dans la caricature qui veuillent qu’une distribution GNU/Linux ne puisse pas tourner out-of-the-box. C’est tout aussi faux que pour Windows. Le taux de galère est identique. J’utilise les deux systèmes aussi bien pour des postes de travail que pour des serveurs.

    Mais il est clair que si vous n’adhérez pas ni ne comprenez le principe de Liberté qui va de pair avec le logiciel libre, il vaut mieux que vous restiez sous Windows. J’espère au moins que vous payez les licences des logiciels que vous utilisez. Si vous cherchez juste un Windows « Gratuit » alors les distributions GNU/Linux ne sont pas faite pour vous.