Comment choisir entre Owncloud et Nextcloud ?

closeCet article a été publié il y a 4 ans 5 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Le fork, bifurcation, fourchette ou embranchement (choisissez le terme qui vous plaît le mieux) a eu lieu il y a maintenant plus de six mois. Un délai que l’on peut juger raisonnable pour pouvoir se prononcer sur un choix entre les deux branches divergentes de ce projet. Reste la question de savoir sur quel critère. Voici les éléments qui à ce jour me permettent de trancher.

Activité du projet

Ce critère est particulièrement important. Il est toujours bon à l’heure du choix d’un logiciel libre de se poser la question de l’activité visible du projet. Dans le cas qui nous occupe, il suffit de se rendre sur le site GitHub, et d’étudier les statistiques des deux projets.

Tout d’abord l’activité sur le dernier mois pour Owncloud

Et Nextcloud

Les chiffres parlent d’eux même, l’activité en terme de modifications intégrées (Merged Pull Requests) est bien plus importante chez Nextcloud que Owncloud : 37 contre 152 respectivement.

Si on compare l’activité depuis le mois de juin 2016 (la zone encadrée dans les images), date du fork en commençant par Owncloud

puis Nextcloud

Là on voit clairement où sont passé les nouvelles lignes de code. Évidement, je ne suis pas allé analyser le contenu des modifications apportées à Nextcloud et si il s’agit bien de « vraies modifications ». Un point pour Nextcloud.

Les évolutions

Je me suis penché sur les « changelog ». Ces longues listes en anglais qui détaillent les nouvelles fonctionnalités et les corrections apportées par une version. Je ne me lancerais pas dans un comparatif détaillé. Mon impression a cette heure est la suivante : les évolutions d’Owncloud semblent plus tournées vers les besoins des administrateurs systèmes confrontés à des problématiques de montés en charge et d’infrastructure pour « gros ». Côté Nextcloud, je vois beaucoup d’améliorations pour les utilisateurs. Un nouveau point pour Nextcloud.

En ce qui concerne la maintenance des versions, Nextcloud a sorti des versions correctives pour 3 versions le 16 janvier (il est noté 2016 sur la page du changelog, une coquille à mon avis) : les 9, 10 et 11.  Côté Owncloud, la dernière mise à jour date du 13 décembre avec des mises à jour pour les versions 9.1, 9.0. Nextcloud continue la politique de mise à jour d’Owncloud avec une version de plus semble-t-il.

Le modèle économique

Oserais-je dire copie conforme ? Il me semble que c’est le cas. Les offres visibles concernent essentiellement le support avec des tarifs qui démarrent à 1900 $ pour Nextcloud et 3600 $ pour Owncloud. Si on compare les offres à services équivalents, les tarifs se tiennent. Ce n’est pas sur ce critère que se fera la différence.

Au final ?

A ce jour, il n’y a pas trop de raison d’hésiter, Nextcloud s’impose, la communauté a visiblement suivi le créateur d’Owncloud dans son fork. Si vous avez des arguments en faveur d’Owncloud, ils sont les bienvenus 🙂

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

21 réponses

  1. Christophe dit :

    Un argument pour Owncloud : c’est pénible d’avoir à tout réinstaller.

  2. Hello Christophe, meilleurs vœux pour cette année 🙂
    La migration n’est pas plus complexe qu’une mise à jour….
    En tout cas ça a été le cas lors de la migration de Owncloud 9 vers Nextcloud 9
    Je vais faire des tests prochainement pour voir comment cela se passe de owncloud 9 vers nextcloud 11. Je pense qu’il faut faire les mises à jour successives.
    Merci pour les retours d’expérience

  3. Shinra dit :

    effectivement, si on pouvait savoir comment ça se passe pour migrer. car actuellement je suis avec une instance owncloud sur un serveur loué. Et le but serait d’avoir un serveur à la maison avec, pourquoi pas, le fork

  4. Mathias B. dit :

    Salut Philippe,

    Après plusieurs mois passés avec une migration faite dans les premiers jours suite au fork tout est vraiment positif. Avec deux machines en prodution, quelques 200 utilisateurs repartis ça fonctionne très bien. Les mises à jours sont réalisables simplement et il est vrai que l’activité sur les dépôts GitHub, la réactivité de réponse aux ouvertures de rapports de bug est vraiment plaisante.
    Un point qu’il faudrait peut-être travailler est l’intégration de Collabora Online avec CODE qui est complètement nulle… As-tu des retours d’expérience personnels là dessus d’ailleurs ?

    À plus

  5. jaja dit :

    salut,

    intéressant article pour moi qui me tâte de faire le changement. mais effectivement la flemmite me gagne et je suis encore avec Owncloud qui fonctionne très bien et se met à jour tout seul. mais je suis l’actu de Nextcloud u cas où….

    meilleurs vœux aussi 😉

  6. Cédric dit :

    Moi c’est simple,
    j’utilise news, et son créateur à migré sur nextcloud et retirer le projet de owncloud, donc j’ai suivis.

  7. Stephen dit :

    Intéressant de voir le processus de décision.
    On a tendance à faire ce choix de manière implicite et informelle mais là au mois ça permet de poser une procédure en se basant sur différents indicateurs.

  8. cm-t dit :

    Niveau maintenance, NextCloud est pour moi bien plus simple : Ubuntu Core, le daemon snappy s’occupe des mise à jour qui sont fournit/packagée par les équipes de NextCloud en snap.

  9. nIQnutn dit :

    Ce sont uniquement des éléments quantitatifs et ne peuvent être suffisant.
    Pour autant c’est un bon élément de comparaison et NexctCloud semble tenir ses promesses.
    L’avenir est fatalement incertain et personne ne peut savoir comment vont évoluer ces 2 projets.
    L’orientation des 2 projets est quand même différent mais je n’ai pas trouvé de grosses différences à l’heure actuelle.

  10. Bristow dit :

    Hello !
    Visiblement, cela ne semble pas si simple côté mise à jour pour Framasoft, 3 jours que le site est en migration. Espérons que cela aboutisse !
    Merci pour l’article !

  11. Bristow dit :

    J’ai oublié l’incident qui décrit : https://status.framasoft.org/incident/190

  12. Christophe dit :

    Salut Philippe,

    Tous mes vœux pour cette nouvelle année.

    J’ai rapidement parcouru rapidement le site de NextCloud et je n’ai pas trouvé de dépôts. Et ça, c’est pénible. Il faut encore que le client de synchronisation soit lui aussi d’installation simple. Et franchement, sans dépôts, je ne le ferai pas. Pas envie de m’ennuyer.

  13. @christophe : je retiens l’argument des dépôts en faveur d’Owncloud. Dans mon cas je ne les utilisaient déjà plus dans le cadre de mon offre d’hébergement Owncloud. Je migre par script avec l’utilitaire occ..
    Côté client de synchro, je continue d’utiliser celui d’Owncloud (y compris sur nexcloud 11) car j’ai trois instances de configuré dont encore deux Owncloud. Ça marche…

  14. jaja dit :

    re,

    j’utilise aussi News qui fonctionne encore sous Owncloud 😉

    mais j’ai installé en parallèle un serveur tt-rss qui tourne très bien également !

  15. Jos dit :

    Migration info can be found here: https://nextcloud.com/migration

  16. Olivier dit :

    Bonjour,
    J’avais installé owncloud 9.1 sur un serveur dédié, j’ai migré vraiment facilement vers nextcloud. Voici les étapes que j’ai suivies:
    – déplacement du répertoire data hors du code source de owncloud (j’ai mis ça dans /var/cloud/data)
    – install des sources de nextcloud 10, copie du fichier de config, puis migration (occ upgrade)
    – migration vers nextcloud 11 grace à leur outil d’upgrade interne.
    Pour mon dossier synchronisé sur mon PC, j’ai désinstallé le client owncloud, installé celui de nextcloud, indiqué le même répertoire , et tout était disponible et synchronisé immédiatement.
    Donc au final, très simple de migrer (si on respecte l’ordre owncloud 9 => nextcloud 10 => nextcloud 11 comme spécifié dans les docs nextcloud).
    J’indique tout de même que je n’avais pas d’apps spécifiques sur owncloud, mais une install « vanilla ».

  17. hanchois dit :

    Bonjour,

    En ce qui me concerne, migration sous Nextcloud sans hésité et j’en suis ravi ! d’ailleurs la version 12 marche très bien même si je n’ai pas encore testé toutes les nouveautés.

  18. jaja dit :

    salut,

    je viens enfin de passer à Nextcloud. j’ai un peu galéré j’avoue mais je sais pourquoi maintenant.

    la migration via le script a foiré => j’ai tout fait en manuel
    et après 4 heures coincé sur la page d’accueil avec le message « accès interdit » !!!

    après beaucoup de recherche, j’ai juste copié mon ancien .htaccess (du dossier de mon ancien owncloud vers le nouveau avec nextcloud) et c’est reparti 🙂

    j’ai encore quelques soucis de synchro et News qui mouline dans le vide sinon ça marche très bien 🙂

  19. Jean-Bruno dit :

    Un plus pour Owncloud, il fait déjà parti du catalogue Rancher (l’interface Docker).

  20. Petit dit :

    Bonjour,
    j’ai migré vers nextcloud et je constate plusieurs bugs que je n’ai pas eu chez owncloud (surtout pour les fichiers de plus de 2 Go qui restent bloqués et non synchronisé).
    cordialement,
    Pierre

  21. Bonjour,
    De mon expérience d’hébergeur d’instance Owncloud passé à Nextcloud, nous n’avons pas constaté de différence. On a toutes les tailles de 1To de stockage avec des rush vidéos de 80Go à quelques dizaine de Go Plateforme Debian 8 et 9 maintenant avec du PHP 7 et MariaDB dans des container LXC sur du Proxmox. Ca juste fonctionne 🙂