Bilan des soutiens pour le mois de mai

closeCet article a été publié il y a 5 ans 9 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

soutenir coeurVous n’avez pas oublié, je pense, mon article sur le prix du blogueur 🙂 ? je vous propose de suivre « en direct » l’évolution de cette expérience. Je tiens à insister sur le fait que le but de cette démarche est essentiellement éducatif. La gratuité est une erreur (horreur) du web. Tanéléo explore d’ailleurs aussi la problématique de la gratuité sur son blog. Son approche est différente de la mienne, mais la voie suivie me semble sans issue. Elle revient à inventer au travers de points de Karma une nouvelle monnaie aux règles de création encore floue. Mais l’expérience est à suivre. Je poursuis dans ma voie. Comme souvent les chemins se croiseront quelque part.

Je ne cherche pas d’une manière ou d’une autre à culpabiliser qui que ce soit sur ce qu’il ferait ou ne ferait pas pour moi. Ce blog est payant à prix libre. C’est une réflexion/action à laquelle je vous invite 🙂 .

Commençons par les soutiens reçus :

  • Deux dons de 25 et 5 € ;
  • Un don récurent de 1€ par mois ;
  • Deux emails de soutiens ;
  • Deux versements récurrents sur Gratipay de 0.10 $  et 0,50 $ par semaine;
  • J’ai même reçu des paiements en Brouzouf 🙂 . Je ne saurais trop vous encourager à faire la démarche d’utiliser cette monnaie, ne serait-ce que pour contribuer aux tests et à la mise au point des outils qui la sous-tende.
  • D’autres relaient mes publications sur leur réseau. Une façon aussi de contribuer en retour. Mention spéciale ce mois-ci à André Ani. Je vous invite d’ailleurs à visiter sa boutique de services. Oui c’est de la pub assumée, un juste retour !

C’est déjà pas mal pour un début et je remercie bien évidemment tous les contributeurs qui jouent le jeu de cette économie circulaire. Je contribue, tu contribues. Un terme que je préfère à celui de l’économie du partage qui revient de plus en plus à partager en échange de moins en moins. Soyons avant tout des « consom’acteurs ».

De mon côté, j’essaie de jouer le jeu aussi et de soutenir un peu à droite et à gauche. Cela donne :

Au final la balance est légèrement excédentaire en euros, je vais pouvoir me payer une bière ou deux 🙂

Sur le plan rédactionnel, j’ai produit 13 articles soit environ 23 heures de travail. Je vous invite à les parcourir au cas où vous en auriez raté un. Il ne faudrait pas gâcher !

L’expérience continue. Si vous avez des suggestions, des idées pour améliorer le système, elles sont les bienvenues. Quoi qu’il en soit, j’ai décidé d’allouer au minimum 20% des dons en Euros à des projets libres tous les mois. C’est le petit ajout à la formule. Autre petit ajout, si vous voulez me rendre service, vous pouvez aussi parler des prestations de services que je propose sur la région du Grand Lyon (et au-delà si nécessaire et possible). Une recommandation auprès d’une connaissance, c’est une contribution à très haute valeur ajoutée.

Ce mois-ci cela m’a permis de signer une affaire et la personne à l’origine de cette recommandation ne l’aurait probablement pas faite sans l’existence de ce site. Le grand paradoxe de ce site et de mon activité professionnelle, c’est que la grande majorité de mes clients ne connaissent pas ce blog. Certes cela a contribué à me faire bénéficier de recommandations, mais dans une proportion relativement faible.

Il est vrai que j’ai souvent des scrupules à mettre en avant de façon ostentatoire mes prestations sur mon blog. Probablement la peur d’être taxé de blogueur « intéressé » ou qui cherche à « vendre sa cam ». La volonté aussi de vouloir séparer autant que possible les deux sphères.  Je vais me livrer à de la psycho de comptoir, mais cette dichotomie est probablement idiote. Voilà en tout cas le genre de phrase qui risque de me valoir une contribution sous la forme d’une séance chez le psy 🙂 .Votre avis sur ce point m’intéresse bigrement.

Cela me rappelle que je dois un article à quelqu’un, donc je ne vais pas passer plus de temps sur celui-ci ! Rendez-vous le mois prochain.

Temps de rédaction : 1h50

Votre avis

Il est évident que j’ai besoin d’un retour de votre part sur mes écrits. En plus de ce sondage n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me laisser un message.

Donnez une note générale aux articles parus au mois de mai (sur 5)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Avez-vous lu tous les articles du mois de mai ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Peut-on mélanger la sphère professionnelle et personnelle sur un même site ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

6 réponses

  1. bonob0h dit :

    Communiquer sur ta boite a partir de ton site perso.
    Il faut aussi que tes clients te connaissent mieux il faudrait que de ton site pro tu fasse liens sur ton site perso qui n’est pas un site porno ou de geeks ou de politicienneries etc Les deux vont l’un dans l’autre.

    Le problème est il la « Pub / Communication » ou le Harcèlement Publicitaire, même si parfois vu le manque d’empressements d’agir on se demande s’il ne faudrait pas harceler pour le bien des gens 😉

    Quand à soutenir et les outils, l’un des problèmes à la multiplicité des outils et seulement la prise en compte financière sachant également qu’il faut aussi prendre en compte l’équité de tarifs. Un chômeur qui lit un article n’a n’a pas autant de retombée qu’un décideurs qui va exploiter l’information pour son business !

    Aider peut aussi se faire sous forme d’échanges divers qui peuvent se quantifier aussi monétairement un peux comme le capital d’une entreprise peu se faire en apport en « travail »

    Il manque juste donc l’outil global et transversal qui simplifierai aussi la vie des échanges, des utilisateurs d’échanges etc …
    Un Outil qui pourrait être prochainement évoqué lors d’un rendez vous avec une certaine Banques associative / Éthique ^^

  2. kowalsky dit :

    Je ne suis pas partisan de mélanger le professionnel et le personnel sur un même site, à moins d’en avoir plusieurs dont l’un ne sera réservé qu’à la sphère personnelle (voire même de façon anonyme), car il arrivera certainement un moment où se posera la question de la liberté de ta parole. Certains sujets sont trop intimes pour être liés à une activité professionnelle, et vice versa.

    Au passage, il manque la case « sans opinion » dans ton premier sondage, car tu ne définis pas ce que l’on doit noter 🙂 Je fais partie de ceux qui ont lu tous les articles : ils sont tous différents. Est-ce que l’on doit noter le fond ou la forme ? Ou bien encore la présence ou l’absence de photos de filles nues (ou d’hommes nus, ou de transgenres nu(e)s, pour ne froisser personnes) dans les articles ? 😉

  3. @kwalsky : la réflexion n’est pas clause.. Cependant je ne traite que de façon extrêmement rare de sujets « intimes ». Je pense qu’ils ne regardent que ma sphère privée. Ce site est public. Quand j’écris ici c’est comme si j’allais dans la rue. Je ne pourrais pas parler de sujet « intime » dans la rue… Si ce devait être la cs, effectivement un blog sous pseudo serait la solution.

    Par contre il est vrai que je ne me prive pas d’exprimer mes opinions dans certains articles. Mais cela me semble différent. Mes clients doivent me prendre entier pour ce que je suis et pas pour ce que je parais. La question qui se pose à moi en ces temps est plus de considérer ce blog comme un blog « professionnel ». J’entend cela au sens « noble » du terme. C’est à dire avec du contenu que je juge de qualité et informatif et pas uniquement pensé pour le SEO et autres techniques…

  4. nIQnutn dit :

    Je pense qu’il faudrait d’avantage s’inspiré du système de Like de FB et du paiement à la Humble Bundle.
    Je vais essayer d’être clair: les dons pour un / plusieurs « site » me parait trop réducteur. Seul les plus gros ont leur part.

    Pour moi, il faudrait définir un montant initial de don (récurrent ou exceptionnel permettant de s’adapter au moyen de chacun). Ensuite on « Like » les pages pour lesquels le contenu est intéressant.
    En fin de mois, j’ai mes stats, sur les sites qui ont été intéressants. On peut éventuellement définir différent type de répartition qui nous donnera une liste des dons avec un montant associé.
    Après, il ne me reste qu’à effectuer les dons calculés.
    Tout pourrait se passer du coté client (un bouton sur un site ou un plugin) avec une gestion de l’historique permettant de répartir plus facilement sur les plus petit.
    L’idée est d’informer l’utilisateur de sa « consommation », et qu’il faudrait participer pour contribuer à la création de contenu. Après, libre à l’utilisateur de faire des dons ou pas.

    Le calcul de la répartition des dons pourrait inclure, un certains nombre de variables permettant de répartir au mieux les dons étant donné que c’est le donateur qui a le dernier mot. S’il ne veut pas donné à FB ou google, il pourra le blacklister.
    On pourrait également intégrer un paramètre permettant d’augmenter le ratio de don pour aider les sites / asso qui n’arrivent pas à boucler leur budget. Cette information pourrait être sur le site ou centralisé ailleurs. Bref, on peut imaginer tout type de règles pour avantager / désavantager certains sites (si on a fait un don le mois précédent, il est préférable de faire un don ailleurs par exemple).

    Pour que ça marche, il faut séparer la manière de comptabiliser les dons du moyen de paiement.
    Le plus problématique c’est le paiement avec des frais importants au vu du montant des dons. Mais cela n’a pas tant d’importance puisqu’il s’agit d’un ratio. On peut faire des dons en point karma comme des dons en bitcoins.

    De cette manière, on peut favoriser les créateurs de contenu sur le web tout comme les associations sans rentrer dans des systèmes de financement basé sur de la pub ou premium.

  5. kowalsky dit :

    @philippe : « … Je pense qu’ils ne regardent que ma sphère privée. Ce site est public. Quand j’écris ici c’est comme si j’allais dans la rue… »
    Ah mais tu rajoutes un élément qui ne m’était pas explicite dans ton questionnement. 🙂 Quand on me parle de sphère personnelle, il s’agit pour moi de celle correspondant à la vie privée de la personne. Dans le sens où beaucoup des thématiques abordées ici relèvent plus du domaine professionnel que familial par exemple.

  6. @kowalsky : effectivement, il y a un petit soucis de référentiel 🙂 Quand je parle de personnel, je pense à opinion politique ou avis bien tranché sur le système bancaire existant par exemple. Ma famille relève du plus que personnel 🙂