Pourquoi je n’utilise pas Flattr

closeCet article a été publié il y a 5 ans 9 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Cela fait plusieurs fois que l’on me suggère d’utiliser Flattr micropaiementFlattr.

Pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, c’est un service en ligne permettant de répartir une somme d’argent entre plusieurs créateurs simplement en cliquant sur les boutons Flattr qu’ils placent sur leurs sites web. Flattr se charge de répartir en fin du mois la somme que vous avez choisie entre les créateurs que vous avez « flatté ». L’avantage pratique de Flattr est de simplifier la répartition. Vous créditez votre compte Flattr disons de 10 €, et vous « flattez » 10 créateurs. Flattr créditera leurs comptes de 1 € chacun en fin de mois. Cela vous évite de faire 10 dons (et 10 transactions bancaires) tous les mois.

C’est un service que je connais bien pour preuve ces articles sur Flattr qui remontent à plus de quatre ans. A l’époque j’avais effectivement mis en place cet outil sur mon site. Pour ceux qui en douteraient ou qui ne me liraient que depuis peu, je suis un homme en avance sur son temps 😀 ! J’étais déjà à l’époque dans une phase « d’expérimentation » similaire à celle que j’ai relancée il y a un mois.

Je vais donc me citer pour expliquer à nouveau pourquoi je ne l’utilise pas plus aujourd’hui :

Flattr est-il le système idéal ? Les défauts existent. Tout d’abord son mode de financement. Il est fait par le prélèvement de 10% par mois de la somme que vous décidez de donner. Ainsi Flattr perpétue cette mauvaise habitude qui veut que le prix d’une transaction soit lié au montant de celle-ci. Un principe appliqué par les banques depuis des années notamment sur les cartes bancaires. Un système qui commence à être dénoncé. Si l’on ajoute à cela que l’on doit utiliser Paypal pour alimenter son compte Flattr on voit que l’argent de la création est soigneusement taxé avant d’être réparti. Un abonnement serait plus adéquat.

Reste aussi le probable faible nombre de participants francophone. Un tel système doit atteindre une masse critique avant d’être pleinement efficace.

Vient ensuite le problème principal, si d’un point de vue pratique cela simplifie la transaction de don, il faut alimenter ce système de l’extérieur. Flattr ne crée pas de richesses, il les répartit uniquement. Si le système s’assèche à l’extérieur, Flattr subira le même sort.

En bémol, je vois qu’il n’est plus nécessaire de passer par Paypal, ce qui fait que les dons pour la création doivent engraisser un peu moins les intermédiaires bancaires. Le nombre de francophones s’est probablement également accru. Il reste les 10% que prélève Flattr et je trouve que c’est un montant trop élevé. Les plateformes de crowfunding ne prennent pas autant à ce que j’ai vu : de 5 à 8 %.

Alors d’un côté, il y a mon pragmatisme qui me dit qu’après tout, il n’y a pas mieux pour l’instant en la matière. Je dis mieux dans le sens pratique, pas éthique. De l’autre, j’ai peur de mettre un peu plus les doigts dans ce système monétaire plein d’intermédiaires qui nous « mange » un peu plus chaque jour. Mais je l’admets je suis dans une position de gymnaste en grand équilibre sur ses principes.

équilibre

Il faut de la souplesse et ne pas pour autant rester les bras croisés en attendant qu’un miracle se produise. Côté activisme, j’en saurais peut-être un peu plus passé le 16 juin. Une solution plus durable façon Gratipay adossée à une structure d’intérêt général me semblerait bien plus préférable afin d’assurer une certaine transparence et ne pas enrichir quelques actionnaires sur le dos de la création. Je ne suis pas anti-entreprise soyons clair ! Mais dans certains domaines, je pense que leur mode de fonctionnement n’est pas adapté.

Je vous laisse un sondage pour exprimer votre avis sur le sujet. Les commentaires vous sont également ouverts.

Temps de rédaction : 60 minutes

Votre avis

Les 10% prélevé par Flattr sont-ils justifiés selon vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Utilisez-vous Flattr pour remercier des créateurs de contenus ?

Loading ... Loading ...

Souhaitez-vous que j'ajoute Flattr à mes moyens de soutien ?

Loading ... Loading ...

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

5 réponses

  1. bonob0h dit :

    Repartir, Payer Équitablement, Payer tout simplement, la problématique et particulièrement numérique c’est la multiplicité des outils, et que chacun prélève alors que si l’on paye en liquide il n’y a pas de frais de transactions.

    Et les frais sont élevés en rapport avec les services rendus !

    Bien sur il faut des outils et faire fonctionner et tout ça coute de l’argent qu’il faut bien rémunérer alors qu’on a quelque pas l’habitude de ne pas avoir de frais sur les transaction en ferraille ou papier !

    La « Monétaire » est elle encore une autre chose !

    Alors Flattr et tout ce qui existe posent d’énormes problèmes tout comme aussi les prix pratiqué !

    Les petits bouts existent mais justement tombent dans la problématiques des couts engendrés qui ne profitent vraiment qu’à ceux qui les mettent en place et que les petits bouts font le floue des tarifs.

    Quand Flattr ou autre prélève 10 % il ne faut pas oublier que ce même Flattr ou autre doit aussi payer une partie à ceux qui sont les plus gros pilleurs c’est a dire les systèmes de Carte Bancaire, voir les banques pour les virements.

    Bien sur elles aussi doivent être rémunéré mais au juste prix !

    Car la encore se pose un problème qui sont les petits qui proportionnellement payent le plus ce qui permet au plus riche de gagner encore plus que les petits alors que quand il s’agit d’argent en ferraille ou papier le petit peux compter rapidement a la main alors que le gros doit acheter des compteuses pour bien vérifier qu’il ne manque pas des pièces ou billets !

    Alors quoi faire !

    Comme le dit Philippe je ne suis pas non plus anti-entreprise bien au contraire !
    Je suis juste contre les dérives dans tous les domaines !

    Quand on regarde un peux mieux on s’aperçois que par les énoncés et en fouillant un peux il y a les solutions pour bonnes parties existantes mais éparses.

    Il faut donc juste les réunir dans un tout global et transversal et bien sur décentralisé tout en complétant les manques !

    Et la on s’aperçois que même quand on a les idées, schéma, plan de développement on se retrouve aussi avec un grand problème : Personne même ceux qui aimeraient que ça existe ne vient participer !
    Tout le monde semble attendre que ce soit en place pour utiliser !

    Alors ceux qui proposent arrêtent de se prendre la tête et regarde les gens râler … en attendant que peut être un élément déclencheur permettra de faire se faire développer ce qui rendrai service a tout le monde !

  2. david96 dit :

    « Et la on s’aperçois que même quand on a les idées, schéma, plan de développement on se retrouve aussi avec un grand problème : Personne même ceux qui aimeraient que ça existe ne vient participer !
    Tout le monde semble attendre que ce soit en place pour utiliser ! »

    Oui, c’est un constat. Et cela ce vérifie dans d’autres secteurs. Là où j’habite, il n’y a plus de boulangerie, d’épicerie, de magasin de musique, de médecin, etc… Pourtant, la demande est là. Très forte.

    Je pense que les français n’ont pas l’esprit d’entrepreneuriat et le parcours scolaire ne les y invitent pas.

  3. bonob0h dit :

    @David96
    Faux !
    Ce n’est pas qu’en France ! C’est partout la même chose ! C’est « l’humanité » dans son ensemble !
    Le pire sont aussi ceux qui pourtant défendent, revendiquent de faire autrement et qui restent dans leur prés-carrés de petits bouts qui ne font pas avancer les choses !
    Par ailleurs tout le monde l’a pas les compétences techniques qui manquent pour mettre en place ! Les « simples utilisateur » peuvent participer en communication, en dons etc et le font si bien sur les « techniciens » aussi commencent à s’y mettre ! Et c’est la le problème ! Rares sont les techniciens qui veulent participer ! Surtout dans le numérique / libre ! Pour eux les « simples utilisateurs » doivent mettre les mains dans le cambouis technique sinon ils sont traité de tous les noms tel cet exemple parmi d’autres : http://genma.free.fr/?Pourquoi-je-quitte-les-Cafes-vie-privee

    La ou tu habite a toi de proposer … si tu a des idées … qui sortent des chemins battus et qui généralement ne mènent pas loin !
    Les demandeurs suivront si le projet est alléchant et pas intégriste !
    Soit dit en passant, c’est un des buts de certains des projets évoqués ici qui indirectement ont aussi pour objectif de faire bouger pour des besoins comme ceux de par chez toi !

  4. Vu les résultats du sondage, il n’y a que des anti-Flattr qui sont venu lire cet article 😀

  5. david96 dit :

    @Philippe, pas anti, plutôt, non adhérent on va dire 🙂

    @bonob0h « La ou tu habite a toi de proposer » C’est en cours…