uCoin, payez-moi en Brouzouf !

closeCet article a été publié il y a 6 ans 1 mois 23 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Vous aurez peut-être compris au travers du titre qu’il va être question de monnaie dans ce billet. Elle est au cœur de nos activités économiques et des échanges que nous réalisons la plupart du temps. Évidemment, il existe aussi des activités qui s’effectuent en dehors de son utilisation. Nous sommes alors dans une économie de don ou encore de troc. Bref, elle n’est pas forcément indispensable, mais elle est malgré tout assez utile au quotidien…

Un aspect qui n’est que rarement enseigné est celle de sa création. D’où vient cette monnaie ? Les règles de cette création monétaire définissent implicitement le fonctionnement de notre société. Inutile de dire que les règles actuelles n’avantagent qu’un petit nombre d’acteurs. À ce jour, seules les banques ont le droit de créer de la monnaie. En tant qu’individu ce droit ne m’est pas octroyé.

Comment faire alors pour rendre à l’individu sa place centrale et définir des règles de créations monétaires les plus équitables qui soient. C’est une réflexion à laquelle quelques-uns sont attelés. Une de celle que j’ai le plus étudiée est la proposition de Stéphane Laborde. Elle est formalisée dans un ouvrage : Théorie Relative de la Monnaie.

La TRM développe le concept de monnaie libre en établissant qu’aucun individu membre du système monétaire ne doit être privilégié devant la création monétaire.

Cette théorie prend en compte l’espace (la topologie) et le temps (nous naissons et mourrons) pour les faire entrer dans la définition d’une monnaie libre. La monnaie est uniformément distribuée sous la forme d’un dividende universel entre les individus, quel que soit leur âge ou leur sexe. Chacun reçoit une part égale de monnaie.

Une monnaie libre s’établit en référence aux quatre libertés économiques relatives à ses utilisateurs :

  • la liberté du choix du système monétaire (la monnaie ne s’impose pas) ;
  • la liberté d’utilisation des ressources (économiques et monétaires) ;
  • la liberté d’estimation et de production de toute valeur (un principe de relativité économique, fondement de la TRM) ;
  • la liberté d’échanger dans la monnaie (afficher, comptabiliser, échanger dans l’unité monétaire choisie).

Je n’irais pas plus loin dans la présentation de ces deux concepts. Je vous renvoie aux vidéos publiées sur ce sujet. Voir aussi les vidéos de cette chaîne Youtube.

La théorie c’est une chose, reste la pratique, comment les mettre en œuvre un système monétaire basé sur la notion de dividende universel ?

C’est là que le logiciel libre uCoin entre en jeux. Ce projet a été lancé par Cédric Moreau aka cgeek dont vous pouvez faire la connaissance dans ce podcast. uCoin se base sur le protocole défini par le projet OpenUDC.

uCoin est architecturé autour de deux composants : un logiciel serveur dénommé uCoin node développée en node.js . C’est un nœud comme l’indique son nom dont le rôle est de stocker les informations relatives à la monnaie : le WoT et les transactions. Un logiciel client CuteCoin est mis à disposition de l’utilisateur pour pouvoir ouvrir un compte et effectuer des transactions.

Si la notion de transaction est potentiellement claire pour chacun, à quoi correspond le WoT ?

cutecoin wotC’est un acronyme signifie Web of Trust ou toile de confiance, un concept utilisé par PGP et GnuPG ou tout système compatible avec OpenPGP. C’est un modèle décentralisé et une structure de données composée d’entités et de liens entre ces entités. Dans uCoin ces entités correspondent à des individus. Les liens représentent la certification de l’identité d’un individu par un autre. Pour rejoindre la communauté WoT et que son identité soit considérée comme reconnu, il faut remplir les trois conditions suivantes : obtenir un minimum de liens, ne pas avoir deux liens identiques pour une même période et être à une « distance » minimale de toutes les autres entités.

La distance correspond au chemin de reconnaissance que l’on doit parcourir entre tout membre de la toile et votre identité. Ce chemin ne peut dépasser un nombre de sauts défini.

Les caractéristiques de votre communauté WoT sont donc à paramétrer en fonction de votre objectif. Une distance de 1 sous-entend que tous les membres doivent se reconnaître mutuellement. À réserver donc pour une petite communauté de membres. Une distance de 2 ou 3 sera préférable pour gérer des communautés plus importantes.

Il n’y a en fait pas vraiment de barrière pour utiliser cet outil si ce n’est être en mesure de se faire reconnaître par un minimum de personnes dans la communauté monétaire que l’on souhaite intégrer. Pour rejoindre par exemple la communauté meta_brouzouf mise en place par l’équipe de développement de uCoin, il faudra faire reconnaître votre identité par 3 membres. Une fois le logiciel installé (de facile sous Windows à potentiellement complexe selon votre distribution GNU/Linux), vous devez créer votre compte et vous inscrire sur la communauté. Ce dernier point consiste à connecter CuteCoin à un noeud uCoin.

Mais ce n’est pas fini. Il vous faut faire ensuite une demande pour devenir membre de la communauté dans CuteCoin. Ensuite dans le cas de la communauté meta_brouzouf, il faut faire une demande de certification sur le forum du projet en publiant un post indiquant des informations permettant de vous reconnaître.

En l’occurrence, il ne vous sera pas demandé votre numéro de sécurité sociale ou encore votre quotient familial ou un scan de votre carte d’identité recto/verso. Les informations fournies peuvent être des comptes de réseaux sociaux par exemple. L’objectif est que les membres de la communauté puissent reconnaître votre identité en tant qu’individu réel et non fictif.

La problématique de la reconnaissance de l’identité est centrale et sujette à débat. Vous pouvez lire le long échange à ce sujet sur le forum de uCoin sur le problème des identités multiples.

Une fois votre identité certifiée, vous êtes en mesure de faire de transactions avec les autres membres de la communauté. Avec uCoin les règles de création monétaire sont également conformes au concept de monnaie libre. Chaque membre de la communauté en reçoit une part égale dans un intervalle de temps définis.

Pour finir une petite vidéo de présentation de la version 0.9 de CuteCoin.

Je vous invite donc à tester cette solution encore en cours de développement. L’interface de CuteCoin et les documentations sont en anglais, ce qui pour  l’instant restreindra l’usage à un public anglophone et « à l’aise avec l’outil informatique ». Cependant les principaux membres du projet sont français donc vous recevrez une aide dans la langue de Molière sur le forum 🙂

Si vous faites la démarche, et si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à me payer en Brouzouf pour me remercier  🙂

Ma clé publique est la suivante : 5T7X6DCAgHNE4eYqmrzMVqEMXFdvacsF7DufMZThoQiD

Bonne découverte !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

10 réponses

  1. bonob0h dit :

    Nuance ce ne sont pas les banques qui créent les monnaient mais les états qui délèguent à leur banque nationale ou banque européenne par exemple.
    Les banques ne sont que les relais de transmission mais elles n’émettent pas elles même.
    La ou les banques dérivent s’est en faisant payer les transactions. Quand je retire de l’argent liquide au guichet ou que je dépose ma banque ne me prend pas d’argent. Quand par contre j’utilise un virement elle peut m’en prélever. Et surtout la ou elles prélèvent c’est en rapport avec leur accords avec les structure de cartes bancaires qui remplacent les paiement en liquides par des outils qu’elles font payer très cher.
    Donc le problème est que ce sont les états qui auraient du mettre en place ces outils électroniques et qu’ils soient gratuits comme l’est l’argent puisqu’il n’y a pas de monnaie physique a émettre ce qui a aussi un couts sachant qu’il faut aussi récupérer les billets et pièces usagés etc

    Par ailleurs les monnaies libres ou pas sont autant de monnaient différentes sur lesquelles on peux spéculer suivant qui émets et utilise la monnaie : ma monnaie est plus cher que la tienne na epicétou !

    La sont les deux grand problèmes monétaires qui ne sont pas seuls a prendre en compte comme le démontre si bien notre europe qui fonctionne mal car s’il y a monnaie unique il n’y a pas taxes similaires, grilles de salaires similaires etc …

    Quand au revenu universel ça peut paraitre une bonne idée … si on laisse faire le système avec le grand écart entre les plus riches et les plus pauvres ! sans compter les gaspillages et bien sur la surexploitation de la terre elle même ! En effets sans un tel système les plus pauvres risquent de finir par en avoir tellement raz le bol qui finiront par vraiment se révolter et couper les têtes qui les enferment dans la pauvreté ! Mais tout à chacun est en partie responsable même le plus pauvre des français qui va préférer acheter un truc fait en Afrique ( les salaires chinois augmentent trop ) car moins cher que celui fait en France ! Regardez nos « riches retraités » pour qui la France est trop cher et qui partent vivre au Portugal car les taxes et impôts sont moins cher tout comme la vie courante ! Et toutes ces fashion victimes qui ne se demandent même pas comment le petit haut ou string est si peux cher alors que fabriqué dans des conditions limites de l’esclavage ! Quels gaspilleuses que ces fashion victim qui rêvent de ressembler à la minorité avec du bas de gamme un peux comme les buveurs de canada dry …

    Bref pour les monnaies il serait plus important de s’occuper à une monnaie universelle, qui soit accessibles par monnaie physique et monnaie numérique car c’est bien beau les projets de système transactionnel numérique ! encore faut il être équipé et ce n’est que le cas d’à peine les 2/3 de la planète avec les téléphones mobiles ! Oublier le dernier 1/3 c’est aussi inhumain que se vouloir un revenu universelle pour laisser une grand majorité dans le minimum et laisser s’enrichir une très petite minorité !

    Il faudrait donc surtout arriver a mobiliser de façon universelle pour un système monétaire et d’échanges qui fasse couter le moins cher pour interesser les états et supprimes les spéculations sur les monnaies … en meme temps que s’attaquer aux paradis fiscaux, et donc à uniformiser les taxes et impots, en même temps que les salaires, etc etc etc ! AU BOULOT ! 😀

  2. marcus dit :

    Et non Bonobo,
    90 % de la monnaie est créée par le crédit.
    Mettez vous à jour en suivant Gérard Foucher sur youtube. ..
    Le dividende universel permet une création monétaire symétrique pour tous dans l’espace et dans le temps…

  3. bonob0h dit :

    Désolé je n’accorde pas de crédit à une personne qui n’argumente pas et donne une seule référence à devoir chercher ! Et encore plus quand on mélange la monnaie avec un revenu universel qui revient à vouloir mélanger de l’eau et de l’huile !
    Bref … « Bonjour chez vous » !
    N’oubliez pas de chercher d’où vient cette petite phrase 😀

  4. La monnaie est créée par le mécanisme du crédit et aujourd’hui seules les banques peuvent proposer des crédtis. Je ne crois pas que cela ne suscite de discussions ou alors il faut m’expliquer avec des arguments que je n’ai pas lu par quel autre mécanisme cela est réalisé. A la racine de cette création (le premier préteur), les banques centrales sur lesquels en Europe (la BCE) les états ont peu voir pas de pouvoir.
    C’est pas trop mal expliqué sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Création_monétaire 🙂

  5. bonob0h dit :

    Nuance fondamentale : Actuellement LES monnaies sont en partie créées par le crédit ! Mais le fondement de la monnaie est avant tout un moyen d’échange pour éviter le troc sur lequel lui aussi on peut spéculer !
    Le moyen monétaire de base celui de l’échange, ne devrait justement pas s’appuyer en amalgamant le crédit pour faire croitre ou décroitre la valeur même du moyen d’échange, de la même manière que les impôts et taxes devraient être les mêmes partout sur la planète !

    Toute volonté donc de créer une énième monnaie autre que dans la volonté d’un moyen d’échange universel ne peux donc que conduire qu’à une énième complexification des échanges et ouvrir une nouvelle porte à une énième possibilité de spéculation qui ne permet qu’au déjà possédants les plus riches de s’enrichir encore plus et bien sur artificiellement par les jeux des échanges déjà entre monnaies !

    Il faut donc déjà penser à dissocier la monnaie des spéculations et des crédit pour qu’une seule, universelle ne devienne enfin ce que devrait être la monnaie : un simple outil de simplification des échanges !

    Bref … ne pas tout confondre … Création d’une Monnaie Universelle … et création monétaire selon la méthode actuelle, qui du reste est assez récente comparé au monnaie fiduciaire, ce qui tend à prouver qu’il y a encore d’autres mécanismes à inventer pour arriver ou revenir à l’essence même de la monnaie et Rendre à tous ce qui appartient à tous et non pas a une minorité …

  6. Cependant si ce sont toujours les mêmes qui ont accès à la création monétaires, ce sont toujours les mêmes qui ont accès aux moyen de financer de nouveaux projets/activités. Les petits doivent se démerder et galérer… Le mode de création de la monnaie introduit un biais sur ta capacité par la suite à l’utiliser dans des échanges. Pour échanger dans une monnaie, il faut en avoir. Si tu n’en as pas, ben tu ne peux rien faire. Le système actuel donne toujours plus de moyens aux plus gros. Une monnaie universelle avec le mode de création actuelle serait même pire que tout, car tout serait verrouillé… Et faire « autrement » a bien des limites…

  7. bonob0h dit :

    un des moyen de création d’une monnaie universelle c’est par le biais de la grand majorité des utilisateurs et notamment par un système qui évitera les spéculations comme le Bitcoin ou autre monnaie donc déjà par un outil de transaction de préférence décentralisé et qui offre le meilleur ratio de d’émission et échange au plus bas tarif.

    Pour simplifier ce système de transaction tu y inclue une monnaie unique qui permet de limiter les échanges entre différentes monnaies, du style je te paye en euro, tu recup en brouzouf, puis rachète en dollars et ainsi de suite.

    Comme le système est le moins dépensier en ressources tu incite mieux a utiliser, donc tu à plus de chance d’avoir la masse d’utilisateurs qui peuvent peser dans la balance face aux autres systèmes et monnaies !

    Soit dit en passant le rêve d’une monnaie universelle n’est pas nouveau et depuis au moins 50 ans ce sont les états unis qui bloquent la volonté qu’on trouve dans de nombreux pays comme la chine ou dans le golf dont ces derniers pendant un moment on vu l’euro comme une voie possible ! Reste que la puissance américaine à jusque là bloqué !

    Le système actuel donne toujours les moyens au plus gros car justement la division des monnaies simplifie le travail des plus gros qui peuvent s’attaquer à des monnaies par exemple. Il leur serait bien plus difficile de s’attaquer à une monnaie universelle et à un système de paiement lui aussi universel. Il permettrait aussi de mieux mobiliser à des taxes similaires, etc

    Faire autrement à ses limites oui 😉 tant qu’elle n’arrivent pas a leur fin ! Par contre faire comme tout le monde une énième monnaie avec les systèmes qui ressemble aux autres et permettent toutes les spéculations, comme tout les paris qui ont du se faire sur le dos de : sera t il avant terme, a terme ou après terme , et bien sur son poids, et sa couleur de cheveux, et bien sur si c’est une fille ou un garçon ! Je parle la du dernier royal baby qui a certainement fait les beau jour des bookmaker anglais 😉

    Bref plus il y a de monnaies plus c’est le retour aux féodalisme qui vont avec ! les clans ! donc les guerres entre clans pour avoir la plus grosse que l’autre clan ou la plus belle etc ! et la tu accélère la mondialisation à ne pas confondre avec l’universalité 😉

    Pendant ce temps la on surconsomme la planète sans que personne ou s’y peux s’en rende compte !

    Rien n’est parfait … mais au lieu de refaire éternellement le même machin que l’autre, autant tenter de faire un truc pour tout le monde. Ça prend pas plus de temps … c’est juste une question aussi de moment … qui tombe ou pas au bon moment !

  8. Sam Sieder dit :

    Bonjour Philippe.
    Vous écrivez, je cite :
    « À ce jour, seules les banques ont le droit de créer de la monnaie. En tant qu’individu ce droit ne m’est pas octroyé. »

    Cette phrase est elle vraiment juste ?
    Ne faisons-nous pas ici la confusion entre « De la monnaie » et « Une monnaie »
    Les banques ont le droit exclusif de créer « de la monnaie » (papier et pièces), mais le droit de créer « une monnaie » leur est il exclusif ?
    Je me pose la question vis à vis du Bitcoin, qui est une monnaie échangeable sur le marché international et qui n’a pas été émise ni par une banque, ni par un état, mais par un citoyen, anonyme de surcroit. C’est monnaie étant exclusivement numérique.

    Qu’en pensez-vous ?

  9. @Sam, nous sommes d’accord, il s’git bien du droit de créer de la monnaie, pas une monnaie. Dans l’absolu n’importe qui peut créer « une monnaie » du moment qu’il trouve d’autres personnes pour lui conférer une « valeur d’échange » je dirais.

  1. 25 avril 2015

    […] Vous aurez peut-être compris au travers du titre qu’il va être question de monnaie dans ce billet. Elle est au cœur de nos activités économiques et des échanges que nous réalisons la plupart du temps.  […]