Virtualisation de système d’exploitation et sélecteur d’application Windows contre la vente liée

closeCet article a été publié il y a 10 ans 8 mois 11 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

L’UFC-Que Choisir, vient de relancer la guerre à la vente liée des systèmes d’exploitation et logiciels préinstallés sur les ordinateurs. Bien que cette action ne soit pas inutile, il serait nécessaire d’envisager la lutte à travers de nouveaux outils dont les bases existent déjà.

HP a été condamné le 5 mai dernier pour ses pratiques portant sur la vente liée d’ordinateurs et de logiciels avec l’obligation d’afficher le prix des logiciels préinstallés sur sa boutique en ligne ainsi que donner la possibilité d’acheter des machines sans aucun logiciel. Une condamnation qui permet à l’UFC-Que Choisir de monter à nouveau au créneau pour demander d’inscrire dans un projet de loi sur la consommation en préparation de rendre optionnel l’acquisition de ces logiciels lors de l’achat de matériel.

Au-delà de l’action politique et juridique nécessaire, une autre solution également proposée par l’UFC-Que Choisir serait d’opérer ce qui a été fait au niveau des navigateurs web en imposant au contraire un sélecteur de système d’exploitation à l’installation. Cependant si la sélection d’applications est relativement simple à mettre en œuvre au sein du système d’exploitation Windows, cela devient moins aisé dès que l’on parle du système d’exploitation.

Mieux que la seule sélection des outils dans Windows, la virtualisation dès le départ

On pense en général au multiboot pour mettre en place plusieurs systèmes d’exploitation sur une machine. Cependant, cette technique présente des inconvénients. La gestion des espaces disques et l’ajout d’un autre système d’exploitation est toujours délicats.

Pourtant, les solutions de virtualisation de poste de travail deviennent matures. Récemment encore je vous parlais de Citrix XenClient Express. Une solution qui repose sur un mini-système d’exploitation sur lequel s’exécutent un ou plusieurs systèmes d’exploitation classiques virtualisés. Il reste à XenClient Express encore pas mal de chemin à parcourir pour en faire une solution utilisable par tous.

Ce sélecteur de systèmes d’exploitation virtualisés apporterait aussi la possibilité de cloisonner le système d’exploitation de Papa et Maman de celui des enfants parfois malmenés. Ceci sans compter pour les nombreuses personnes qui utilisent leur ordinateur tant professionnellement que pour les loisirs et la famille. Rien d’étonnant à ce que ce dernier point soit aussi l’argumentaire central de Citrix pour son offre.

A l’heure où le moindre PC de moins de 500€ se trouve doté de 2 à 4Go de mémoire vive et de processeur multi-core disposant d’instructions spécifiques à la virtualisation, on se plairait à rêver d’un projet à l’échelle européenne pour mettre au point un sélecteur de système d’exploitation virtualisé pour poste de travail sous forme de logiciel libre. Ajoutons à ceci  une directive imposant aux éditeurs de fournir une version d’évaluation gratuite valable 30 jours pour que les utilisateurs aient le temps du choix. Voilà de quoi agacer un peu notre ami Microsft 🙂

Vous pouvez donner votre avis :

Utilisez-vous plusieurs systèmes d'exploitation en multi-boot ?

  • Oui (58%, 46 Votes)
  • Non (42%, 33 Votes)

Nombre de votes: 79

Loading ... Loading ...

Pensez-vous qu'un sélecteur de système d'exploitation permettrait d'augmenter les parts de marché des distributions GNU/Linux ?

  • Oui (72%, 53 Votes)
  • Non (16%, 12 Votes)
  • Sans avis (12%, 9 Votes)

Nombre de votes: 74

Loading ... Loading ...

Aimeriez-vous disposer d'une solution de virtualisation de poste de travail pour gérer différents systèmes d'exploitations sur un même poste ?

  • Oui (60%, 45 Votes)
  • Non (32%, 24 Votes)
  • Sans avis (8%, 6 Votes)

Nombre de votes: 75

Loading ... Loading ...

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

4 réponses

  1. TimCruz dit :

    Je ne pense pas réellement que proposer un ballot screen d’OS y change grand chose. Au pire, les néophytes seront encore plus perdus. Et de toute façon, les gens qui voudront un Windows, qui auront acheté un PC parce que vendus avec Windows et a qui le vendeur dira Windows c’est bien, il choisira Windows dans le ballot screen.

    Là où je pense que l’idée risque de changer la donne c’est dans l’intégration et la production de drivers. Si HP, Asus, Acer et les autres se voient dans l’obligation de proposer une machine capable de faire fonctionner un Linux, quel qu’il soit, on peut espérer un meilleur support matériel sur l’OS libre. Plus besoin d’attendre 6mois avant de pouvoir profiter de son Optimus par exemple. De fait, Linux gagnerait en capacité de fonctionnement et son image en prendrait un bien joli coup.

    Par contre, je suis très septique quand à l’intérêt de la virtualisation pour ce procédé…

  2. bonob0h dit :

    @ Tim … l’idée serait que le windows n’aurait pas de licence qu’il faudrait acheter en sus 😉
    Donc s’il y a la virtualisation d’installée beaucoup iront tester l’autre système libre installé !
    La virtualisation ne pose pas le souci du double ou multiboot 😉

    Toujours coté virtualisation même avec un seul type de système elle est très utile pour beaucoup de famille … ne parlons même pas des professions libérales, artisans etc … sans compter tous les ordi portables d’entreprise ! argument pour les entreprise … on vous offre un avantage en nature avec un ordi prévu pour votre travail et vos loisirs 😀 et comme c’est pour le travail ça ne passe pas dans l’avantage en nature a déclarer 😉

  1. 1 juin 2011

    […] migration plus tendre vers GNU/Linux? Par TimCruz – le juin 1st, 2011Je lisais récemment sur le blog de Philippe Scoffoni qu’UFC que Choisir a décidé d’intensifier son combat contre la vente liée. Derrière […]

  2. 20 juin 2011

    […] lisais récemment sur le blog de Philippe Scoffoni qu’UFC que Choisir a décidé d’intensifier son combat contre la vente liée. Derrière […]