Endless : l’ordinateur GNU/Linux pas moche

closeCet article a été publié il y a 6 ans 1 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

EndlessNous avions déjà un projet d’ordinateur pour tous : l’OLPC connu sous le nom de l’ordinateur à 100$. Voici maintenant son fork version berlingot et Kickstarter : le Endless. L’objectif de ce projet est également d’apporter un ordinateur pleinement fonctionnel et adapté aux besoins des pays émergents.

Je ne me lancerais pas dans une étude comparative des deux machines tant elles sont différentes. Là où un OLPC propose une machine complète, entendez avec écran, clavier et touchpad, le Endless se contente d’être un simple « barebone« . Et pourtant ces deux machines semblent s’adresser à la même cible : les pays dits « émergents ».

La notion d’émergent me semble toute relative. L’argument du câble HDMI qui permet de connecter l’appareil « même si on a pas de moniteur » sur une TV me laisse une impression pour le moins bizarre. Les ports HDMI sont certes présents depuis pas mal de temps, mais quand même.

Le Endless est livré avec un système d’exploitation préinstallé. Vous trouverez quelques pistes pour creuser le sujet sur cette page. Endless OS est basé sur un système de fichier en lecture seule géré par OSTree. Si quelqu’un veut nous faire un article ou commentaire didactique sur le sujet je suis preneur.

Un dépôt d’applications est également associé à Endless. Ce dernier peut même fonctionner sans connexion internet. Une affirmation qui peut faire sourire à notre époque. Il est vrai que c’est une nécessité dans les pays émergents. Mais je n’y vois pas un exploit technique dans tous les cas.

Comme on me le faisait remarquer, le Endless ressemble furieusement à un NUC que l’on aurait recoqué. En cherchant cinq minutes sur un site de vente en ligne, je trouve par exemple le Gigabyte Brix GB-BXBT-2807 doté du même processeur pour 120€TTC. Ajoutons-lui deux gigas de RAM et un disque SSD de 32Go et nous arrivons à un total de 180€TTC. A comparer des 169$ pour la configuration équivalente du Endless, cela ne fait pas beaucoup d’écart. Il ne me reste plus qu’à installer HandyLinux et me voilà avec un quasi-clone du Endless. Mais mon PC GNU/Linux est moche…

L’opération de marketing associé à la levée de fond sur Kickstarter est dans les canons de notre époque. Du design, des bons sentiments, des photos de gens qui sourient et hop 100 000$ de levé voir même plus, le compteur affiche 126 000$ et il reste 17 jours.

Qu’est-ce que cela nous montre ? Qu’avec un peu de communication et de design, il est possible de donner envie à des gens d’acheter un ordinateur sous GNU/Linux. Alors pourquoi cela n’a-t-il jamais été fait ? Qu’est-ce qui nous empêche de le faire ? Lancer un ordinateur de confiance par exemple 🙂 Si des marketeux et designer passent par là et s’ennuient, sachez qu’il y a toutes les briques et Meza|Lab de disponible.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

14 réponses

  1. Seboss666 dit :

    Je suis en effet circonspect quant à la cible pays émergent, sans proposer de prise VGA pour les écrans. C’est vraiment méconnaître la situation de ces pays, notamment en Afrique.

    Sinon, on doit pas avoir la même conception du beau. Je trouve cette forme très laide (le brix porte bien son nom ceci dit…), en plus je quasiment sûr de l’avoir déjà vu quelque part, peut-être un produit Hercules, des enceintes je crois.

  2. Nicolas dit :

    Bonjour Philippe, merci pour cet article. J’étais tombé sur cet campagne Kickstarter il y a quelques jours, et c’est la question que je me suis posée. Le hardware est proche d’un NUC, mais la coque est soignée!
    Comme tu dis, un peu de design et de marketing ne fait pas de mal (même je ne pense pas que ce soit la priorité actuelle pour la cible du projet)
    C’est d’ailleurs en substance la remarque que j’avais adressée à Why! Computing (Suisse) ,que tu connais peut-être, qui vend des PC sous Ubuntu au design terriblement fade. Pour moi les Macbook Pro 15,4″ de 2008-2013 est une excellente référence de design, dont la finesse raisonnable ne sacrifie rien, et qui propose encore un équipement complet. Les Razer Blade et certains ASUS s’approchent de ce design, les coques aluminium ne sont donc pas l’exclusivité d’Apple.

    Leur vertu est ailleurs : ils sont entièrement démontables et les composants se remplacent facilement (pas comme la RAM soudée de mon MacbookPro…)

  3. bonob0h dit :

    Hé oui il suffit pas de pas grande chose pour faire quelques par de la « merde » bien emballée !
    Car franchement cible les pays émergents avec un truc a peine moins cher que dans les prix constaté dans le commerce en Europe … c’est prendre les gens pour des idiots ! Mais ça fonctionne !
    Par contre bizarrement quand on propose de réunir des personnes pour lancer des projets plus intelligents, mieux foutus etc il n’y a pas grand monde pour participer !
    Un article vient de paraitre et évoquant que le net n’avait pas changé grand chose de l’humanité en tant que telle ! Pourtant ils son nombreux ceux qui voudraient qu’elle change !
    Bon tout ça est quand même loin des truanderies de la pomme : https://twitter.com/bonob0h/status/575231131471233024

  4. @Seboss666 : il y a un port VGA quand même sauf que le câble n’est pas fourni. Je relevais juste la mise en avant du HDMI dans la présentation 🙂

  5. bonob0h dit :

    @Philippe tu aurais pu faire remarquer aussi que le display port aurait été des plus adapté car non soumis à une licence et ce même s’il faut un câble adaptateur pour aller vers le VGA 😉

  6. Sabcat dit :

    Juste un petit truc, il ne s’agit pas d’un Barbone, mais d’une unité centrale complète 😉

  7. david96 dit :

    Bonsoir, je vous cite :

    « il est possible de donner envie à des gens d’acheter un ordinateur sous GNU/Linux. Alors pourquoi cela n’a-t-il jamais été fait ? »

    Android ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Android
    ou encore Ordissimo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordissimo

  8. @David96 : Android un ordinateur GNU/Linux ?? Je crois qu’il faut arrêter de mettre en avant Android comme un grand succès du logiciel libre. C’est un succès de l’open source qui enferme les utilisateurs dans le services Google avant tout.
    Quand à Ordissimo, si le « succès » de GNU/Linux passe par des solutions fermées au final (je ne trouve pas de dépôt de quoi que ce soit contrairement à Endless) ben autant arrêter le logiciel libre tout de suite…

  9. david96 dit :

    @Philippe, je ne met rien en avant, je n’ai pas d’Android, je suis et resterai toujours sur un vrai système libre, dont j’ai le contrôle totale. Mais contrairement à ce que tu dis, Android étant sous le noyau Linux, ce dernier est automatiquement sous licence GNU GPL, même s’il n’utilise pas d’outil GNU… Enfin je pense, tiens j’ai un doute du coup 😛
    Pour Ordissimo aussi je suis d’accord, il n’entre pas dans la philosophie du libre, mais il est quand même bien sous le système Debian GNU/Linux.

  10. @david96 : Android est sous licence Apache 2. On met le doigt dans les problèmes de compatibilité de licence. Je ne doute pas que les choses soient au carré avec Google sur ces aspects. Mais ce qui a fait le succès d’Android ce sont les services de Google.
    Pour Ordissimo, j’ai du mal à comprendre comment on peut faire un OS à partir de Debian sans le rendre accessible quelque part. Peut-être en faisant une demande officielle auprès de la société en question…
    Je maintien mon affirmation qu’il n’existe pas de projets GNU/Linux à ce jour réellement libre (et qui plus est porté par une structure d’intérêt général) qui ait pu percer durablement dans le domaine des systèmes d’exploitation. Cependant cela risque peut-être d’arriver mais dans des pays comme l’Inde qui a affirmé une volonté de passer au libre. Mais ce sont les pouvoirs publiques qui poussent cela et encore pour leur administration. Les administrés suivront-ils, ce n’est pas évident surtout si l travail réalisé n’est pas adapté pour eux.
    Je pense qu’il faut de plus en plus dissocier la licence de « l’intention » ou de l’usage qui est fait du logiciel. Surtout lorsque l’on parle d’informatique dans les nuages ou en lien avec ses derniers 🙂

  11. david96 dit :

    Ubuntu : son projet était bien de rendre le système GNU/Linux portable sur les Desktops, le rendre « friendly »… Ensuite, le plus dur était de convaincre les fabricants ; car le problème est bien là
    Les fabricants ne suivent pas et on sait pourquoi : la peur que Microsoft les mettent sur sa liste noir.
    De plus, la répression des fraudes (la DGCCRF) n’ont jamais appliquée d’interdiction à Microsoft sur le fait que le vente liée ou forcée sont interdites en France. Elle était bien au courant, je les avais eu au téléphone à l’époque (en 2006/2007) pour leur demander quand est-ce qu’ils allaient se bouger. Ils m’avaient répondu qu’ils attendaient d’avoir un dossier plus solide… qqs années plus tard, le PDG de Microsoft recevait la légion d’honneur ou du mérite je ne sais plus ; gros foutage de gôle. Lol 😀

    Pour ma part mon récent Ordinateur a été montée de toute pièce par des jeunes indépendants qui ont ouvert leur magasin et font les PC à l’attente du client, pour ma part c’est que tout soit silencieux et puissant. J’ai ensuite rajouter mon système libre… Tout fonctionne à la perfection ^_^

  12. david96 dit :

    Oops, désolé pour les nombreuses fautes 🙁

  13. C’est pas ici qu’on t’en tiendra rigueur 😀

  14. david96 dit :

    Ouai, mais là, j’ai abusé avec les pronoms et les accords féminin/masculin, tout est mélangé ; même moi j’ai du mal à me comprendre quand je me relis ! 😀

    Pour résumer, je suis d’accord avec toi ; sauf que je reste optimiste et tente de positiver sans pourtant faire le jeu de l’autruche, je me bat aussi… Chi va sano… 😉