Owncloud : Version 2.0 du client de synchronisation

closeCet article a été publié il y a 7 ans 4 mois 6 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

En tant qu’utilisateur, mais aussi installateur d’Owncloud pour mes clients, je suis forcément l’actualité de ce logiciel au plus prêt. Je tenais donc à vous partager mon premier retour sur la version 2.0 du client de synchronisation.

Pour rappel, l’objectif de ce logiciel que l’on installe sur son poste de travail est de synchroniser sur le disque dur de votre machine les fichiers stockés sur le serveur Owncloud. Ce dernier est généralement installé sur un hébergement web quelque part dans l’internet.

Chaque fichier que vous ajoutez, modifiez ou supprimez est automatiquement transféré ou supprimé du serveur web. Dans un contexte de travail collaboratif, la synchronisation des fichiers peut s’effectuer entre plusieurs postes et plusieurs utilisateurs. Bref, c’est un « Dropbox like » si cela est plus parlant pour certains. Le client de synchronisation est disponible pour GNU/Linux, Mac OS et Windows.

Cette version 2.0 apporte plusieurs nouveautés. Déjà au niveau de l’interface, la fenêtre principale a été revue. L’agencement des fonctions a été repensé.

owncloud-2.0

Comme vous le voyez sur cette copie d’écran, les sous-dossiers synchronisés s’affichent désormais directement en dessous du nom du dossier principal. Ici, il s’agit du dossier « vivant » de mes données professionnelles. Je conserve des archives par ailleurs, mais je ne les synchronise pas.

Ainsi, le dossier Marketing n’est pas coché. En déployant l’arborescence vous constateriez que certains dossiers sont cochés et d’autres pas. Cela permet d’exclure de la synchronisation certains fichiers volumineux dont je n’ai pas l’usage sur mon poste. Il s’agit en l’occurrence de fichiers sources ou de vidéos.

Par clarté, la case devant marketing gagnerait à n’être que grisée pour indiquer qu’il y a quand même des sous-dossiers de synchronisés. Ma première impression fut de penser que la synchronisation de ce dossier avait « sauté ». La fonction n’est pas nouvelle, elle existait déjà. Elle est rendue plus accessible dans la nouvelle interface.

Il est désormais possible de configurer plusieurs comptes pour synchroniser plusieurs instances Owncloud. Je suis très étonné de voir enfin apparaître cette possibilité. Je me souviens, il y a longtemps, avoir posé la question et avoir reçu une réponse assez cinglante. Comme il est possible du côté serveur de configurer la synchronisation avec un autre serveur Owncloud, il m’avait été répondu que ma demande était un « non-sens ». À ceci prêt, que cette possibilité est globale au sens où :

  • elle n’est accessible qu’à un administrateur ;
  • elle ne permet que de configurer la synchronisation d’une instance que pour un compte utilisateur. Si pour des raisons de gestion des accès il y a plusieurs comptes, il faut mettre en place autant de synchronisations ;

Certes, cette problématique ne concerne pas beaucoup d’utilisateurs, mais dans certains contextes d’entreprise cela peut grandement simplifier le déploiement.

Au niveau des paramètres, une petite fonction bien pratique permet désormais de configurer une alerte si Owncloud détecte un dossier de plus d’une certaine taille à télécharger.

owncloud-2.0-limite-taille-dossier

Les utilisateurs de Mac OS pourront désormais bénéficier d’une intégration des fonctions de partage dans leur « Finder ». Fonctionnalité déjà disponible sous Windows ou GNU/Linux, à condition d’utiliser pour ce dernier Nautilus comme explorateur de fichiers. Vous pouvez ainsi directement depuis votre explorateur de fichiers créer un lien de partage public sans passer par l’interface web.

Pour résumer, le client de synchronisation avance dans la bonne direction et concourt à faire d’Owncloud ma solution de partage de fichiers (et plus) préférée à l’heure actuelle.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

13 réponses

  1. Carl Chenet dit :

    Owncloud est un très beau projet et ils ne se reposent pas sur leurs lauriers, merci de nous tenir au courant 🙂

  2. Vince dit :

    Hello,
    Merci pour ton retour,
    As tu eu l’occasion de tester http://sparkleshare.org/ et/ou https://www.seafile.com/ ou encore https://www.syncany.org/ ?

  3. Oui, j’avais étudié ses différentes solutions, mais il leur manquait toute quelque chose que owncloud propose à savoir, l’agenda et les contacts. En fait Owncloud auquel j’ai ajouté Rainloop est devenu ni plus ni moins qu’un groupware pour moi.
    Plus en détails : sparleshare n’a pas d’interface web et syncany me semblait prometteur comme client de synchro uniquement. En fait sur le partage de fichiers uniquement, seafile est une bonne alternative également.

  4. bonob0h dit :

    Pas tout compris sur : Il est désormais possible de configurer plusieurs comptes pour synchroniser plusieurs instances Owncloud.
    Pour tout le monde l’important est :
    J’ai mon appli owcloud, voire mon serveur
    Je peux avec mon appli partager avec d’autres, avec leur appli ou fonction web, qui n’ont pas de serveurs mais se connectent sur le mien
    Je peux partager avec d’autres qui ont leur serveur
    Je peux avoir dans mon appli plusieurs comptes / serveurs
    Je peux avoir deux serveurs « clonés » chacun dans un endroit différent, comme ça si l’un pête ou a des soucis je travaille avec l’autre et quand ça refonctionne ils se synchronisent
    Y a tout ça maintenant ? 😉

  5. >Je peux partager avec d’autres qui ont leur serveur
    Oui
    >Je peux avoir dans mon appli plusieurs comptes / serveurs
    Oui dans le client de synchro maintenant
    >Je peux avoir deux serveurs « clonés » chacun dans un endroit différent, comme ça si l’un pête ou a des soucis je travaille avec l’autre et quand ça refonctionne ils se synchronisent
    Pas via Owncloud directement. C’est à l’infra qui le porte de mettre en oeuvre ce type de mécanisme. Mais possible avec de l’huile de coude sans trop de difficulté : synchro au niveau de la base de données et des fichiers et une adresse IP en failover pour basculer du serveur A vers B. Le retour arrière est un peu moins transparent en procédant ainsi.

  6. bonob0h dit :

    @philippe … enfin le client qui pourrait être mieux que dropbox et autres 😉 car plusieurs compte en même temps … Simultanés ?
    Pour l’huile de coude espérons qu’un élève ingé en dev arrive a rameuter des admins sys 😉 a moins ou en doublon que ça ne passe par le bais de la com d’un grand regroupement d’organismes de recherche et grandes écoles 😉

  7. Dadoudidon dit :

    Je cherche pour ma part toujours le moyen de faire fonctionner avec des serveurs redondants. Avoir un serveur en local, un serveur distant et que le client s’y connecte en fonction des paramètres DNS par exemple. Aussi, j’ai le cas de pôle de clients distants (nombreux clients distants dans un même LAN qui synchronisent avec un serveur dans géographiquement éloigné (autre LAN. Il n’y a pas encore le moyen de faire du P2P entre les clients (chose que Dropbox fait très bien.

  8. @Dadoudidon Je me demande si dans ce cas là le plus simple n’est pas que l’instance local ou distante soient connectée à l’autre. Ainsi les fichiers sont visibles. Il faudrait à ce niveau là tricher (mais comment, c’est à étudier) pour que les fichiers soient accessibles via un système de réplication (DRDB, rsync périodique, ou système fichiers distribués). Reste après les réplication côté Mysql, mais il faudrait qu’elles soient à double sens ce qui n’est pas possible… Bref pour l’instant on peut avoir une instance clone pour gérer le cas d’un crash en tout cas.
    Pour Dropbox, je n’ai pas retrouvé l’information sur sa capacité P2P. Un lien ?

  9. Dadoudidon dit :

    voilà le lien vers la synchro LAN de dropbox: https://www.dropbox.com/fr/help/137

  10. Bonob0h dit :

    @ Philippe … si on la joue avec deux adresses type :
    moncloud.domaine.ext
    //
    moncloud2.domaine.ext

    on pourrait avoir presque le même lien sur le doc genre
    moncloud.domaine.ext/mondossier/mondoc.
    //
    moncloud2.domaine.ext/mondossier/mondoc.

    comme ça en cas de prob avec le premier … on garde des possibilités de continuité de travail … avec le second sans trop de complications 😉

  11. ezaeza dit :

    Super pratique le multi compte. Pour moi aussi une feature indispensable et je voyais pas pourquoi c’était pas possible.
    Exemple : un compte à usage privé, et un partage de fichier pour une association.
    Onwcloud gère très bien le multi compte, je trouvais très génant qu’il ne gère pas les synchronisations de plusieurs comptes.

  12. deucalion dit :

    Bonjour, je suis débutant en BTS SIO et je viens de me lancer dans les solutions libre pour de plus en plus de connaissances et d’expériences.
    Aimant les nouvelles technologies, je suis tombé sur cette solution qui me semble vraiment hyper intéressante. j’ai ne pu m’empêcher de constater de remarquer dans tous les tutos qu’on ne peux prendre qu’un dossier dans le répertoire (var/www/…) dans le stockage interne de l’ordinateur pour espace d’échange du stockage des données cloud. D’où ce qui m’amène à la question; qu’en est-il et comment faire s’il l’on veut prendre un disque dur externe avec son espace de stockage dans sa globalité.

    Merci par avance pour la réflexion.

  1. 27 août 2015

    […] En tant qu'utilisateur, mais aussi installateur d'Owncloud pour mes clients, je suis forcément l'actualité de ce logiciel au plus prêt. Je tenais donc à vous partager mon premier retour sur la version 2.0 du client de synchronisation. Pour rappel, l'objectif de ce logiciel que l'on installe sur son poste de travail est de synchroniser sur le disque dur de votre machine les fichiers stockés sur le serveur Owncloud. Ce dernier est généralement installé sur un hébergement web quelque part dans l'in  […]