Microsoft Windows 10 va légaliser les copies pirates… et puis non

closeCet article a été publié il y a 6 ans 2 mois 27 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Windows10Microsoft vient de nous faire un joli pas de danse, un retournement de veste ou erreur de communication, choisissez votre hypothèse. Il paraissait effectivement incroyable que ce dernier ne se mette à légaliser des copies pirates de son propre logiciel.

Pourtant sur le coup cela m’a semblé tout à fait envisageable. Oui je suis un grand naïf 🙂 . Je reste en effet persuadé que le système d’exploitation n’est plus du moins dans ses versions « familiales » stratégique. Les derniers résultats publiés par Microsoft en juillet 2014 montrent que le développement de son activité est désormais tiré par le cloud et son offre Office 365 avec une progression de 174% en un an. Je reste à peut prêt persuadé que cette tendance va s’accentuer.

Je suis d’ailleurs étonné que les systèmes d’exploitation des postes de travail n’aient pas encore été intégrés dans un package Office 365. Cela permettrait d’encore mieux contrôler l’utilisateur et rendre indispensable le paiement d’un abonnement. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a effectivement une limite à ce que les gens sont prêts à accepter de perdre. Perdre l’usage d’une suite bureautique est une chose, perdre l’usage du matériel dont on fait l’acquisition en est un autre. Probablement une des raisons pour lesquels Microsoft n’a pas encore franchi ce pas.

Microsoft Windows gratuit ?

Je reste convaincu que le prochain pas sera la gratuité. Peut-être une gratuité relative. J’achète une première fois Windows avec mon matériel et puis je bénéficie de toutes les versions suivantes gratuitement. Bien entendu ceci reste valable tant que je garde ma machine. C’est en tout cas ce qui se va passer pour les possesseurs de Windows Seven et Windows 8 qui bénéficieront d’une mise à jour gratuite vers Windows 10 la première année.

Je ne doute pas que cela devienne la règle. Sachant que les utilisateurs n’ont pas l’impression d’acheter Windows quand il achète une machine cette pratique va donc rendre Windows virtuellement gratuit dans l’esprit du grand public.

Si l’on replace toutes ces gesticulations dans le contexte de la lutte avec les systèmes d’exploitation libre, il est évident que la lutte reste totalement inégale. Tant que des constructeurs ne proposeront pas à minima un double-boot au premier démarrage offrant le choix d’activer un OS libre ou Windows (en sortant la carte de crédit pour ce dernier) la situation n’a quasiment aucune chance d’évoluer. Mais mis à part une contrainte légale, je ne vois pas pourquoi un constructeur prendrait cette peine dans le contexte actuel.

Alors cafouillage ou communication ? Les deux mon colonel 🙂 !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

3 réponses

  1. Gilles dit :

    Apparemment, il y aura un autre moyen de rendre Windows incontournable : rendre la désactivation de SecureBoot (dans l’UEFI) en option facultative comme ça les fabricants ne le mettront peut-être pas dans les options.
    Et sans désactivation de SecureBoot, c’est windows obligé.

  2. bonob0h dit :

    Comme le dis Philippe tant qu’il y n’aura pas d’obligations légales les constructeurs seront toujours à la botte des éditeurs d’OS !
    Chaque fois que certains on tentés de déroger ils ont eu des problèmes, comme ACER qui a bien fait parlé il fut un temps !
    Mais le pire dans tout ça c’est que si des lois bien faites ne sont pas en place c’est aussi par le fait des libristes et autres de la consommation qui ont voulu obliger à la vente sans OS, et qui quand on leur a proposer un certain LibraBoot n’ont pas voulu soutenir voir pire voulaient le récup à leur manière et pour eux même en dénigrant ceux qui apportaient une façon équitable pour tout le monde sans parti pris ! Aux seuls consommateur de juger par eux même avec les moyens et la simplicité de le faire ! Mais NON ! et a nouveau une nouvelle impasse !
    Quand à secure boot ça rejoint aussi la pratique de … Google et ses machines sous Chrome ! Et pourtant Chrome à un noyaux libre ! Mais bizarrement il y a moins de Troll sur cet aspect !

  3. Jarno dit :

    A défaut de passer Windows au tout gratuit, puisqu’on sait que XP ne veut pas mourir et que la bête Seven résiste encore et toujours à son envahisseur de petit frère 8.x, Microsoft peut trouver un grand intérêt à proposer une version gratuite (par exemple) tous les 8 ou 10 ans, histoire de réduire la fragmentation et l’âge moyen de ses OS, puis de repartir pour un cycle de versions payantes. D’ailleurs, le fait que l’offre finale de Microsoft soit limitée à la première année indique, selon moi, que c’est plus ou moins leur objectif.

    Reste qu’il est dommage que l’offre ne soit pas étendue à Vista car la majorité des machines équipées de ce dernier sera sûrement capable de le faire tourner. Ils auraient même pu le proposer aux possesseurs de XP (juste pour le principe) car les dernières machines vendues avec (plutôt dans le haut de gamme) auraient aussi pu fonctionner si ça se trouve !