Flattr 7.4 – Paypal 0

closeCet article a été publié il y a 10 ans 7 mois 23 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Flattr micropaiementCe n’est pas le résultat d’un match de coupe du monde de football ou encore le numéro de la dernière version de Flattr. Je voulais répondre à la question de Loïc : ce sont les revenus obtenus sur ce site au travers de ces deux moyens de paiements. Flattr, le système de répartition de dons est donc un moyen plus performant que Paypal. Je dois dire que cela ne représente pas une surprise. Lorsque l’on s’inscrit sur Flattr c’est dans l’optique de donner. Mes gains sont donc relatifs, car il faut retrancher les deux euros par mois que je donne. Comme vous pouvez le constater, les sommes en jeu sont énormes :-).

Alors Flattr est-il le système idéal ? Les défauts existent. Tout d’abord son mode de financement. Il est fait par le prélèvement de 10% par mois de la somme que vous décidez de donner. AInsi Flattr perpétue cette mauvaise habitude qui veut que le prix d’une transaction soit lié au montant de celle-ci. Un principe appliqué par les banques depuis des années notamment sur les cartes bancaires. Un système qui commence à être dénoncé. Si l’on ajoute à cela que l’on doit utiliser Paypal pour alimenter son compte Flattr on voit que l’argent de la création est soigneusement taxé avant d’être réparti. Un abonnement serait plus adéquat.

Reste aussi le probable faible nombre de participants francophone. Un tel système doit atteindre une masse critique avant d’être pleinement efficace.

Vient ensuite le problème principal, si d’un point de vue pratique cela simplifie la transaction de don, il faut alimenter ce système de l’extérieur. Flattr ne crée pas de richesses, il les répartit uniquement.  Si le système s’assèche à l’extérieur, Flattr subira le même sort.

Les moyens de paiement en ligne évoluent aussi et il semblerait que nous soyons de plus en plus nombreux à payer avec notre téléphone mobile pour effectuer des micro-paiements.

Ne soyons pas non plus totalement négatifs. Il faut bien commencer un jour et l’initiative a le mérite de permettre d’expérimenter ce type de solutions.

En France, la SARD (Société d’acceptation et de répartition de dons) semble sortir de son silence et a organisé le 20 juin dernier une après-midi autour des financements innovants pour la création à l’ère du numérique. Vous trouverez dans la présentation de cet après-midi une liste des différents services existants à ce jour :

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

9 réponses

  1. LordPhoenix dit :

    À mon sens la grande difficulté à résoudre pour les système de micro-paiement sur internet c’est leur utilisabilité pour les jeunes ne disposant pas de moyens de paiements classique par ailleurs. À ce titre le système du paiement par le téléphone portable peut sembler intéressant mais à mon sens c’est un piège. Cette dématérialisation du paiement peut être trompeur pour les plus jeunes et ça peut entrainer des dérapages dans l’utilisation. Si des parents raisonnables payent des forfaits bloqués à leurs gamins ce n’est pas pour se retrouver avec en x euros en plus à payer à la fin du moi du fait des paiements du gamin. Certes c’est plus un problèmes d’éducation qu’autre chose mais c’est plus facile à dire qu’a faire.

    D’autre part d’un point de vue plus global coupler un système de paiement a la souscription d’un service tiers me parait douteux d’un pointe de vue éthique. Ça me ferait bien chier de payer un forfait à ces arnaqueurs que sont les opérateurs de téléphonie mobile simplement pour pouvoir faire des micro-paiements.

    La solution ne pourra venir que d’un moyen de paiement électronique aussi souple, facile, anonyme et standardisé que l’argent liquide (donc tout ce que n’est pas monéo). À ce moment la seulement en ayant un outils utilisable irl on pourra avoir une solution en ligne.

  2. Philippe dit :

    Je ne suis pas non plus convaincu par le paiement par téléphone mobile. Tout les blocages viennent des banques et des ponctions qu’elles effectuent sur la moindre transaction. Comme si faire une transaction pour 1 ou 1000€ coutait plus cher en CPU, bande passante, etc… Ha oui il y a le risque d’impayé à couvrir nous disent-elles. Pourtant dans l’économie numérique, un non-paiement pour un téléchargement n’a pas les même conséquences que dans l’économie du carbone. Il n’y a eu que délivrance d’un copie dont le cout est suffisamment faible pour le considérer comme nul.
    Quand à taxer les dons là c’est du vol pur et simple de leur part et le législateur (nos gouvernants) n’y trouvent rien à redire.

  3. Galuel dit :

    Très bon article ! Où l’on constate que le problème de la monnaie commence à être très bien cerné !

    Les thèmes essentiels sont abordés avec dans l’ordre de priorité :

    1) La création monétaire / système monétaire / assèchement ou abondance contrôlé par l’extérieur
    2) Taxation sur le montant des transactions (et non pas sur un service de transfert de données)
    3) Le problème du faible taux de participants, qui dépend fortement des deux premiers…

    Rappel :

    On pourrait donc régler ces problèmes, il faut créer une Banque à but non lucratif, qui joue l’effet de levier, pour enrichir ses membres-actionnaires, et pas pour s’enrichir elle -même. Inverser l’utilisation du système au bénéfice de tous, je vous invite à y réfléchir en profondeur. C’est un changement total de paradigme en retournant l’arme du système.

  4. Le probléme de beaucoup de solutions de micro-paiement, c’est qu’elles ne sont que des déclinaisons de moyens ayant une origine: la possession de carte bleue dont on inscrit le numéro dans un compte lorsqu’on s’inscrit. Du coup elle apparaissent fort logiquement pour beaucoup comme faisant doublon avec la carte bancaire.

  5. Galuel dit :

    @romain blachier

    Tout à fait.

    Ce qui prouve encore une fois que le problème est bien dans le fondamental de la monnaie et des transactions, plutôt que dans la technique.

    Ceci dit quand on ne peut changer un système vérolé trop important, il convient d’en rebâtir un neuf. C’est sur ce constat que Richard Stallman a bâti la FSF, GNU, et Linus Torwarld GNU / Linux …

    De la même façon il faut bâtir une monnaie positive (non spoliatrice) à code ouvert.

  6. Bonob0h dit :

    Flattr n’est qu’un enième profiteur ! et n’apporte rien !

    Il ne faut pas oublier aussi que don à des organisations à but non lucratif veux également dire Réductions d’impots dans la quasi totalité des pays !
    Exemple l’article 200 du CGI en France : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=5AB3486E3EB99F4DF25A8A05CA7104DF.tpdjo02v_2?cidTexte=LEGITEXT000006069577&idArticle=LEGIARTI000006314774&dateTexte=&categorieLien=cid

    Qu’a ce titre il faut aussi savoir qu’hormis des pays comme la France ou les dons et réductions d’impôts sont sous utilisés du fait de l’usage massif en déclin des subventions, c’est le contraire dans la majorité des pays notamment anglo saxon qui ont la culture de l’usage du don et réductions d’impôts !

    «  » » » Toujours a propos de dons et réductions d’impôts et plus particulièrement en France. Nombreux sont ceux qui crient au Scandale de ces Riches et même Très riches qui arrivent a ne pas payer un centimes d’impôts alors même que ces mêmes très Riches sont les premiers a exploité le droit régalien de payer ses impôts au Fisc ou à des associations ! Alors que la la grande majorité n’utilise pas le système et ne savent que gueuler ! «  » » »

    Mais pour que se développe un système mondial il faut que l’organisation ai une antenne/siège et statuts dans chaque pays et que les dons de chaque pays aille dans les associations des pays des donateurs ! Hormis en Europe ou un système semble se mettre en place au niveau Européen !

    Les prélèvements sur les transactions !

    La même structure d’organisation gestion / répartitions des dons doit aussi être une « banque » pour éviter les intermédiaire préleveurs !

    On peut même envisager que cette organisation soit aussi une vrai banque ou les gens y aurait un compte ! Ainsi bien sur que les associations percevant des dons !

    Mais cet établissement sera de toute façon obligé de prélever de l’argent pour chaque transactions de manière à ne pas faire concurrence déloyale aux banques privées qui dans le cas contraire lui collerai des procès a répétitions !

    Cette même organisation peut aussi très bien développer un système de paiement et de transaction interbancaire à l’image de Paypal …

    Mais bien sur cette organisation peut faire comme bon lui semble des bénéfices tirés des prélèvements !

    QUAND AUX MONNAIES ELLES N’ONT RIEN A VOIR LA DEDANS !

    Bien au contraire

    IL S’AGIT ICI UNIQUEMENT DE TRANSACTION ET DE PRÉLÈVEMENTS SUR TRANSACTIONS AINSI QUE D’USAGE DE RÉDUCTIONS D’IMPÔTS SUR LE REVENU OU LES SOCIÉTÉS POUR DON AU ŒUVRES D’INTÉRÊT GÉNÉRAL, et non pas d’utilité public comme le soutiennent certains qui depuis des lustres ne lisent pas ou ne savent pas lire les articles de lois !

    Pour terminer, il faut aussi obligatoirement que le système de don lui même ne puisse permettre un don à une unique organisation ! Il faut que le don soit réparti sur au moins 3 à 5 organisations ! En effet dans le cas contraire il y aurait obligatoirement des dérives ou certains s’arrangeraient pour tout donner seulement à des proches pour en récupérer des avantages ou pour mieux détourner …
    Tant qu’a faire le système doit aussi permettre de contrôler l’usage des dons

  7. Grummfy dit :

    Hello,
    personnellement je trouve flattr intéressant mais limité.
    limité dans le sens où on est obligé de charger son compte …

    le fait qu’il prélève une part au passage ne me dérange pas plus que cela, mais obliger a charger sont compte …

    L’idéal se serait un flattr où l’on peux se dire ce mois-ci je donne donc je dépense mes 2 € sinon le budget global ne change pas …

    Pour ce qui est de l’économie du dons par réduction d’impôts, cela ne fonctionne pas avec des personnes a ce que je sache ..

  1. 14 juillet 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Philippe Scoffoni, Nicolas Trossat. Nicolas Trossat said: Flattr 7.4 – Paypal 0 – Philippe Scoffoni: http://goo.gl/0ZZG […]

  2. 4 octobre 2010

    […] Ce que raconte Philippe sur l’efficacité de la chose […]