Un bateau à voiles en open hardware pour nettoyer les océans

closeCet article a été publié il y a 9 ans 7 mois 22 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

L’objectif de ce projet est de concevoir une flotte de bateau à voiles autonome devant servir à nettoyer les océans des rejets pétroliers ou encore des détritus en tout genre qui s’y accumulent. Un idée louable, mais l’idéal serait de stopper les sources de pollutions avant tout. Il restera tout de même pas mal de nettoyage.

A un problème une solution

Nous polluons nos océans de mille façons : par les rejets de détritus de toutes sortes (plastiques, métaux, produits chimiques, etc..) que nous déversons dans les océans. Des équipes de chercheur se sont attelées à la question du nettoyage.

Le projet Protei travaille sur la mise au point d’un bateau à voiles dont les spécifications sont placées sous une licence ouverte. Il semble qu’il s’agisse d’une Creative Common By si j’en crois la FAQ. Un point qui n’est pas toujours très clair dans les projets open hardware.

Tout d’abord, ce bateau doit fonctionner de façon autonome du point de vue énergétique et sans présence d’être humain à bord. De plus, chaque unité doit pouvoir travailler en collaboration avec d’autres bateaux pour constituer une flottille qui agira de concert.  Un concept dont je vous avais déjà parlé avec l’exemple des Swarms : des micro-robots guère plus gros qu’une pièce d’un euro.

Voici une illustration du prochain prototype qui doit être réalisé.

protei open hardware

L’objectif premier est de concevoir un nettoyeur pour les pollutions pétrolières. Mais le projet Protei semble s’axer plus sur le navire que sur la méthode de collecte du pétrole ce qui semble un peu paradoxal. Ce point est laissé en suspend et seuls les tests avec une unité grandeur nature permettra d’évaluer la capacité de collecte.

Un projet semblable existe aussi au MIT. Il part d’abord de la méthode de collecte qui est réalisée grâce à une nanofibre capable d’absorber le pétrole. Une fois saturée cette nanofibre libère le pétrole par réchauffement. Là encore, c’est le concept d’une flottille de robot autonome qui a été retenu. Selon le MIT 5000 de ces robots opérant durant un mois pourraient nettoyer le Golf du Mexique.

Encore faut-il que ce soit la bonne

Pas mal de questions restent en suspens et plus particulièrement le processus par lequel ces robots voient leur capacité de collecte renouvelé. Car une fois leurs absorbeurs pleins, comment seront-ils remplacés ? Faudra-t-il développer aussi des usines de retraitements flottantes pour éviter d’allonger les périodes d’inactivités des robots ?

Bref, une autre bonne idée serait aussi d’arrêter de polluer. Je sais qu’on me traitera de doux rêveur, mais cela reste tout de même la meilleure solution plutôt que de courir après les sparadraps pour colmater les fuites.

De plus, la dépollution est probablement plus coûteuse que les investissements nécessaires à mettre en place pour l’éviter. Qui sait combien coûtera la nettoyage du site de Fukushima par rapport à ce qu’auraient coûté des mesures de protection du site plus conséquentes voir la construction en un autre lieu moins exposé.

Merci à nusa de m’avoir signalé l’information.

Votre avis ?

Pensez-vous que le projet Protei verra un jour une application concréte ?

  • Oui (48%, 11 Votes)
  • Non (30%, 7 Votes)
  • Sans avis (22%, 5 Votes)

Nombre de votes: 23

Loading ... Loading ...

Crédit illustration Certains droits réservés par cesarharada.com

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

4 réponses

  1. Greg dit :

    C’est effectivement une meilleure chose d’arrêter de polluer. Mais il ne faut pas oublier que toute la polution qui est actuellement dans les océans ne va pas disparaitre toute seule. Dès lors , la mise en place de ce genre de solution est aussi nécessaire !

  2. bonob0h dit :

    Je vote « sans avis » car on en sait assez peut techniquement de ce projet et ce que j’en ai vu me pose des problèmes techniques d’autant plus connaissant assez bien les problèmes de la « voile » … difficile de border une voile sur un engin qui semble se déformer comme un poisson … dans ce cas un « kite/cerfvolant » serait plus adapté d’autant plus qu’il y a plus de vents en altitude et qu’il y a moins a manoeuvrer que border / déborder une voile …

    Sinon dans le principe l’idée, en openhardware, n’est pas mal … pour tout ce qui « flotte » … hors les déchets ne flottent pas qu’a la surface, loin s’en faut comme la nappe de pétrole des dégats BP dans le golfe du mexique qui semble naviguer entre deux eaux … mais à … 1000 m de profondeurs 😀

    Par ailleurs « la seule » force motrice avec le vent n’est pas convenable d’autant plus qu’on ramasse mieux quand il n’y a pas de vent/houle …

    @ Greg … oui il faut bien sur dépolluer mais attention à ce que ça ne pollue pas plus de fabriquer ce qu’il faut pour dépolluer … un peux comme acheter une nouvelle voiture pour polluer moins pollue plus de rouler peux avec une vieille gimbarde … d’autant plus que les nouvelles voitures sont bien plus équipées de choses qui augmentent la conso alors qu’on réduit celle des moteurs 😉

    Par ailleurs a force de proposer des solutions pour après au lieu de proposer et vanter des solutions pour avant … est aussi le meilleurs moyens pour que les pollueurs se reposent sur les ambulances et ambulanciers pour ne pas avoir a investir et que ce soit les autres qui payent a leur place !

  3. Philippe dit :

    oui Greg, bien sûr qu’il va falloir nettoyer aussi. J’avais écrit « une autre bonne idée » 😉

  1. 6 décembre 2011

    […] Un bateau à voiles en open hardware pour nettoyer les océans … L'objectif de ce projet est de concevoir une flotte de bateau à voiles autonome devant servir à nettoyer les océans des rejets pétroliers ou encore des détritus en tout genre qui s'y accumulent. Un idée louable, mais l'idéal … Source: philippe.scoffoni.net […]