12 solutions de CRM open source pour les entreprises

Le 29 sept, 2010 • Catégorie: Logiciels Libres, Mes sélections, Planet-Libre
Tags :

Le commerce est souvent basé sur du relationnel et formaliser ce relationnel, vouloir le suivre est souvent perçu comme une forme de surveillance. Il faut donc souvent faire preuve de convictions pour montrer aux principaux utilisateurs, les commerciaux, les avantages qu’ils peuvent retirer en alimentant et utilisant ce type de solution.

L’interfaçage des solutions de GRC avec les applications de gestion comme les ERP ou PGI est souvent à l’ordre du jour. Car c’est ensuite l’ensemble du processus qui part de l’émission d’un devis en passant par la commande que l’on va souhaiter intégrer. Ceci explique que bien des PGI intègrent aussi des GRC car ces deux grandes familles d’outils sont indissociables et font bien souvent partie des « must have » d’une entreprise. Un autre domaine applicatif qui touche à ce domaine est celui des outils de travail collaboratif dont je vous donnerais un exemple dans cet article.

Voici donc une sélection de solutions open source (et souvent libre au sens de la licence) sur cette thématique. Elles ont été classées par catégorie pour distinguer :

  • Les « pure-player », qui ont été conçues dès l’origine pour ce type de besoins,
  • Les groupware qui ont fait évoluer les fonctions de carnet d’adresses vers une gestion plus complète de la relation client,
  • Les ERP qui ont intégré la relation client dans les processus de gestion de l’entreprise,

prestations CRM open-dsi

Pure-player CRM

Sugar CRMSugarCRM est aujourd’hui un des leaders si ce n’est le leader des GRC open source. Fondée en 2004, cette société emploie aujourd’hui près de 100 personnes et possède un parc client de 12 000 entreprises dans le monde. SugarCRM est développé en PHP et s’appuie sur une base de données Mysql. Il profite donc d’une plate-forme largement déployée et facilement accessible. SugarCRM existe en trois versions : une Community Edition librement utilisable et deux versions payantes.

La Community Edition est disponible sous licence AGPL v3. Les récentes évolutions de la version 6 de ce logiciel suscitent des interrogations sur l’évolution du modèle open source de cet éditeur. Les versions payantes mettent à disposition des fonctions n’existant pas dans la version open source. Pour le détail, je vous renvoie au tableau comparatif des versions.

vtigerVtiger CRM est un peu le vilain petit canard de la GRC open source. Ce logiciel est né d’un fork de SugarCRM. C’est une solution que je connais bien pour l’avoir mis en place. Elle est développée tout comme sa grande sœur en PHP et supporte MySQL ou PostgreSQL. Autant les premières versions étaient assez rudimentaires en terme de fonctionnalités bien que pouvant largement suffire à un besoin simple et classique de GRC, autant depuis la version 5 et sa toute nouvelle interface faisant fortement usage de la technologie Ajax, le panel fonctionnel s’est sérieusement développé. Notamment, la gestion des droits d’accès aux données est enfin devenue mature.

Il n’y a pas contrairement à SugarCRM d’édition payante. La société éditrice propose des services : de support,d’installation, de migration entre versions de Vtiger ou depuis des logiciels propriétaires comme ACT!, Goldmine, Dynamics CRM de Microsoft ou encore SugarCRM. Quelques extensions et autres plug-ins sont disponibles pour interfacer Vtiger avec Thunderbird ou les outils Office (Outlook ou Word).

La version 5.2 vient de sortir tout récemment et une offre en mode hébergée a été mise en place : Vtiger on Demand.

Hipergate distribuée désormais sous licence GNU Affero General Public License 3 se présente comme « la plus complète des solutions de GRC et de travail de groupe écrit en Java ». Parmi ses fonctionnalités on retrouve des modules de gestion de contacts ou de projets, de gestion de support client, de boutique en ligne avec des catalogues multiples et la gestion des processus de paiement, une gestion de contenu,  l’envoi d’emailling ou bien encore du reporting. Ecrit en Java Hipergate est donc indépendant du système d’exploitation utilisé pour son déploiement. Les bases de données supportées sont Microsoft SQL Server, MySQL, Oracle et  PostgreSQL.

CremeCRM est le fruit de la réflexion d’utilisateurs de logiciels de Gestion de la Relation Clients. Ces derniers trouvaient les outils disponibles trop rigides dans leur capacité de modélisation des relations qui existent entre les participants d’une relation commerciale. Cette CRM propose un moteur de liens permettant de représenter les complexités des relations d’affaires.

Voici les différentes entités gérées par CremeCRM : clients, prospects, suspects, fournisseurs, partenaires, concurrents avec création de relations personnalisées. On notera aussi une fonctionnalité assez pratique qui permet d’archiver les emails importants dans la CRM, en envoyant simplement les emails à CremeCRM qui se chargera de les intégrer dans le dossier du contact. CremeCRM a été écrit en Python avec le framework de développement Django. Il peut être utilisé une base de données MySQL. Retrouver une fiche plus détaillée sur mon site.

CiviCRM est un logiciel faisant partie des outils de CRM. Cependant, cet outil a choisi de se spécialiser, en adoptant un paramétrage par défaut conçu pour les associations ou les organisations non gouvernementales. Ces dernières ont aussi à gérer des relations avec des tiers, que ce soit leurs membres ou leurs « bienfaiteurs ». L’autre particularité de CiviCRM est de ne pas exister en tant que logiciel indépendant, mais en tant que complément de deux outils de gestion de contenus que sont Drupal et Joomla.

CiviCRM réclame pas mal de ressources pour fonctionner. Il faut donc envisager la mise en place d’un serveur bien dimensionné à cet effet. Sur ce dernier devra être installée une pile LAMP (Linux, Apache, PHP, MySQL). Retrouver une fiche plus compléte sur mon site.

Les groupware

OBMOBM-CRM est un module de la suite de travail collaboratif OBM. Disponible sous licence GPL, OBM-CRM prend charge les fonctionnalités de gestion des forces de vente (gestion des comptes, des leads, des affaires et des contrats), de marketing et de service client. Ce module intégré au reste de la suite de travail collaboratif de messagerie, d’agenda partagé et de gestion de projet montre ici l’exemple de l’incursion des solutions de groupware dans la GRC. Grâce à cette complémentarité, les outils de communication sont parfaitement intégrés ce qui est parfois le défaut des « pure player » de la CRM qui ne gère que de façon marginale cet aspect. Inversement, on pourra dire qu’une solution comme OBM-CRM n’implémente pas toutes les fonctionnalités d’un Vtiger ou SugarCRM.

Les ERP ou PGI

Compiere Inc plus connu pour faire parti de la famille des PGI ou ERP n’en dispose pas moins de fonctionnalités de GRC comme la gestion du marketing et des ventes. Compiere est écrit en Java, Javascript et est compatible avec les bases de données Oracle ou compatible JDBC.

Dolibarr ERP/CRM est une solution mixte qui rentre à la fois dans la famille des ERP ou PGI d’entreprises et qui dispose de fonctions de GRC. Parmi ces fonctionnalités on retrouve donc la gestion des produits et services, du stock, de la trésorerie, des entreprises (clients, prospects et fournisseurs) et des contacts associés, des actions commerciales, des propositions commerciales, commandes et factures, des contrats, des règlements et des expéditions. A cela s’ajoute aussi la gestion des adhérents pour une association. Il fonctionne sur une plate-forme PHP, MySQL. A noter l’existence d’une interface de synchronisation avec la plate-forme de e-commerce open source Magento.

EGGcrm se présente comme un logiciel de gestion commerciale, mais ne se contente pas de l’élaboration des devis, factures, avoirs, bons de commande et bons de livraison. Il comporte aussi un suivi des affaires avec la gestion des intervenants (comptes, contacts, agents) liés à l’affaire et le suivi des étapes : prospection, présentation offre, négociation et signature contrat. Un planning partagé permet de suivre l’activité de tous les collaborateurs de l’entreprise. Il fonctionne sur une plate-forme PHP, MySQL.

ERP5 est un ERP doté de fonctionnalités de CRM. Parmi celle-ci, on retrouve la gestion des personnes et organisations, les évènements commerciaux, tickets d’intervention, documents. Des fonctions de worflow sont également intégrées au produit permettant de suivre le déroulement de processus, ainsi qu’une gestion de projet et des tâches afférentes.  A ces fonctions s’ajoutent également celles d’un groupware avec Messagerie et calendriers ainsi qu’un portail dédié aux terminaux mobiles. L’éditeur d’ERP5 propose également sa solution en mode hébergée (Saas) au travers de son offre TioLive.

OpenERP CRM et son module de gestion des ventes permet de suivre l’activité de vente depuis le premier contact jusqu’à la recépetion du bon de commande. Les contacts initialisés depuis un site web peuvent être automatiquement intégrés dans le module CRM. Une interface avec le logiciel open source de gestion de central téléphonique Asterisk est disponible et permet la mise en place de centres d’appels. OpenErp est aussi disponible en mode hébergé grâce au service Odoo.

OpenAguila est un logiciel de gestion d’entreprise disponible sous licence GNU/GPL v2 depuis 2006. Il dispose des modules suivants : Clients/Prospects, achats, gestion des affaires, tableau de bord et gestion des collaborateurs. Il nécessite le serveur Tomcat ainsi que de la base de données PostgreSQL. Le projet est en phase de ré-écriture complète avec le lancement en début d’année du développement d’OpenAguila2 qui sera écrit en Python / Django.

Voilà pour ce petit panel de solutions qui ne se veut pas exhaustif. Vous trouverez dans cet article du site InsideCRM d’autres solutions de CRM open source ou dites « à code ouvert ». En effet certaines solutions sont publiées sous des licences non reconnues par l’OSI et encore moins pas la FSF bien que le code soit ouvert. Certaines encore ne diffusent qu’une partie de leur suite sous licence open source. Un point à bien vérifier avant d’effectuer votre choix.

Bien entendu, n’hésitez pas à signaler en commentaire d’autres solutions pertinentes pour ce besoin.

prestations CRM open-dsi

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Un trackback»

  1. Pierre-Yves Dubreucq (pydubreucq) 's status on Tuesday, 10-Nov-09 09:05:20 UTC - Identi.ca

46 Commentaires»

  1. Louis
    10 novembre, 2009 à 10h29

    J’ai moi aussi installé VTigerCRM et SugarCRM, et je recommande aux entreprises qui veulent un CRM complètement gratuit et simple à manipuler d’utiliser VTigerCRM, dont l’interface de personnalisation est vraiment beaucoup plus simple que celle de SugarCRM, qui de surcroît est très souvent limité quand on reste sur du gratuit.

    Pour ceux que ça intéresse, voici quelques travaux : http://www.abricocotier.fr/7689-ressources-pour-sugarcrm-et-vtigercrm

  2. Philippe
    10 novembre, 2009 à 23h58

    Louis, je suis aussi de ton avis, Vtiger propose beaucoup de fonctionnalités qui ne sont pas dans la version Community de SugarCRM et ça fait une sacré différence. Merci pour le lien, bravo pour votre site dont je suis un lecteur régulier ! Bonjour à Caroline.

  3. numberxiii
    11 novembre, 2009 à 01h00

    Nous avons fait le choix de SugarCRM il y a plusieurs années maintenant.
    Notre expérience est que le produit est malheureusement pas mal buggé (et la clôture des bugs est vraiment très longue si on regarde leur bugtracker).
    Il faut aussi être pugnace lors du développement d’un nouveau module pour étendre les fonctionnalités du produit… L’outil fourni (Module Builder) n’est pas une totale réussite, et le “framework” est complexe.
    Et cette complexité peut avoir un coût machine…

  4. Philippe
    11 novembre, 2009 à 14h49

    @numberxiii : Merci pour le retour d’expérience. Chez Vtiger c’est parfois long aussi…

  5. Louis
    11 novembre, 2009 à 17h19

    Merci Philippe !

    Je transmets à Caroline.

    Bravo à vous également, le contenu est vr

  6. Louis
    11 novembre, 2009 à 17h27

    …aiment de bonne qualité.

    (désolé pour le double commentaire :-( )

  7. Frédéric Paillé
    17 novembre, 2009 à 01h30

    Bonjour,

    merci pour votre citation de EGGcrm dont nous sommes éditeur. Pour être un peu chauvin, je vais en rajouter un peu sur le sujet si vous voulez bien ;).

    EGGcrm est un CRM open source Français sous licence Cecill-c. On met toujours en avant le nombre de fonctionnalités dont on utilise souvent qu’un faible pourcentage en fait. Je voudrais donc parler de ce qui va également autour mais dont ou n’oublie souvent l’importance.
    EGGcrm est basé sur une technologie AMP (Apache, Mysql, PHP) comme Sugarcrm ou Vtiger par exemple. Il a été développé à partir de zéro et n’est pas un clone de ces derniers. Le code a été optimisé pour générer des temps d’accès rapides même sur des gros volumes de données. c’est un critère important important pour les utilisateurs : la rapidité. Rien de plus frustrant que d’attendre 5 secondes la remontée d’une fiche client…

    Autre point : la sécurité. EGGcrm a fait l’objet d’un audit par Nexen services (groupe Alterway). Le logiciel jouis d’un bon niveau de sécurisation des informations avec entre autre un cryptage des données clients dans la base.

    Pour les fonctionnalités dont on peut parler un peu tout de même, on peut rajouter la gestion des rôles et privilèges, l’e-mailing, les modèles de mail html/texte avec publipostage, la création de champs personnalisés, gestion prospection téléphonique, géomarketing, les états tableaux et graphiques avec moteur de requêtes, import/export….
    Des modules (propriétaires) existent et vont arriver pour d’autres : utilisation avec Iphone, l’export des factures vers ciel compta, la gestion des tickets/support/SAV, couplage avec téléphonie sur IP (remontée automatique de fiche sur appel entrant, composition automatique du numéro de tel, statistiques) ou encore la géolocalisation et les tracés d’itinéraires/tournées via Google map.

    Voilà, j’espère avoir pu vous faire découvrir un peu plus en détail notre solution que nous avons voulue la plus proche possible des utilisateurs et des besoins d’entreprises.

    Cordialement.

  8. Philippe
    18 novembre, 2009 à 22h51

    @Frédéric : merci pour les précisions !

  9. Pierre
    27 novembre, 2009 à 17h05

    Bonjour,

    Je suis actuellement en train de tester TioLive, car l’installation d’un CRM sur un poste reste assez ardue et est à refaire en cas de crash.
    TioLive me semble être une excellente solution, pas usine à gaz comme sugar, et je suis en passe de l’adopter.

    Pierre

  10. Sarlat
    27 novembre, 2009 à 21h47

    VTigerCRM est quand même beaucoup plus simple.

  11. Philippe
    27 novembre, 2009 à 23h14

    @Pierre : je vais dans le sens de Sarlat l’installation de VtigerCRM est tout de même extrêmement simple à partir du moment ou on dispose d’un serveur Web avec Apache, PHP et Mysql pour recevoir le logiciel. C’est peut-être ce dernier point qui complique les choses de votre point de vue ?
    Dans ce cas une solution en mode Saas règle effectivement ce point. J’ai commencé à étudier TioLive qui fera l’objet d’un prochain article et il me semble effectivement que c’est une solution tout à fait intéressante.

  12. Pierre
    28 novembre, 2009 à 09h56

    C’est effectivement l’obligation d’installer un serveur qui me gène. En cas de réinstallation, il faut tout reconfigurer.
    Je passe de plus en plus sur des applications SAS, me garantissant une continuité de mon activité en cas de panne informatique. Il suffit d’un poste en configuration basique pour accéder à ses logiciels opérationnels.
    J’avais songé faire une installation sur mon hébergement internet, mais le problème de la maintenance et des mises à jour restait.
    C’est à mon avis un des points faibles des logiciels open source, une installation nécessitant certaines compétences.
    J’ai également testé Laurux, uniquement disponible sous linux, mais je l’ai trouvé très brouillon.

  13. Philippe
    28 novembre, 2009 à 14h14

    @Pierre “C’est à mon avis un des points faibles des logiciels open source, une installation nécessitant certaines compétences.”
    Je mets en oeuvre des logiciels propriétaires et open source et il n’y a aucune différence sur le plan de l’installation. Un logiciel propriétaire peut tout à fait réclamer une plateforme de type Apache/PHP/MySQL ou Windows/IIS/MSSQL. Dans ce cas aussi vous seriez contraint d’installer un serveur.

    Dans votre problématique les logiciels open source n’ont aucune spécificité. Votre problématique tourne autour de l’installation/configuration/exploitation de la plateforme de fonctionnement pour laquelle il est évident que peu de petites et moyennes entreprises ont les moyens correspondants.

    Les solutions en mode Saas sont portées par ce besoin auquel elles apportent une réponse pertinente. Le seul bémol devient alors pour ‘utilisateur de savoir si ce service le rend “prisonnier” du prestataire (Que se passe-t-il si je ne suis plus satisfait du service). Un des points clés dans les offres de type Saas c’est le “comment j’en sors” et surtout à quel coût.

    J’ai écrit quelques articles à ce sujet dans la rubrique Services Libre qui vous apporteront peut-être quelques précisions sur le sujet.

  14. Pierre
    28 novembre, 2009 à 16h09

    Je ne connais pas de solutions open source ne nécessitant pas une installation “lourde”, alors que de nombreuses solutions propriétaires offrent des solution packagées très simples d’installation. On ne se pose pas la question de savoir où est la base, les codes, etc, on se connecte sur le logiciel et on travaille. C’est pour moi le but premier de l’informatique, aider à travailler, et non créer de nouvelle contraintes. Et pourtant, j’aime bien plonger les mains dans le cambouis, mais dans une certaine mesure…
    Cela vient, je pense, du fait que les programmeurs open source sont habitués à travailler avec et pour des fondus d’informatique, et qu’ils ne comprennent pas le besoin basique de nombre d’utilisateurs. C’est cette tendance que l’on retrouve avec Ubuntu, très critiqué par les puristes, et pourtant plébiscité par les utilisateurs. Un changement de mentalité doit encore s’opérer dans ce milieu, mais je pense que c’est en route.
    Les solutions open source s’ouvriraient un nouveau marché en proposant des solution “prêtes à l’installation”, de nombreux entrepreneurs commençant à être psychologiquement prêts à basculer dans le monde du libre (sans pour autant parler de gratuit).
    C’est aussi ce qui fait que ces solutions sont souvent adoptées par des entreprises importantes, possédant en interne les compétences requises, car finalement, elles leur pose moins de problèmes d’installation et de maintenance que des solutions propriétaires dont elles se retrouvent prisonnières.

    Cela fait un moment que je recherche des solutions pratiques, et j’ai résumé mon périple sur ce post :

    La question d’être prisonnier d’un prestataire se pose autant dans le cas d’un logiciel propriétaire (Ciel, EBP et autres) que d’une solution SAS. C’est votre blog qui m’a aiguillée vers TioLive.

  15. Pierre
    28 novembre, 2009 à 19h41

    Ce sont les problèmes de communication !
    Je n’ai pas dès le départ indiqué quels étaient mes besoins.
    Je connaissais LundiMatinBusiness, qui présente la même problématique d’installation.
    J’ai en effet remarqué que votre expérience et expertise dépasse de très loin à la fois mes besoins et mes compétences.
    Mais j’apprécie beaucoup votre approche des logiciels libres et la manière de transmettre votre expérience dans votre blog.

  16. Philippe
    28 novembre, 2009 à 19h24

    J’ai lu votre billet sur le forum et je comprend mieux votre besoins et le décalage (bien que nous soyons d’accord sur le fond) entre mes propos et votre expérience concréte. Je faisais référence à des expériences de logiciels propriétaires comme CEGID, SAP ou Sage Ligne 500/1000 qui sont tout sauf packagés et facilement installable et qui de plus réclame de l’assistance pour être mis en oeuvre.

    Je suis d’accord pour dire que la facilité de mise en oeuvre n’a pas toujours été la préoccupation première des développeurs de logiciel open source. Mais cette époque est révolue. Je ne peux qu’aller dans votre sens concernant Ubuntu.

    Dans les solutions open source de gestion il y a aussi LundiMatinBusiness qui a accès son travail sur la simplicité d’utilisation. Un interview de son PDG ici. Mais pas d’offre en mode hébergé.

  17. Frédéric Paillé
    29 novembre, 2009 à 14h06

    Bonjour,

    éditeur de EGGcrm (open source), j’aimerai intervenir sur les difficultés d’installations dont vous parlez. Dans le cas de logiciels fonctionnant sous technologies AMP (apache, Mysql, PHP), nous sommes confrontés à deux problématiques majeures pour programmer les interfaces d’installation :

    1. Quel est le niveau de la personne qui va installer le logiciel ?

    2. Quelle est son environnement :
    2.1. version de PHP, version de mysql…
    2.2. Plateforme : distribution type Wamp, Eeasyphp ou autre pour Windows ou du Linux

    1. Ne connaissant pas le niveau, on a tendance à vouloir l’assister et mettre beaucoup d’infos, de choix. Du coup on noie l’utilisateur sous les informations parfois incompréhensibles et il est perdu.

    Deuxième choix : on l’assiste au maximum : nous avions développé une interface qui pouvait tout prendre en charge. Problème : il y a des extensions php à rajouter dans notre cas et il fallait modifier le php.ini automatiquement avec les problèmes de sécurité que ça comporte. Les Puristes sous Linux ont crié (à juste titre) à l’horreur !

    2. L’environnement

    2.1. A contrario des certains logiciels, nous sommes dépendants de l’environnement. Il faut donc le tester pour voir s’il répond aux pré-requis.
    Si l’environnement n’est pas correct, cela va forcément impliquer certaines maniplulation de la part de l’utilisateur. Ca on n’y peut rien. Dans ce cas on ne peut pas faire grand chose pour le néophite si ce n’est le guider pour l’installation, mais là encore les procédures ne sont pas les même entre Windows et Linux par exemple.

    2.2. plateforme
    Je prends l’exemple de notre logiciel qui fonctionnait bien sur toutes les distributions mais pas sur le dernier Easyphp…Pourquoi ? Et bien après investigation, Easyphp lance Mysql en mode strict ce qui génère des erreurs sur les requêtes et fait planter le programme. Il faut que l’utilisateur modifie sa config dans Mysql ou il faut désactiver le mode strict par php (ce que nous faisons).

    Tout ça pour dire qu’il qu’il est très difficile de créer des installations capables de s’adapter à tous les niveaux d’utilisateurs et capables en même temps de diagnostiquer s’adapter, modifier des environnements sur lesquels nous n’avons pas forcément de droits.

    Au final, nous travaillons dur faciliter au maximum l’installation d’outils fonctionnant dans un environnement web mais j’espère que vous comprendrez que ce n’est pas toujours simple et qu’un éditeur préfère souvent axer ses coûts de développement sur le moteur du logiciel.
    Au jour d’aujourd’hui, je pense que l’installation de ces logiciels demandera toujours certaines compétences techniques dont nous ne pourrons pas nous affranchir.

    Pour EGGcrm et pour les plus novices, nous proposons une distributions autonome pour Windows pré-packagée : Pas d’installation ! Il suffit de lancer un exe qui va lancer Apache, Mysql. EGGcrm est déjà installé et paramétré et il n’y a plus qu’à l’utiliser. On ne peut pas faire mieux dans ce cas je pense.

    Pour parler un peu du SaaS ;)
    Personnellement je suis entièrement convaincu pas les solutions SaaS qui offrent aux entreprises des solutions puissantes clés en main.
    Le choix de nos clients est motivé par la facilité puisque le SaaS prend en charge l’installation, l’hébergement, les mises à jours, la sécurité, la maintenance….et surtout comme le souligne Pierre, le mode SaaS assure une continuité de service. Autant d’arguments forts qui évitent les tracas d’une solution en interne.

  18. Philippe
    29 novembre, 2009 à 20h40

    @Frédéric : Merci pour ce retour d’expérience.

  19. Arnaud Laurenson
    7 janvier, 2010 à 12h04

    Bonjour et merci pour cet article,

    Les CRM open source sont désormais de sérieuses références en terme de fonctionnalités offertes, convivialité et sécurité. Pour le cas spécifique de vtiger CRM, puisque nous sommes plus orientés vers cette solution ;-), l’aspect libre permet de pouvoir faire des économies sur les licences et reporter les sommes allouées sur de la formation ou des développements spécifiques. Au-delà des besoins couverts, le libre permet d’enrichir les connaissances et de trouver des solutions aux problèmatiques rencontrées.

    Bien cordialement,
    Arnaud LAURENSON – ABOnline solutions

  20. Michael ML
    19 janvier, 2010 à 10h40

    Bonjour, et tous mes voeux 2010.
    J’ai longtemps été orienté Vtiger. Mais lors de ma mise en production, que de bugs. Certes corrigible, mais combien il faut mettre la main dans le cambouis!

    Quelques soucis sur l’édition de devis, l’envoi d’email (impossible de configurer proprement le port sortant s’il n’est pas par défaut 25), et l’interface client, impossible d’y accéder, mis à part sur la démo de vtiger, tout simplement parce que le mot de passe n’est pas envoyé.

    Pour moi Vtiger reste une excellente solution, mais pour une petite PME passer des heures à peaufiner une installation reste gênant.

    Je commence à regarder du coté d’EGG et de Dolibarr.

    Merci pour cet article qui m’a permis de trouver des alternative à Vtiger et Sugar.

  21. Arnaud Laurenson
    19 janvier, 2010 à 10h53

    Bonjour,

    Nous faisons tellement d’installations qu’il nous est difficile d’être objectifs :-) Mais je reconnais, au vu des nombreuses possibilités offertes par vtiger, qu’une installation peut sembler parfois sensible, au risque de manquer quelques paramètrages (c’est un peu le revers de la médaille).
    Par contre, parmi nos clients, en plus des grands comptes, nous avons de plus en plus de petites PME qui choisissent vtiger crm pour sa facilité d’adaptation et au large éventail des fonctionnalités. Et l’installation sur leurs serveurs ne posent pas de souci particulier ;-)

    Bonne journée !

  22. Jérémy B.
    19 janvier, 2010 à 13h10

    Bonjour,

    voici une discussion fort intéressante. Je vais essayer d’y apporter mon point de vue en restant objectif (ça va être difficile :)).

    Michael ML : je vous recommande EGGcrm bien sur ! Blague à part, il faut cerner votre besoin. EGG est plus orienté gestion clients, forces de ventes alors que Dolibarr est plus orienté sur la commercialisation de produits je pense avec la gestion des entrepots, stocks, etc…

    Mon idée au passage sur Vtiger et Sugarcrm avec qui nous sommes parfois comparés :
    Vtiger propose beaucoup de fonctionnalités avec une interface agréable. Il bénéficie d’une communauté importante et dynamique. Il semble y avoir quelques bugs d’après les retours que j’en ai. Je ne suis plas le mieux placé pour le savoir car pas utilisateur, juste observateur de près ! Au niveau du code source ce n’est pas très beau et donc pas facile à manipuler (sauf pour Arnaud qui je pense maîtrise ça parfaitement). Si vous n’avez pas besoin de mettre les mains dans le code ça ne pose donc aucun problème.

    Même si je trouve Vtiger très bien, ma préférence va à Sugarcrm qui fait plus PRO je trouve (après les goûts et les couleurs…). Le code est très propre mais sugarcrm semble assez buggué à priori. Le logiciel propose de nombreuses et puissantes fonctionnalités, surtout sur la version pro payante évidemment. Enfin avec 50 millions de dollars on peut faire des choses intéressantes c’est certain. Le reproche qui est souvent fait c’est son aspect un peu trop ‘usine à gaz’.

    EGGcrm propose moins de fonctionnalités que ces derniers mais nous avons ciblé son développement sur les besoins primordiaux des entreprises. Nous gérons la prospection téléphonique, l’e-mailing, devis/commandes/factures/bons de livraison, le géomarketing, le cycle ‘achats’ depuis peu avec une gestion de stocks, la géolocalisation avec un module spécifique en couplage avec Google maps, création de modèles de mails, actions automatiques sur les documents commerciaux (suivi, relances et envois de mails en masse avec pj, génération courriers PDF en masse), gestion agenda, plannings, etc…
    Du coup il est très bien adapté au marché Français pour ce qui est des documents commerciaux.
    Le logiciel gère le multi-sociétés et le multi-devises (avec langues latines uniquement pour le moment car pas en UTF8, ça c’est pour les techniciens). EGGcrm existe également en anglais mais n’est pas encore adapté pour l’internationnal.

    Le logiciel propose pas mal de subtilités malheureusement trop méconnues mais ô combien importantes pour l’utilisation et l’ergonomie :
    - Par exemple la gestion des doublons en temps réel lors de la saisie de comptes ou de contacts (prochaine version) ;
    - import produits : en insertion ou en mise à jour automatique suivant qu’ils existent ou non.
    - imports comptes, contacts : Pré-analyse permettant de qualifier les codes-postaux / villes
    - possibilité de développer des modules complémentaires ou de rajouter des éléments sur des pages existantes (grâce à des ancres) sans modifier le code source et donc continuer à bénéficier des mises à jour ;
    - champs persosonnalisés : création de champs personnalisés et de groupes de champs. Il est possible ensuite de faire du requêtage/filtrage sur les champs personnalisés ;
    - possibilité d’effectuer du couplage avec de la téléphonie sur IP (remontée automatique fiche client sur appel entrant ou composition automatique d’appel)
    - couplage avec sites internet ou autres logiciels : se fait à la demande pour le moment mais nous sommes en train de développer une API en web services (SOAP) pour que cela soit réutilisable par n’importe qui (insertion d’un contact ou d’un événement sur validation d’un formulaire de site, création et envoi automatique d’une facture suite à une commande sur le site internet, etc….)
    - interface Iphone et bientôt blackberry.

    Il faut savoir que le logiciel propose également des déploiements d’instances. En fait il suffit d’installer une seule source du logiciel et de déployer ensuite des instances (ou répertoires pour schématiser + les bases de données). Du coup pour 500 CRM déployés, une seule source à mettre à jour et non pas 500…
    C’est un point spécifique mais je tenais à le souligner car c’est une innovation importante. Orange a d’ailleurs choisi EGGcrm et ce type de déploiement pour un portail de services chez un de ses clients donc ça nous fait plaisir forcément !
    De plus via un module spécifique, il est possible d’interconnecter les CRM entre eux. Nous disons qui peut communiquer avec qui. Utile pour les réseaux d’agences, franchises, etc…. chaque entité dispose de son propre CRM. Ensuite avec du développement sur mesure, on peut faire de la remontée d’informations, mettre à jour dynamiquement dans chaque CRM un catalogue de produits, envoyer des news dans chaque agence, etc…

    Voilà pour le tour d’horizon des possibilités. J’espère que vous en saurez un peu plus sur la solution EGGcrm et que cela vous donnera envie d’approfondir le sujet.

    Jérémy B.
    Equipe COGIVEA

  23. Philippe
    19 janvier, 2010 à 21h32

    Je vois que ce billet est surveillé de près notamment par l’équipe de Cogivea :-) ! Merci pour vos interventions.

  24. Michael ML
    20 janvier, 2010 à 00h37

    Encore merci Philippe pour ce billet.
    Merci également Jérémy B, ainsi que l’équipe de Cogivea pour leurs interventions.
    C’est vrai que mon choix se précise, je suis en cours d’installation de votre solution sur un serveur de test.
    Je n’ai pas trouvé de formulaire de contact sur eggcrm.net.
    Je vois que votre portail est réalisé sous Joomla, et voici où je veux en venir.
    D’après ce qu j’ai lu plus haut, et si j’ai bien compris, il va être possible de coupler les infos d’une application externe à EGG?
    Concrètement, j’utilise Joomla, et j’ai hâte d’avoir cette fonctionnalité, que les prospects sur mes sites soient automatiquement injectés dans le CRM. J’ignore s’il existe, comme pour vTiger, une interface client pour le suivi des factures, devis, tickets, base de connaissance.
    Merci pour vos réponses.

  25. Jérémy B.
    20 janvier, 2010 à 01h45

    Bonsoir,

    effectivement, j’ai rajouté un formulaire de contact pour qu’il soit plus facile de nous écrire !

    Nous sommes en train de développer une API en php pour utiliser les web services SOAP.
    Nous avons déjà fait des couplages pour des clients mais avec une autre technique. Les web services sont plus appropriés et ré-utilisables.
    Oui vous pourrez coupler le formulaire de contact JOOMLA avec le CRM. Attention cependant, cela nécessitera un développement manuel de votre côté. Nous ne pouvons pas fournir des API pour tous les types de formulaires existants dans le monde. A vous de récupérer les informations du formulaire et les passer au script prévu à cet effet.

    Pour les suivis, allez sur la démonstration en ligne, menu ‘actions > ventes’. Vous verrez pour chaque types de documents les icones actions de masses et suivis.
    Toujours dans le menu actions, il y a également le sous-menu ‘support / sav’ pour créer des tickets, incidents…
    Ensuite dans le menu comptes, vous avez un sous menu ‘base de connaisances’.

    En espérant avoir pu vous aider.

  26. Denis P.
    14 février, 2010 à 13h44

    Pour un groupement de consommateurs qui recrute par affiliation et qui vient de démarrer ses activités (sans son site Internet…), je cherche un eCRM permettant de récupérer des prospects à travers le futur site, suivre les affiliés (rémunérés à la commission), suivre les adhérents recrutés par les affiliés, gérer plusieurs listes de diffusion par e-mails ( liste adhérents , liste affiliés, liste des prescripteurs, liste des journalistes locaux, liste presse nationale…) , faire de la géolocalisation voire, cerise sur le gateau, organiser les tournées de livraison du camion. Pas de catalogue produit (un seul produit!), pas de frais d’envoi (le produit ne peut être livré que par camion spécial blindé !!! ), donc il ne s’agit pas d’un site e-commerce classique mais bien d’un site Internet avec e-CRM.

    Le site Internet n’est pas encore créé (contrat non signé) car je souhaite d’abord me décider sur l’outil d’e-CRM, pour pouvoir ensuite décider du type de CMS.

    A part ça je n’y connais rien en informatique, j’ai peu de moyens car on vient de créer le groupement il y a quelques semaines. Mais le succès très largement prévisible est au rendez vous car aucune concurrence au prix où nous vendons ce produit vital….

  27. LAURENSON
    14 février, 2010 à 16h45

    Monsieur Denis P.,

    Pouvons-nous convenir d’un rendez-vous téléphonique demain pour parler de votre projet ?
    Voici notre numéro téléphone au bureau : 09.81.68.94.56

    Cdt,
    Arnaud LAURENSON

  28. Paillé
    14 février, 2010 à 17h33

    Bonjour monsieur,

    Je pense que EGGcrm peut répondre à votre besoin. Les champs personnalisés par exemple vont permettre de dire tel compte (client, prospect, affilié, recruté) appartient à telle liste de diffusion, saisir des taux de commissions, etc…

    Si d’aventure le logiciel ne répond pas exactement à ce que vous cherchez, nous pouvons effectuer un développement sur mesure sous forme de module de EGGcrm.

    Sachez également que nous réalisons des sites internet (sous JOOMLA) et que nous faisons du couplage : sur validation d’un formulaire de contacts depuis le site, nous pouvons insérer un prospect dans le CRM par exemple ou toutes autres actions.

    N’hésitez pas à nous contacter au 05 49 09 62 53.

    Bien cordialement.

    Frédéric Paillé

  29. Philippe
    14 février, 2010 à 21h04

    Je vois que cet article devient un lieu où l’on prospecte dur :-) !
    “Le site Internet n’est pas encore créé (contrat non signé) car je souhaite d’abord me décider sur l’outil d’e-CRM, pour pouvoir ensuite décider du type de CMS.”. L’approche me parait bonne !

  30. Frédéric Paillé
    14 février, 2010 à 23h03

    Désolé, le message précédent semble avoir été validé sans intention de le faire…

    Je souhaitais dire qu’il allait falloir créer une nouvelle rubrique si ça continuait !

    En tout cas bravo pour votre site Philippe que je lis régulièrement. Il propose des informations pertinentes liées au monde du libre et résume bien les tendances actuelles.

    Vous souhaitant bonne continuation.

  31. Philippe
    15 février, 2010 à 20h15

    @Frédéric : oui ce serait à réfléchir…

  32. Alex
    31 mars, 2010 à 09h03

    Hello, merci pour ce tour d’horizon. Pourquoi OpenERP n’est il pas cité dans la catégorie ERP, ça me parait pourtant un acteur sérieux et complet, où je me trompe ?

  33. Philippe
    31 mars, 2010 à 20h44

    @Alex : oui il devrait y être. En fait je vais remanier un peu cet article et y ajouter effectivement OpenERP qui dispose de fonctionnalités de CRM….

  34. redg
    1 juillet, 2010 à 15h03

    Merci pour cet article, complet et très intéressant.

  35. Steph
    28 août, 2010 à 14h23

    Bonjour, je bosse pour une entreprise qui tourne avec eggcrm ( http://www.agencesolution.com ) et les solutions offertes par egg pour la gestion de notre webagency sont largement préférable à notre ancien CRM… vtiger. Trop de bugs, trop complexe( même s’il reste un modèle d’ergonomie) il lui manque le principal avantage d’egg…la simplicité d’intégration.
    Pour Sugar, il me semble effectivement très pro, très usine à gaz mais impossible à utiliser en version libre.

    Voilà, pour TPE/PME egg me semble être la référence avec Dolibarr (que je connais mal).

  36. Kamel
    29 août, 2010 à 06h39

    Bonjour, je travaille dans une Permanence Téléphonique qui utilise un IPBX Asterisk comme solution téléphonique VOIP. Eggcrm ùe semble un outil adapté mais il lui manque un couplage avec Asterisk pour un scrm plus performent. L’intégration est-elle d’actualité chez Eggcrm ??

    A vous,

    Cordialement,

  37. Laurent
    30 septembre, 2010 à 03h38

    Il manque, sans-doute, dans votre liste un outil qui gagne a être connu : CIVICRM (http://civicrm.org/) en GNU AGPL 3, très orienté association/ ONG / organisation / collectivité ou PME.

  38. Philippe
    30 septembre, 2010 à 22h50

    @Laurent, je crois que je ne suis plus à une mise à jour prés de cet article :-) Merci, je l’ajouterais

  39. Quentin THEURET
    2 octobre, 2010 à 15h46

    Bonjour Philippe,

    Concernant le module CRM d’OpenERP, j’ai entendu parler d’une version CRMisée d’OpenERP : OoCRM. A voir car je pense que beaucoup de fonctionnalités ont été ajoutées sur cette version.

  40. Mathieu
    26 octobre, 2010 à 19h56

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour cet article fort intéressant.

    Je suis mandaté pour développer une application cliente sous Android permettant de communiquer avec Fat Free CRM. N’ayant pas une grande connaissance des CRM je voudrais demander aux lecteurs de ce blog si ils avaient déjà utilisé cette solution et quels seraient ses avantages et inconvénients par rapport aux autres CRM mentionnés dans ce billet. Merci.

    Cordialement

  41. Philippe
    26 octobre, 2010 à 23h24

    Une CRM de plus :-) ! Je l’ajouterais à la prochaine mise à jour de l’article. Par contre je ne la connais pas du tout…

  42. Alexis
    18 novembre, 2010 à 12h23

    Pour la prochaine mise à jour ;-)

    - CREME : http://cremecrm.com/
    - OpenCRX : http://www.opencrx.org/

    merci Marc http://altic.org

  43. SHILI
    26 janvier, 2011 à 12h26

    Esque vous pouvez m’indiquer comment instaler ERP5,car dans le site officiel je n’arrive pas trouver aucune paquet a telecharger,ni une explcation de la demarche ou les etapes a faire pour instaler ERP5

    Merci d’avence

  44. Thomas
    13 mai, 2011 à 11h10

    Bonjour à tous,

    A la base de la création de mon entreprise, il me fallait un CRM open source car je n’avais pas de budget.

    Je me suis orienté vers la solution crm vtiger dont l’interface et le contenu sont plus que remarquable pour une solution open source

    Les affaires florissantes, j’ai eu l’ambition d’obtenir plus de fonctionnalités et notamment celle du mass mailing et du géomarketing.

    J’ai trouvé mon bonheur dans la version pro de vtiger => TigerPro CRM, http://www.tigerpro-crm.com/

    Avec cela j’ai obtenu un CRM complet (pas de module supplémentaire payant) et utilisable de suite.

    Cela m’a permis un gain de temps considérable et m’a permis de fidéliser mes clients au mieux.

    Je ne peux plus me passer de mon CRM =)

  45. langlet
    11 juillet, 2011 à 18h24

    Bonjour,

    cet univers est assez incroyable, il existe tellement de solution gratuite pour un outils si puissant c ouf !!!

    Pour mon cas, je dirige une association qui fait du transport de personnes, et je cherche la meilleur solution.

    Vu mon niveau déplorable en matière d’informatique et en anglais, je me dirigerais vers Dolibarr qui à l’air d’être le plus simple à installer ! pas besoin de serveur et de s’y connaître en php XML et autre expression auquel je ne pige rien !!! pas tres beau par contre et peu intuitif mais … Es-ce que quelqu’un peu me confirmer que Dolibarr est ce qui a de mieux au niveau simplicité ou y’a t’il autre chose ?

    j’ai surtout besoin de gérer mes clients, les prospects (avec gestion de la prospection téléphonique), devis, facture, …

  46. Bastien
    7 septembre, 2011 à 17h23

    Bonjour,

    j’ai les memes besoins que langlet : suivi client, propects, prospection téléphonique. Si jamais vous avez depuis choisi, je serai intéressé par le choix.

    Pour avoir testé les démo, je trouve dolibarr, certes simple, mais justement facilement utilisable rapidement. Egg a l air bien aussi.