Fin du support de Windows XP et Office 2003 en 2014, les logiciels libres, une alternative ?

closeCet article a été publié il y a 7 ans 10 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

fin xp office2003Windows XP ne sera plus supporté, autrement dit, ne fera plus l’objet de correctifs de sécurité à partir du 8 avril 2014. Pour les entreprises encore nombreuses qui font de la résistance, il deviendra difficile de maintenir cette version en production. Devant la complexité de la migration, les logiciels libres peuvent représenter une alternative à prendre en compte. Il doivent cependant  convaincre en terme de fonctionnalité et d’ergonomie.  De plus les sociétés de ce secteur manquent encore de visibilité et peinent à se faire connaître.

Windows XP, mais aussi Office 2003

Voilà un système d’exploitation qui aura connu une longue et glorieuse carrière. Je me demande même si un autre système d’exploitation pour ordinateur individuel a eu une telle durée de vie : 13 ans. Durant toutes ces années, ce système d’exploitation est resté quasi-inchangé, pas de modification de l’interface graphique, quelques « Service Pack » pour améliorer certaines fonctionnalités et le support matériel.

Dans les entreprises, on retrouve très souvent associée à Windows XP la version 2003 de la suite bureautique Office. Il s’agit de la dernière version qui utilisait encore des menus traditionnels avant l’arrivée de l’horripilant « ribbon » de la version 2007 sans parler de la version 2010. Je me souviens avoir passé lors de ma première utilisation de cette version presque cinq bonnes minutes à chercher la fonction d’impression.

Tout comme Windows XP, le support d’Office 2003 touchera à sa fin en 2014. Nous voici donc en face d’une extinction programmée de deux piliers de l’informatique d’entreprise.

Que proposent les logiciels libres ?

Beaucoup d’entreprises ont déjà anticipé cette extinction et se sont « naturellement » tournées vers le couple Windows Seven et Office 2010 qui forment un ensemble homogène. Une migration qui n’a pourtant d’évidente, car il faut réinstaller entièrement le poste de travail. Un chantier qui peut dans certaines grandes entreprises prendre les allures de cauchemar budgétaire si l’on y ajoute l’obligation souvent de renouveler en partie ou totalité le parc machine.

Le logiciel libre dispose de systèmes d’exploitation taillés pour l’entreprise. Les offres d’éditeurs comme Red Hat ou encore Suse, sans oublier l’incontournable Ubuntu de Canonical sont là pour apporter aux entreprises l’assurance d’un support technique. Côté bureautique, nous avons LibreOffice qui a désormais pris le pas sur OpenOffice, bien que ce dernier semble vouloir continuer d’exister, mais à un rythme plus lent.

Des freins oui, mais…

Évidemment tout n’est pas rose, il ne faut pas oublier la salle machine où officient encore nombre de serveurs Windows avec lesquels l’intégration de machines sous un autre système d’exploitation peut poser des problèmes. Changer de système d’exploitation sous-entend également que toutes les applications de l’entreprise fonctionneront sous ce nouvel environnement et là c’est souvent bien loin d’être gagné.

C’est aussi la nécessité d’accompagner les utilisateurs dans ce changement. Mais de ce point de vue, j’estime qu’un passage de Windows XP/Office 2003 vers Seven/Office 2010 est aussi déstabilisant, voire plus (cf le « ribbon » entre autres) que de passer à un système Libre.

Bref les freins à une migration vers le « tout Libre » sont nombreux. Mais beaucoup d’entreprises placées face à cette obligation de tout changer devraient prendre en considération  l’existence d’une alternative. Sur le plan financier, il y a une réelle opportunité de faire des économies significatives, tout en levant bon nombre de contraintes, ne serait-ce que celle de ne plus avoir à compter ses licences.

L’abandon seul de MS Office tout en restant sur un système d’exploitation Windows permet déjà de mettre un pied dans le monde Libre tout en conservant un socle compatible avec ses applications métiers.

Une autre approche proposée par une société comme DotRiver passe par la virtualisation du bureau de travail (avec des solutions libres!). L’entreprise peut conserver un serveur sous Windows Server et distribuer avec les fonctionnalités de Terminal Server les applications Windows. Elles s’intègrent alors au bureau GNU/Linux. Avantages : plus de licence Windows pour les postes utilisateurs qui peuvent devenir de simples terminaux-écran/clavier/souris. Une approche qui permet également de conserver les machines existantes.

Il existe beaucoup de façons aujourd’hui pour franchir le pas et abandonner les systèmes d’exploitation de Microsoft. Les entreprises qui seraient tentées de franchir le pas peuvent également me contacter pour réaliser une étude d’opportunité, être accompagnées dans cette démarche et orientées vers les bonnes solutions.

A lire sur le même sujet, une synthèse des solutions envisageables pour remplacer Windows XP en 2014 (ou pas….)

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

14 réponses

  1. Gilles dit :

    Je subis malheureusement un couple Win7 (qui marche très bien, bon successeur XP) + Office 2003 au boulot.
    La prise en charge ODT de 2K3 est à pleurer et quand je veut transmettre des documents ODT (tapés sous LO portable), je suis obligé de convertir en DOC :/
    Peut-être auront-nous la chance de passer sur MSO 2010.
    Sinon, les SP de XP amenaient surtout des améliorations de sécurité plus qu’autre chose, non ?
    XP a duré car avec le SP2/3, c’est resté stable et relativement performant.
    W7+SP1 aussi.
    Des fois, MS fait du bon boulot, enfin relativement 🙂

  2. Julien dit :

    La majorité des utilisateurs n’aiment pas qu’on change leurs habitudes, c’est un fait. Et passer d’un OS Microsoft (et de sa suite Office) vers un OS libre (et LibreOffice), c’est, je trouve, passer du coq à l’âne.
    Les deux systèmes ont leurs avantages, et leurs inconvénients, certes, mais il est préférable dans certains cas de ne pas forcer la main des usagers à passer sur le libre (ou inversement) lorsqu’un soft’ est en passe de ne plus être supporté.
    Bien que l’aspect financier domine partout aujourd’hui, il faut toutefois prendre un certain recul avant de basculer dans un système ou dans l’autre, quitte même à faire du cas par cas (ou plutôt, service par service)…
    Parce que oui, il faut bien l’avouer, il y a quand même des options utiles dont dispose Office 2010 (principalement Powerpoint et Excel) que n’a pas LibreOffice 4.0.2.2 (Ou alors, je n’ai pas assez cherché / regardé).

  3. Philippe dit :

    @Julien : il est évident qu’il ne s’agit de forcer la main à personne. Il y a juste une « opportunité » à au moins étudier la question pour identifier les « points d’adhérences » et voir s’ils peuvent être lever pour permettre un passage aux logiciels libres.
    je suis amené pour certains clients avec qui j’échange des documents bureautique MSOffice à travailler de temps sur Seven et Office 2010 que j’héberge dans une machine virtuelle sur mon portable. Globalement il est vrai que j’utilise les mêmes fonctions MSOffice et LibreOffice. je fais essentiellement des rapports, tableaux et présentations relativement simple. Il est vrai que MSOffice a qques petits trucs ergonomie mieux fignolé que LibreOffice y compris dans sa version 4.
    Après je le vis très bien quand je suis sous LibreOffice 🙂

  4. Julien dit :

    @Philippe Le concept de la machine virtuelle avec Win7 & Office 2010 serait quelque chose à développer pour un bon nombre d’entreprises ! Surtout qu’aujourd’hui, il existe des solutions de virtualisation assez performantes pour ce genre de service. Quoi qu’avec les licences à acheter & co, ça fait tout de même chère pour une utilisation ponctuelle de quelques usagers ! 😛

    J’ai toujours voulu m’initier à LibreOffice mais… J’ai tellement été formaté « Office » depuis mon plus jeune âge que je n’arrive pas correctement à retrouver son ergonomie sur LO… Une question d’habitude … 🙂

  5. Nico dit :

    Tu évoques dotriver dans cet article, j’ai donc été voir d’un peu plus près sur leur site.. mais je n’ai pas vu d’autres articles sur ton blog qui en parle vraiment?

    Ca ressemble un peu à Ulteo non ? Que penses-tu de ces solutions ?

    As tu déjà réussi à commercialiser ce genre de solutions ?

  6. Philippe dit :

    C’est vrai que je n’ai jamais fait d’article sur leur solution. Mais ce sont des « lyonnais » et le patron est le président du PLOSSRA. Je ne commercialise pas leurs produits (juste mes compétences 🙂 ). Leur solution est déjà pas mal déployée. j’ai pu la tester, pas de soucis.
    Sinon oui ça ressemble à Ulteo. Ce sont des « terminal Server » pour bureaux Linux avec la possibilité d’intégrer des applis WIndows via un serveur TSE.
    Dans une optique : je veux garder mes vieux PC, sécuriser mes documents bureautique et la disponibilité de mon informatique via une externalisation c’est une bonne solution. Côté sécurité tout passe dans du ssh alors c’est pas mal blindés.
    Peut-être moins performant au niveau affichage qu’un Citrix à la limite. Mais c’est pas le même prix 🙂

  7. Bonob0h dit :

    Mais mais mais ! Alors que c’est la fin de XP, c’est aussi les baisses sans pareil des ventes de PC ! Cause à effet ?

    Puisqu’il est quasiment impossible de faire fonctionner un Win 8* sur un vieux bousin, obsolescence** quand tu nous tiens, n’est ce pas la une opportunité pour certains de relancer les Ventes de PC ? 😉

    Désolé, c’est comme chez la pomme ! Votre matos est trop vieux faut tout racheter 😉

    Pour les postes virtualisé c’est bien gentil mais ça à aussi ses limites ! Car il faut renforcer en matière de réseau et de serveurs dans ce cas !

    Et il ne faudrait pas oublier que l’informatique c’est aussi une progression des usages !

    Comment l’hôtesse d’accueil va pouvoir twitter ou surtout s’essayer une nouvelle coiffure ou nouvelle tenue en 3D avec un vieux bousin qui n’a pas de carte graphique adaptée ?

    Faut pas l’oublier mais les salariés passent aussi beaucoup de temps sur par exemple la Française des Jeux ! Comment faire si cette dernière développe un environnement virtuel 3D pour jouer au loto ou à l’euromillion ? 😉
    Et puis comment aller visiter le dernier salon en 3D de l’immobilier alors qu’il faut un plugin proprio !? Il y a aussi le plugin pour le salon 3D des prochaines vacances !

    Et j’en passe et des meilleurs 😉

    * Qui même avec des réduc ne se vend pas,
    ** Bon faut pas non plus exagérer. On va pas garder des Ford T ou 2CV sur des autoroute ou la vitesse minimum est du double ou plus de leur vitesse maxi ! Sans parler de leur rendement énergétique !

  8. appartement dit :

    @Bonob0h : c’est ironique ?

    comment une entreprise peut financer des postes info. parcequ’ils sont trop lents pour l’usage perso qu’en font les salariés ? une blague ?

    A mon avis, le probléme de la virtualisation n’est pas une alternative possible pour ceux qui ont choisi du M$ … clairement la choix du SI se fait des le depart, et les dépendances sont grandes !

    La migration d’un poste de XP à 7 est à proscrire dans bcp de cas, vu le coup de la migration et les nombreuses exceptions à relever ! Apres bien evidemment tout dépend comment le SI est fait …

    win 7 = 2020, on a le temps de voir
    win 8 = pas du tout confiance, trop de changement ergonomique

    Alors la question, est ce que c’est le moment de passer à d’autres solutions …
    le grand écart à faire est presque équivalent à des web app, ou du cytrix !

    Sebastien

  9. Bonob0h dit :

    @ Sebastien/ Appartement

    1 – Les entreprises se doivent d’investir pour innover etc sinon c’est leur mort assurée !

    Et qu’on me dise pas que les petites et moyennes n’ont pas les moyens et que seules les grosses font de l’évasion fiscale et autres ! Même nombre de petits et moyens trichent et privilégie leur bénéfices, ou on va dire celui des quelques dirigeants au détriment de l’investissement !

    Par ailleurs avec les smartphones et autres tablettes que les salariés achètent pour eux même et utilisent dans l’entreprise il y a matière a faire mais en séparant bien la partie Perso et la partie Pro …

    Quand aux usages perso pendant le travail c’est une réalité !
    Regarde les chiffres et sites les plus visités pendant le travail ! C’est édifiant ! Même la Française des Jeux est en bonne place dans les 10 premier site les plus visités … pendant le travail !

    Et fait les calculs de temps passé a ramer sur de vieux bousin pour son usage pro et perso et le temps gagné avec des machines plus performantes !
    Ne parlons même pas de consommations électriques et autres encombrement quand tu vois encore pleins d’écrans à tube qui consomment et prennent de la place ! Les remplacer c’est plus économique à long terme. Et qu’on ne me parle pas d’investissement a faire. Il y a pleins de solutions comme les locations longue durée évolutive qui de plus permettent de se passer des chianlies de calculs d’amortissement et de ligne de comptabilité !

    L’informatique n’est pas une voiture que tu peux conserver très longtemps si tu fais de petits trajets ! Tu peux être plus écolo avec une 2 Cv même si tu dois faire 5 km d’autoroute tous les jours puisque notamment la vitesse est limitée.
    Ce n’est pas non plus une vieille baraque que tu peux isoler etc …

    C’est le contraire avec le numérique ! Il n’y a pas les même limitations de vitesse sur les réseaux …

    Même coté écolo c’est plus utile d’innover même si pour le moment se pose encore et toujours les problèmes de chaine de recyclage et pollution de nos outils numériques !

    Bref … dans une autre optique que le numérique Obèse que nous connaissons il y a d’autres voies/voix pour investir intelligemment pour autant accroitre les capacités et usages pour innover, donc créer des emplois etc …
    Il y a des opportunités pour le libre d’en finir avec ce numérique Obèse qui coute cher en dépenses économiques mais aussi d’énergie pour peux de retour sur investissement …
    Encore faut il qu’au lieu de se troller de clans a clans il se mobilise autrement !
    Au moins pour tenter ce qui n’a jamais été fait et qui est pourtant proposé !

  10. aem dit :

    Cette réponse/débat diverge quelque peu du sujet initial …

    En quoi investir dans un poste de travail est de l’innovation ? 90% des besoins utilisateurs sont la bureautique, mail, et internet. Les besoins ont très peu, voire pas, évolué depuis 2000. Ce n’est pas l’OS qui va changer quoique ce soit …

    Si les ordinateurs rament c’est qu’ils ne sont pas entretenus, ou correctement dimensionnés (aucun rapport avec win 7 et 8). Windows XP optimisé ne dépasse pas les 100 Mo au démarrage avec 512 Mo voire 1024 Mo, je ne vois pas quelle utilisation pourrait dépasser ce seuil … (Si on met de cot pb de disque dur, virus & co !)

    Bref, le retrait de XP (déjà repoussé à plusieurs reprises) qui est un système fiable, et stable pour des win 7 ou 8 qui apportent rien de mieux (au global) est un non sens, rendu obligatoire par M$ (arrêt support).

    D’ailleurs, si le code source de win XP était revendu à une société tiers (ce que M$ ne fera jamais), bp de personne retiendrait cette solution, bcp moins gourmande que les solutions proposées à ce jour.

    SeBastien

  11. Bonob0h dit :

    Effectivement ça diverge un peux … mais comme de diverger sur les besoins des utilisateurs qui devraient se restreindre à n’utiliser que peux car simplement des personnes comme toi décident de qu’il est utile pour eux … comme d’autres ne veulent pas progresser …
    En attendant ce n’est pas moi qui en profite pour changer de lien de site à chaque discussion pour faire la pub de si ou la tralala … donc … fin de discussion 😉

  12. aem dit :

    😉

    Je ne décide pas à leur place … ce sont leurs besoins que j’exprime !

    D’ailleurs, pour être précis les seuls app qui sont gourmandes en ressources sont pour la plupart liées à la “production » (CAO, design, montage video …), le reste c’est de la bureautique (compta, tableur, traitement de texte, presentation, agenda, mail …) et ca consomme rien !

    Sebastien

  13. Philippe dit :

    Toute chose égale par ailleurs, oui Windows Xp et des vieux bousins pourraient suffire pour autant que de nouveaux usages ne se développent pas et qu’on en reste à la bureautique de papa pendant encore 20 ans. Why not, je pense qu’il y a mieux à faire notamment pour tout ce qui touche au travail collaboratif, télétravail, etc… avec des outils qui eux demanderont par contre plus de ressources en échange de nouvelles possibilités pour les entreprises et donc de potentiels développements.

  14. Bonob0h dit :

    @ Philippe … oui il y à le télétravail …

    Mais il ne faut pas oublier que le cultivateur lui ne s’achète le tracteur avec gps et autre outils ou que le serveur qui ne se met à une tablette, etc etc

    Bon c’est vrai que quand tu vois un site de promotion immobilière avec quelques photos c’est le meilleurs moyens de ne pas donner envie d’aller voir celui qui proposera de visiter directement comme en vrai ! Qui permettra de commencer à faire la déco avant d’emménager …

    Ils me rappellent ceux qui en France disait : on a pas besoin d’internet on a le minitel 😀
    Ou ceux qui actuellement vont vous dire qu’il faut fibrer les campagnes et les fermes pour que le tracteurs ai le très haut débit ! 😀

    On se moque du titre « Ministre du redressement productif » !
    Or, ne devrait il pas s’appeler Ministre du redressement à coup de pied au cul ? 😉