Ubuntu marque des points grâce à HP dans le secteur du cloud

closeCet article a été publié il y a 10 ans 4 mois 7 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

HP vient d’annoncer le choix de la distribution Ubuntu de Canonical pour équiper sa future infrastructure  publique de cloud computing. Une avancée de plus du logiciel libre dans ce secteur et une très bonne affaire pour Canonical face à Red Het et Suse.

Petit coup de tonnerre dans le monde du cloud computing libre, HP le géant américain vient de choisir Ubuntu pour motoriser sa future offre de cloud public actuellement en phase de bêta privée. HP utilisera aussi OpenStack qui prend en charge toutes les fonctionnalités de mise à disposition et de gestion des machines virtuelles ainsi que du stockage.

Bien que sceptique lors de l’annonce de sa création, force est de constater qu’OpenStack est la solution qui monte. Il faut dire qu’il y a du monde désormais derrière cette plateforme. Canonical l’avait d’ailleurs choisie en remplacement d’Eucalyptus en début d’année. Un choix visiblement opportun qui fait d’Ubuntu la plateforme de référence pour le déploiement d’OpenStack.

Une bonne affaire pour Canonical

Cette annonce constitue un signal sur la montée en puissance dans le secteur professionnel d’Ubuntu et de ses versions serveur. La nouvelle n’est pas très réjouissante pour ses concurrents que sont Red Hat et Suse. D’une part HP est  l’un des principaux fabricant de serveurs pour les entreprises et d’autre part, l’offre de cloud computing de Red Hat se trouve pénalisée par cette décision.

Un signal aussi pour les solutions propriétaires de Vmware qui si elles restent les leaders incontestés de la virtualisation en entreprise, perdent du terrain auprès des opérateurs d’infrastructure de cloud computing. Cependant rien d’étonnant à la vue de la politique tarifaire appliquée.

[Source]

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

6 réponses

  1. bochecha dit :

    > « La nouvelle n’est pas très réjouissante pour ses concurrents que sont Red Hat et Suse. »

    Justement, je pense pas.

    Ca voudrait dire que Ubuntu pique des parts de marche a RHEL/SUSE, mais je pense plutot qu’elle les pique a VMWare (et Microsoft?) pour le coup.

    Au final, Linux et le libre s’en trouvent grandis, et donc Red Hat et Novell y gagnent indirectement (e.g. la migration d’Ubuntu/OpenStack vers RHEL/OpenStack sera plus facile que partir de Windows/VMWare, HP pourra sans doute contractualiser des developpements dont RHEL/SUSE beneficieront, etc…)

    De plus, on a tous interets a ce que Canonical reussisse a atteindre une rentabilite durable, meme si on n’utilise pas leurs produits (disclaimer : je suis contributeur Fedora). En effet, si Canonical venait a couler, Ubuntu disparaitrait potentiellement, ou tout du moins s’en trouverait severement emputee. On verrait donc :
    – plein de newbies arriver sur d’autres distribs pas toujours equipees pour les accueillir
    – plein de gens retourner vers un systeme proprietaire
    – plein de developpeurs competents au chomage
    – etc…

    Donc non, c’est une excellente nouvelle pour tout le libre. Certes Red Hat ou Novell auraient sans doute prefere etre retenus, mais c’est loin d’etre une mauvaise affaire pour eux.

  2. wolfy dit :

    Il est a rappeler que HP n’est pas le premier a se lancer dans la guerre, car DELL a lancé son offre bien avant HP.
    cf : http://blog.canonical.com/2010/03/24/dell-announces-support-for-ubutu-enterprise-cloud/

  3. David dit :

    Excellent, je trouve que c’est une très bonne nouvelle.
    Cf, je partage l’avis bochecha 🙂

  4. Bonob0h dit :

    heuuuu … a propos de : Un signal aussi pour les solutions propriétaires de Vmware qui si elles restent les leaders incontestés de la virtualisation en entreprise

    quel rapport entre virtualisation et cloud ?

    sans compter qu’il y a plein de virtualisations … celle d’un serveur … d’un poste de travail lui même … et celle d’un poste de travail qui fonctionne grâce à un serveur

    Faudrait expliquer aux enfants 😉 avec des petits dessins bien sur :p

  5. Bonob0h dit :

    Je corse … VirtualisationS, CloudS, P2P, Cluster/Grappe, … et si tout ça pouvait fonctionner de concert … par exemple dans le cadre d’un Ultime Outils a tout faire … de l’avenir du Net … en Web3D … et bien sur expliqué aux enfants …

  1. 10 octobre 2011

    […] Ubuntu marque des points grâce à HP dans le secteur du cloud HP vient d’annoncer le choix de la distribution Ubuntu de Canonical pour équiper sa future infrastructure  publique de cloud computing. Source: philippe.scoffoni.net […]