Surveillez le bon fonctionnement de vos sites avec aremysitesup.com

closeCet article a été publié il y a 13 ans 11 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Suite à quelques déboires cette semaine avec mon hébergement, un article paru sur CNET a attirée mon attention sur le site aremysitesup.com. A la base ce service n’est pas très original mais il peut se révéler utile. Il se propose de vous prévenir lorsque votre site ne répond plus.

L’inscription est gratuite et vous permet de surveiller jusqu’à 20 sites (ou URL).

Qu’obtient-on avec le service payant (75$ par an) ?

  • La possibilité de surveiller jusqu’à 60 sites,
  • Un flux RSS sécurisé pour recevoir les notifications en cas de problèmes,
  • Un contrôle toute les 15 minutes,
  • Envoi des notifications sur votre compte Twitter.

AreMySiteUpC’est ici l’illustration typique de ce que Chris Anderson appelle le Freemium (pour Free et Premium).

Un modèle économique de plus en plus répandu chez les éditeurs open source.

Une version gratuite dite Community (ou communautaire) distribuée en licence open source (GPL ou adapté) et une licence commerciale vous donnant accès à du support et à des fonctionnalités non disponibles dans la version libre.

Une approche parfois frustrante pour un adepte du logiciel libre.

L’apparition de plus en plus nombreuses de solutions de ce type nous montre que l’open source est en train muter pour répondre à la question : « Comment vivre d’un produit que l’on donne ? « .

Vos commentaires sont les bienvenus 🙂 !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

3 réponses

  1. Lenezir dit :

    Bah ça ne sert à rien ! 😀
    Pour un hébergeur « standard » comme 1&1 et OVH, ils s’occupent de tout donc aucun intérêt de savoir que mon site a planté 5 min à telle heure. Surtout que les pannes ne durent jamais plus de 15 min, notre site peut planter sans que ce service ne s’en soit rendu compte (intervalle de surveillance un peu juste pour ce prix d’ailleurs).
    Après pour un hébergement sur place (chez soit ou dans sa boîte), Nagios (qui est libre et gratuit) peut prévenir par sms ou par courriel de tout problème (plantage compris).
    Tout est dit ! :p

  2. Philippe dit :

    @Lenezir : Heu tout le monde ne peut pas installer Nagios 🙁 ! Il faut quand même un bon niveau même si Nicolargo ( http://blog.nicolargo.com/ ) fait d’excellent tuto sur le sujet (Pub ! 🙂 )

  3. Lenezir dit :

    Oui ça c’est pas faux, d’autant plus que je n’ai jamais réussi à l’installer correctement… 😀
    Je vais m’y remettre d’ailleurs, merci de me le rappeler ! 😛