Le poste de travail GNU/Linux est mort, vive l’OpenWeb (sous MacOSX ?)

closeCet article a été publié il y a 8 ans 9 mois 21 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

L’avenir des distributions GNU/Linux es désormais scellé dans le domaine du poste de travail où seul MacOSX parvient à grignoter des parts de marché sur le monopole de Microsoft. C’est la conviction qui émerge dans  certains discours. Les tenants de cette position ont donc acté de façon plus ou moins avouée l’abandon du logiciel libre sur les postes de travail au profit de la défense de l’openweb. Un concept qui demande encore a être défini.

GNU/Linux et les postes de travail

Si dans le domaine du système d’exploitation, le succès de GNU/Linux sur les serveurs est évident, il n’en est pas de même sur le poste de travail des utilisateurs. Concernant ce dernier, je fais référence aux ordinateurs dit « fixes », ainsi qu’aux ordinateurs portables traditionnels dont la taille des écrans est supérieure à 10 pouces.

L’arrivée des smartphones et des tablettes a apporté aux utilisateurs une autre façon de consommer leur informatique. Une informatique plus connectée grâce à l’usage des réseaux sans fil et de la fameuse 3G qui apporte (dans les villes) des débits dignes d’une liaison ADSL classique. Ces nouveaux terminaux mettent à mal le marché des ordinateurs « traditionnels » qui ne cesse de régresser. Tant et si bien que l’on prédit la fin de l’ordinateur individuel pour demain.

Sur le marché de l’ordinateur individuel, GNU/Linux n’a jamais percé. Il plafonne à un ou deux pourcents selon les statistiques. Quant aux autres types de terminaux, GNU/Linux est à ce jour quasi-absent. Android semble être le seul en mesure de contrer la vague Apple, mais ce dernier n’utilise que le noyau Linux. Aucune distribution GNU/Linux n’a pu s’imposer sur ce marché de masse qui, toujours d’après nos oracles, va tuer l’ordinateur traditionnel.

Le raccourci est alors vite fait. Si les distributions GNU/Linux ont raté la vague des ordinateurs de demain, c’est qu’elles sont condamnées à disparaître. Une thèse que soutient ouvertement le trublion notoire, Miguel de Icaza.

Les raisons de l’échec

Sur son blog, Miguel de Icaza revient sur son entretien donné au journaliste Klint Finley qui avait alors rédigé un article intitulé « Comment Apple a tué le poste de travail Linux et pourquoi cela n’a pas d’importance » : un titre provocateur à souhait. Examinons de plus près les raisons données par Miguel pour expliquer l’échec de GNU/Linux.

Ce dernier reproche à la communauté du logiciel libre, et je suppose qu’il s’inclut dedans, de ne pas avoir su ni voulu travailler de concert, d’avoir toujours fait passer « la beauté du code » devant l’intérêt de l’utilisateur. Résultat : les distributions GNU/Linux sont quasiment incompatibles entre elles pour qui ne veut pas passer des heures à gérer des problèmes de versions de bibliothèque. Il cite comme contre-exemple, la capacité de Windows 8 ou encore MacOSX a exécuter des programmes compilés, il y a plus de 10 ans.

On lui opposera, que dans le monde du logiciel propriétaire, le fait de pouvoir utiliser un logiciel payant malgré les évolutions du système d’exploitation est un point important. On sait que les utilisateurs sont capables de refuser d’adopter une nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft s’ils rencontrent des problèmes de compatibilités. Dans le monde du logiciel libre, cette contrainte est moins vraie, car il est inutile de payer pour obtenir une version plus récente d’un logiciel.

Miguel pointe aussi du doigt cette faible compatibilité ascendante qui oblige à mettre à jour constamment un programme pour lui permettre de fonctionner avec les nouvelles versions des environnements de bureau. Un travail qu’il faut aussi faire pour chaque distribution GNU/Linux où il faut fournir des programmes exécutables compatibles avec des versions de librairies souvent différentes. Un travail qui aurait fait fuir depuis des années de nombreux développeurs et éditeurs de logiciels.

Pour résumer : des changements trop rapides « cassant » les logiciels, qu’ils soient libres ou propriétaires, et l’incompatibilité entre les distributions GNU/Linux.

Si je suis assez en phase avec Miguel concernant le constat, ma vision, moins technique des choses m’amènerait plutôt à donner comme raison de cet échec l’absence d’une gouvernance au niveau mondial. Le logiciel libre plutôt que de miser sur l’union préfère toujours agir de façon éparpillée, arguant sans cesse que ce foisonnement sera le berceau de l’innovation de demain qui emportera tout sur son passage.

Si la diversité est nécessaire pour expérimenter, tester de nouvelles combinaisons, il est indispensable à un moment d’en faire la synthèse et donc de se coordonner pour faire le ménage dans les branches inutiles et sans avenir.

C’est ce que fait Google en n’hésitant pas à fermer les services qui n’ont pas connu de succès, afin de réallouer ces ressources (limitées) sur ceux qui ont marché. Cette réallocation des ressources ne se fait pas dans le monde des distributions GNU/Linux communautaires. Les contributeurs ne sont souvent pas payés par un patron et à défaut d’une entité directrice reconnue estiment souvent n’avoir d’ordre ou de consignes à ne recevoir de personne.

Ainsi, chaque mois passé produit son lot de forks, de nouvelles distributions sans jamais faire la nécessaire synthèse aboutissant à un terrible gâchis d’énergie et probablement à la situation que nous connaissons aujourd’hui.

Donc s’il en est fini des distributions GNU/Linux, il conviendrait de reporter les forces vives sur un autre chantier et de ne plus perdre de temps avec GNU/Linux sur son poste. MacOSX est alors la solution idéale (toujours selon Miguel).

Demain l’OpenWeb

Voilà un terme qui mérite d’être défini pour savoir ce qu’il recouvre. Cette notion semble désigner avant tout les standards du web (source Wikipédia) : elle se réfère principalement aux technologies formant le socle principal d’un document web : le HTML et le XHTML, les feuilles de style en cascade (CSS) et le DOM (Document Object Model). Cependant, elle peut également, selon les contextes, s’étendre à un ensemble plus vaste, dont :

  • HTTP (Hypertext Transfer Protocol)
  • PNG (Portable Network Graphics)
  • RDF (Resource Description Framework)
  • SVG (Scalable Vector Graphics)
  • SMIL (Synchronized Multimedia Integration Language)
  • URI (Uniform Resource Identifier)
  • XML (Extensible Markup Language)
  • WCAG (Web Content Accessibility Guidelines)

Voilà donc ce qu’il conviendrait aujourd’hui de défendre et ce sur quoi la communauté du logiciel libre devrait reporter ses efforts plutôt que de s’acharner à faire des distributions GNU/Linux : un web ouvert.

La Fondation Mozilla s’inscrit dans cette mouvance de l’OpenWeb et fait des standards et protocoles ouverts un des objectifs de son combat. Un combat qui malheureusement  délaisse aussi le vieux poste de travail. Sa décision de ne plus apporter de nouvelles fonctionnalités au client de messagerie Thunderbird va dans ce sens tout comme ses efforts pour développer un système d’exploitation pour terminaux mobiles FirefoxOS.

Mais l’OpenWeb n’est pas que technique et doit aussi se définir par

  • La liberté des données de l’utilisateur qui doit être en mesure à tout moment de les récupérer dans leur intégralité;
  • La capacité à mettre en oeuvre un fonctionnement le plus décentralisé possible car c’est ainsi qu’a été conçu l’Internet;
  • La liberté des logiciels utilisés pour faire fonctionner les sites web sur l’ensemble de la pile logiciel, la plateforme doit être reproductible sans contrainte;

Hélas, les premières dissensions autour du HTML5 se font déjà jour et la scission guette déjà l’avenir de la principale norme qui doit porter cet OpenWeb.

Si le combat pour un web ouvert et respectueux des standards est important, celui du poste de travail et de ce qu’il sera demain l’est à mon sens tout autant. Abandonner les distributions GNU/Linux quelles que soient les raisons revient à abandonner une grande partie du combat. Au contraire, il serait souhaitable qu’enfin vienne le temps de la consolidation et que l’arbre des distributions GNU/Linux soit élagué de ces branches redondantes et inutiles pour mieux préparer le poste informatique de demain.

Et qui sait le Web ne sera peut-être plus la plate-forme dominante de l’Internet comme c’est le cas aujourd’hui. D’autres paradigmes de navigation auront peut-être enfin vu le jour dans les années qui viennent et rendront au poste de travail ou à ce qu’il sera devenu toute son importance.

Crédit image : Certains droits réservés par nodomain1

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

34 réponses

  1. Jérémy dit :

    Effectivement GNU/Linux a du mal à réellement percer mais de là à passer sur MacOS, je ne comprends pas comment on peut en arriver à penser ça. Comme tu le dis, il serait effectivement temps de rassembler les bonnes idées, peut-être pas en un seul projet, mais rien qu’éviter d’avoir des centaines de distributions serait un bon pas en avant je pense…

    Quant à se tourner vers le web, c’est bien gentil mais ça a ses limites… Ou alors il faudrait faire une distribution basée sur le web, à la façon de FirefoxOS mais pour PC, c’est la solution la moins débile à adopter si on veut vraiment abandonner le desktop… À mon humble avis.

  2. Plinuxke dit :

    Le fait d’avoir une branche principale soumise à un « chapeautement » serait effectivement bon pour le libre.
    Il existe déjà une distribution qui fait ça, Debian! Maintenant il faudrait aussi que les fabriquants comme ATI ouvrent leur documentation et drivers pour que les Gnu/Linux puissent évoluer de manière stable!
    Canonical avait commencé un bon boulot avec Ubuntu pour qu’il existe une version plus « User Friendly » mais le fait de sortir une nouvelle version tous les 6 mois est une connerie. Il faudrait prendre la structure de développement de Debian et la vitesse de sortie de Canonical pour obtenir des distrib’ stables avec des nouvelles versions tous les 3 ans!

  3. ignace72 dit :

    Salut,

    Il est évident que la vente liée n’a rien à voir avec cet « échec ».
    Tant que Linux n’aura pas accès au marché grand public, cela ne changera pas.
    (il y a pas si longtemps GNU/Linux était à 0,x, aujourd’hui, 1 ou 2 %, ce n’est pas si mal)

    Autre exemple : le payement en espèces (par mandat, contre remboursement…) n’est pas utilisé pour le commerce électronique.
    Il est évident que le refus de vente systématique du payement par espèce par les commerçants par internet n’a rien à voir avec cet « échec ».
    Ces deux pratiques sont pourtant illégales.
    (le refus du payement par espèce est interdit par l’article R642-3 du Code pénal)

  4. Analyse tres interessante à lire.

  5. david96 dit :

    Pas facile de commenter cette analyse, je ne serais pour ma part pas si pessimiste.
    Je trouve au contraire que GNU/Linux a de plus en plus le vent en poupe.

    Pas de sources, pas de chiffres… Seulement mon entourage qui adoptent de plus en plus sur leur PC fixe (qui est loin de mourir pour ma part) tournant sous GNU/Linux (notamment la distribution Ubuntu et le gestionnaire de bureau Xfce).

    Il est vrai que le défaut d’ubuntu reste sa mise à niveau trop « laboratoire », mais en même temps c’est le prix à payer, un peu à l’image de la distribution Red hat qui propose la distribution libre et gratuite Fedora.

    Si on veut du solide, on oublie souvent qu’il y a le service payant ou alors d’autres distributions libre et gratuite et prônant le stable comme Debian squeeze.

    Pour conclure, question de feeling, mais je ne suis vraiment pas inquiet pour l’avenir de GNU/Linux. 😉

  6. Denis dit :

    Nous sommes d’accord.

  7. David Mentré dit :

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cette analyse.

    Le marché des PC ne va peut-être pas croitre autant qu’avant mais il est toujours aussi nécessaire. Les entreprises et particuliers vont faire leurs tâches courantes dans le Cloud ? J’en doute fort ! D’une part parce que les interfaces web sont nulles (rien de bien ressemblant à un vrai traitement de texte ou feuille de calcul). D’autre part parce que le PC, c’est le couteau suisse. Il peut tout faire (compta, calcul d’architecture, dessin, vidéo, son, …). On installe un logiciel et hop ça marche ! Oui la puissance des téléphones et autres tablettes augmentent, mais ils n’ont pas de grand écran, pas de clavier ni souris et leur puissance sera toujours en deçà d’un PC.

    Quand à voir l’OpenWeb comme l’interface du futur, ça me fait doucement rigoler. J’ai déjà dit que l’interface était nulle : il n’y a quasiment rien comme élément d’interface utilisateur (quelques boutons et cases de texte). Des interfaces comme Qt sont nécessaires si on veut faire une vraie application. Sans parler de la régression en terme d’utilisabilité. Bien entendu, si c’est pour de la consultation, une interface web peut convenir. Mais pas pour une interaction forte.

    Par ailleurs, le web, c’est programmé avec les pieds. C’est un assemblage disparate de technos diverses (JavaScript, HTML, CSS, SQL, Java, PHP, Python, …) qui n’ont pas de cohérence globale et sont sous optimisées (tout en texte, ré-interprétations multiples, etc.). Là aussi, des efforts sont faits (Google Web Toolkit, Ocsigen) mais franchement la base de l’édifice est bien fragile.

    Non, le futur du PC, ce sera plutôt la décentralisation. Des applications « lourdes » ou web qui accèderont à des dépôts de données à droite et à gauche.

    Voir Apple comme le sauveur, ça me fait sourire en tant que Libriste. Je reconnais à Apple de faire de bonnes interfaces utilisateurs, mais les libristes en font aussi (cf. KDE, GNOME et Ubuntu).

    Quand aux applications compilées, cela a toujours été possible. J’ai déjà téléchargé et utilisé des applications proprio à la Setup.exe de Windows sur un Linux. Mais c’est juste que la majorité des utilisateurs sont satisfaits des logiciels libres existants et du fonctionnement en dépôt. Évidemment il y a des choses à corriger et améliorer (comment concilier version récente d’une application avec un système stable ?), mais toujours sur un PC.

    david

  8. Winael dit :

    L’analyse de Miguel de Icaza serait valable si Canonical n’existait pas. Or, bien que décriée parmi certains libristes, la politique de Canonical porte de plus en plus ses fruits sur le poste de travail, a tel point que lorsque Valve décide de créer un client Steam pour OS GNU/Linux, il se décide de concentrer d’abord ses efforts sur l’OS de Canonical.
    L’OS gagne d’ailleurs des parts de marché tant dans le monde professionnel, mais intéresse de plus en plus vivement les constructeurs.
    Ubuntu est sûrement le projet d’OS GNU/Linux qui se rapproche le plus de MacOS sous bien des rapport. Ecosystème entier, basé maintenant sur une seule et même interface, vision claire du projet, gros travail sur l’expérience utilisateur (même approche de l’UX sur l’ensemble de ses produits), tout est de plus en plus cadré et calibré pour le projet porter par Canonical. Et à côté de ça on trouve tout les projets communautaires Ubuntu, avec leurs différentes saveurs, il y en a pour tous les goûts (Gnome Remix, Kubuntu, Lubuntu, Xubuntu, Edubuntu).

    Donc non le poste de travail GNU/Linux n’est pas mort mais Ubuntu va s’imposer de plus en plus comme la norme dans ce domaine, offrant une porte ouvertes aux curieux vers le monde des Logiciels Libres et Open Source

  9. david96 dit :

    D’ailleurs on remarquera que l’effectif de Cannonical ne cesse de grimper, je viens de mettre wikipédia à jour qui indiquait 400 employés, alors qu’ils en sont à 500 😉

  10. Bonob0h dit :

    @ David96 … l’article wiki précise t il que Cannonical est une société implantée dans un paradis fiscal ? Et que la participation de tous les bénévoles pour les dev et supports posent un gros problème éthique … et légal sur le travail dissimulé ?

    Et qu’on ne vienne pas me raconter que mark donne ! Il donne autant que ça lui offre des réduc d’impôts ! et que d’un autre il peut avoir les bénéfices et/ou futurs bénéfices de sa boite !

    Ce qui en gros s’appel du foutage de gueule que les geeks ne savent souvent pas prendre en compte aveuglés qu’ils sont du succès ! ;p

    Alors que « faire autrement » prend aussi en compte les aspects par le biais d’une économie associative !

  11. Philippe dit :

    Le soucis avec Canonical c’est que c’est une entreprise et que la gouvernance des logiciels libres (des biens communs) ne peut être laissé à des entités dont l’objectif premier est la performance économique. On a eu trop de mauvais exemples de ce qui se passait lorsque le gouvernance est faite par une entreprise unique (j’insiste sur le unique).
    Mais je suis d’accord pour dire que Canonical propose une approche globale et cohérente de la distribution GNU/Linux à laquelle je ne peux qu’opposer l’approche de Debian mais qui hélas se contente de jouer le rôle de « brique de base » (pour Ubuntu entre autre…)

  12. Stef dit :

    Je ne suis pas d’accord avec l’article sur plein de point.

    Premier point pourquoi utiliser linux par rapport à macOS , tous simplement pour l’apprentissage, c’est con mais avec linux on parle de libre oui je suis libre de lire donc d’apprendre des bouts de codes des façons diverses de coder des languages différents, je suis aussi libre de l’améliorer ce code. Avec macOS je te met au défit de signaler une faille à apple, tu auras une réponse du genre « non apple c’est sans faille, quoi tu veux pirater mon OS -> case procès ». Ci c’est ça la liberté ….

    Deuxième chose quel intérêt de rassembler les distributions ? Justement l’avantage d’en avoir plusieurs permet d’avoir un choix. Perso j’adore Debian pour sa charte mais il est hors de question que j’utilise ubuntu qui ne respecte rien …. Il faut pas oublier que ce n’est pas une distribution qui produits des projets logiciel (même si elle y participe grandement) l’objectif d’une distribution est de rassembler ces projets. Et pour cela chacun sa politique de version, de mise a jour, tarifaire (Red Hat est payant), de développement….

    Aller pour finir OpenWeb HAHAHA et pourquoi pas le claude … non mais faut stopper la stupidité. JAMAIS JE NE DONNERAIS MES PHOTOS PERSO A UNE SOCIÉTÉ MÊME SANS BUT LUCRATIF.

    Enfin bon je ne vais pas n’éterniser pour un user lambda qui a fait son choix commercial, mais qu’il laisse les linux users, on a pas besoin de lui le monde libre ce démerde bien sans ses remarques inutiles du style « consommer plus consommer apple ».

  13. Bonob0h dit :

    @ Stef … je ne sais comment caractériser un type qui nous sort « Enfin bon je ne vais pas n’éterniser pour un user lambda qui a fait son choix commercial, mais qu’il laisse les linux users, on a pas besoin de lui le monde libre ce démerde bien sans ses remarques inutiles du style “consommer plus consommer apple”.  »

    Quand on parle de religion on appel ça un intégriste de la pire espèce ! *

    @ Phil … ça serait mieux si l’asso était l’actionnaire de l’entreprise 😉 et qu’est ce qui empêche qu’une asso « rachète la boite » ?

    * Va vraiment falloir programmer la guillotine et la cage à ours pour en faire une petite vidéo 😀 qui fera rire les lambda 😀

  14. Stef dit :

    @ Bonob0h

    Je suis un pure anarchiste donc tu vois les religions je **** (reste poli) donc intégriste oui sûrement, beaucoup même et fière de l’être. Mais au moins je reste libre d’esprit et de réflexion.

  15. david96 dit :

    @Bonob0h je ne comprend pas ta remarque me concernant, ni celle que tu adresses à Stef d’ailleurs.

    Le sujet de l’article est de couleur très pessimiste envers GNU/Linux et sont intégrations dans les PC de bureau… On débat : y’a du pour, y’a du contre, y’a du doute…

    Le reste, que Canonical se fasse du fric, etc… C’est un autre débat (pour ma part, ça me fait plutôt plaisir…)

    Bref, si on en revient au sujet, je pense qu’il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter. Au contraire je serais plus optimiste à ce sujet 🙂

    En passant, je suis sous Debian depuis deux ans, mais j’ai démarré sous Ubuntu, je ne vais pas cracher dans la soupe, sans cette distribution je n’aurais jamais connu le monde des logiciels libres. C’est ainsi.

  16. Bonob0h dit :

    @ stef … Libre quand on est intégriste ? hummm … n’est ce pas un enfermement que l’intégrisme ? 😀
    Bref … allez hop … dans la cage ou sur l’échafaud 😀 à intégristes et bien sur tout autant proprio 😀

    @ David96 … nan faut pas s’inquiéter … tout va dans le meilleurs des monde … faut surtout pas changer, faire de vague …
    Surtout vous n’analysez pas ! Vous prêchez selon votre nombril de geeks 😉
    Sinon t’a de la chance de pas être le boss de Canonical et avec une boite en France … sinon tu te retrouverais rapidement au pénal 😉 puis peut être dans une cage 😀

    Sur ce …bien le bonjour … restez dans vos geekeries de poste de travail difficilement utilisables … Quel gachis !
    Faudra peut être un jour monter un tribunal international pénal contre les gâchis, pollutions, etc du numérique et pire encore … du libre :p

  17. Philippe dit :

    @David96, les faits sont têtus pourtant 🙂
    La critique du modèle de Canonical n’est pas une question de crachat dans la soupe, mais une question de construction du logiciel libre, le vrai celui qui est censé libérer l’utilisateur des contraintes que l’on essaie de lui imposer au travers de l’outil informatique. Les contraintes de rentabilité qui se pose ou se poseront un jour à Canonical lui imposeront des décisions non pas pilotées par l’intérêt général mais celui de ces actionnaires. On peut ignorer cela et se féliciter en attendant, mais c’est repousser à plus tard certaines réalités et déconvenues potentielles. Canonical serait une fondation à la Mozilla, mon discours serait tout autre.
    D’ailleurs si quelqu’un est capable de trouver des chiffres (récents !) sur le CA et surtout le résultat net de Canonical, qu’il n’hésite pas à les communiquer car à ce jour, cette information demeure inconnue il me semble.

  18. Stef dit :

    @ Bonob0h

    « poste de travail difficilement utilisables » pas de ma faute si tu as des problèmes d’apprentissages. En effet macOS est fait pour toi tu verras il fait tout seul ce que tu réfléchis de faire, tu n’auras plus besoin de te servir de ton cerveau apple le fera pour toi.

    J’ai pas compris ta logique d’intégriste mais bon si ça peu te faire sentir libre sur ton OS pourris fait toi plaisir reste comme ça.

  19. Bonob0h dit :

    @ Stef … j’avais oublié les applications ! Autant pour moi ! Mais qui dit poste de travail dit aussi applications ça va de soit 😉 J’aurais du préciser pour un extrémiste qui ne comprend QUE son intégrisme 😀 Pas ma fautes si tu a des problèmes de « compréhension » … C’est vrai aussi que la ligne de code verte ou orange sur fond noir n’arrange pas les neurones 😉

    Vivement que les boulangers proposent le pain avec des vrac de farine, etc … idem pour les pizza de geeks* ! Et j’en passe et des meilleurs la voiture ou le vélo sur plans … et bien sur la forge et la fonderie elles aussi sur plans 😉

    Bref autant en rester la … pour ma part j’ai assez perdu de temps 😉 même si je me suis bien marré ;p

    * Pas de chance … ni je ne m’en fait livrer ni n’achète surgelées etc …

  20. Stef dit :

    @ Bonob0h

    En faite je viens de comprendre tu écris mal tu ne finis pas tes phrases et tu … smilles triso tout le temps, ça donne des lignes dignes de lignes de code mais dsl je ne parle pas ton language. (proprio peu étre)

    Enfin bon reste avec tes discours HS de fonderie et de surgelée. Sache qu’un bon anarchiste ne mange que des légumes made in jardin et n’a pas de voiture.

    Je ne t’ai jamais demandé de me répondre donc le temp perdu c’est pas mon problème.

  21. david96 dit :

    @Philippe, je comprends mieux tes craintes : actionnaires, manques d’informations, tout ça…

    Je ne pense pas qu’Ubuntu se tirerait une balle dans le pied en tournant le dos à la philosophie du libre (je peux me tromper).

    Mais bon, tu n’es pas le seul à t’inquiéter sur ce sujet ; c’est marrant, sur le forum d’ubuntu-fr.org y’en a qui se posait la question justement sur le CA et qu’ils en avaient marre de na pas être informé :

    http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=10645541#p10645541

  22. Bonob0h dit :

    @ Stef … commence par respecter les autres « Enfin bon je ne vais pas n’éterniser pour un user lambda* qui a fait son choix commercial, … ”.

    * qui soit dit en passant ne sont pas spécialistes et n’ont donc pas la liberté de choix !

    … au lieu « d’insulter par insinuations », si tu ne veux pas qu’on te fasse de remarque.

    Pense aussi à respecter les choix de langages et expressions des autres … et fait l’effort de les comprendre, toi le roi de l’apprentissage, au lieu de vouloir qu’on s’adresse à toi à TA façon … limite « fasciste »

    La liberté des uns commence par respecter … Le reste n’est que l’anarchie, récupérée, de bac à sable, et de pure style d’apparence à la mode … vestimentaire …

    @ David98 … pourquoi devraient ils êtres informés s’ils ne sont pas actionnaires ? 😉
    S’ils s’estiment floués … direction : http://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_dissimul%C3%A9
    il y a les mêmes partout dans le monde … au besoin s’informer localement ou par le biais de : http://www.ilo.org

  23. david96 dit :

    Bonob0h, tu lances des accusations grave sur Canonical, soit tu en sais plus ce que tu dis et tu nous le caches par des billevesée qu’on devrait consentir sans demander de preuves, soit tu es dans une position réfractaire sans équivoque envers ceux qui veulent faire du profit (tous des pourris, c’est comme ça et pas autrement).

    Je prônerais pour ma première supposition, alors balance, informes nous (avec source à l’appui si possible).
    Car qu’il siège dans un « paradis fiscal » ou encore, selon toi qu’ils « exploitent » la communauté sous le couvert de la philosophie du libre, reste bien mince pour les traités de « gros requins ».

  24. Bonob0h dit :

    @ david … lis le premier lien sur wikipedia et les autres liens* et tu aura les premières preuves ! N’hésite surtout pas a prendre contact et poser des questions par mail. Tu veux aussi les liens sur les obligations et restrictions entre entreprises et asso ? Celles juridiques et fiscales ?

    Et pose la question dans un micro trottoir … vous adorez Mickey ! accepteriez vous d’être bénévoles pour faire l’accueil, l’aide, guide et autres pour les visiteurs de disneyland ! Participeriez vous a la maintenance car vous adorez la mécanique des manèges ?

    Tu verras les réponses !
    Merci de filmer, et m’envoyer les rush 😉
    Pense a faire en multi cam pour voir tes réactions au fur et a mesure !
    Sur youtube ça fera un carton, ne parlons pas des émissions de « rires »

    PS : N’hésite pas a changer de thème, sinon tu risquerais de finir par croire que tu t’appel « espèce de mickey »
    * http://www.ilo.org http://www.ursaaf.frhttp://www.impots.gouv.fr
    et bien d’autres

  25. Bonob0h dit :

    PS 2 : Je suis pour faire du fric 😉 mais certainement pas aux bénéfices d’actionnaires d’autant moins dans les conditions énoncées !

  26. david96 dit :

    Mais qu’en sais-tu ? Bon sang, si tu en sais plus que nous sur les coulisses de la politique de Canonical, partage nous ce que tu sais. Sinon tes accusations ne sont que du vent.

  27. Bonob0h dit :

    Tu es borné de stupidité ou quoi ? Lire tes textes de lois et de voir si une situation est dans ou hors la loi, n’est pas dans tes capacités ?

    C’est comme pour le franchissement d’une ligne blanche, ou jusqu’à pire mise en danger de la vie d’autrui !
    Nul n’est censé ignorer la loi ! Quand bien même ! La on te les mets sous les yeux !

    Alors pour résumer et je n’irai ensuite pas plus loin sinon je te facture des prestation de coatching

    Tu a une situation qui est celles ci :

    Canonical « incite des communautés bénévoles à se créer alors qu’ils sont une entreprise, et ce pour assurer du support, de la communication, et autres activités qui sont normalement du ressort de l’entreprise !

    Rien que cette incitation est condamnable ! Et ceux qui en font aussi la pub, recrutement, etc … ce qui rejoint le secundo !

    Secundo, comme il y a effectivement des bénévoles pour créer, administrer, modérer les forums ubuntu et autre qui sont des produit de la marque , … je te laisse deviner la suite … relis 10 fois les textes si besoin …

    Sinon mais je n’ai pas le liens sous la main … a toi de trouver …
    En France comme aux US ou dans quasiment tous les pays qui ont des statuts de structures associatives/fondations, il est interdit aux entreprises d’être fondateur ou autre d’une dite structure dans l’objet d’activités du ressort de l’entreprise !
    Seules les activités autres que celles dévolues à l’entreprise sont autorisées et qu’elles soient bien sur du ressort de l’intérêt général (précisions pour chaque pays)

  28. david96 dit :

    Dit dont, c’est à moi que tu parles comme ça ? Va te falloir calmer mon petit !
    Commence par appliquer ce que tu dis aux autres : respecter l’utilisateur.

    Au lieu de cracher comme un dérater sur Canonical qui a fait découvrir (beaucoup plus que toi) à des milliers gens l’OS GNU/Linux, tu ferais mieux d’user ton énergie à combattre Microsoft qui pratique la vente liée depuis des décennies et enferme des milliards d’utilisateurs sans être inquiété par tes fameuses loi française.
    T’as déjà contacté la DGCCRF pour leur dire d »appliquer la loi envers Microsoft dont leur OS privateur est préinstallé sur la majorité des PC ?
    En fait qu’est-ce que tu fais pour promouvoir les logiciels libres, à part vomir ta bille sur ceux qui ont mieux réussi que toi à ce niveau ?

    Pauvre tache, Canonical est une poussière dans le monde des PC de bureau et toi ça te ferais jouir d’éradiquer cette poussière… Je te plains, ça ne doit pas tourner rond dans ta tête.

  29. david96 dit :

    Bon sang ça m’a tellement énervé de me faire insulter que je me demande si ma réponse précèdente va être compréhensible.
    Pas grave…

    Sinon, je remarque que ça va faire des mois et des mois que votre message reste le même : unir les forces du libre pour ne faire qu’un.
    Ce qui est une approche qui peut-être louable, mais là ça a atteint un tel point que vous n’acceptez plus que d’autres soit d’un avis différent. Et BonobOh qui insulte les autres d’intégriste, de fashiste, de stupide…
    C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité.
    C’est dommage, le débat aurait pu être intéressant…

  30. Bonob0h dit :

    @ David … On te donne des liens etc et tu répond :

     » Mais qu’en sais-tu ? Bon sang, si tu en sais plus que nous sur les coulisses de la politique de Canonical, partage nous ce que tu sais. Sinon tes accusations ne sont que du vent »

    C’est à qui de commencer à se calmer ? et de se modérer ?

    Quand a tes insultes et autres ravale 😀 tu va finir par t’étouffer …

    Par ailleurs n’oublie pas la théorie des dominos 😉 … et autant en prendre des petits au départ pour que la force s’emplifie :p Ce qui n’empêche pas le moment venu de bien prendre en tenail par le haut :p mais c’est tellement plus marrant de voir tous les dominos s’effrondrer … petit a petit 😉
    Et ne t’inquiète pas de ce que j’ai et je fait … reste bien a tes bafouilles et « j’ai pas le temps » …

  31. david96 dit :

    Ouai c’est ça, mais je maintiens : si tu veux l’épanouissement des logiciels libres, tu te trompes de combat en t’attaquant à ceux qui y ont participé plus que tu ne peux l’imaginé. C’est surtout ça qui est stupide.

    Microsof peut continuer à enchainer le monde, Bonob0h veille au grain.

  32. Bonob0h dit :

    @ david … tu te moque de qui ! tu te vois t’adresser aux autres de prime abord ?

    On te donne des liens et tu reviens, surement sans avoir chercher , et tu impose ta leçon, et quand on te mets les points sur les ii tu a vu comme tu vire au rouge ! Et tu part dans les insultes et autre …

    Et en plus tu decide de la stratégie que les autres doivent avoir !

    Quand a devoir rabacher … bah oui … c’est comme la pub … faut mattraquer parfois … vu le nombre de « oui on vient » … et plus personne avant d’avoir commencer 😉 toi le premier :p « ah j’ai pas le temps de venir voir » !

    Par contre le libre pour tous les postes de travail a besoin de toi pour ne surtout pas faire plus de 2 % de postes !

    Sur ce … je te laisse t’enivrer de tes vérités … de celles pour qui tout est le meilleurs des mondes tel qu’il est … quand a savoir ce que je fais … ou affirmer le contraire … cause toujours …

  33. david96 dit :

    Désolé mais tes liens ne valent rien… À ce moment là attaque toi à toutes les grandes entreprises qui ont migré en Chine.

    Et ne renverse pas les rôles, ne fait pas ton calimero alors que de prime abord c’est toi le premier qui insulte, montre les dents, ne soit pas surpris ensuite d’avoir le boomerang qui te reviens dans la tronche.

    Pour les stratégies à adopter tu fais de même non ?

    Bâ oui j’ai un agenda comme tout le monde, mais crois moi je fais beaucoup pour les logiciels libres. Je ne peux être partout et surtout pas avec toi 😀

    Sinon je n’ai aucune vérité et je n’ai jamais dis que tout était rose ‽ On est pas d’accord sur la façon de faire c’est tout.

  34. Philippe dit :

    Bon je pense qu’on est tous à court de chips pour suivre ce débat passionnant. Je ferme le bar.