Office 365 E1 gratuit pour les associations, mauvaise affaire pour le logiciel libre ?

closeCet article a été publié il y a 7 ans 5 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Une information remontée sur la liste de diffusion de Ploss Rhônes-Alpes dont fait partie ma société a attiré mon attention sur la gratuité de l’offre dite « E1 » d’Office 365. On savait Microsoft agressif sur ses tarifs pour les associations, voilà un pas supplémentaire de franchi.

C’est une offre que je commence à bien connaître pour l’avoir étudié suite à la demande de plusieurs clients. Concernant les associations ou ce que Microsoft appelle dans une probable mauvaise traduction : les « Entreprises à but non lucratif » voici le « don » proposé :

office365 associations

Ce qui est offert c’est l’offre E1 qui inclut la messagerie collaborative Exchange avec un nombre de comptes illimité, des boîtes mails de 50 Go, Sharepoint pour faire des sites publics ou privés, Lync pour le tchat et la vidéoconférence et pour faire bonne mesure Skydrive pour le stockage de documents (25 Go par utilisateur).

Par contre les logiciels de la firme ne sont pas compris dans cette offre. Il faudra se contenter des WebApps, version web appauvris de Word, Excel et Powertpoint.

LibreOffice serait-il donc épargné par cette offre ?

Oui et non, puisque l’offre supérieure dite « E3 » qui permet d’installer TOUS les logiciels Microsoft sur cinq postes différents par compte utilisateur est proposée à 4,30 € par mois. Et c’est en plus de tous le reste évidemment. Pour les associations fauchées, certes cela reste inabordable. Pour les autres qui ont quelques moyens, c’est extrêmement tentant.

Le souci, c’est qu’il est aujourd’hui impossible pour le logiciel libre de rivaliser. Qui pourrait offrir un tel niveau de fonctionnalités et de services en ligne gratuitement ? Personne à ce jour et probablement avant longtemps.

Que reste-t-il au logiciel libre pour séduire les associations qui seront immanquablement tentées par cette offre ? L’éthique et la peur de la NSA sont probablement le dernier rempart. Mais je le sens déjà bien léger…

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

10 réponses

  1. Nico dit :

    En tant que président d’une association sportive, j’ai failli me laisser tenter par l’offre Micro$oft… puis en y réfléchissant bien, finalement non. JE me suis dit que je ne resterais pas indéfiniment à cette place et qu’un autre, moins « informaticien » aurait du mal à s’y retrouver tant l’offre est fouillis. Et ma confiance dans les offres cloud étant très limitée, je me dis qu’il sera très difficile de sortir de la solution si Microsoft décide un jour de changer la donne.
    Bref, les besoins d’une petite association ne sont pas énormes (gestion d’adhérents, des cotisations, quelques documents à partager, un peu de mailing, quelques rapports statistiques..), mais curieusement, je n’ai pas encore trouvé d’offre vraiment sérieuse dans le libre, ni dans le commercial avec des tarifs corrects. Une appli, genre Dolibarr pourrait très bien m’intéresser (un truc un peu plus « sexy » et vraiment orienté association)…
    Si vous avez des pistes, ça m’intéresse, cela fait des mois que je recherche et teste différentes solutions.

  2. fbn69 dit :

    Pour répondre à Nico, connait-il Galette ?
    http://galette.eu/dc/index.php/

  3. Bonob0h dit :

    Il reste peut être à mobiliser les asso sur un numérique d’avenir comme celui de https://twitter.com/meza_lab/
    et que les asso pousseraient pour elles mêmes en même temps que les entreprises mécènes ???

  4. Nico dit :

    @fbn69 Oui j’ai essayé mais l’appli ne m’a pas convaincu… mais je continue à suivre et tester les maj.

    @Bonob0h, je ne vois pas le rapport avec le sujet de discussion…

    Maintenant, les associations ont aussi besoin de solutions concrètes, qui fonctionne et stable dans le temps. Elles n’ont pas toutes la chance d’avoir un informaticien dans leur rang.

  5. pfff, ça devient rude de défendre le libre … Mais bon, un jour où l’autre M (non pas Mc Do) décidera ce n’est plus gratuit et paff, pauvre addict vous allez cracher la monnaie pour ne pas vous défaire de vos habitudes. Enfin ce ne pas réellement gratuit pour la version hors-ligne. C’est 4.3€/mois soit 51,6 €/an et si ma mémoire est bonne la version association du pack Word,Excel etc … était à 69€ (en cours de redéfinition à l’écriture de ce commentaire) http://office.microsoft.com/fr-fr/non-profit/comparer-les-plans-office-365-pour-les-organismes-a-but-non-lucratif-FX104081605.aspx

    Bref ne vaut il pas mieux acheter une version Hors-ligne ou rester passer au libre ?

  6. Philippe dit :

    @Jerome : Là où l’offre de MS est redoutable c’est qu’elle contient tous les outils de base dont à besoin une organisation quelle qu’elle soit. Ce que propose Office365 c’est un peu le pack minimum indispensable à toute activité de nos jours.

  7. Bonjour,
    Mon premier ressenti sur cette annonce m’a un peu glacé le sang. En y réfléchissant une seconde fois, je crois que les associations ont peur de migrer sur ce genre de pack ultra complet et ultra difficile à prendre en main. Pour la plupart elles utilisent déjà des solutions bureautiques libres et les applications collaboratives de Google. Alors pourquoi tout changer, tout paramétrer et se morfondre avec de nouvelles extensions parfois trop gourmandes ou trop compliquées ?
    Microsoft doit être désespéré ! Quand on voit ses derniers fiasco : des produits imposés qui ne font pas l’unanimité publique. Je m’inquiète plus du développement des logiciels libres dans les besoins collaboratifs professionnels (C.f. Framacloud). Des solutions simples, gratuites, faciles d’utilisation. Je mise beaucoup sur l’expérience de l’open source pour voir très prochainement des alternatives sympas, abordables et humaines.
    La question que je me pose est la suivante : Comment améliorer le développement d’outils open source pour rivaliser avec les logiciels propriétaires ?
    Le ministère de l’économie numérique prendrait tout son sens, une partie de nos impôts aussi.

  8. Bonjour,
    Je vous invite à regarder ce que nous mettons en place pour les associations.
    L’initiative SolidariCloud (http://www.dotriver.eu/solutions/solidaricloud ) part du principe que bon nombre de serveurs (physiques) sont mis au rebut après 3 ans de bon et loyaux services dans les centres de calcul car les extensions de garantie sont très couteuses… et que ces matériels sont amortis comptablement sur 3 ans….
    Une grosse gabegie ! (de plus) Ce sont des matériels qui peuvent encore fonctionner…des années….
    Du coup nous avons des villes (Ville de Tarare par exemple) qui ont mis en place des serveurs solidaires… qui prennent en charge notre service (là nous ne pouvons pas faire de gratuit ) et qui mettent à disposition de leurs associations des environnements VDI, DaaS…AssoRiver.

    Et la version cloud cloud (sur de l’IaaS..) ??

    Actuellement le probleme (pour nous comme pour beaucoup d’associations) ce sont les prix des IaaS… OK en France nous avons un « leader » harddiscount IaaS… mais dédié à une asso + notre service nous ne rentrons pas dans les budgets de ces asso (et nous ne pouvons pas etre compétitif / à du gratuit ou du très peu couteux…).
    Il faut donc mutualiser… (et attendre que ces couts d’IaaS baissent encore et encore…)
    De cette façon nous pensons (espérons) que nous pourrons « liberer » encore beaucoup d’associations…. 🙂

    Si vous connaissez des villes, des villages, des Communautés de communes… qui prennent soin de leur tissu associatif… et qui réfléchissent à leur fournir de vrais services (plutot qu’une enveloppe d’€ tous les ans)… vous pouvez leur en parler…
    des serveurs nous en avons plein… et de plus en plus…
    a suivre ?
    fa

  9. Manu dit :

    Bonjour
    Dans la même veine, j’ai découvert récemment que Microsoft organise, via un intermédiaire spécifique, un système de don pour les asso. Il est possible d’acheter (c’est un don, car l’achat est valorisé par MS à la valeur réelle) des upgrade win 7 ou 8 pour moins de 10 euros, des office 2013 standard pour moins de 20 euros, des Windows Server 2012 pour moins de 40 euros. Voilà.

  10. Steph dit :

    Bonjour,

    Loin de moi l’idée de faire de la publicité, je précise que je n’ai aucun lien avec cette société : Teamlab.
    Le produit n’est pas libre, mais l’effort fait pour les associations à but non lucratif http://www.teamlab.com/fr/nonprofit-organizations.aspx (gratuité) me semblait suffisament intéressant pour être notifié (une version opensource existe mais sans les fonctionnalités tableur/presentation/traitement de texte qui rendent le produit bluffant).

    Je connais très bien la suite office365 professionnellement, et je puis vous dire que l’offre de Teamlab n’a pas à rougir (voir même apporte des plus dans certain domaines intégration d’une CRM ou d’une messagerie instantanée (via un protocole XMPP) possibilité de mapper un accès GoogleDrive… ).

    En tout cas pour une association c’est un trésor dont nous ne saurions plus nous passer