Ma semaine de flux RSS… et d’humeurs #11

closeCet article a été publié il y a 6 ans 2 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

clouds-295695_1280

« Peut-on rester agnostique dans le Cloud ? » Telle est la question posée par Christophe BERNARD dans son article. Personnellement la réponse serra non. Impossible de choisir une solution dans les nuages sans considérer certains critères, dont ceux de la liberté des données et des programmes. Une approche formalisée il y a déjà quelques années par des initiatives comme celle du Total Information Outsourcing proposé par la Foundation for a Free Information Infrastructure (FFII) ou encore l’Open Cloud Manifesto dont le site semble désormais hors service, c’est pour dire…

Cyanogen continue d’engranger des sous avec une nouvelle levée de fond de 80 millions de dollars. De quoi financer un peu plus le développement de ce projet devenu entreprise après avoir été communautaire. Parmi les financeurs se trouvent Twitter et Qualcom. Comme quoi les affaires ne doivent finalement pas si mal aller pour Twitter. L’histoire de Cyanogen est symbolique du problème de ces projets communautaires « privatisés » au travers d’une entreprise parfois au détriment du respect de l’esprit que les contributeurs avaient placé dans leur geste.

Parlons un peu travail pour finir avec un article qui décrit bien les changements en cours et les questionnement qui vont avec. Les emplois disparaissent absorbés par les usines numériques. Ils sont remplacés par des formes de travail précaires voir gratuit propre à l’économie du partage telle qu’elle fonctionne aujourd’hui. Je ne sais pas trop vers quel modèle il faut aujourd’hui se tourner. Je suis sorti du salariat depuis plus de trois ans et je ne me vois pas y retourner. Je réfléchis pas mal ces temps-ci à des « expérimentations ». Il me manque encore un peu de temps pour aller jusqu’au bout à moins que je ne sois victime d’une forme de procrastination toujours possible.

Bonne semaine à toutes et à tous.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

1 réponse

  1. bonob0h dit :

    Le modèle ne serait il pas celui de l’économie associative ou c’est l’association qui créé la boite en étant actionnaire majoritaire ?
    Pour tes expérimentations tu pourrais peut être en parler ? Bien sur il y a le Web3D++ mais il y a aussi les projets associant : Services / AgriVégétalisation/ Circuit Court Agricole / Box d’Outils pour immeubles et copro pour lequel tu dois tenter de mobiliser déjà ton éleveur de cochons 😉

    Il y a aussi la sale affaire de Harcèlements / Violences d’adultes envers ado/élèves qui impliquent des parents, l’éducation nationale, voir même l’IGGN, et qui pourrait faire bouger tant pour aider à ces problématiques avec du Web3D++, que ce dernier en tant que tel 😉

    Bon à voir aussi ce que donnera la proposition Web3D++ envoyée ce soir à tous les responsables numérique des académies !

    Il y a pour terminé le récent contact avec une associations s’occupant d’une interface entre condamné et structures pour développer les peines de substitutions, donc aussi celles en réserves à faire en Web3D++

    Y a de quoi pas procrastiner 😉 Mais ça peut donner le tournis 😀