CHIP le mini PC sous GNU/Linux à 9$ ou le crowdfunding qui vous assoit

closeCet article a été publié il y a 6 ans 1 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Je suis tombé sur ce projet un peu au hasard. J’ai commencé la lecture d’un article sur un énième mini-PC sous Linux pas cher à 9 $. Les caractéristiques sont proches d’un Raspberry : un processeur de 1 Ghz, 512 Mo de RAM, 4 Go de stockage et le support du Wifi et du Bluetooth. Quand à sa taille elle est en effet minuscule : 40 mm par 60 mm. Côté système d’exploitation, c’est une dérivée de Debian qui utilisée.

La conception de ce mini-PC est un peu particulière. Tout d’abord, tuons le mythe du prix, car pour 9 $ vous ne disposez que de l’unité centrale sans possibilité de brancher d’écran dessus si ce n’est par une prise RCA. À la limite, c’est envisageable pour un mini serveur. Prévoir une TV pour l’installation.

Pour transformer le CHIP en poste de travail, il faut lui adjoindre une carte qui permettra de connecter un écran en VGA ou en HDMI. Notez bien qu’il y a deux cartes différentes ! Le prix de la bête monte alors à 19 $ avec la carte VGA et 24 $ pour la version HDMI. Le prix d’un Raspberry Pi2 n’est plus très loin.

Extension graphique CHIP

Pour ce qui est du stockage, visiblement le mieux est de s’appuyer sur un périphérique externe sachant que visiblement il n’y a pas de port USB sur la carte (ou alors juste un seul). Il vous faudra donc un serveur de fichiers en réseau ou un disque externe si vous voulez raisonnablement travailler. Je trouve que le Raspberry Pi offre quand même beaucoup plus sur ce plan avec la possibilité d’utiliser une grosse carte SD et ses ports USB. Mais c’est certainement le prix à payer pour la compacité.

Pour finir, il est prévu que le mini-PC puisse s’intégrer dans une sorte de « mini-tablette » avec un clavier, un écran de 4,3 pouces tactile et une batterie. Le design fait penser à une console pas chère des années 90 pour enfant 🙂

pocket-chipAu vu de tout cela, je me dis que cela ne peut guère intéresser grand monde et que ce projet connaîtra rapidement les oubliettes. Un point positif cependant, l’ensemble des spécifications matérielles sont (ou seront) disponibles en open hardware. Cela reste peut-être le principal argument pour ce projet au demeurant.

C’est là que je clique sur lien vers la campagne de crowdfunding KickStarter pour voir le niveau d’engouement du projet. C’est à peu près le même moment où j’ai envie d’ouvrir la fenêtre et de sauter. Rassurez-vous je suis au rez-de-chaussée, je n’irais donc pas très loin 🙂

À l’heure où j’écris cet article, le projet a levé 636 672 $ sur 50 000 $ demandé…

Les mots me manquent…

Temps de rédaction : 1h25

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

11 réponses

  1. Gilles dit :

    Ça ne vaudra jamais les projets genre le gars qui crée une salade ou le simulateur de caillou 🙂
    Mais bon, on se demande surtout quelle est l’utilité du truc 🙂

  2. K@rlOS dit :

    Salut,
    Je suis en train d’étudier le fait d’acheter un OLinuXino et/ou un GCW Zero.
    Ce projet a aussi l’air intéressant. Le problème reste toujours dans le pilote libre Lima pour exploiter le GPU Mali400 qui n’a pas trop avancé depuis 2013.
    Le planning et la présentation du projet sont pas mal quand même. A surveiller.
    Sinon, un « GVA » aurait besoin d’être changé en « VGA » dans l’article. 😀

  3. FLOZz dit :

    Cette carte n’a peut-être pas grand intérêt en tant que PC, mais pour 9$, avec wifi, bluetooth, très petite taille et faible conso, ça en fait une carte très intéressante pour fabriquer des systèmes embarqués (objets connectés, domotique,…) : on a pas besoin d’écran sur ce genre de système 🙂

  4. Stem dit :

    Comme ordinateur j’ai vraiment un doute, mais j’ai les même doutes sur le Raspberry Pi comme ordinateur.

    Mais je trouve que cette carte est très intéressante, et même plus qu’un Raspberry Pi vu la différence de prix, pour des mini serveurs, de l’embarqué, de la domotique ou même à but pédagogique, par exemple pour monter un cluster de machines.

    La mini-tablette pourrait même faire un bon système de contrôle pour un média-center. Si ce n’était pas du crowfunding, et avec une disponibilité de la carte à la fin de l’année je me serais laissé tenter pour ce genre de projet.

  5. Toto dit :

    Comparer cette machine à un PC de travail n’a pas de sens. Bien sûr les performances sont très réduites, bien sûr les fonctionnalités et connectiques sont réduites au strict minimum mais c’est précisément l’utilité d’un tel objet. L’absence d’écran pour ce type d’usage n’est absolument pas un problème (voire même un avantage en terme de simplicité de construction et de consommation électrique).
    Avec le CHIP, on peut facilement construire un objet connecté ou un équipement pour de la domotique ou de la surveillance « industrielle » (au moins en tant que prototype).
    Le prix dérisoire permet enfin à tout le monde, quelque soient ses moyens, son niveau d’expertise et son engagement de se lancer dans la découverte de l’embarqué, de la robotique, de l’open hardware et de la bidouille en général.

    Je ne suis pas d’accord avec la phrase « ce projet connaîtra rapidement les oubliettes ». Dites ça à Arduino qui propose depuis un moment maintenant un CPU de quelques MHz (oui oui méga-hertz) et quelques ko de RAM (oui oui kilo-octets) ! CHIP est à placer dans la même catégorie, avec des performances bien supérieures permettant des usages plus avancés.

    Dommage d’utiliser le dénigrement pour présenter une plateforme qui participe à l’essort du Libre, domaine dont vous êtes pourtant un fervent défenseur.

  6. @Toto : donner un avis négatif, c’est dénigrer 🙂 ? Il est interdit de dire du mal des projets libres ? Pas chez moi… Je ne considère pas que faire le bisounours parce que c’est libre soit une façon d’aider le libre. J’ai d’ailleurs bien indiqué que le fait que ce projet soit sous licence libre en faisait son principal argument.
    Je ne nie pas l’intérêt du CHIP pour le geek bricoleur ou un industriel en recherche d’une plateforme gratuite pour développer de nouveaux produits, mais je pense qu’on passe à côté de ce que pourrait être la plateforme de demain apte à faire adopter le libre. C’est mon opinion que je transmet sur ce site. Libre au lecteur d’être en accord ou pas. D’ailleurs vu les montant récoltés, cela laisse à penser que je me trompe. L’approche de Cannonical en matière de mini-PC me semble bien plus pertinente.
    Rendez-vous en mai 2016, d’ici là, il peut se passer bien des choses 🙂

  7. bonob0h dit :

    Bon a mon tour de dire du mal de ce truc bien T’chip que Dale … 😀

    L’idée de modularité est bonne mais pas la mise en œuvre détestable et mal foutue ! Quand on plus je vois du HDMI je saute au plafond avlor qui y a un truc libre qui s’appel le Display Port … qu’on ne voit jamais sur les bidouillages libres alors qu’au pire l’utlisateur devra acheter un cable MiniDisplayPort à HDMI
    Donc même pour des objets connecté … la première chose a laquelle j’ai pensé en lisant le chapeau sur ce projet … bah pas top non plus !

    Je peux d’autant mieux parler de ce T’chip que dale que ça fait partie de certains des éléments d’un certain Web3D++ …

    Quand au Prix et au Clavier ! Franchement … pas besoin de commenter !

    Quand au succès bah c’est normal vu le succès de Nabila !
    Ou l’encensement du gamin qui invente un reveil olfactif que fait très bien ma machine a café programmable depuis bien des années !

    Quand a la pertinence … vu l’état de notre planète y a du boulot !

  8. neolao dit :

    J’ai participé parce que je veux faire du système embarqué. Avec le Raspberry qui est plus grand, il faut rajouter des choses pour avoir le wifi ou le bluetooth.

    L’intérêt est le prix, la taille, le wifi et le bluetooth.

    Il est mal présenté en tant que PC. Pour bidouiller, la promesse est très intéressante.

  9. Vincent dit :

    Eh bien personne n’en a encore parlé, mais les frais de ports sont juste exorbitants (20€ vers la France), ça calme. À un moment ça me dérange pas de backer ce genre de petit projet, mais je ne vois pas l’intérêt de financer 3x le prix de la carte en frais. Une fois terminé peut être sera t-il dispo en France chez des revendeurs pour concurrencer réellement le Pi.

  10. Julien dit :

    Et moi, quand j’ai cliqué sur votre lien, ça en était à 1 719 830 $, c’est de la folie !!!

  11. @Julien : et 32512 bidouilleurs…. Mais on est à l’échelle du marché anglo-saxon, ceci explique probablement cela.