Bienvenue en 2014 ! Le verre à moitié vide ?

closeCet article a été publié il y a 7 ans 5 mois 24 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Encore un qui vous souhaite une bonne année 2014, pas de chance, mais c’est la période qui veut cela.

Mon souhait pour cette année 2014 est simple : commencer à entrevoir le bout du tunnel. Pour beaucoup d’entre nous, ce tunnel dure parfois depuis de longues années. La conjoncture économique n’aide en rien et au-delà de la conjoncture qui a bon dos, ce sont surtout nos « élites » et autres experts qu’il faudrait commencer à ne plus écouter…

Certes, en ce qui me concerne ce tunnel n’est pas si sombre. Je fais encore parti des ses privilégiés ou de cette classe moyenne qui n’a pas à se poser la question de ce qu’elle mangera au repas suivant. Mais la situation n’est pas pour autant rose et il suffit de regarder autour de soi pour s’en rendre compte. Plus personne n’est à l’abri de quoi que ce soit.

Alors il faut continuer de « se bouger » en essayant de construire et de proposer. C’est ce que je continuerais de faire en 2014. Proposer, soumettre des idées, plans et surtout continuer de suivre des chemins de traverse. Ce sont les seuls à ce jour qui peuvent nous permettre de découvrir ce qui pourra changer notre avenir.

En créant ma société il y a presque deux ans, ce fut une façon de me donner plus de liberté, de devenir un peu plus mon propre maître même si soyons lucide, il y a toujours des contraintes. Mais aujourd’hui je peux faire des choix et des choses qui seraient restées inenvisageables hier. Aucun regret donc. Et cette année, je compte bien proposer du nouveau, l’actualité risque d’être animée 🙂 .

Un point qui me désespère néanmoins, c’est le peu de curiosité de mes contemporains. Ce genre de propositions :

  • La possibilité de financer de la R&D sans passer par de lourd et coûteux dossiers de CIR et autres OSEO ;
  • La possibilité de proposer de nouvelles offres de service à vos clients ;
  • La possibilité de communiquer/buzzer autour de nouveaux usages auprès de vos clients et futurs clients ;
  • La possibilité d’impliquer vos salariés dans un projet d’entreprise plus large ;

laisse de marbre nos « industriels » du numérique français. C’est quelque chose d’inquiétant pour notre pays et notre avenir. Nous en sommes encore à proposer des clones de DropBox alors qu’il faudrait prendre de l’avance et innover.

On nous parle de redressement productif, de relocaliser l’économie. Nous avons laissé filer notre industrie dans le reste du monde, il est peu probable qu’elle revienne. Nous sommes en train de rater le train de l’industrie numérique. Les projets de clouds souverains élevés à grand coup de subventions publiques ne sont que de petits pétards qui ont oublié qu’il ne suffit pas de faire un « cloud », mais qu’il faut encore le remplir avec des usages. Des pistes d’atterrissage, mais sans avions pour atterrir dessus. L’erreur a déjà été faite avec la fibre, elle est à nouveau reproduite.

Je formule donc le vœu pour que les consciences s’éveillent en ce domaine dans notre pays cette année et que l’on cesse de n’écouter que les « gros » ou les soi-disant experts.

Des enjeux, il y en a bien d’autres évidemment. Notre alimentation, l’éducation de nos enfants, arrêter les dérives de la finance, etc…

Nous avons pourtant tout entre nos mains pour nous faire un avenir meilleur. Encore faut-il s’en rendre compte et avoir la volonté de s’en servir sans plus attendre. Il y a désormais urgence.

Désolé si mes vœux pour cette année manquent de gaîté. Je suis souvent un peu trop optimiste, mais 2013 n’a pas apporté grand-chose qui me permette à l’aube de cette nouvelle année de voir le verre à moitié plein.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

3 réponses

  1. Bonob0h dit :

    Ca commence mal l’année vu par le petit bout de cette lorgnette innovante : https://twitter.com/bonob0h/status/418690747332689920
    et des comme ça nous en avons eu pas mal l’année précédente !
    Espérons que cette première de l’année ne soit plus que l’exception qui confirme la règle !

    N’attendons pas non plus les fausse générosité d’un zuckerberg : http://www.01net.com/editorial/611110/zuckerberg-plus-gros-philanthrope-2013 ou
    d’un patron de FAI qui lance un concourt et dont les prix gagnés ne soient pas de sa poche mais de celui de ses impôts ou pire qui n’est qu’en fin de compte qu’un simple emprunt à rembourser ou une école gratuite mais pour tous mais ou ceux fauchés qui tentent leur chance doivent dormir dans une salle de l’école qui pourrait facilement se comparer à des abris en carton de homeless !

  2. Fabrice VINCENT dit :

    Bonjour Philippe,
    C’est vrai que ces voeux sont pas d’une folle gaité. Mais je m’y retrouve vraiment.

    Il est grand temps en effet de faire bouger ce système si frustrant.
    Personnellement c’est ma résolution de l’année: passer du rêve à l’action pour contribuer modestement, mais avec une vision ambitieuse, à remettre au service de l’humain les solutions informatiques (forcement libres, fiables, ergonomiques, souples, participatives, … etc. ! ). Avec un peu de temps ces changements de mentalités pourrais même influencer l’économie et la politique. J’ai le droit de rêver !?

    NB: il est probable que tout ne se fera pas en 2014 ! ;o/ Mais déjà faire bouger les mentalités et infléchir la course du système actuel serait une sacrée victoire !

    Fabrice, utopiste non repentant !

  3. Bonob0h dit :

    @ fabrice Vincent et aux autres qui seraient tentés par de vrais ambitions c’est par ici :
    https://twitter.com/meza_lab
    plutôt que de laisser faire :
    https://twitter.com/Flo_2_0/status/418789574366998528