Autre Monde de Maxime Chattam

closeCet article a été publié il y a 8 ans 4 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

autre mondeA première vue, rien à voir avec le monde de l’informatique dans la thématique de ce livre. Pourtant on découvre au fil des tomes de cette série que le méchant porte un nom bien particulier Ggl. Mais ce n’est pas ce qui m’a fait le lire. Compte-rendu d’une lecture « longue ».

J’ai décidé de me remettre à lire des livres. J’ai lu énormément à une époque et depuis plusieurs années j’ai quasiment arrêté cette approche de la lecture que je qualifie de longue. Une lecture remplacée par mes lectures « Numériques ». Mais comme en toute chose, il faut un équilibre et je me dois de le rétablir.

Autre Monde est une série de cinq livres (sur sept prévus au total) écrits par un jeune romancier français Maxime Chattam. Ce dernier est d’ailleurs plus connu pour ses romans policiers. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ses écrits sur cette page.

Autre Monde n’est pas à proprement parler un policier. C’est une série qui se classe plus dans la catégorie du roman post-apocalyptique ou encore du roman pour adolescent façon Harry Potter.

Pour résumer, le monde est victime d’une étrange tempête de neige aux éclairs bleus. Au matin, tout à changé. Le héros de la série Matt âgé de 14 ans se réveille dans un monde où les adultes ont disparu. Enfin presque, certains sont devenus des montres dangereux, idiots et pustuleux. D’autres ont survécu, mais ont perdu la mémoire du monde d’avant et se réveillent avec une haine et une peur profonde des enfants qu’ils pourchassent et asservissent.

Plus d’électricité, plus de voitures, certains animaux ont muté en bien ou en mal, des créatures monstrueuses sont apparues. Et c’est sans compter sur des êtres, sortes de spectres monstrueux, qui poursuivent nos héros.

C’est dans ce chaos que débute l’aventure d’Autre Monde. Je ne vais pas vous raconter les cinq premiers livres que j’avoue avoir dévoré à la vitesse grand V. De toute évidence, ce livre est écrit pour un public d’adolescents. D’ailleurs à l’origine, ce sont des livres qui avaient été offerts à ma fille de 13 ans lectrice boulimique.

Les trois héros permettent à chacun de se retrouver. Ambre, la fille, belle, intelligente et raisonnable qui acquiert au cours de l’histoire des pouvoirs toujours plus puissants. Matt, le garçon, grand guerrier, doté d’une force herculéenne acquise grâce à « l’altération » dont semble avoir été victime tout ce qui vivait sur Terre. Pour finir Tobias, le garçon qui doute de lui-même, qui passe en général inaperçu, mais indispensable à l’équilibre du groupe.

Bien sûr il y a de l’amour (Ambre et Matt pendant que Tobias tient la chandelle), mais aussi de l’action, des combats sanglants, des trahisons, des meurtres, bref on ne s’ennuie pas, il se passe toujours quelque chose. On retrouve dans ce livre une forme de souffle épique propre aux grandes sagas d’heroic fantasy que j’apprécie depuis mon adolescence.

Dans ce livre, on peut aussi voir une sorte de fable au message écologique. La tempête qui changea le monde est l’œuvre de la Terre qui mise en danger par le comportement des humains, décida de « rebooter » la planète et tout son écosystème. Un reboot fait sans conscience ni finalité précise, comme un corps se défend contre une infection. Cependant, les enfants furent préservés, car symbole d’un avenir possible pour l’espèce humaine à qui Mère Nature laissait encore une chance.

Un reboot hélas imparfait. Toute la pollution et les déchets se trouvent concentrés en un même lieu et donnent naissance à une créature monstrueuse : Ggl. Une entité issue de tout ce que l’homme avait créé de plus nocif et qui contrôle une tempête qui avance sur le monde pour le transformer en un désert de cendres.

Le cinquième et dernier tome se termine sur une fin façon épisode de Star Wars avec des héros éparpillés dont on ne sait s’ils sont encore tous en vie et surtout un empire du mal qui vient de remporter une victoire de plus. J’attends les tomes suivants de cette série avec impatience. Si Maxime passe par là qu’il n’hésite pas à me dire quand sera publié le prochain !

Je suis à la recherche de ma prochaine lecture « longue ». Si vous avez un livre  dans le même acabit, orienté héroïque fantaisie ou Science-Fiction, laissez-moi vos conseils de lecture en commentaire !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

6 réponses

  1. Pepin dit :

    Je propose Autremonde 😉 de Tad Williams alliant SF et Fantaisie au sein d’un monde virtuel en 8 tomes.

  2. bird dit :

    Bonjour,

    J’en ai plein. Ce qui me vient de suite à l’esprit :
    – Pierre Bordage (Les fables de l’Humpur et les Guerriers du Silence et plein d’autres presque aussi bon !)
    – Stan Nicholls (Je ne connais que la trilogie Orcs)
    – Brent Weeks (Je ne connais que la trilogie L’ange de la nuit)
    Et en ce moment, je lit Codex Alera (Jim Butcher, 6 livres). Pas aussi bien que les précédents, mais très bon malgré tout.
    Et, en réfléchissant, je suis certain d’en trouver d’autre…
    Bonne lecture !

  3. mdvaurelien dit :

    Salut, tu veux du long et du très très bon : La tour sombre ! Exceptionnel !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Tour_sombre

  4. ElCep dit :

    Salut,
    j’ai découvert cette année Neil Stephenson (http://fr.wikipedia.org/wiki/Neal_Stephenson), et en particulé « le Samouraï virtuel  » et sa série « Cryptonomicon » pas vraiment des roman pour ado mais très bien quand même 🙂
    bonne soirée

  5. Philippe dit :

    Merci à tous pour ces conseils 🙂 j’ai de quoi lire pour quelques temps !

  6. awikatchikaen dit :

    Peter F Hamilton et son « aube de la nuit ». Très bon !!