Android : Google n’aime pas la fragmentation – Edito Vidéo

closeCet article a été publié il y a 8 ans 3 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.


Transcription du texte de la vidéo

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour cet édito du 26 novembre 2012. La fragmentation, voici le principal mal dont souffrirait le système d’exploitation Android. Faisons déjà un état des lieux et regardons le nombre de versions différentes que l’on peut trouver sur ces smartphones.

Ce sont donc près de dix versions différentes qui composent à ce jour l’écosystème Android sur les smartphones (Source).

Android

On constate qu’à ce jour, c’est principalement la version 2.3 qui tient le haut du pavé avec près de 53% des terminaux utilisés. Pourtant, il s’agit d’une version que l’on peut qualifier de dépassée au vu des évolutions d’Android. Les versions plus récentes comme la 4 ne représentent à ce jour que 25%. On le voit, les terminaux Android semblent avoir du mal à monter de versions.Un état de fait peut-être frustrant pour les utilisateurs pour autant bien sûr que cela soit une attente de leur part.

Ce qui vaut à Google les railleries de ses deux concurrents que sont Apple et Microsoft. Tous deux s’enorgueillissent d’une très faible fragmentation. Pour le premier c’est un fait, il n’y aurait plus que deux versions d’iOS utilisée, la version 4 et la 5. Quant à Microsoft, il a tellement raté le marché des smartphones qu’il ne risque pas d’être atteint par ce problème.

Pourquoi Android échoue-t-il là où Apple semble réussir ? Il faut tout d’abord considérer le nombre de terminaux différents sur lequel Android fonctionne. Il y en aurait près de 700 000. Un chiffre effarant au regard du nombre de modèle d’iPhone proposé par Apple depuis ces débuts.

Une diversité permise par le modèle choisi par Google pour diffuser son système d’exploitation : celui de l’open source. N’importe quel fabricant peut utiliser Android pour ses terminaux. C’est le point de départ du succès de ce système d’exploitation. Hélas, il semblerait que désormais cela puisse se retourner contre Android.

La possibilité de modifier Android a en effet conduit des constructeurs à modifier ce dernier pour l’adapter à leur matériel ou pour lui ajouter des surcouches logiciels. Ce faisant, ils ont contribué à créer ce que l’on peut appeler des « forks » d’Android, des versions parallèles modifiées.

Les conséquences sont de deux ordres : tout d’abord, les applications fonctionnant sur certaines gammes de smartphones équipés d’une version « dérivée » d’Android peuvent ne pas fonctionner sur un autre terminal apparemment équipé de la même version d’Android, ce qui pour l’utilisateur peut sembler incompréhensible.

Ensuite lors de sorties de mises nouvelles versions, les constructeurs ayant un peu trop personnalisé Android peuvent difficilement proposer à leurs utilisateurs des mises à jour, ce qui explique probablement à ce jour la domination de la version 2.3 d’Android.

Pour remédier à cela, Google vient d’ajouter aux conditions d’utilisation du kit de développement  d’Android un nouveau paragraphe. Ce dernier demande expressément aux développeurs de ne rien faire qui ne puisse « encourager » la fragmentation. Ils ne doivent pas notamment promouvoir ou distribuer des versions modifiées du kit de développement d’Android.

Je me demande bien comment Google compte faire respecter une telle clause. Ou alors ce serait renoncer à la nature open source de son système d’exploitation. Comme quoi la diversité mal maîtrisée est un facteur qui peut entraîner bien des difficultés dont sont victimes en premier lieu les utilisateurs.

On se retrouve pour un prochain édito semaine prochaine. En attendant, portez-vous bien et à très bientôt.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

18 réponses

  1. Alexis dit :

    Salut,

    c’est la vidéo du 19/11 sur mozilla qui (re)passe liée à cet article…

    cordialement,

  2. Philippe dit :

    Oups… Merci, j’ai oublié de mettre à jour le code de la vidéo !

  3. kagou dit :

    C’est plutôt la 5 et la 6 pour Apple.

    Là où Apple, que l’on critique d’un coté pour son coté fermé, maitrise son produit et les applications qui y tournent, et peut donc faire monter en gamme les OS de ses appareils. Les autres sont plutôt dans une logique de consommation effrénée. On sort, on sort, de nouveaux modèles, déclinés en sous-modèle, avec sa petite surcouche, puis vient le jour de la mise à jour. Houla, on fait un effort pour les téléphones ayant 1 an, pour les autres c’est clairement débrouillez vous ! Même si le modèle a connu son petit succès.

    Vient la question de l’investissement. Oui un produit Apple est plus cher, mais si on regarde, juste, pendant combien de temps il peut être mis à jour, si on est capable de se retenir d’acheter le tout dernier modèle (et en cela les produits bien finis d’Apple plaide dans ce sens), Apple explose tous les autres. Le 3GS tourne sous iOS 6, il existe depuis juin 2009. 3 ans et demi de mises à jour, une éternité dans le monde des téléphones et de l’informatique.

  4. Simon dit :

    @kagou, Apple maitrise son matériel donc on admet à juste titre que le support logiciel soit plus complet dans le temps. Cependant, je ne pense pas qu’on puisse coller ça sur le dos du prix et je suis tenté de dire que ça devrait leur coûter moins cher.

    En tout cas, ça semble rejoindre l’idée que j’avais mal développée sur mon blog. Trop de fork tue le fork et les premiers pénalisés donc les utilisateurs. Je ne crois pas que « bloquer » la distribution de SDK soit si mauvais que ça surtout si ça peut permet d’unifier le code des développeurs.

  5. Bonob0h dit :

    Et oui la diversité … comme partout quand il y en a trop … elle tue la diversité 😀
    Comme certains ne cessent de le répéter 😉

    Si l’on peut parler des versions spéciales « fabricant » se pose aussi le problème des « verrouillages » « spéciaux Opérateurs »

    Mais Philippe oublie les possibilité de « roms » … pour revenir a une version « basique » d’android.

    Mais la ce sont des geeks qui s’en sont emparé et résultat il faut bidouiller, bidouiller, bidouiller ce que la grande majorité des utilisateurs ne sait et ne veux pas faire ni passer de temps à apprendre !

    Le pire c’est que ce n’est qu’a peine récemment que l’une des équipe a enfin mis en place un système plus simple. Mais trop tard pour bon nombre d’outils qui ont pourtant permis l’avènement d’android

    Bref encore un exemple du manque de jugeote en amont des développements, et autres stratégies à long terme !

    Le Pire c’est qu’il y a pourtant l’histoire ! Mais au lieu de l’étudier on répète les même erreurs ! Qu’en sera t il pour Mozilla OS ?

    @ Kagou Concernant la Pomme … Effectivement, mais bien au contraire ça ne devrait pas justifier des prix bien irraisonnables en vues des nombreuses pratiques d’enfermement, pillages en tout genre, etc !

    @ Simon … pas de lien ? 😉 ou mauvais lien dans ton pseudo …
    Quand à bloquer … encore la aussi faut il le faire intelligemment, en sachant aussi imposer … car trop de liberté tue aussi la liberté 😀 C’est malheureux de devoir en arriver la mais tant que l’humanité n’aura pas accédé a l’humanité, les hommes ne resteront que des animaux doués de déraison 😉
    Sinon c’est bien d’en parler, mais agir est mieux …

    @ Tous
    Il revient souvent ici … un Libre Autrement … dont on trouve l’embryon de vision et projets https://docs.google.com/document/pub?id=1RmTNJ4qmgIw2_Fc6yelVdb_lWnmL4VWeODs3vr5aXZ4

    Une des visions concernant les OS se trouve la http://philippe.scoffoni.net/ubuntu-pas-si-mal-finalement/#comment-13919

    Reste qu’il manque des participants, que ce soit pour relayer, mettre en place, etc …

  6. Bonob0h dit :

    @ Simon … pense a rajouter le L dans le lien sur ton nom … enfin dans ton site oueb … Tu a écris deban ou lieu de deblan 😉

    Et en relation avec ce que tu pense … Je dirais que Philippe aurait besoin de ton aide admin etc pour faire avancer le Libre Autrement, et aussi le chemin de traverse en Web3D ^^ .. Lien dans mon « nom » :p

  7. Etenil dit :

    Elle est un peu facile la critique de Google et du développeur en amont.

    Le fait est que bon nombre d’applications pour android fonctionnent aussi bien sur 2.x que sur 4.x (et certaines marchent toujours très bien sur 1.5). C’est quand même pas mal au niveau de la compatibilité entre les versions.

    Du coup les bricoles des fabricants de téléphones qui les empêche de mettre à jour, ça s’apparente bien plus à soit de la fainéantise de leur part ou bien qu’ils ont fait leur surcouche de telle manière qu’elle n’est pas compatible avec les versions plus récentes d’Android.

    Bien sur il reste le problème des pilotes matériels, mais lorsqu’on est constructeur, ça ne devrait pas poser de gros soucis.

    Enfin il faut voir aussi que la version d’android supportée par le terminal est souvent vendue comme argument commercial, dans l’espoir de faire ventre plus de téléphones plutot que de proposer une mise à jour gratuite.

    Je pense que c’est une mauvaise idée pour Google de fermer le SDK d’android. Ils pourraient très bien utiliser leur filiale Motorola pour faire des téléphones avec un support de versions à long terme et bien finis et laisser les autres fabricants se bruler les doigts en générant des incompatibilités de versions sur leur propres produits.

  8. Bonob0h dit :

    @ Etenil … ou tu fais bien de rappeler que pas besoin d’avoir la dernière version de l’OS pour faire fonctionner 😉

    Par contre de « fermer » ou plutôt « mieux encadrer » est malheureusement un mal encore nécessaire !
    Nous ne sommes pas chez les bisounours !
    Comme déjà dit et le répète : nous sommes dans une « humanité qui n’a pas accédé à l’humanité » *, avec des hommes qui ne sont encore que des animaux doués de déraison 😉

    Donc quand tu donne trop de liberté certains en abusent au détriment du plus grand nombre !
    Donne un doigt à un crocodile tu verras comment il te bouffe le bras 😉

    Si tu créé quelque chose de libre et que s’en est détourné c’est aussi le meilleur moyen que ça te revienne a la figure tout en comportant des risques pour tes propres initiatives …

    * Emprunt à Edgar Morrin

  9. Philippe dit :

    Je suis assez de l’avis d’Etenil, le problème pour Google ne se situe pas chez les développeurs qui sont payés dans le cas présent pour faire ce qu’on leur dit de faire. Google doit plutôt éduquer ses intégrateurs quitte à devoir manier la matraque quelque peu… Ou trouver des incitations à les faire rester dans les rangs…

  10. Olivier dit :

    La cause première de la fragmentation 2.3 vs 4.x est le hardware.
    Android 4.x demande une config minimum pour bien tourner que beaucoup de « vieux » mobiles en 2.3 n’ont pas : ils resteront à jamais en 2.3

    Le point principal étant la ram : en dessous de 512 Mo, Android 4.x tourne mal, et les constructeurs ne veulent pas avoir de problème de support…

  11. Hrizov dit :

    @kagou :
    « Vient la question de l’investissement »
    De l’investissement ? Depuis quand acheter un smartphone est un investissement ? A moins que tu parles d’un contexte professionnel (et encore), acheter un smartphone n’est pas un investissement. C’est une dépense.
    Perso, j’ai un assez vieux smartphone android, qui est toujours en 2.3. Je ne vois pas en quoi le fait qu’il ne soit pas en 4.x en fait un mauvais « investissement » : le téléphone fait toujours ce pour quoi je l’ai acheté. Je m’en tape un peu d’avoir la toute dernière version d’Android, parce que je peux toujours lancer les applis dont j’ai besoin.
    Je ne vois pas trop ce que j’aurais gagné si j’avais acheté un iphone à l’époque. Ah si, j’aurais gagné un téléphone fragile, un écosystème complètement fermé, et des mises à jour qui suppriment des applis intéressantes pour en mettre des toutes pourries. Et pour ça, j’aurais dû mettre plus du double du prix de mon smartphone. Yeah \o/

  12. Ichigo-Roku dit :

    En même temps quand on voit que très peu de terminaux peuvent profiter officiellement d’une 4.2… Faut chercher le problème où il l’est vraiment.

    Perso j’ai un Galaxy S et il peut faire tourner Android 4.1, donc bon que Samsung virent leurs daubes et après il y aura plus de terminaux sous Android 4.X.

  13. Steph dit :

    Comme Hrizov. J’ai depuis un peu plus de 2 ans un HTC Wildfire sous Android 2.2, je ne vois pas trop ce que je gagnerais à l’installation d’une version plus récente, si encore elle est possible : je fais du Twitter / Status, un peu de FB, mets à jour quelques sites et blogs, c’est mon agenda toujours à jour et je checke mes N adresses mail, et en plus c’est un outil précieux d’admin réseau / système. Quand je vois ce que font de leur smartphone/iPhone mes proches doté de quelque chose de plus performant (et à côté d’un Wildfire c’est vraiment pas difficile 🙂 – téléphoner, mater quelques vidéos, 2 ou 3 apps spécifiques « Musée machin » et « visiter le centre ville de Truc », jouer à 2 ou 3 jeux (dont l’inévitable Angry Birds, tu parles d’un jeu exigeant et sophistiqué…) – je me dis que la course à la RAM et aux cycles ne sert à rien pour les utilisateurs lambda, à part leur fourguer tous les ans un téléphone neuf, comme dans une certaine pub d’opérateur à la noix vue récemment à la TV.

  14. Bonob0h dit :

    @ Steph … point besoin de la 4 effectivement
    Par contre la 2.2 pose problème a nombre d’appli qui ne peuvent être déplacée sur la carte mémoire … ce qui pose gros problème alors qu’on peut allègrement faire bien fonctionner des applis sur une carte class 10 😉
    La 2.3 permet de le faire … mais il faut bidouiller … ce que la grand majorité des utilisateurs ne savent pas faire d’autant plus que les opérations sont complexes alors que pas de chance la dernière cyanogen permet de simplifier mais pas pour les vieux appareil …

    Maintenant c’est peut être l’occasion de bouger, inciter a bouger comme largement indiqué !

    D’autant plus que pour le respect de la vie privée … Google n’en fini pas de raboter le respect de la vie privée … plus d’anonymat dans googleplay … donc faudra migrer bientôt chez mozilla 😉

  15. Steph dit :

    @Bonob0h on est d’accord. Les pbs d’Apps2sd, j’en ai pas trop mais c’est vrai que ça arrive. Je vais justement passer en Cyanogen un de ces 4, le temps de trouver une bécane windows pour downgrader le firmware qui est trop récent :/ … hum hum, et nous voilà en effet dans des bidouilles un poil ésotériques.
    Pour ce qui est de bouger, je pense qu’on est d’accord aussi. Mon point de vue justement est qu’avec un phone acheté il y a 2 ans à peine, je suis (mais il n’y a pas que moi) dès maintenant affublé d’une antiquité, ce qui est pour le moins abusé – la migration vers FirefoxOS / B2G ne sera a priori pas pour moi, déjà que Moz ne développe même pas de Firefox pour ARM v6. Pour comparaison le pc sur lequel j’écris en ce moment même a 7 ans bien sonnés, tourne avec zéro problème sur un OS ultra-moderne et toujours à jour, et si le dieu MTBF lui prête vie, il n’est pas près d’arrêter de bosser pour moi. Alors, 2 ans de vie pour un téléphone, c’est un peu saumâtre…

  16. Bonob0h dit :

    @ steph 😉 En ce qui me concerne j’ai les éléments mais pas mon truc de bidouiller … ni le temps … mais peut être voir a plusieurs pour s’échanger etc … et permettre d’avoir un truc simple qui puisse être transmis ensuite en français et non pas à chercher dans les poubelles du web les bouts de si et la tralala …
    J’avais tenté sur le forum de cyanogen partie français … coté désire … mais plus personne depuis quelques mois …
    Pour contact Philippe peut transmettre …

    Sinon contrairement aux autres domaines l’informatique doit en permanence évoluer … reste a faire evoluer en fonction des différents utilisateurs sans comme actuellement gâcher … sans vraiment recycler etc ou seulement a ce que ce dernier ne soit une poudre au yeux ou alors pour gaver qq profiteur qui profitent d’une vague …

  17. Fred dit :

    « les applications fonctionnant sur certaines gammes de smartphones équipés d’une version “dérivée” d’Android peuvent ne pas fonctionner sur un autre terminal apparemment équipé de la même version d’Android, ce qui pour l’utilisateur peut sembler incompréhensible. »

    Normalement, cela ne devrait pas se produire. Le code source d’Android est libre donc chaque constructeur peut le modifier autant qu’il le souhaite. Cependant, le droit d’utiliser le nom Android, l’access à Google Play et aux applications Google (GMail, Maps, Navigation, …) est donné par Google uniquement si le ternimal passe le CTS.
    Le CTS qui est un jeu de test fonctionnels semi automatique qui test l’intégralité des API d’Android. Le constructeur peut recoder tout Android, mais il doit continuer à implémenter l’API, sans ajout ou suppression de fonctions. Donc toutes les applications android trouvés sur Google Play fonctionnent, aux bugs près, sur tous les terminaux avec la même version.

    Pour plus d’infos sur le CTS : http://source.android.com/compatibility/overview.html

    Ensuite, il y a un autre mécanisme de Google Play qui peut expliquer que 2 terminaux qui ont la même version n’ont pas accès aux mêmes applications : les autorisations.
    Quand un développeur crée une application, il doit explicitement dire quels APIs leur application va utiliser (internet, carnet d’adresse, GPS, appareil photo, téléphonie), même si c’est optionnel pour l’application. Tous les terminaux n’ont pas de gps et les utilisateurs de ses terminaux ne se verront pas les applications qui ont demandé à utiliser le GPS. Par exemple, l’application de ma banque demande à utiliser le GPS pour une fonctionnalité totalement secondaire (trouver l’agence la plus proche) ne sera pas disponible sur les terminaux sans GPS.
    Mais cela n’est pas du tout du aux surcouches ou aux modifications d’Android des constructeurs. C’est juste un choix d’architecture de la part de Google, qui veut limiter le code conditionnel dans les applis : il pourrait être incompréhensible que les applications ne fonctionnent pas de la même manière en fonction du terminal.