Allmyapps, l’Ubuntu Software Store avant l’heure

closeCet article a été publié il y a 11 ans 5 mois 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

allmyapps-logoJ’avais découvert le site Web Allmyapps il y a déjà quelques mois. Je l’avais alors enregistré dans mes favoris à la catégorie toujours pleine des choses à regarder de plus prêts quand j’aurais un peu de temps.

Allmyapps présente pas mal de similitudes avec le futur Ubuntu Software Store dont nous avons déjà pas mal discuté. J’ai profité de l’intervention sur ce sujet de Thibauld un des deux fondateurs de Allmyapps pour lui proposer une interview à laquelle il a bien voulu répondre.

Allmyapps est un site web pour  Ubuntu et qui permet de sélectionner la ou les applications que l’on souhaite installer. Les version 8.04, 8.10 et 9.04 sont supportées. Le site détecte automatiquement votre version.

Dans le principe il n’y a donc guère de différences avec les utilitaires classiques livrés avec la distribution. Cependant, le site offre moyennant une inscription gratuite la possibilité de créer des listes de logiciels pour pouvoir facilement les réinstaller par la suite. Fort des informations collectées, le site est en mesure de présenter des listes classées selon différents critères. Ainsi, on peut voir la liste des applications les plus installées sur différentes périodes. Les utilisateurs ont aussi la possibilité de noter les logiciels. A ce jour, le site a déjà permis plus de 37 000 installations

Le concept est clairement adapté aux utilisateurs d’Ubuntu arrivant du monde Windows où pour installer un logiciel il faut d’abord passer par un site web et télécharger le programme d’installation.

Je vous livre ici nos échanges qui vous permettront d’en savoir plus sur la genèse de ce projet, ces objectifs ainsi que les prochaines évolutions dont le support d’autres distributions GNU/linux, mais aussi des systèmes d’exploitation Windows (actuellement en bêta test).

On le voit la vocation finale de Allmyapps dépasse le cadre des logiciels libres.

Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcourt par rapport aux logiciels libres ?

Thibauld : Je m’appelle Thibauld, je suis ingénieur en informatique (INSA de Lyon) avec une formation complémentaire en finance d’entreprise (EM Lyon). J’ai tout d’abord travaillé 2 ans chez Mandriva avant de monter avec plusieurs collègues une société spécialisée dans l’installation à distance de logiciels. Bien que le succès ne fût pas au rendez vous, cette première expérience m’a énormément appris. Suite à cela, j’ai réalisé différents sites web en tant que freelance et ce n’est que fin 2008, quand Arnaud, mon associé, m’a rejoint, que nous avons commencer à travailler à plein temps sur Allmyapps.

Personnellement, je suis un utilisateur de logiciels libres de longue date. J’ai commencé à utiliser Linux en 1998 (une slackware) quand j’étais encore en terminale. Très enthousiaste, je suis vite devenu un évangéliste Linux. Dès la première année à l’INSA, j’ai créé avec 2 amis le LUG de l’école (GPL, le Groupe des Pingouins Libres !). Nous faisions des formations à LaTeX ou encore des Install Party à chaque rentrée en distribuant des Mandrakes aux étudiants.  Pour l’anecdote, j’essayais chaque été de convertir mes parents à Linux (avec la dernière Mandrake) en leur disant: « Vous allez voir, cette fois-ci, il n’y aura plus de problèmes ! ». Malheureusement, l’expérience ne durait toujours que quelques semaines…. aux vacances suivantes, j’étais toujours forcé, par pression familiale, de réinstaller Windows.

Enfin, en dernière année d’école, j’ai réalisé une des toutes premières études de migration MS Office vers OpenOffice pour les mairies de Vénissieux et de Vaulx en Velin. C’est donc bien au fait du sujet que j’ai rejoint Mandrakesoft (à l’époque) après avoir fini mes études, enthousiasmé à l’idée de mettre Linux à la portée de monsieur tout le monde.

Comment est née l’idée de Allmyapps et pourquoi avoir choisi Ubuntu ?

Thibauld : A la base Allmyapps est née d’une remarque qu’un ami m’a faite après avoir acheté, sans le savoir, un netbook sur Linux. Il se plaignait de ne pas savoir comment installer de nouveaux logiciels: son netbook était rempli de fichiers setup.exe qu’il essayait désespérément d’exécuter. C’est là qu’a germé l’idée de concevoir une interface simple qui permette aux gens de trouver et d’installer facilement les applications dont ils ont besoin.

A cette même époque, l’iPhone débarquait et démontrait qu’avec une interface adéquate (l’Apple AppStore), n’importe quel utilisateur était à même d’installer toutes les applications qu’il souhaitait. L’Apple AppStore n’étant qu’une interface plaquée sur un repository de logiciels, je décidais alors d’appliquer le même concept aux repositories d’applications Linux. En passant, je trouve d’ailleurs assez frustrant que ce soit Apple qui tire tous les bénéfices de ce concept de repository, alors qu’il existe depuis si longtemps dans le monde Linux.

En ce qui concerne le choix d’Ubuntu, étant donné que nous visions un public de néophytes, il nous fallait choisir une distribution « grand public ». Notre choix s’est porté sur Ubuntu car c’était la seule distribution qui fournissait en standard un système qui permettait de déclencher l’installation de logiciels depuis un site web (apturl).

allmyapps

Y-aura-t-il un jour d’autres distributions prises en charge par Allmyapps ?

Thibauld : Je l’espère et nous y travaillons déjà !  Notre but est de permettre à monsieur tout le monde de trouver et d’installer les logiciels dont il a besoin, et ce, quel que soit le système qu’il utilise. C’est pourquoi nous travaillons sur un handler d’installation basé sur PackageKit qui permettra de rendre Allmyapps compatible avec la grande majorité des distributions Linux (Mandriva, Fedora, OpenSuse…). En parallèle, nous avons mis en ligne cette semaine la toute première version Beta de Allmyapps pour Windows. Les tests étant encore en cours, nous ne l’avons pas encore annoncé officiellement.

Quel est le principe de fonctionnement technique de Almyapps ? Y-a-t-il une différence avec les outils traditionnels comme Synaptic, Gdebi ou encore Adept ?

Thibauld : Techniquement, Allmyapps est une interface utilisateur à apt, comme peut l’être Synaptic, Ajouter / Supprimer ou Adept. Et, Allmyapps se basant sur apt, il est tout autant sécurisé d’utiliser Allmyapps que ces outils, car Allmyapps ne fait que déclencher l’installation des applications. Celles-ci sont ensuite récupérées par apt depuis les repositories officiels Ubuntu. La différence se situe au niveau de l’interface et des fonctionnalités supplémentaires apportées par Allmyapps.

Quels sont les avantages d’une installation par Allmyapps ?

Thibauld : Allmyapps a vocation à aider l’utilisateur tout au long du processus d’acquisition d’applications : découverte, sélection, installation… et même réinstallation. Il ne faut plus que les gens aient peur d’installer des applications, le processus doit être simple, sécurisé et fun ! Sur Allmyapps, cela se traduit par une interface graphique jolie, pensée en terme d’utilisabilité, avec des catégories qui reproduisent le menu Applications d’Ubuntu, une recherche performante, des screenshots d’applications, des commentaires d’utilisateurs… et biens sûr, la possibilité de créer sa liste personnalisée d’applications pour pouvoir la réinstaller plus tard ou bien la partager par email ou via son blog.

Il y a des logiciels non open source sur Allmyapps. Quelle est votre position par rapport à ceux qui pensent que faire des compromis avec les logiciels propriétaires revient à mettre en danger le projet GNU et le monde libre en général ? Qu’il ne faut pas céder nos libertés à notre confort ?

“D’un point de vue philosophique, je me sens quand même plus proche de Linus Torvald”Thibauld : D’un point de vue philosophique, je me sens quand même plus proche de Linus Torvalds que de Richard Stallman. In fine, c’est toujours l’utilisateur qui a raison et s’il préfère utiliser un logiciel propriétaire plutôt que son équivalent libre (s’il existe), c’est son choix et je n’ai pas à lui imposer le mien. Les logiciels propriétaires ne mettent, à mon sens, pas tant en danger le projet GNU que les formats propriétaires ! A ce niveau-là, je suis beaucoup plus intransigeant, car les formats propriétaires enferment les utilisateurs et les privent de leur liberté de choix, tout comme les DRM et le « Trusted Computing ». C’est d’ailleurs pourquoi, malgré toutes leurs qualités tant techniques qu’esthétiques, je ne possède aucun produit Apple. Apple tente d’enfermer ses utilisateurs dans ses produits et ça, je ne peux pas l’accepter. Pour gagner les faveurs des utilisateurs, il faut faire le meilleur produit, point.

Quel est le modèle économique de votre site ? Actuellement, il n’y a pas de publicité. C’est la prochaine étape ?

Thibauld : Notre objectif est vraiment de faire un site de qualité, ou l’utilisateur soit en confiance donc il y a aura probablement un peu de publicité sur Allmyapps mais cela restera limité. Personnellement, j’ai tendance à fuir les sites qui nous inondent de publicité. Le modèle économique d’Allmyapps repose principalement sur 2 piliers: d’une part la commercialisation de la plateforme Allmyapps (en tant que plate-forme de distribution de logiciels) auprès de clients professionnels, d’autre part les revenus tirés de la distribution de logiciels en ligne.

Envisagez-vous de rémunérer ou de verser une contribution aux développeurs des logiciels que vous proposez à l’installation ?

Thibauld : C’est clairement un de nos objectifs ! Si nous parvenons à ce stade, alors je considérerai que Allmyapps a atteint son but. Avec Allmyapps, Arnaud et moi souhaitons ardemment créer une entreprise qui contribue à enrichir son écosystème et qui ait une utilité sociale… bref une entreprise qui ait du sens et de laquelle nous pourrons être fiers. Nous avons déjà une idée assez précise de comment nous voulons nous y prendre… mais il va falloir attendre avant que je puisse en donner tous les détails 🙂

Y aura-t-il un jour des logiciels propriétaires payant sur Allmyapps ?

Thibauld : Oui et chacun sera libre de les installer…. ou pas !

Vous avez été étonné par le choix de Canonical d’une application classique en lieu et place d’une application web. Cependant il s’agit tout de même d’une offre concurrente. Ne va-t-elle pas faire de l’ombre à votre projet ?

Thibauld : Nous verrons quand le Ubuntu Software Store sortira mais, très honnêtement, j’espère que leur produit sera bon et je ne m’en fais pas du tout pour Allmyapps. Toute initiative qui aide mettre en valeur l’écosystème de développeurs est la bienvenue et je pense que le Ubuntu Software Store va dans ce sens. Loin de faire de l’ombre à Allmyapps, je pense plutôt que le Ubuntu Software Store légitime notre démarche et va renforcer l’écosystème dans lequel nous évoluons.

Contrairement aux idées reçues, la compétition est quelque chose de très positif, non seulement pour Allmyapps, mais surtout pour les utilisateurs !

Allmyapps est en anglais. J’imagine que c’est pour toucher un public plus large. Une version française prochainement ?

Thibauld : Tout à fait, la majorité des utilisateurs d’Ubuntu est anglophone donc, nous avons naturellement sorti Allmyapps en anglais en premier. Mais la version française sera là avant la fin de l’année, promis 🙂

Encore merci Thibauld pour le temps consacré à cette interview.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

4 réponses

  1. ogotaii dit :

    Il y a un soucis dans le flux RSS pour cet article. (contenu en double)

  2. Bristow dit :

    Merci, très bon interview et intéressant !

    Cela m’a fait connaitre ce site, très sympa pour toutes mes connaissances que je passe à ubuntu, je dois être à une bonne dizaine depuis 2 ans 🙂

    En plus, un ingé Insa 😉

  3. Philippe dit :

    @ogotaii : merci de me l’avoir signalé, c’est corrigé.

  4. Je suis « tombé » sur ce billet en faisant une recherche sur « ubuntu software store ».

    Interview très intéressante. Bon courage Thibauld et Arnaud pour Allmyapps.com. J’ai particulièrement apprécié la remarque:

    > Loin de faire de l’ombre à Allmyapps, je pense plutôt que le Ubuntu Software Store
    > légitime notre démarche et va renforcer l’écosystème dans lequel nous évoluons.
    >
    > Contrairement aux idées reçues, la compétition est quelque chose de très positif,
    > non seulement pour Allmyapps, mais surtout pour les utilisateurs !

    Lorsque l’on démarre une activité, en caricaturant :

    * soit le concept existe déjà et on a droit à la remarque « d’autres le font déjà, il y a de la concurrence ». Le concept est déjà compris, pas besoin de le « vendre ». Il n’y a que son produit à « vendre ».

    * soit le concept n’existe pas et on a droit à « je ne comprend pas bien, ça va intéresser des clients ? ». Là il faut commencer à « vendre » le concept avant de pouvoir vendre son « produit ».

    Récemment ma banquière me disait « il y a de la concurrence dans ce domaine », ce à quoi j’ai répondu « comme pour les banques vous voulez dire ? ».