Qui sont les utilisateurs d’Ubuntu ?

Le 31 mar, 2012 • Catégorie: Les Acteurs du libre, Planet Ubuntu-FR, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 2 ans 5 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Voici publiés les résultats d’un sondage en ligne auprès des utilisateurs de la distribution GNU/Linux Ubuntu. Avec prés de 17000 réponses, cette étude livre un portrait de l’utilisateur Ubuntu qui me semble conforme à l’image que j’en avais.

Cette étude avait pour but d’aider les développeurs d’Ubuntu à mieux connaître leurs utilisateurs. Une démarche que je ne peux que cautionner, car après tout, les logiciels libres sont censés aider à libérer tous les utilisateurs qu’ils soient développeurs ou non.

Le questionnaire était disponible en anglais, en espagnol et en portugais et les réponses ont parfois différé selon les pays. Ainsi les anglo-saxons sont moins demandeurs que les latins de machines pré-installées avec Ubuntu.

On apprend que la moyenne d’âge se situe dans la fourchette de 25 à 35 ans et qu’il s’agit principalement d’hommes. Ensuite, on découvre que prés de 40% d’entre eux utilisent le service Ubuntu One. Une proportion qui m’a personnellement étonné. En revanche, l’étude n’indique pas combien d’entre eux utilisent l’offre payante.

Parmi les prototypes présentés par Canonical celui qui reçoit le plus d’intentions d’utilisation est Ubuntu For Android. Cette solution fait cohabiter sur un smartphone Ubuntu avec Android et permet d’aboutir à une sorte de terminal tout en un.

Un choix qui ne m’étonne pas non plus. Je pense que bientôt nous n’utiliserons qu’un seul “ordinateur” capable de se configurer selon l’usage du moment : du smartphone, à la tablette en allant jusqu’à l’ordinateur de bureau. Un peu comme ce prototype : le Smart Book que je vous avais présenté.

Plus de 80% des utiliateurs d’Ubuntu l’utilisent depuis au moins deux ans et seulement un tiers ont utilisé une distribution GNU/Linux depuis plus de cinq années. Ce sont donc des utilisateurs nouvellement venus aux logiciels libres.

Pour finir, un dernier chiffre  : 75% des utilisateurs d’Ubuntu déclarent utiliser également Windows.  Ce chiffre n’a rien d’étonnant, quand on sait qu’une grande partie des utilisateurs d’Ubuntu ont commencé, en l’installant en double boot. Rares sont ceux qui franchissent l’étape de supprimer définitivement leur partition Windows, ne serait-ce que pour continuer à utiliser des jeux.

Au final, ce portrait ne me semble pas révolutionner l’idée que je me faisais des utilisateurs de cette distribution. Vous pouvez trouver d’autres chiffres sur les pages de résultat de l’étude ici, et .

[Source]

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    9 Commentaires»

    1. Tom
      1 avril, 2012 à 07h13

      Bonjour
      Merci pour cette étude qui nous en dit un peu plus long sur nous les utilisateurs d’Ubuntu.
      J’ai 55 ans, j’ai commencé avec Ubuntu il y a cinq ans. Windows est toujours installé sur les PC de la famille, mais plus personne ne s’en sert.
      Pour la petite histoire, après avoir expérimenté Unity, nous sommes tous revenus à la 10.04 LTS. Elle nous convient parfaitement pour tous nos usages de simples particuliers.

    2. mikedafunk
      1 avril, 2012 à 09h17

      @Tom : Lucid un jour, lucide toujours ;)

    3. Gboule35
      1 avril, 2012 à 09h43

      Bientôt 40 ans utilisateur d’ubuntu depuis 4 ans, un pc portable sous la dernière version d’ubuntu et un pc fixe sous edubuntu pour les enfants.

      J’attends aussi avec impatience l’os commun à mon smartphone et à mon pc et je rêve depis le début que les grands éditeurs de logiciels fassent des versions compatibles linux, si les erp, adobe et autre éditeurs spécifiques de certaines niches économiques faisaient du linux compatible, on verrait exploser les parts de marché…

    4. gvdmoort
      1 avril, 2012 à 19h56

      Un jour, sur un forum usenet, j’ai lu un message dont la signature comportait l’aphorisme suivant:

      Ubuntu est un ancien mot bantou signifiant «Je n’ai pas réussi à configurer ma Debian»

      Ça m’a bien fait rire. Mais bon, faut être honnête, Ubuntu a grandement facilité l’accès à Linux pour quantité de gens, il n’y a pas de lieu de se glorifier qu’une distribution soit compliquée à configurer.

      Je regrette seulement que ça se soit fait au prix d’une lourdeur indéniable. Je ne suis pas sûr qu’un système facile à configurer doive nécessairement se rapprocher de Windows.

    5. iluvalar
      2 avril, 2012 à 16h25

      Salut a tous,

      Moi j’utilise Ubuntu depuis 4 ans et c’est vrai ue avant unity c’était cool, aujourd’hui j’ai garder ma 10.10 mais surtout en VM car en dur je trouve Ubuntu inutile.
      Pour le dev par contre je me sens mieux avec ma super console. Pour en finir avec ce commentaire hyper long aujourd’hui je me dis que un bon debian avec un gnome 3 est largement suffisant après on ajoute les paquets. Mais j’aimerai revenir sur Ubuntu mais avec Gnome 3 question c’est impossible ? En partant d’une version serveur et en installant un serveur X

    6. Philippe
      2 avril, 2012 à 21h18

      @iluvalar : j’ai tenté d’utiliser Ubuntu avec Gnome3 et j’ai eu pas mal de soucis d’instabilité. Là je suis sous une debian testing donc avec Gnome 3.2 et ça marche pas trop mal. Sinon le plus simple est d’utiliser une Fedora dont l’intégration de Gnome 3 est très bien faite et Fedora reste une distribution assez facile à utiliser avec un support du matériel presque aussi bon qu’Ubuntu.

    7. iluvalar
      2 avril, 2012 à 23h25

      Fedora c’est du .deb ou .rpm ?

    8. Philippe
      3 avril, 2012 à 09h23

      Du .rpm

    9. iluvalar
      3 avril, 2012 à 10h23

      Voila un autre soucis il y a trop de différence ma distrib Debian Gnome 3 et avec le noyaux
      3.2 bien sur