SOGo et Thunderbird un concurrent pour Exchange et Outlook

Le 23 mar, 2009 • Catégorie: Logiciels Libres, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 5 ans 4 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

SOGoDans mon article vous présentant 6 webmails et groupware open source, je vous avais parlé de SOGo, une solution dérivée d’OpenGroupware dont le projet a été lancé en 2004 par la société Skyrix.

La particularité de SOGo tient dans son interface fortement “Ajaxisé” ressemblant comme deux gouttes d’eau à Thunderbird. Essayez la démonstration en ligne qui est ici (login sogo1, sogo2 ou sogo3 avec même mot de passe que le login), c’est assez bluffant.

La version 1.0 de SOGo est sortie le 19 mars dernier. Il ne me semblait pas l’avoir vu lors de mon dernier passage sur le site de SOGo, mais  le lien entre Thunderbird,couplé à son agenda Lightning et SOGo a été renforcé grâce à deux extensions dédiées :

Sogo LightningSOGo Connector : transforme Thunderbird en un client DAV complet pour les serveurs de groupware

  • Disponibilité des participants via le protocole HTTP,
  • Organisation de réunions,
  • Support de CardDAV pour le carnet d’adresse,
  • Support de WebDAV ACL,

SOGo Integrator : Thunderbird devient avec cette extension un client “natif” SOGo.

  • Administration distante des abonnements aux dossiers (abonnement IMAP ?),
  • Réplication automatique des dossiers souscrit,
  • Propagation automatique des mises à jour des extensions de son choix depuis un serveur sur votre réseau,
  • Distribution automatique des paramètres par défaut

Cette dernière extension a pour objectif de simplifier un déploiement à grande échelle.

Ces extensions sont l’œuvre d’une société canadienne Inverse. Cette même société a développé une version spécifique de Lightning basée sur la version 0.9 du projet de calendrier de Mozilla. Ce développement selon l’éditeur n’est pas un fork. Il s’agit plus d’un “backport” qui consiste à apporter à la version 0.9 des corrections et des évolutions de la version 3 de Thunderbird par exemple.

Dans la panoplie de SOGo on trouve aussi un connecteur Funambol. Il offre une synchronisation bi-directionnelle des contacts, agendas et tâches à tout terminal mobile supportant le protocole SyncML.

Enfin et pour finir ce chapitre connectivité, la société ZideOne a développé un connecteur pour Outlook.

SOGo overview

Tout ceci donne une solution complète et ma foi alléchante. Les inconditionnels du couple Exchange/Outlook (et de sa version Outlook Web Access) rétorqueront qu’il manque encore des fonctions à SOGo pour prétendre se hisser à la hauteur de ce dernier. Ce n’est pas faux et que coté administration, je n’ai pas vraiment vu d’outils pour SOGo. La documentation décrit essentiellement des fichiers de configuration. Les efforts de développements se sont visiblement concentrés sur la partie “visible” du logiciel.

Cependant les fonctions proposées, les différents modes d’accès : Thunderbird, Client Web, terminaux mobiles constituent une solution qui répondra aux besoins d’au moins 80% des entreprises. De plus SOGo serait conçu avec comme objectif une capacité à monter en charge très importante. Il devrait donc pouvoir servir de gros groupes de travail. Ce PDF de Linagora (lien mort, si vous retrouvez ce  pdf merci de le signaler en commentaire !) mentionne une capacité à prendre en charge 55 000 clients contre seulement 1000 pour OpenGroupware.

Un autre reproche que l’on pourrait faire à SOGo est son langage de développement : Objective C qui est, dit-on souvent, peu répandu et  représenterait un obstacle à l’élargissement de sa communauté de développeurs. Cependant il vaut parfois mieux une petite communauté très actives qu’une grande famille un peu dilettante :) .

Si vous êtes en train d’évaluer des solutions de groupware open source, SOGo doit faire partie de votre liste.

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    6 Commentaires»

    1. OlivierM
      26 mars, 2009 à 10h31

      Effectivement SOGo est tentant, de plus en plus tentant. L’ObjectiveC n’est pas vraiment un problème : c’est un langage compilé, véloce et assez bien structuré. Même si on trouve moins de développeurs ObjC que PHP ou Java, c’est plutôt plus efficace en production, et relativement adaptable. D’autant qu’il existe des langages de script pour ObjC (StepTalk, F-Script) qui pourraient permettre d’étendre le logiciel à moindre frais. Je ne crois pas, cela dit, que cela ait été prévu pour l’instant, mais c’est le propre du logiciel libre d’encourager ce genre de modifications ;)

      Parmi les (petits) plus qui seraient très appréciables, il y aurait aussi une intégration avec l’excellent Z-Push, de Zarafa. Ce qui permettrait de connecter des terminaux Windows Mobile (fort répandus, comme chacun

    2. OlivierM
      26 mars, 2009 à 10h40

      (diable, pourquoi il m’a publié mon commentaire pas fini, cet âne-là… tant pis, voici la suite : )

      Parmi les (petits) plus qui seraient très appréciables, il y aurait aussi une intégration avec l’excellent Z-Push, de Zarafa. Ce qui permettrait de connecter des terminaux Windows Mobile (fort répandus, comme chacun sait et/ou déplore) beaucoup plus facilement qu’avec Funambol : pas besoin de client tiers sur le terminal, ni de lourd serveur applicatif sur le serveur (Apache+PHP suffisent).

      En fait, maintenant que tout Zarafa est opensource, on pourrait même carrément zapper SOGo… sauf que là où ce dernier joue à imiter Thunderbird, Zarafa joue (très bien, au demeurant) à imiter Outlook. Et que dans une architecture “TB+Terminaux WM”, le couple SOGo/Z-Push serait une tuerie. Autre argument en faveur de SOGo (certains y verront plutôt un argument en faveur de Zarafa, mais chacun voir midi à sa porte) : il nous laisse _libre_ de choisir l’infrastructure mail que l’on souhaite, et ne cherche notamment pas à se substituer au serveur IMAP (alors que Zarafa, s’il laisse la partie SMTP libre, prend en charge le stockage des courriels).

    3. Philippe
      26 mars, 2009 à 22h43

      Merci pour toutes ces infos. Je ne savais pas que Zarafa était passé intégralement en open source.

    4. Regis ANDRIEU
      22 mars, 2010 à 11h25

      lien mort:
      “http://www.linagora.com/Comparatif-des-nouveaux-logiciels”, peut-être?

    5. Philippe
      23 mars, 2010 à 21h10

      @Régis : Le lien que vous indiqué est un article qui provient de mon site :-) et qui a été repris sur le site de Linagora. Merci quand même !

    6. Michael
      31 mars, 2010 à 21h58

      Lien mort : http://linagora.org/_media/divers/formations/cours_h330.pdf ???