GNU Free Call, une pièce de plus au puzzle FreedomBox

Le 5 avr, 2011 • Catégorie: Logiciels Libres, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 3 ans 7 mois 24 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

TéléphoneGNU Free Call est un nouveau projet qui vient d’être lancé et qui fait partie d’un projet plus global dénommé GNU Telephony. Il a pour objectif de réaliser un logiciel sécurisé et décentralisé de communications. Les composants de cette solution sont le logiciel GNU SIP Witch ainsi que le protocole SIP.

SIP c’est quoi ?

Selon Wikipédia , Session Initiation Protocol (dont l’abréviation est SIP) est un protocole normalisé et standardisé par l’IETF qui a été conçu pour établir, modifier et terminer des sessions multimédia. Il se charge de l’authentification et de la localisation des multiples participants. Il se charge également de la négociation sur les types de média utilisables par les différents participants en encapsulant des messages SDP (Session Description Protocol). SIP ne transporte pas les données échangées durant la session comme la voix ou la vidéo. SIP étant indépendant de la transmission des données, tout type de données et de protocoles peut être utilisé pour cet échange. Cependant le protocole RTP (Real-time Transport Protocol) assure le plus souvent les sessions audio et vidéo. SIP remplace progressivement H.323.

Ca ressemble à Skype, mais…

Un système qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement du logiciel Skype largement répandu. Ce dernier emploi également la technique du P2P (pair à pair) pour établir les communications entre deux personnes. Par contre, le chiffrement des données est réalisé à l’aide d’un algorithme gardé secret.  De plus, il faut s’authentifier auprès aux serveurs de la société éditrice du logiciel pour pouvoir l’utiliser. Une culture du secret qui rend l’utilisation de ce logiciel quelque peu problématique malgré son indéniable côté pratique. Je dois hélas avouer en être un utilisateur.

Le coeur de GNU Free Call sera basé sur GNU SIP Switch. Il fait office de routeur pour le protocole SIP. Cela signifie qu’il permet à deux « terminaisons » (ou utilisateurs) de se trouver et de se connecter directement l’un à l’autre. On pourrait dire qu’il joue le rôle d’entremetteur dans l’établissement d’une conversation.

Ce mode de fonctionnement le rend très peu gourmand en ressources machine et permet son utilisation sur toutes sortes de terminaux comme les plugcomputer, les ordinateurs domestiques ou encore les smartphones. SIP Switch sera amélioré pour supporter des fonctions de cache et disposer d’une interface utilisateur permettant de le piloter.

La sécurisation des échanges de données et leur chiffrement utiliseront le travail déjà réalisé autour de GNU Privacy Guard (GPG) et sera exploité dans le cadre d’une extension du protocole SIP.

Mieux qu’un Softphone

Les Softphones ou logiciels de téléphonie par voix IP existent depuis déjà pas mal de temps. Ils utilisent toutes sortes de protocoles plus ou moins ouverts. Ils nécessitent aussi de se connecter auprès d’un serveur gérant les comptes utilisateurs et se chargeant de mettre en relation les utilisateurs.

Il existe des logiciels serveur entièrement libres dont le plus connu est le logiciel Asterisk. Côté SoftPhone libre on peut cité KPhone, Ekiga, ou encore QuteCom (anciennement WengoPhone). Il en existe sûrement d’autres, je vous laisse si vous le souhaitez compléter en commentaires.

GNU Free Call veut donc aller plus loin qu’un Softphone classique, car il ne nécessite pas de serveur pour l’établissement des communications. Il est probable qu’il faudra des annuaires pour trouver le « numéro d’appel » de quelqu’un.

Cependant, mon expérience des logiciels décentralisés comme StatusNet me laisse à penser que ce n’est guère un obstacle. On s’échangera son adresse GNU FreeCall comme on s’échange l’adresse de son URL StatusNet afin de se « connecter ».

Un projet qui prend toute son importance si on le place dans le contexte du lancement du projet de la FreedomBox. Nul doute qu’il en est même une des pièces centrales.

Crédit photo Certains droits réservés par Willy D

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Diaspora Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Un trackback»

  1. GNU Free Call, une pièce de plus au puzzle FreedomBox | Club Linux Atomic

11 Commentaires»

  1. Dominique Hebert
    6 avril, 2011 à 09h49

    Bonjour Philippe,
    J’utilise beaucoup Skype et comme je travaille essentiellement à distance, je demande à tous mes contacts de l’utiliser. Ca fait un certain temps que je recherche une alternative open source et cette solution me semble tout à fait répondre à ce besoin.
    Dominique

  2. Bonob0h
    6 avril, 2011 à 14h08

    C’est bien beau mais un je vois déjà un premier problème !
    Souvent le même :p

    On commence par vouloir mettre en place la partie p2p alors que les michus s’en foutent !

    EUX ils veulent le produit « fini » !
    Et pour eux le produit fini est le « logiciel » sur ordi ou smartphone !

    Or nous avons déjà pas mal de softphones … sans compter les outils comme skype, et autre messageries instantanées avec voix et vidéo !

    Résultat plein de logiciels, réseaux etc ! et on doit jongler ! avec des appli qui chacune a parfois une bonne fonction que n’ont bien sur pas les autres ! Et dans tout ça je ne parle même pas des carnets d’adresses multipliés par X protocole !

    Faire les routes c’est bien … mais sans prendre ne compte les autos qui rouleront dessus … c’est le bordel assuré !

    Il manque un peux, pardon BEAUCOUP, de GLOBALITÉ ;) ce qui permettrait de mieux concevoir et donc de faire mieux fonctionner … donc aussi se ferait aussi et surtout MIEUX ADOPTER ;) qu’un libre bordel :p

  3. Antonin
    6 avril, 2011 à 15h03

    Je pense que c’est un projet d’avenir qu’il faut suivre très attentivement !

    @Bonoboh,
    Vaut mieux pas trop penser à madame michu au commencement d’un projet de cet ampleur. Pour trouver des contributeurs soucieux de la protection des données personnelles, de la liberté d’expression et du partage logiciel, mieux vaut mettre l’accent sur l’éthique. La démocratisation viendra ensuite si le logiciel est bien conçu et qu’il égale voire surpasse fonctionnellement Skype.

  4. bonob0h
    6 avril, 2011 à 19h12

    @ antonin …. ben voyons et après on s’etonne que le libre comme linux soit sur moins de postes de travail que apple !
    Un bon projet est celui qui réfléchit a TOUS les tenants et aboutissant ! Dans le cas contraire on n’obtient qu’un seul outil pour une minorité de spécialistes qui veulent en plus donner des leçons alors qu’ils ne sont pas même capable d’expliquer a un enfant !

    Suivre … facile … agir c’est autre chose ! Un projet n’est pas que de la programmation ! il serait temps que les starcodeur et autre geeksuiveurs le prenne en compte ! sinon il finiront comme les dinosaures !

  5. jbfonta
    8 avril, 2011 à 03h51

    @Bonob0h, quand les choses (soft, protocole,…) sont pas libre (ou totalement libre, cf skype apparement), c’est pas au Libre (univers libre, concepteur et conception) de fair effort d’être compatible avec le monde fermé.

    Cela dit, tu n’as pas tord si tu dénonce la « forckalisation » (bordelisation, complexification nefaste) du libre en son sein même, son manque d’unité et de cohérence, de ce point de vue, j’abonde dans ton sens….en revanche, les remedes ne sont pas aisé, et loin d’être acquis….c’est de la com, des modèles de gouvernance a appliqué (touver, innové…), de la conceptualisation, théorisation, structuration,désembuage, que l’on ne fait à mon sens pas assez, et puis, je crois que techniquement, pour y arrivé, il nous manque de sérieux outil/couche….(sémantique entre autre pour moi…).

  6. bonob0h
    8 avril, 2011 à 11h09

    @ JBfonta … Oui skype, msn, etc ne sont pas libre … mais il existe plusieurs outils libres capables de faire fonctionner tout ou partie de leurs fonction … soucis … ces applis sont librement bordéliques ;)

    Le soucis c’est avant tous les starcodeurs et geeks qui se complaisent dans le bordel tout en affirmant haut et fort qu’il faut que le libre soit partout ! mais quand on leur propose d’organiser etc pour que ça fonctionne bien … réponses : tagueuletakakoder ou demerdetoipourapprendre etc …

    Un projet n’est pas que de la technique … mais la encore une fois les même te répondent : onsaitfairecestfacile onaimepaslemarketing onveutetrelibre

    Et pendant ce temps les MICHUS eux n’osent pas se bouger ! alors que c’est eux qui ont les compétences qui manques, et même s’ils n’ont pas il peuvent tout de même participer pour donner leur avis idées de simplification, etc … et puis ils peuvent aussi se mobiliser par exemple avec des dons pour les projets associatif …

    Coté modèles etc … il y a tout ça dans le lien de mon pseudo ;) reste qu’il faudrait que plus de personnes se bougent …

  7. bonob0h
    8 avril, 2011 à 12h49

    Pour en rajouter une couche ;)

    « Ce n’est pas la technologie qui importe, mais ce qu’on en fait »
    http://atelier.net/fr/articles/nest-technologie-importe-quon

    et ce n’est pas que Français … il suffit de regarder les produits du monde entier !

    Et même avec des marketeux et communiquants se pose le problème de leurs visions formatoétriquées qui privilégient l’emballage au produit :D

    Car il ne faut pas oublier que tous ces spécialistes tellements spécialisés ont des oeillères et qu’ils oublient par exemple de faire en sorte de mettre dans l’équipe un ou des généralistes connaissant au moins les tenants et aboutissants de chacune des parties …

    Maintenant trouver des généralistes de cet ordre … ne se trouve pas facilement … et surtout ils sont souvent méprisés !

  8. Juke
    8 avril, 2011 à 23h07

    on s’en fout un peu de Mme Michu.

    Mme Michu elle veux Facebook, cliquer sur un E bleu sinon elle est perdue.
    Que les geeks soient contents c’est déjà bien.

  9. bonob0h
    9 avril, 2011 à 01h01

    et voila … on s’en fout … faut surtout pas s’en préoccuper … faut surtout rester entre geek et bien sur pro linux et libre les autres c’est des nuls !
    Faut tous être entre mécano ! Et que les autres restent des gogos car on veux rester entre nous !

  10. Philippe
    9 avril, 2011 à 11h54

    @Juke on s’en fout un peu de Mme Michu.
    Je ne peux pas être d’accord avec cette phrase. Je vais être caricatural donc totalement critiquable, mais ça revient à dire, « J’ai la recette pour fabriquer le vaccin universelle contre le cancer, la formule est en ligne sur mon site servez-vous ». Seulement pour le fabriquer, il faut des connaissances que les Michus n’ont pas. Cela revient donc à leur dire « Mettez vous à la chimie ou continuez de mourir du cancer »… Pas très cool…

  11. bonob0h
    9 avril, 2011 à 12h11

    @Philippe … pas même besoin de vaccins qui sauve la planète ;) ça peut être pour un stylo écolo ou seuls les ecolobricolo sauraient le fabriquer, ou pour bien d’autres choses … alors que le geek lui ne sait manger que si on lui livre une pizza :D Ne parlons même pas des jeunes geek qui attendent que maman Michu leur passe l’aspirateur et leur fasse leur lessive car sinon a chaque fois le linge lavé est sale est troué car en plus de ne pas avoir mis de lessive ils ont laissez trainer dans leur poches des bouts de composants qui ont déchiré le linge :D