Solutions Libres et Open source 2013

closeCet article a été publié il y a 8 ans 30 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

solution-libres-open-sourceUn article en forme de message d’informations. Il est vrai que ce mois de mai qui aurait dû être propice à l’écriture ne l’a pas été vraiment… Pourtant ce ne sont pas les sujets qui manquent.

Solutions Libres et Open source 2013 n’est pas un nouveau salon. Il s’agit en fait du nouveau nom de feu Solutions Linux. Serions-nous en train de sortir de l’amalgame Linux = Logiciel Libre ou Open Source ? En tout cas une initiative qui a le mérite de clarifier les choses.

Un salon qui a la particularité de faire se côtoyer le monde du business et de l’associatif. On sait combien cette particularité est propre au logiciel libre.  Tout comme elle aussi porteuse d’ambiguïté avec ce que j’appelle les badges double face (pile association/face entreprise).

Je serais donc mardi 28 et mercredi 29 mai  sur le plateau TV du salon sur lequel j’animerais les débats et interviews. Un programme déjà chargé avec plus de 40 enregistrements prévus. C’est sans compter ceux qui viendront s’ajouter à la dernière minute. Il faut dire que cette année, le salon ne dure que deux jours ce qui réduit du coup les créneaux disponibles. Vous pouvez retrouver ce programme en ligne sur ce lien.

J’en profite pour signaler aux associations qui seront sur le salon, que le plateau TV leur est ouvert s’ils veulent se faire une petite vidéo pour présenter leurs activités. En fait je n’ai eu aucune demande ou presque de ces dernières.

Allez, souhaitez-moi bon courage et passez me faire un coucou sur le plateau.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

1 réponse

  1. Ghis dit :

    Bon courage Philippe ! 😉