Ma semaine de flux RSS… et d’humeurs #5

closeCet article a été publié il y a 6 ans 11 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

kleusterCette semaine, commençons par un zoom sur un projet de Lyonnais : Kleuster. Leur objectif est de commercialiser un « triporteur urbain », le Freegônes. Il s’agit d’un tricycle à assistance électrique pouvant embarquer jusqu’à 450 kg de charge utile. Il est destiné aux livraisons de proximité intra-urbaine pour lesquels les camions ou camionnettes sont de moins en moins adaptés tant la circulation dans les centres-ville devient difficile.

S’agissant d’un véhicule électrique se pose quand même la question de l’impacte écologique de ce mode de propulsion ainsi que de la fabrication et du recyclage des batteries qui laisse encore largement à désirer… A noter  qu’en 2014 en France, la production d’énergie renouvelable a pour la première fois dépassée celle des énergies fossiles. Mais à quel prix ?

Cela fait déjà pas mal de temps que je suis persuadé que Windows deviendra gratuit au moins pour le grand public si ce n’est pour les entreprises. Dans ce contexte, il est évident que les systèmes d’exploitation libres auront définitivement perdu la bataille du grand public, soyons lucides. A moins que ces derniers ne soient capables d’innovations de rupture, mais j’en doute en l’état actuel. La récente annonce de Microsoft sur la gratuité de la mise à jour vers Windows 10 pour les détenteurs de licences Windows 7 ou 8 me semble juste confirmer mon hypothèse. Le modèle économique de Microsoft est de plus en plus basé sur du service. Encore quelques années et il ne lui sera plus nécessaire de faire payer son système d’exploitation. Les services liés suffiront à financer son développement. Développement qui d’ailleurs s’appuie un peu plus chaque jour sur une base open source.

En parlant de logiciel libre, la décision cette semaine du projet Matchstick de repousser la sortie du fameux dongle HDMI sous FirefoxOS censé tailler des croupières à Chromcast de Google. La raison : le support de technologies DRM. Sur le fond, j’aurais tendance à trouver cela logique. Comment vendre un produit grand public, s’il n’est pas possible d’accéder au contenu des principaux services en ligne type Netflix ou autre. D’un autre, je ne comprends pas trop la nécessité de repousser la sortie. Une version sans support de DRM aurait déjà permis de répondre aux besoins des « early adopters libristes » qui se serait fait un plaisir de tester le produit… Du coup il faudra aussi passer d’un processeur dual core à un quad core. Les DRM écologiques ?

Finissons avec un autre adepte de l’open source et de l’enfermement des utilisateurs, j’ai nommé Facebook. Ce dernier vient de publier les spécifications des switchs réseaux qu’il utilise dans ses datacenters. Voilà qui va peut-être faire du mal à CISCO qui sera potentiellement contraint de revoir ses tarifs à la baisse si les géants du numérique décident de ramener au rang de banale commodité ce type de produit. Encore une démonstration du poids que possèdent les GAFA sur le monde du numérique et pas seulement sur les logiciels, mais aussi le matériel.

Bonne semaine à toutes et à tous !

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.