Linutop 2 un mini-PC pour les entreprises, grand public s’abstenir (et c’est dommage)

closeCet article a été publié il y a 8 ans 4 mois 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Linutop, c’est un mini-pc reprenant un peu un concept Apple à la sauce GNU/Linux pour les entreprises. Vous prenez des composants informatiques que vous montez dans un boîtier et sur lequel vous installez un système d’exploitation dérivé d’Ubuntu. Vous déclinez ensuite les usages en visant des marchés de niche professionnels.

C’est quoi  un Linutop ?

C’est un phénomène de mode qui me touche comme beaucoup de technophiles, je m’intéresse aux mini-pc. Quand la société Linutop m’a gentiment proposé de tester une de leur machine, je n’ai donc pas hésité. Il s’agit en l’occurrence du Linutop 2, le plus petit modèle de la gamme en terme de configuration matérielle.

Il s’agit d’un boîtier tout simple doté de ports pour pouvoir le brancher à tous les fils que l’on trouve autour d’une unité centrale : alimentation électrique, réseau, écran, clavier, souris, imprimante, casque et micros. C’est déjà pas mal. En voici deux photos :

A l’intérieur du boîtier, on va trouver un processeur AMD Geode LX800 à 500Mhz (donc une architecture x86) épaulé par 512 Mo de mémoire vive et 1Go de mémoire flash pour le stockage des données. C’est du léger, je vous avais prévenus.

Un mini-pc pour des usages tournés vers les entreprises

Il suffit de lire la liste des applications présentées sur la page d’accueil du site pour s’en convaincre :

  • Borne d’accès Internet avec la possibilité de « verrouiller » le système d’exploitation pour que celui-ci retrouve son état initial à chaque démarrage;
  • Borne d’affichage de photos, vidéos, pages web ou musiques;
  • Poste de travail pour client léger où le poste de l’utilisateur ne sert qu’à afficher l’image, tous les traitements et programmes s’exécutant sur un serveur;
  • Boitier sonde implanté dans un réseau;
  • La diffusion de médias au travers du réseau internet;

Et probablement d’autres usages que je qualifierais de « niche » dans laquelle il est encore possible de se glisser. Les avantages pour les entreprises sont nombreux avec ce genre de matériel :

  • un taux de panne probablement faible vu l’absence de composants mécaniques dans le boîtier;
  • la possibilité de « verrouillage » du système d’exploitation, de sa configuration et des applications déployées qui permettent de retrouver un système propre à chaque démarrage;
  • Une maintenance logiciel simple grâce que système de mise à jour « global » d’Ubuntu (avantage commun à toutes les distributions GNU/Linux d’ailleurs)

Linutop OS 5 ou Xubuntu personnalisée

Le système d’exploitation est dérivé de la distribution GNU/Linux Xubuntu dans sa version 12.04. Vous aurez donc droit au bureau XFCE censément plus léger qu’Unity. Tant qu’à faire et comme le suggère également Nicalorgo sur son blog dans un test récent du Linutop 4, j’aurais poussé la démarche plus en avant en prenant un bureau encore plus léger comme LXDE ou OpenBox.

On me dira, que c’est aller encore plus loin dans la rusticité, mais vu l’usage auquel est destiné le Linutop, je ne crois pas cela représenterait un gros désavantage.

Des usages pour le Grand Public ?

A priori, vous pouvez passer votre chemin ou alors à l’extrême limite pour Papi et Mami qui ne feront que surfer sur le Web et lire leur message. Le mode Kiosk peut prendre un certain sens dans ce cas là.

Pourtant, le concept du petit boîtier qui ne fait pas de bruit, ne chauffe quasiment pas et consomme peu d’énergie a de quoi séduire une frange d’utilisateurs. Cependant, il faudrait leur fournir des services complémentaires de télé-sauvegarde par exemple. Ainsi, si le boiter casse, hop automatiquement ou presque on vous en envoie un neuf avec vos données, la configuration de votre environnement de travail comme au jour de la panne.

Bref, il faudrait imaginer des usages et probablement revoir la configuration un peu juste y compris pour la version 4 du Linutop qui ne dispose que d’un processeur ATOM N270 à 1.6 GHz et de 1Go de RAM. Un processeur de type iCore 3, 4Go de RAM, et disque SSD de 128Mo ouvrirait un spectre d’utilisation plus large au prix sûrement d’un dégagement calorique supplémentaire à gérer.

On peut aussi imaginer le Linutop en « box » d’auto-hébergement,  à condition de lui adjoindre un espace de stockage sous la forme d’un disque dur externe.

Conclusion

Le prix reste tout de même élevé au regard de la norme « grand public » avec un peu moins de 300€TTC pour le Linutop 2 et plus de 450€TTC pour le Linutop 4. A ce prix là, vous avez déjà un portable bien mieux équipé ou encore un poste fixe performant.

Prochaine étape, je vais commander un Raspberry Pi. A titre de comparaison le Rasberry avec un boîtier, sa carte mémoire, une alimentation, un cordon HDMI et son convertisseur HDMI/DVI revient à presque 90€ TTC. Mais il vous faudra encore installer le système d’exploitation et le configurer (bien qu’on puisse acheter une carte mémoire pré-configurée). Tout ceci a un prix et Le Linutop intègre tout dans le sien.

Saluons quand même le courage de cette société qui a fait le choix de GNU/Linux à une époque où ce n’est tout de même pas un choix facile à assumer.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

1 réponse

  1. Bonob0h dit :

    Entre le prix relatif a la puissance c’est effectivement un très mauvais rapport qualité prix.
    Par ailleurs c’est un outil assez régressif du poste de travail en termes relié aux besoins par exemple de mobilités.
    En effet ce genre de poste est souvent associé par exemple à des alignements de « guérites » qu’on peut trouver dans des hôpitaux ou autres avec un préposé qui vous enregistre. La ou souvent il n’y a que la moitié des guérites ouvertes, mais quand même autant de postes de que de guérites. Donc autant de postes fixes, non utilisés.
    Pour ce genre de besoin des tablettes sont bien plus adaptées. Même des bas de gamme.
    Car s’il faut comparer notamment les tarifs il faut aussi prendre en compte le besoin d’un écran, la taille du bureau, etc.

    Le courage oui mais l’intelligence non. Car de ce fait cette entreprise ne sait pas proposer un produit qui pourrait être massivement utilisé. Alors qu’une autre gamme sous linux et non sous android pourraient être plus intéressante. Elle pourrait du coup aussi surfer sur les besoins de sécurisation du BOYD … ou d’un BOYD enfin adapté a tous les besoins. Elle semble donc avoir les compétences mais pas les bonnes idées ni stratégies.

    Maintenant qui sait … si elle sait voir Autrement 😉 Elle sait ou s’adresser 😉

    @ Philippe … oui pour un i3 … enfin l’équivalent de puissance … mais c’est surtout une gamme adaptée qu’il faut … une qui rejoint une 7 en 1 … et la Box Meza 😉