Les solutions qui ont marqué l’actualité du cloud computing en 2010

closeCet article a été publié il y a 10 ans 6 mois 10 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est la fin d’année qui s’approche et avec elle sonne l’heure des bilans. Le cloud computing est un sujet que j’ai assez peu traité cette année. Les raisons ne sont pas dues à une moindre actualité, mais plutôt à une moindre exploration du sujet que j’avais pas mal étudié en 2009.

Un récent article de ReadWrite Cloud est l’occasion de passer en revue les acteurs de ce secteur de l’industrie numérique. Il sera intéressant au passage d’observer la place occupée par les logiciels libres et open source.

La rédaction de ReadWrite a retenu dix services en ligne ou solution en se focalisant plus particulièrement sur ceux offrant des environnement d’exécution pour une application écrite dans un langage donné. Ces services correspondent à la deuxième couche du cloud computing : le PaaS ou Plateform as a Service situé entre la couche la plus basse dénommée IaaS (Infrastructure as a Service) et la plus haute : le SaaS (Software as a Service). On retrouve alors les caractéristiques transversales du cloud coumputing :

  • accès en mode « self service »,
  • capacité à changer d’échelle,
  • prix à l’usage,

Voici donc les dix sociétés retenues :

  • github : un service permettant de travailler de façon collaborative sur du code source
  • OpenStack : une plateforme qui a pas mal fait parler d’elle ces derniers temps et qui est portée principalement par Rackspace, un hébergeur et la NASA que l’on ne présente plus.
  • VMware qui reste le leader en matière de solution de virtualisation. Le rachat de Spring a permis à Vmware de proposer une architecture de type PaaS pour les applications Java.
  • Heroku récemment acheté par SalesFoce.com est une plateforme pour les applications écrites en Ruby-on-rails. Ce service s’appuie sur la plateforme de cloud computing d’Amazon.
  • Salesforce.com fut un des premiers acteurs à percer sur le secteur du SaaS avec sont offre à destination des entreprises de Gestion de la Relation Client. En plus du rachat de Heroku, Salesforce.com a également annoncé un nouveau service dénommé Database.com
  • Success Factors serait plutôt une plateforme d’exécution de processus ou PraaS (Processus as a Service). On peut voir ce type service comme une quatrième couche du cloud computing puisqu’il s’agit ici de piloter et de suivre la réalisation de processus pouvant eux-mêmes mettre en jeu des logiciels en mode SaaS.
  • AWS (Amazon Web Service) reste le poids lourd du secteur
  • Windows Azure de Mircosoft qui tente de rattraper son retard en la matière et qui en l’espace de très peu de temps a déploye une solution très complète
  • Google Apps Marketplace la place de marché des applications pour Google App.
  • Twilio propose une solution de téléphonie IP dans les nuages.

Mis à part OpenStack, les logiciels libres et l’open source ne sont pas vraiment visibles dans cette liste. Pourtant, ces services en utilisent pratiquement tous d’une manière ou d’une autre. Mais ils sont dans ce cas réduit au rang de composants techniques que l’on assemble pour obtenir un service innovant.

On ne peut que regretter que l’esprit qui accompagne les logiciels libres et open source ne transpire pas toujours dans les offres commerciales proposées.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

1 réponse

  1. 16 décembre 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Philippe Scoffoni, Gautier DOUBLET. Gautier DOUBLET said: RT @pscoffoni: Chez Philippe : Les solutions qui ont marqué l’actualité du #cloudcomputing en 2010 http://bypsc.fr/0ur […]