Edito vidéo – Joomla 3.0, quoi de neuf ?

closeCet article a été publié il y a 8 ans 8 mois 17 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.


Transcription du texte de la vidéo

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour cet édito du 8 octobre 2012. La troisième mouture du logiciel de gestion de contenus Joomla vient de sortir. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette famille de logiciels que l’on appelle aussi CMS de l’acomnyme anglais Content Management System, il s’agit d’outils permettant de réaliser des sites web. Ces sites web peuvent aussi bien être des sites institutionnels de société, des blogs ou encore un intranet d’entreprise.

Sur ce marché aujourd’hui dominé par trois acteurs principaux, on retrouve WordPress, Drupal et donc Joomla. Je citerais quand même SPIP, un CMS communautaire très répandu en France. Si WordPress est la plateforme aujourd’hui principalement utilisée pour les blogs, mais aussi les magazines en ligne, Drupal est lui devenu un outil essentiellement utilisé par des professionnels et s’oriente davantage vers le kit de développement qu’un outil à destination des utilisateurs.

Joomla est au milieu du chemin. Il cherche clairement à séduire les utilisateurs en apportant une interface d’administration qui se veut simple au premier abord. Certes si l’on veut faire des choses un peu plus complexes, il faudra y consacrer pas mal de temps et d’énergie pour arriver à trouver la bonne combinaison d’extensions qui donnera le résultat escompté sans générer d’effet de bord.

Il n’en reste pas moins que la communauté Joomla est également très orientée  business dans la mesure où l’on trouve énormément de thèmes et d’extensions payantes. Joomla adresserait donc une sorte de juste milieu entre les utilisateurs occasionnels et les professionnels qui ne reculeront pas devant l’achat d’une extension à quelques dizaines d’euros.

La version 3 de Joomla apporte des améliorations dans le domaine des mobiles avec un support amélioré pour ce type de terminal. Il inclut notamment la bibliothèque Bootstrap issue de Twitter  qui permet de créer des sites et des applications web plus facilement. L’interface d’administration est devenue « responsive », c’est-à-dire qu’elle s’adapte automatiquement en fonction du terminal utilisé et de sa taille d’écran

On peut aussi retenir de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de dupliquer un thème ou d’installer des langues supplémentaires depuis le gestionnaire d’extensions. On notera aussi l’apparition du support de la base de données PostgreSQL. Pour rappel  Joomla fonctionnait jusqu’à présent avec MySQL et SQL Server de Microsoft.

Cette troisième version du CMS s’inscrit dans les tendances actuelles du web et de la consultation de ce dernier depuis les smartphones et tablettes. Il est probable que cette version ne change pas fondamentalement la donne dans le classement de tête des CMS, mais en tout cas conforte la place de Joomla dans le trio de tête et lui donne peut-être un petit coup d’avance sur WordPress.

Je serais sur les plateaux TV de l’Open World Forum jeudi et vendredi 11 et 12 octobre. On se retrouve pour un prochain édito semaine prochaine. En attendant, portez-vous bien et à très bientôt.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

1 réponse

  1. Si je ne me trompe pas, la fonction de duplication des thèmes est déjà présente dans la version 2.5 de Joomla. Celle du 3.0 apporte-t-elle quelle chose de supplémentaire ?

    Sinon, la capacité à produire des sites internet nativement mieux adaptés aux navigations sur appareils mobiles est une très bonne chose.

    Peut-être peut-on aussi signaler que la version 3.0 est une version STS (support à court terme), donc plutôt réservée aux développeurs. Les professionnels devraient attendre la version LTS (support à long terme), soit la 3.5, d’ici quelques mois pour la déployer dans leur entreprise en production.