Citrix XenServer devient gratuit, mais pas libre…

closeCet article a été publié il y a 12 ans 11 mois 16 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

CitrixA partir de fin mars, Citrix XenServer sera disponible gratuitement. Une annonce qui arrive durant le Salon VMworld Europe 2009 qui se tient à Cannes jusqu’au 26 février.

Attention, gratuit ne veut pas dire open source ! Citrix ne bascule pas toute la panoplie de la version entreprise dans le monde Libre…

Le marché de la virtualisation est dominé par VMware et les différentes déclinaisons de ces produits qui vont des versions gratuites utilisables pour un usage non critique au versions payantes destinées aux environnements de production critique. A la poursuite de ce leader on trouve Citrix avec désormais une version gratuite qui me semble en première lecture plus complète que celle de Vmware et la version payante Citrix Essentials, disponible aussi bien pour Citrix XenServer que Microsoft Hyper-V.

Serguei Beloussov, le patron de Parallels a une toute autre vision de cette annonce :

« je prédis que Citrix finira par stopper le développement de XenServer, car ce n’est pas un composant nécessaire pour XenApp. Cela pourrait être alors la fin de Xen. Nous devons applaudir la branche serveur de Microsoft : Xen aurait pu être un concurrent sérieux pour eux, mais il a fini par devenir un partenaire et fournisseur de technologie. »

Il est vrai que vu comme cela, l’avenir de Xen, en tout cas chez Citrix, peut sembler compromis. Mais il reste quand même Sun avec son offre xVM, ORACLE VM, Virtual Iron et Novell, pour défendre la cause de l’hyperviseur Xen.

Quant à Red Hat, il préfère désormais travailler avec le concurrent de Xen : KVM. L’éditeur open source vient en effet d’annoncer une nouvelle gamme de solutions de virtualisation dont KVM est le cœur.

On se souviendra que Red Hat et microsoft viennent tout juste de signer des accords d’interopérabilité dans le domaine de la virtualisation. Cet accord vise à assurer un fonctionnement optimisé des OS de Microsoft avec les solutions de virtualisation de Red Hat. En retour, Microsoft fera de même avec Red Hat Enterprise.

Tous les acteurs de ce marché aiguisent leurs couteaux pour partir à l’assaut de VMware. La mode du cloud computing et les besoins en infrastructure virtualisée est un marché qui semble encore avoir de bonnes perspectives et aucun de ces éditeurs ne souhaitent le laisser passer.

Alors nous verront bien comment s’en sortiront les solutions open source et si Xen survivra à l’inévitable choix des utilisateurs. Coté annonce, je ne serais pas étonné non plus de voir VMware aller vers l’open source au travers de ces versions gratuites. Il a déjà commencé à franchir le pas en rendant libre le client de son offre VDI (Virtual Desktop Infrastructure).

A mon avis et compte-tenu des éléments cités précédemment, je prendrais le risque de dire qu’il n’en restera que trois en fin d’année : VMware, Citrix/Microsoft Hyper-V et Red Hat/KVM.

Rendez-vous dans 10 mois pour le résultat des courses…

Source

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.