Bilan des soutiens pour le mois de juin et bientôt… la pub

closeCet article a été publié il y a 5 ans 8 mois 7 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

soutenir coeurPréambule : Je ne cherche pas d’une manière ou d’une autre à culpabiliser qui que ce soit sur ce qu’il ferait ou ne ferait pas pour moi. Ce blog est payant à prix libre. C’est une réflexion/action à laquelle je vous invite 🙂 .

Commençons par les soutiens reçus, le compte est vite fait : rien de financier. Certains continuent de faire circuler assidûment mes articles sur les réseaux sociaux et je les en remercie.

De mon côté :

Sur le plan rédactionnel, j’ai produit 8 articles soit environ 14,5 heures de travail. Je vous invite à les parcourir au cas où vous en auriez raté un. Il ne faudrait pas gâcher 🙂 ! Une production moindre due à un mois de juin traditionnellement chargé.

Je ne vais pas vous la jouer, « trop triste, ça ne marche pas, je suis déçu ». Je savais que cela ne fonctionnerait pas. Je vais cependant continuer à vous casser un peu les pieds avec cela. L’internaute doit résoudre une bonne fois pour toutes le cruel dilemme auquel internet le confronte : payer pour les services ou contenus qu’il utilise ou être vendu. Pour l’instant, il préfère être vendu.

De la pub ??!!!

Hou-là-là, avez-vous dû vous dire, la situation est grave, Scoffoni, veut se transformer en Korben du Libre ? Au passage, j’ai parcouru ou plus exactement survolé les prises de bec sur le sujet initié par un billet de Cyrille. Ce n’est pas Korben qui est à blâmer, mais ceux qui pensent qu’être vendu à des régies publicitaires n’est pas gênant du moment qu’ils peuvent profiter « gratuitement » de tout ce qu’il trouve sur le Net. Je suis persuadé que si Korben avait une autre solution, il l’utiliserait. Les fautifs ne sont pas forcément les producteurs. Les consommateurs ont aussi leur part de responsabilité. C’est vrai dans bien d’autres domaines qu’internet.

Alors de la pub ici et pour quoi ? Ben, pour ce que je fais et ce que je prépare pour les semaines qui viennent. Pas de publicité « classique » via Adsense et autres régies publicitaires. Cela sera à l’image de la « publicité » pour mon guide qui est déjà présente dans la barre latérale de ce site.

Mais déjà les visiteurs en provenance du moteur de Google ont droit à une pop-up au bout de 20 secondes les invitant à me soutenir. Ceux-là seront probablement « agressés » plus radicalement et commercialement.

Le site ne se transformera pas en sapin de Noël, vos données ne seront pas revendues, je vous rassure, mais les offres seront bien visibles. Rendez-vous dans quelque temps.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

11 réponses

  1. Gilles dit :

    Tu vas rire mais si tu mets de la pub, tu vends tes visiteurs.
    Pas directement.
    Mais tu les vends.

  2. oui à moi en l’occurrence vur que ce ne sera que de la pub pour mes produits…
    Il faut choisir payer ou être vendu…

  3. Denis dit :

    Écrire des articles fait partie d’un « investissement » commercial pour être visible dans les moteurs ! Le risque de l’envahissement publicitaire est double :

    – perdre des lecteurs,
    – perdre de la visibilité dans les moteurs compte tenu des pénalités qu’induisent les pubs.

    D’autre part, la majorité de ton lectorat utilise des bloqueurs : Ghostery, AdBlock Plus/Edge, Disconnect ou uBlock Origin. En plus de te pénaliser, tu risques de ne pas gagner grand chose ! De mon point de vue, tu as plus à y perdre qu’à y gagner. Mais le mieux est d’en juger par soi-même.

    Pas simple, de toute façon ! ;+)

  4. bonob0h dit :

    Première chose : Si 100 dans différentes compétences avaient fait la moitié du travail de Philippe il y aurait très certainement plus de 100 emplois déjà créés dans un numérique d »avenir ! Peut être même qu’il y en aurait plus de 1000 !

    Du coup Philippe aurait d’une part le temps rémunéré pour rédiger et publier, mais en plus il aurait plein de pubs qui lui rapporterait des lecteurs à qui il pourrait vendre ses pubs.

    Quand à la pub elle même, qu’a t elle de problématique quand on sait que généralement 70 % de la population aime car ça lui permet de s’informer ?

    La chanson https://www.youtube.com/watch?v=usR-W00SL1I ne le dit elle pas si bien ? Tout est publicité 😉

    Le problème est il la pub ou le trop de pub, la pub mensongère, la répétition, le harcèlement, etc ?

    Donc si la pub était moins envahissante il y a de grande chance que la minorité contre la pub soit moins virulente voir l’accepte !

    Quand a ne pas voir les futurs pubs de Philippe, vu que ce seront ses propres pubs, les bloqueurs ne devraient pas trop les voir hormis si un enfoiré déclenche l’alerte dans les outils de masquage !

    D’un autre coté je ne suis pas sur que ça rapporte beaucoup à Philippe car il lui faudrait des millions de lecteurs pour que quelques uns achète quelque chose après avoir vu la pub !

    Mais une solution serait le sponsoring d’articles … ou les publi-rédactionnels … Mais la encore pas gagné dans un domaine ou trop souvent les gens veulent tout gratuit ou alors pas cher car c’est du libre !

    En tout cas pour moi il est clair qu’on fait le max pour le plus rapidement aider Philippe sur http://philippe.scoffoni.net/teasing-inside-une-image-des-conferences-solutions-libres-a-venir/ !

    | Publicité – Association Recherche AdminSys, Dev Web et pour aider entre autre a mettre en place les conférences de Philippe ! |

  5. @Denis : je précise pour être bien clair, je ne vais pas faire de la pub via des régies publicitaires. J’ai bien préciser queJe vais faire de la pub pour mon offre de service. Les bloqueurs seront donc totalement inefficace 🙂 J’ai écrit : Alors de la pub ici et pour quoi ? Ben, pour ce que je fais

  6. Excellent article Philippe. Manuel Dorne a réussi à s’imposer et a décidé de monnayer son blog avec des publicités ? Arx tarpeia Capitoli proxima ! 🙂

    Personnellement, quand sa majesté Korben est venue commenter mon article – quel honneur – je lui ai répondu en toute gentillesse. Il n’a peut-être pas apprécié que j’utilise « sa majesté », étant pour moi une marque d’humour et de dérision, sans oublier que c’est une référénce culturelle que nombre de personnes nées dans les années 1970 auraient pu comprendre sans tiquer.

    Le problème est que les blogueurs qui se disent influents sont devenus pour une grande partie des agences de publicités à vil prix pour les marques. On finit par se demander, même si c’est clairement indiqué, si un article est vraiment indépendant au niveau du rédactionnel ou pas.

    C’est cela le pire. Maintenant, que la blogosphère se transforme en une gigantesque galerie commerciale, bof, quoi !

  7. Michel Leunen dit :

    Je pensais qu’Internet c’était le partage racieux sans contrepartie.
    Quand j’ai commencé mon blog (largement abandonné aujourd’hui), jamais je n’aurais pensé faire payer quoique ce soit par les internautes qui me faisaient l’honneur de me lire. Jamais je n’aurais pensé mettre de la pub parce qu’il n’était pas pensable pour moi de monnayer d’une manière ou d’une autre ce que je partageais.
    Aujourd’hui, les bloggeurs se plaignent d’avoir des frais, qu’on ne leur fait pas suffisamment de dons ou que les bloqueurs de pubs sont un manque à gagner. On voit même certains demander l’aide d’Internet pour changer de PC.
    Vous voulez vivre de votre blog ? Ne venez pas reprocher à Internet si ça ne marche pas comme vous voulez. La faute n’en revient pas à Internet mais à vous.

  8. La faute n’en revient pas à Internet mais à vous.
    Il est effectivement possible de renverser la problématique ainsi et au passage d’éluder le problème de l’internet du 21° siècle qui n’a effectivement plus rien à voir avec l’internet des années 90. Il est devenu un outil de production de richesse. Quelques-uns (certainement plus malin que moi cela ne fait aucun doute) savent comment utiliser ce qui est produit par d’autres pour en tirer un revenu. Il y là une décorrélation nouvelle entre le travail et le revenu que l’on peut en attendre. Chaque contenu produit sur le web est valorisé d’une manière ou d’une autre, ne serait-ce qu’en le faisant apparaître dans les résultat d’un moteur de recherche. Si nous interdisions tous en même temps à Google d’indexer nos sites, nous pourrions alors constater que ce dernier serait bien ennuyé… Nous aussi peut-être dont les sites dépendent parfois du trafic qu’il nous envoie.
    Cet asymétrie au profit de quelques-uns n’est pas acceptable et ne s’exprime pas que sur le web, elle s’exprime même dans les règles de la création de nos monnaies sur laquelle fonctionne notre économie.Mais chacun est libre d’accepter cela ou pas et de considérer qu’il suffit d’être plus malin que les autres. Ce sont je pense deux approches diamétralement opposées.
    Certes, je n’ai pas toujours considérer ce site comme un travail. C’est toujours un plaisir que d’avoir le temps de pondre un article qui ne soit pas une simple reprise d’un dépêche d’agence de presse. Mais dans mon cas bien particulier d’entrepreneur, ce site va davantage refléter la réalité de ce que je suis aujourd’hui.
    Mais peut-être que demain ce ne sera plus nécessaire.
    To be continued 🙂

  9. Bonob0h dit :

    @ Michel Leunen
    Les débuts d’internet n’ont pas été forcément gratuit ou le partage sans argent !

    Du reste l’échange ne fonctionne que si et seulement si tout le monde partage sinon ce n’est plus du partage ! Mais dans ce cas difficile de prélever taxes et impots pour les écoles aux routes pour faire venir les jeunes diplomés dans les entreprises pour travailler !

    La vision de l’un n’est non plus par forcément la vision ni le besoin de l’autre !
    Et le partage peut aussi se faire par le biais de l’argent qui sert de moyen d’échange au lieu du pure troc !
    Comment peut on vivre de son blog si personne ne veux donner un peux d’argent ou autre ou ne supporte pas la pub !
    Qui se plaint de la pub ? Qui se plaint qu’un blog n’est pas a monnayer ?
    Du reste quel est votre métier ?

    Régulièrement depuis 1994 j’ai constaté que nombre de blogueurs/ blogueuses qui ne supportaient ni la monétisation ni la pub était souvent des personnes qui avaient la sécurité d’un emploi, bien payé et qui permettait de prendre sur le temps de travail pour bloguer !

    Les autres eux ont du trouver des moyens d’en vivre ou on un succès qui leur permet d’en vivre en arretant leur boulot emmerdant ou en se désinscrivant de pole emploi, alors même que nombreux ne font que relayer avec un petit commentaire sur un ton qui plait !

    Qu’est ce qui est le plus méprisable dans ces deux cas ?

    Quand au partage vu la réalité … très triste de l’appauvrissement par le partage a sens unique ne serait ce que de plateforme de blog qui elles vivent grâce aux blogueurs …. s’il en reste, pensez a ne pas jeter la pierre et respecter les choix des autres s’ils ne sont pas la pour piller mais simplement vivre décemment !
    Dans le cas contraire vos dénigrements ne servent qu’à enrichir ceux qui profitent abusivement du partage des autres comme les GAFA et autres UbAirn’b …

    PS : ma boulangère n’a jamais voulu me partager du pain si elle me lisait ou que je la fasse rire ou autre car son meunier ne voulait pas lui donner de la farine en échange de pain !

    @
    Philippe
    Effectivement si tu trouve une mamie zinzin qui a défaut de tes photos aimera tes articles tu n’auras plus besoin de faire de la pub !
    Mais si elle te « mécène » tu sera quand même un vendu :p
    Merde alors ! Même si tu était fonctionnaire et faisais tes articles pendant ton temps de travail ou grace à ton bon salaire tu serais quand même un vendus ! Décidément tous des vendus 😀

  10. Pour notre ami au pseudonyme simiesque. Donc, tu déclares être sur le grand nain ternet depuis 1994, quelle expérience incomparable.

    « Comment peut on vivre de son blog si personne ne veux donner un peux d’argent ou autre ou ne supporte pas la pub ! »

    Question qui contient déjà la réponse, donc question inutile.

    « Régulièrement depuis 1994 j’ai constaté que nombre de blogueurs/ blogueuses qui ne supportaient ni la monétisation ni la pub était souvent des personnes qui avaient la sécurité d’un emploi, bien payé et qui permettait de prendre sur le temps de travail pour bloguer ! »

    Quid des personnes qui bloguent pour le plaisir de partager ? Qui n’ont pas d’activité professionnelle régulière ?

    Quant au souvent, il doit sûrement y avoir une donnée chiffrée pour appuyer cet argument, non ?

    « Les autres eux ont du trouver des moyens d’en vivre ou on un succès qui leur permet d’en vivre en arretant leur boulot emmerdant ou en se désinscrivant de pole emploi, alors même que nombreux ne font que relayer avec un petit commentaire sur un ton qui plait !  »

    Houla ! Ça sent l’irritation à plein nez, ici !

    « Quand au partage vu la réalité … très triste de l’appauvrissement par le partage a sens unique ne serait ce que de plateforme de blog qui elles vivent grâce aux blogueurs …. s’il en reste, pensez a ne pas jeter la pierre et respecter les choix des autres s’ils ne sont pas la pour piller mais simplement vivre décemment ! »

    Vivre décemment de son blog ? Quels blogueurs utilisant ou abusant (c’est parfois synonyme) de la publicité peut déclarer toucher un SMIC (pour donner un minimum vital) chaque mois ? J’aimerai bien le savoir. Sans vouloir m’avancer, ça ne doit pas se bousculer au portillon !

    « PS : ma boulangère n’a jamais voulu me partager du pain si elle me lisait ou que je la fasse rire ou autre car son meunier ne voulait pas lui donner de la farine en échange de pain !  »

    Tu déclares être sur la toile depuis 1994 et tu nous ressors un argument comparant un bien matériel et un service ? Car un blog, c’est souvent de l’information, donc un service, et non pas un bien. On croirait lire un ayant droit ayant en travers de la gorge que sa production digne d’une pollution de trottoir n’arrive pas à se vendre.

    Sinon, je n’ai rien à rajouter. Merci Philippe, encore une fois, pour ton billet.

  11. On en restera là pour les commentaires sur cet article, je pense qu’il n’en sortira plus rien d’intéressant…