Amazon RDS, une nouvelle offre de cloud computing basée sur MySQL

closeCet article a été publié il y a 11 ans 7 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

hdr_rdsA l’heure où le rachat de Sun par ORACLE semble jeter un voile d’inquiétude sur l’avenir de la base de données MySQL, Amazon nous propose une nouvelle offre de service basée sur celle-ci.

Cette offre nommée Amazon Relation Database Service vous donne la possibilité de louer une base de données relationnelle prête à l’emploi. La mise en service est simplifiée à l’extrême, armé de votre carte de crédit, vous allez pouvoir choisir la capacité de stockage dont vous souhaitez disposer ainsi que les périodes de rétention des données pour vos sauvegardes L’instance est prête à être utilisée.

J’imagine qu’il est préférable de l’utiliser depuis une machine virtuelle déjà installée dans le nuage d’Amazon pour bénéficier de bons temps de réponse. Une impression confirmée par une petite phrase sur la page de présentation du service indiquant que cette solution est particulièrement optimisée pour une utilisation avec des applications s’exécutant dans le service Amazon EC2 car offrant un temps de latence d’accès aux données faible.

Pour la sécurité, vous disposez d’un système de firewall vous permettant de contrôler les accès à la base de données. Indispensable si cette instance est accessible sur le Net…

Bien qu’il soit vraisemblable qu’une instance Amazon RDS soit en fait une « simple » machine virtuelle embarquant MySQL vous ne disposerez pas d’accès « root » à celle-ci. Seul un jeu d’API vous permettra de lancer l’instance ou encore d’effectuer des snapshot de la base de données.

Ce n’est pas la première offre de ce type d’Amazon. Le service Amazon SimpleDb offrait déjà la possibilité de stocker des bases de données sur le nuage. Mais il s’agissait là d’une base de données non relationnelle. Une offre toujours en bêta d’ailleurs.

La sortie de cette offre va donc combler un manque dans l’offre de cloud computing d’Amazon. A noter que c’est la version 5.1 de MySQL qui est ici mis en oeuvre. Amazon continue donc de renforcer sa position de leader sur les offres de type IaaS (Infrastructure as a Service) face à ses concurrents que sont Google et Microsoft Azure.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.