De Windows 95 à Seven, loi de Moore, course à l’obsolescence ou au toujours plus ?

Le 4 nov, 2011 • Catégorie: Green IT
Tags :
closeCet article a été publié il y a 2 ans 11 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Une étude détaillée montre que l’évolution des pré-requis techniques pour faire fonctionner les systèmes d’exploitation de Microsoft s’inscrit dans une démarche visant à provoquer une obsolescence rapide des matériels utilisés et aurait donc un impact négatif sur l’environnement. Un raccourci peut-être un peu rapide et les raisons sont aussi peut-être à chercher dans les lois de Moore qui veulent que la puissance des machines double tout les ans et dans notre appétence au « toujours plus ».

Evolution des pré-requis et du système d’exploitation de Windows

Le système d’exploitation est ce logiciel qui permet à nos ordinateurs de fonctionner. Grâce à lui nous sommes en mesure d’exploiter la puissance de calcul, de stockage et de communication  mis à disposition par ces derniers.

Une étude parue en début d’année que l’on m’a indiquée (merci à NOliv) fait un bilan assez détaillé des besoins des différentes versions du système d’exploitation de Microsoft. Elle commence avec Windows 95 et se termine avec la toute dernière version Seven. Ses conclusions sont sans appel :

[...]l’évolution de Windows a été déraisonnable en termes de ressources nécessaires à son fonctionnement (processeur, stockage sur disque et mémoire vive) surtout à partir de Vista.[...]

Voilà qui va faire palpiter de bonheur le cœur du geek libriste. Comme un bon graphique vaut mille phrases, voici celui concernant l’évolution de la taille du système. On constate l’explosion de celle-ci surtout à partir de Vista.

Microsoft seul coupable ?

Dire que Miscrosoft a poussé volontairement à l’obsolescence avec ses systèmes d’exploitation me semble un peu rapide. C’est oublier que sur ce plan-là les utilisateurs ne se sont pas laissés faire. En est pour preuve l’extraordinaire durée de vie de Windows XP.

Il aura fallu attendre le mois d’avril de cette année 2011 pour voir enfin Seven dépasser XP (tiens GNU/Linux est à 0,7%). Pas mal pour un système d’exploitation sorti le 25 octobre 2001, soit plus de 10 ans. Une durée de vie qui en dit long sur les véritables attentes des utilisateurs d’informatique (pas les geeks).

Je verrais plutôt le bond de Vista comme un rattrapage de ces dix années durant lesquels on a quasiment pu utiliser la même machine. je n’oublie cependant pas les applications qui elles aussi ont leur part dans l’augmentation des besoins de puissance.

Et les lois de Moore ?

Les lois ou plutôt conjectures sont des suppositions faites à partir d’une extrapolation empirique. En 1975, Moore réévalua sa prédiction en posant que le nombre de transistors des microprocesseurs [...] sur une puce de silicium double tous les deux ans (source Wikipédia).

Une loi qui s’est vérifiée, mais qui devrait en théorie attendre sa limite en 2015, à moins qu’une nouvelle technologie vienne prendre le relais.

Ainsi, nos machines ont vu mécaniquement leurs capacités évoluer. Quoi de plus tentant alors de s’en saisir et de les exploiter ou alors de se laisser aller à la paresse et de partir dans une dérive de confort.

On pourrait faire le parallèle avec nos voitures qui depuis des dizaines d’années nous permettent de nous rendre d’un point A à un point B mais au prix d’une augmentation du poids de ces dernières et d’une dérive dans les moyens nécessaires pour réaliser cette opération.

Dans les deux cas, la réalité se rappelle à nous et Microsoft a du alléger son système d’exploitation tout comme nos constructeurs ont du apprendre à nos voitures à faire la même chose avec moins d’essence et de rejets.

Les logiciels libres plus forts que Microsoft ?

Quant aux logiciels libres sont-ils plus forts que Microsoft sur ce plan ? Peut-être, je ne me lancerai pas dans un comparatif. Pourrais-je faire marcher une distribution GNU/Linux moderne sur une machine d’il y a 10 ans ? Peut-être pas.

Toujours est-il que ces derniers n’auraient pas empêché les lois de Moore de s’appliquer, les consommateurs raisonnables d’utiliser leurs machines le plus longtemps possible et les vendeurs de matériels de nous pousser à changer nos machines pour profiter de performances toujours meilleures. Ce n’est pas Microsoft que nous aurions alors montré du doigt, mais l’appétit de certains pour le « toujours plus » :-) .

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

2 trackbacks»

  1. De Windows 95 à Seven, loi de Moore, course à l’obsolescence ou au toujours plus ? | Actualités de l'open source | Scoop.it
  2. [RadioCampus] Obsolescence programmée

10 Commentaires»

  1. TimCruz
    4 novembre, 2011 à 23h20

    L’étude ne serait réellement pertinante que si elle avait comparé l’évolution parallèle des distribution Linux. Apres tout, Unity et Gnome shell, pour se limiter aux interfaces, tendent à allourdir le systeme linux et appeler à l’usage de machines plus récentes.

    Les comportementw utilisateurs et la politique mercantile globale sont sans doute bien plus à accuser!

  2. i.d & l
    5 novembre, 2011 à 12h06

    Concernant le passage de XP à une version plus récente de Windows, il aurait été intéressant (nécessaire) de pouvoir dissocier la part du grand public de celle des entreprises.
    Cette stat serait certainement toute différente, car les 1ers (particuliers) ne changent en très grande majorité d’OS qu’avec leur changement de machine, alors que les seconds, les (grandes) entreprises, ont une politique de migration. Ce n’est pas la même chose.
    D’un côté une migration liée à l’obsolescence provoquée par Windows (clés de registre embourbées, fragmentation des disques, etc…) et la vente liée, de l’autre une migration décidée. Les particuliers auront donc statistiquement changé d’OS plus tôt que les entreprises qui ont un service informatique compétent (et elles sont très nombreuses).

    Il me paraît une évidence que les fondeurs, Intel au 1er rang loin devant, et MS sont étroitement liés dans leur responsabilité concernant l’obsolescence des matériels : ils y ont des intérêts communs !
    Quand on fond des processeurs pour un OS quasi-monopolistique, on a comme qui dirait les coudées franches ! Apple pratique le même type de comportement avec ses fournisseurs de chips.

    Il est vital pour ces entreprises d’entretenir leur marché de remplacement alors même que le marché d’équipement reste encore important dans certaines parties du globe, et qu’il prend un cout de fouet avec les tablettes. Ils ont de beaux jours devant eux…

    Les dès sont pipés, le consommateur n’y voit que du feu, la planète trinque, and the looser is…

    Quant aux consommateurs, puisqu’on en parle, sa part de responsabilité vient de ce qu’il ne prend pas de recul par rapport à la situation, à ce qui lui est imposé sur ce marché très restreint et ne cherche pratiquement pas d’alternative.
    C’est historique et culturel, depuis que Gates a fait copain avec IBM pour MS-DOS (voir le film Pirates of Silicon Valley), presque tout le monde s’imagine qu’hors de MS il n’y a rien de sérieux sur PC.

    Comme une empreinte gravée dans l’esprit collectif. Parfois cela m’évoque la grande époque soviétique durant laquelle il n’y avait pas de choix pour s’habiller, manger, ou s’équiper (chichement), mais à la sauce libérale, bien sûr !

    Cette ignorance dans laquelle les consommateurs sont maintenus leur est en définitive confortable (pas de questions à se poser, cool !) et profite aux mêmes, : MS et Apple, les gros fondeurs et tous leurs distributeurs et prestataires de service qui s’enrichissent ainsi, et bien entendu s’appliquent à casser toute alternative, on ne va pas scier la branche sur laquelle on est assis !!

    A ta question « Pourrais-je faire marcher une distribution GNU/Linux moderne sur une machine d’il y a 10 ans ? », je réponds OUI :grin: . J’ai de tels configurations sous Ubuntu 10.04 ou 10.10 qui fonctionnent encore mieux (lire rapides et stables) que sous XP, et qui rendent à leurs utilisateurs exactement les services qu’ils en attendent, avec bonheur.

  3. Desidia
    5 novembre, 2011 à 16h27

    Bonjour,

    J’ai du mal à te suivre sur cette opinion:

    «Je verrais plutôt le bond de Vista comme un rattrapage de ces dix années durant lesquels on a quasiment pu utiliser la même machine.»

    Il faudrait faire la part des ressources consommées par un système à des fins purement cosmétiques, de celles qui sont utilisées dans un but fonctionnel. Bref, distinguer les gadgets du reste.

    Qu’un système indexe en tâche de fond le contenu de tout document pour faciliter sa recherche ultérieure, ça peut se justifier. De même, s’il faut encoder les caractères sur plusieurs octets, mais que ça permet de disposer de plusieurs langues simultanément, ok. Par contre les effets de transparence sur le bureau, je suis moins convaincu. Les systèmes libres ne sont pas en reste, pouvoir sélectionner une application sur un cube qui tourne, je ne l’ai jamais demandé…

    Au moins une distribution Linux m’offre-t-elle la possibilité de bénéficier des avancées tout en écartant sans trop d’effort les gadgets dont je n’ai pas besoin (mon gestionnaire de connexion est toujours xdm…).

    D’autre part, je suis pour ma part convaincu que la politique suivie par Microsoft était délibérée. On l’a peu souligné, mais l’essentiel de ses gains, sa «vache à lait», est un système d’exploitation, logiciel dont la nature voudrait qu’il se fasse oublier. Une fois le marché globalement équipé, il aurait suffi de mises à jour épisodiques. Impossible, dans ces conditions, de perpétuer la croissance des gains qui a découlé de la phase d’équipement. Donc le seul moyen qui reste est de forcer les gens à changer d’ordinateur. Il y a donc une alliance sacrée entre les fabriquants de processeurs et Microsoft, chacun tirant l’autre.

    J’ai installé par jeux windows98 sous Qemu. Il est amusant de lire les messages à l’installation qui garantissent que l’utilisateur vivra une expérience encore plus riche, et, cette fois, bien sûr, définitive… Un peu comme la lessive qui lave plus blanc que blanc.

    À chaque nouvelle mouture, on a droit ainsi à des arguments qui transforment en mensonge ceux qu’on avait avancés la fois précédente; on apprend que notre système souffrait de graves failles de sécurité. Ben mince alors…

    Et honnêtement, stabilité, esthétique ou sécurité mises à part, qu’y a-t-il dans Seven que je n’avais pas dans win98 ?

  4. Matthieu JOLY
    5 novembre, 2011 à 23h29

    « Pourrais-je faire marcher une distribution GNU/Linux moderne sur une machine d’il y a 10 ans ? Peut-être pas. »

    oui: celeron 666 – 256 mb de RAM (le CPU à 11 ans exactement).

    J’ai installé une Archbang dessus, avec Firefox 7.0.1 / Thunderbird 7.0.1 (même si pour naviguer sur une machine pareille, mieux vaut midori!

    Installation de Dropbox / Keepnote – Libroffice. Bref, tout ce qui m’est utile sur n’importe quelle autre machine, de quelque puissance qu’elle soit, l’a été sur celle-ci.. donc, oui, c’est possible.. Je dit pas qu’on a une machine de guerre, mais une machine qui fonctionne.. (de Grub au login: 34s.. du login au bureau =)> 14s, plus rapide que le bicore de mon travail avec 3Go de RAM et XP SP3..).

  5. Bonob0h
    6 novembre, 2011 à 00h32

    Heu .. un petit troll … même Mozilla est coupable ;) en ce qui me concerne il n’a jamais aussi mal fonctionné, été aussi lourd, planteur, etc …

    Mais qui est responsable ? ne serait ce pas aussi les développeurs qui ne savent pas optimiser leur code ? Et tous les webmaster qui nous mettent du flash etc … sans compter des pages arbres de noêl ?

    Combien font les pages internet de notre époque ? Je me rappel d’un temps ou on se forçait a faire des page les plus légères possibles ! 100 ko ça commençait a devenir lourd ;)

    D’un autre coté une deudeush ou une 4l ne pesaient que 500 kg alors que la moindre citadine actuelle pèse 900 kg ! Les moteurs consomment moins mais les voitures sont plus lourdes, sans compter les vitres électriques, la clim qui rarement se sert d’un échangeur de chaleur sur l’échappement, etc ce qui fait consommer bien plus !

    Bon d’un autre coté qu’est ce qui est le plus agréable ? une maison actuelle pas optimisée ou une caverne ? ;)

    Alors qu’on est capable de construire des maisons qui peuvent ne rien consommer, alors que le chauffage, etc des habitats représentent 40 % de la pollution !

    Et si le libre se réunissait pour proposer une maison économe ? pardon … une suite d’outils optimisés plutot que de proposer pléthore de concurrents n’ayant pas tant de différences et dont aucun n’est pourtant si bien fait et si bien optimisé !??? Bien sur en prenant en compte l’ancien et non pas comme une certaine pomme ou a chaque révolution il faut tout racheter ;)

  6. Matthieu JOLY
    6 novembre, 2011 à 08h37

    « Mais qui est responsable ? ne serait ce pas aussi les développeurs qui ne savent pas optimiser leur code ? Et tous les webmaster qui nous mettent du flash etc … sans compter des pages arbres de noêl ?

    Combien font les pages internet de notre époque ? Je me rappel d’un temps ou on se forçait a faire des page les plus légères possibles ! 100 ko ça commençait a devenir lourd »

    oui.. et trois fois oui!
    .. et là est quelque part le coeur du débat, que ce soit sur les machines, ou sur les sites:

    combien nous coute l’esthétique d’un OS / site / d’une machine?
    A cela, au vu des prix concernant les machines de ce type (mac / sony / etc..), trop cher. Bien trop cher, tout cela pour avoir??? des pages webs surchargées ET illisibles a une vitesse acceptable sur des PCs avec des processeurs avec 4 coeurs et 8Go de RAM?????

    Ahurissant! Comme si la qualité du contenu dépendait de son apparence!

    Je ne dit pas que l’esthétique n’a pas son importance.. mais a choisir entre le contenu et l’esthétique.. Je choisis le contenu.. sachant qu’il est malgré tout possible de couper la poire en deux avec des sites correct esthétiquement, mais sans surcharge inutile (FLASH !!!!).

    Le site de philippe est en cela une sorte d’exemple, un peu, mais pas trop.
    Ca me va très bien, ne serait-ce que visuellement, et très bien supporté par la machine que j’utilise en ce moment pour faire ce commentaire.. le celeron 666 dont je parle dans mon commentaire précédent.

    Malgré tout, je reste toujours sensible à des sites comme ceux de richard Stallman (un vrai désordre organisé.. mais question contenu.. c’est très (trop) dense!!) et celui de Eric S. Raymond.. par exemple!

    Je me souviens des premières publicités sorties il y a … un certain temps, pour des PCs qui justifiaient leur surplus de puissance et donc de prix parce qu’ils… accéléraient internet !!
    A l’époque des modems 56Kbs.. c’était tout juste absurde.
    Malheureusement, à celle de l’ADSL et surtout de la fibre, ça devient très (trop) juste.

    J’avoue que plus le temps passe… plus je me dit que mon fantasme ultime (informatiquement parlant…) serait de « surfer » en ligne sur ce vieux bousin raccordé à de la fibre avec links comme navigateur!..

    Au moins, l’obligation de se concentrer sur le contenu deviens une absolue nécessité sous cet angle!

  7. Philippe
    6 novembre, 2011 à 10h25

    Concernant les performances des distributions GNU/Linux, je posais la question car la seule vieille machine dont je dispose (un celeron 700 avec 256Mo de RAM) est utilisé comme firewall/proxy avec IPCOP. Mais à vrai dire je ne doutais pas tellement de la réponse.

    Il me suffit de voir que je peux ouvrir sur mon portable une page web en une trentaine de seconde (depuis l’allumage de mon poste) alors que sur la même machine, il me faut prêt de 3 minutes avec Seven. Je précise que c’est l’installation faite par le constructeur à laquelle j’ai déjà soustrait tout les gadgets. De plus l’ensemble de mes logiciels, système d’exploitation compris tiennent dans 13Go.

    @Matthieu : c’est vrai que j’ai depuis l’époque de ma « fessée » par Grand Maître C :-), j’ai toujours gardé un œil sur le poids de mes pages. On oublie trop souvent que l’on est dans nos pays des privilégiés de l’internet avec des débits faramineux par rapport à bien d’autres pays.

  8. Bonob0h
    6 novembre, 2011 à 17h15

    @ Mathieu … faire joli ne veux pas dire forcément « lourd » ;) d’autant plus par exemple avec les css3 ;) et il faut faire « joli/sexy » … sinon … c’est pas bien apprécié …

    quand tu a une page qui fait 3 km de long … ou un code pas optimisé c’est ça le souci …
    autre problème par exemple les sites en tout dynamique pour rien alors que même avec un cms il manque la possibilité de faire générer a intervale régulier les pages les plus vues en statique voir juste un ou deux include dynamique … ça ferait aussi grandement améliorer la rapidité des chargements sans compter baisser les ressources serveurs …

    tout est dans l’optimisation que la majorité bafoue … mais personne ne se bouge quand on propose que ça soit une des composante d’un libre autrement, équilibré … tout le monde ne sait que s’indigner sans se bouger :p

    Alors faudrait se bouger … en rappelant par exemple que stallman que j’aime pas pour plusieurs raison, mais que tu cité allègrement vient encore de rappeler que c’est les utilisateurs qui doivent avoir la liberté et que les logiciels proprio ou sous la coupe de clans de starcodeurs n’est pas le libre ! ce que la plupart oublient !!

    @ Phil
    mauvaise langue va ;)
    Le miens d’ordi tout neuf s’allume en 30 seconde avec win ;) et un ssd ;)
    Mais pas celui du constructeur :p j’ai reformaté avec plein d’emmerdes :D que même un nunux n’a pas réussi a faire … mais la ça vient du fabricant de disque dur … dont l’outil de gestion de dd ne sait même pas reconnaitre ses petits ;) et qu’il a fallu passer en usb ;)

    Par contre ce qui est bizarre c’est 750 Mo de ram du même système sur un vieux athlon avec 2 go de ram et 1,7 Go sur une machine récente avec 8 go de ram …
    Mais j’ai l’impression que c’est la carte graphique pourtant dédiée avec 1,5 go de ram qui pourrait pomper sur la ram proc …

    On verra quand je mettrai en double boot ;)
    ______

    Pour finir il ne faudrait pas oublier que la « progression » vaut mieux que la stagnation … sinon nous ne serions pas la a papoter … nous ne serions que des molécules et encore ;)

    Reste à ne pas progresser n’importe comment et pour n’importe quoi notamment de consumérisme …

    En ce qui concerne les ordi il n’y aurai pas de mal a les faire changer souvent si on ne devait pas tout changer des logiciels et systèmes et coté matos qu’ils soient recyclés … comme les bouteilles de verres, les canettes, etc … car avec la même énergie ils sont plus puissant ou alors ont la même puissance pour moins d’énergie !

    Ne parlons même pas du gaspillage d’énergies de ses multiples applis concurremment inutiles surtout dans le libre … alors qu’elles sont un gaspillage de puissance, etc

    Alors oui … PLUS … de coopération, d’optimisation, etc :p

  9. TuxMips
    7 novembre, 2011 à 10h01

    Bonjour

    Pour ce qui concerne juste Windows XP j’ai tout de même l’impression qu’entre la première version puis l’installation des Packs sp1, sp2 puis sp3 successifs alourdissent considérablement la machine.

    C’est à dire que je ne suis pas complètement certain qu’un PC acheté lors de la sortie de XP puisse faire tourner avec bonheur un XP sp3 sans sourciller. Je pense même que non :-)

    Certes dans l’alourdissement il n’y a pas que XP (si on reste sur cette période) mais également tous les autres logiciels qui ont également évolués sur cette période.

  10. Bonob0h
    7 novembre, 2011 à 10h58

    @ TuxMips … 540 mo au démarrage ce matin ;) y compris avec les pilotes de clé usb wifi, la tablette graphique, le space navigator, l’appli de la souri logitech, antivir, etc …

    Par contre Firefox avec 13 fenêtres et 3 à 10 onglets par fenêtre = 950 mo …et ça monte encore … + 236 de plug in container :D et la le pense que ff a oublié de prendre la pilule ALI avec sont gogolesque logo :D