iRedMail, un système complet de messagerie open source en 15 minutes

Le 6 juin, 2012 • Catégorie: Logiciels Libres, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 2 ans 4 mois 17 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

iRedMail se présente comme un assemblage de composants logiciels dont l’installation et la configuration  sont entièrement automatisées. Il permet d’obtenir très rapidement un système de messagerie complet : relais de messagerie, anti-virus, anti-spam, stockage, régles de messagerie et webmail.

Les solutions de messagerie open source sont souvent constituées par l’assemblage de nombreuses briques. La configuration et l’assemblage de ces composants peuvent en revanche se révéler complexes si l’on cherche une solution complète intégrant notamment :

  • un relais de message (ou MTA);
  • un serveur de stockage et d’accès aux emails (ou MDA) POP3/POP3S, IMAP/IMAPS;
  • un système permettant de définir des règles de gestion des messages;
  • un annuaire global;
  • un anti-virus;
  • un anti-spam;
  • un webmail.

iRedMail est à la base un script qui se charge de l’installation de l’ensemble des briques logiciels nécessaires en s’appuyant sur des outils que l’on peut qualifier de standards reconnus comme : Postfix:, Dovecot, sieve, Apache, MySQL, OpenLDAP, Policyd, Amavisd, SpamAssassin, ClamAV, Roundcube et Awstats.

Ce script est disponible pour de nombreux systèmes d’exploitation : Red Hat, CentOs, Scientific Linux, Debian, Ubuntu, Linux Mint, OpenSuse, Gentoo, OpenBSD et FreeBSD.

Installation

J’ai réalisé une installation dans une machine virtuelle utilisant OpenVZ comme système de virtualisation. Le système d’exploitation hôte était une Debian 6 64 bits. La procédure d’installation est détaillée sur cette page. Lors de l’installation, vous aurez le choix entre l’utilisation d’OpenLDAP ou MySQL pour le stockage des bases de comptes mail utilisateur.

Il est évidemment conseillé d’avoir des notions concernant les outils déployés au moins sur les principes généraux de fonctionnement de ce système. Nous sommes encore très loin d’un système installable par belle-maman. Disons que cela peut faire gagner un temps précieux à un administrateur système. A procéder ainsi on perd aussi l’intérêt de comprendre dans les moindres détails le fonctionnement de l’ensemble du système, mais il faut parfois faire des choix.

Une fois installé, un récapitulatif des différentes URL est communiqué afin de se connecter aux outils d’administration et au webmail. Concernant ce dernier, c’est l’excellent Roundcube qui a été mis en oeuvre. Un module de gestion des règles de messagerie y a été ajouté, permettant d’activer une règle d’absence. Une règle est également paramétrée par défaut pour envoyer les emails marqués par l’anti-spam dans le dossier des emails indésirables.

L’interface d’administration

iRedMail est fourni avec une interface d’administration qui permet de gérer les domaines et les utilisateurs. Cependant, la version installée est relativement pauvre et il faudra se tourner vers la version PRO qui, elle, n’est pas open-source, pour pouvoir paramétrer de façon conviviale l’ensemble du système. Les tarifs sont détaillés sur cette page. Sans cette interface, il faudra vous reporter au wiki et aux tutoriels qui expliquent comment réaliser des opérations comme la création d’alias sur les comptes mails ou encore la création de liste de diffusion.

C’est le seul bémol de cette solution. Sans la version Pro de l’interface, il est difficilement envisageable de gérer de nombreux domaines de messageries et utilisateurs. On aimera ou pas le choix effectué par le projet pour se générer des sources de revenus. Il est cependant peut-être possible d’utiliser d’autres outils d’administration.

Ajout d’autres logiciels complémentaires

J’ai pu grâce au wiki toujours, installer et configurer sans trop de difficulté SOGo, un outil qui intègre également un système d’agenda et pour lequel des extensions sont disponibles pour la version 10 ESR de Thunderbird. Il est ainsi possible de synchroniser, mail, calendrier et contact avec SOGo fournissant ainsi un outil de groupware sympathique. On regrettera cependant l’interface quelque peu vieillissante mais encore efficace du webmail de SOGo.

On trouve également documentées, l’installation d’OpenVPN, de PureFTPd (serveur FTP), Ejabberd (messagerie instantanée), ou encore l’intégration avec un annuaire Active Directory de Microsoft.

Le saviez-vous ?

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des systèmes de messagerie, je vous invite à vous reporter à cet article qui vous en explique les grands principes de fonctionnement du  courrier électronique sur Internet dont voici un schéma :

Etapes envois d'un email

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

2 trackbacks»

  1. iRedMail, une bonne alternative à Zimbra ? | LorfDotNet
  2. Nono’s Vrac 70 « m0le'o'blog

2 Commentaires»

  1. dada
    6 juin, 2012 à 14h34

    « WARNING: iRedMail is designed to be deployed on a FRESH server system, which means your server does NOT have mail related components installed, e.g. MySQL, OpenLDAP, Postfix, Dovecot, Amavisd, etc »

    Arf, dommage, j’ai toujours voulu m’installer un petit serveur mail pour un usage léger, mais je ne veux pas réinstaller un OS pour ca. Tant pis, j’vais encore essayer de trouver un tutoriel simple d’accès :(

    Il serait peut-être important de le signaler dans la news ;)

  2. Dom
    7 juin, 2012 à 10h12

    une petite erreur la version pro reste open source puisqu’ils diffusent le code a ceux qui le payent, open source ne veut pas toujours dire « gratuit » ils indiquent ça à la suite de leur conditions « NOT allowed to redistribute and/or resell original iRedAdmin-Pro source code and the copy you modified based on iRedAdmin-Pro. »