Consulter ses emails avec Owncloud, premier test de l’application Mail

closeCet article a été publié il y a 6 ans 8 mois 21 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

owncloudC’est l’article de Dada qui m’a rappelé l’existence de ce projet de client Mail pour Owncloud. Ceux qui me lisent régulièrement se douteront que je suis de prime abord sceptique sur la valeur ajoutée du développement d’un nouveau webmail. Il existe pas mal de webmail libre aujourd’hui dont Roundcube qui voudrait faire peau neuve.

A un nouveau développement, j’aurais préféré par exemple l’amélioration de l’intégration de Roundcube. Celle-ci est déjà possible au travers d’une application complémentaire. Je suis d’ailleurs preneur de retour d’expérience sur son utilisation. Je sais que Roundcube se fait « vieux », alors pourquoi ne pas porter ses efforts sur les petits jeunes du moment comme Mailpile ou RainLoop ?

Je pense que comme souvent les développeurs auront de bonnes raisons pour avoir fait le choix de repartir de zéro. Je mets quand même un bémol à cette notion de « zéro », car l’application Mail d’Owncloud est quand même développée sur la base des bibliothèques de Horde.

J’ai donc installé l’application Mail pour voir le niveau d’avancement du projet. J’ai pour cela suivi les instructions données sur le site du projet pour ajouter l’application à mon installation Owncloud. De ce côté pas de difficulté, cela se fait en quelques lignes de commande. Il faut être un peu geek quand même…

J’ai ensuite activé l’application dans Owncloud et me suis rendu sur le module Mail pour découvrir la page d’accueil suivante :

mail owncloud installation configuration

Pour l’instant seul le protocole IMAP est supporté. Ce qui personnellement ne me semble pas du tout gênant. Je n’utilise plus ni ne conseille le protocole POP depuis déjà pas mal de temps sauf cas particulier. Il vous faut indiquer votre adresse mail et un nom pour le compte. À partir de l’adresse mail, l’application mail fait une recherche pour essayer de déterminer les informations de connexion de votre messagerie. Ce processus dit « d’autodécouverte » ne fonctionne pas avec tous les hébergeurs. Dans ce cas-là il vous faudra renseigner la configuration de façon manuelle. C’est ce que j’ai du faire, car ma messagerie professionnelle est gérée par mon serveur dédié.

La première connexion est un moment toujours particulier. Cela va-t-il fonctionner du premier coup ? Eh bien oui. C’est déjà un bon point. L’ergonomie du client Mail est assez classique avec à droite une zone affichant l’arborescence de vos dossiers. Suit une deuxième zone avec les listes des messages et une troisième avec le contenu des messages.

owncloud mail

L’interface est « flat », simple, propre et fluide. A l’usage il manque encore pas mal de fonctions, mais rappelons-nous, il s’agit d’une version de développement. Je n’ai pas trouvé comment gérer les lus/non-lus ou même la fonction de transfert. Au niveau de l’envoi des emails, il est possible d’attacher des pièces jointes que l’on sélectionne dans les fichiers Owncloud. Il manque à mon avis une case à cocher pour choisir si l’on souhaite envoyer le document complet ou simplement un lien. Actuellement c’est le document complet qui est envoyé.

Owncloud Mail mobileToujours dans les manques, pas de multisélection pour supprimer plusieurs emails d’un coup. Je n’ai pas trouvé non plus comment déplacer un email dans un dossier. Autant dire qu’il reste du boulot à l’équipe de développement. Par contre, les contacts Owncloud sont bien accessibles lors de la rédaction d’un nouvel email.

Une autre fonction intéressante serait la possibilité depuis l’interface de gestion des fichiers de créer un email en attachant automatiquement à ce dernier le ou les fichiers/répertoire sélectionnés. Comme toujours, facile d’avoir des idées 🙂 .

Pour finir, j’ai testé l’application Mail depuis mon smartphone et la résolution de ce dernier (540 x 960 pixels) ne semble pas suffisante pour permettre un affichage correct.

Au vu de ce test, le chemin à parcourir pour arriver ne serait-ce qu’au niveau du vieux Roundcube pour la gestion des emails semble encore long. Ce qui m’interroge à nouveau sur la pertinence d’un tel développement. Tout comme son cousin Cozycloud l’enjeu pour Owncloud est de proposer une solution tout-en-un. Mais le tout-en-un est un art complexe et l’ouverture du code ne semble pas pour autant faciliter cette approche et c’est bien dommage.

Le saviez-vous ?

A lire en préambule : Principe de fonctionnement du courrier électronique sur Internet

En IMAP, les emails restent stockés sur le serveur de messagerie. Lorsque vous consultez vos emails, ils sont soit :

  • synchronisés sur le poste de travail si vous utilisez un logiciel comme Thunderbird ;
  • lus à distance par votre Webmail ;

Plus : Vous pouvez synchroniser plusieurs clients de messagerie de façon totalement transparente comme un smartphone, une tablette, un webmail et le logiciel Thunderbird installé sur son poste par exemple.

Moins : Cela nécessite donc de l’espace de stockage sur le serveur et vous êtes dépendant de la bonne sauvegarde de vos emails par le fournisseur de messagerie. Si vous synchronisez vos emails sur votre poste local, vous disposez cependant d’une forme de sauvegarde. Attention cependant si tous les mails sont effacés sur le serveur, à la synchronisation suivante, ils seront effacés sur votre poste. Une sauvegarde locale s’impose éventuellement.

En POP, les emails sont téléchargés par le client de messagerie, puis effacés du serveur. Il est éventuellement possible de demander à ce que les emails reçus soient conservés un certain nombre de jours sur le serveur « au cas où ». Car une fois supprimés du serveur, vos emails ne sont plus stockés qu’à un seul endroit. Il vous faut donc une sauvegarde si vous ne voulez pas tous les perdre.

Plus : (hésitation…) Protocole simple de mise en œuvre (comme IMAP) mais peut-être géré de façon plus propre par certains logiciels de messagerie (comme Outlook que je déconseille pour une utilisation en IMAP). Vos emails sont stockés sur votre poste de travail. Vous ne dépendez pas d’un tiers pour leur sauvegarde (soyez responsables !).

Moins : impossible de synchroniser proprement et simplement plusieurs clients de messagerie.

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

6 réponses

  1. laurent dit :

    Si je me souviens bien une integration de mailpile etait prevu dans les premières versions. Finalement c’est une base horde qui est utilisé, je pense qu’il doit y avoir une explication technique. Sinon rainloop n’est pas vraiment libre. (Non utilisable pour un usage commercial) ce qui empêcherait owncloud de vendre ses solutions entreprises.

  2. Flyinva dit :

    rainloop existe sous forme d’app pour owncloud. Pour ma part, il a remplacé roundcube. Il n’est pas aussi intégré que l’application mail de tes rêves mais c’est bien mieux que roundcube. Je n’ai pas testé avec un petit écran et une interface tactile.

  3. @laurent : exacte pour la licence, j’avais zappé ce « détail » :-/
    @Flyinva : tu peux nous mettre le lien vers l’app pour rainloop, je ne l’avais pas trouvé. Merci

  4. Flyinva dit :

    @laurent: depuis la dernière version 4, rainloop est sous AGPLv3 pour la version communautaire.

    @Philippe : https://apps.owncloud.com/content/show.php/RainLoop+Webmail?content=165254&PHPSESSID=242598e95297cbf2f110fbaf44657319

  5. @Flyinva : Merci ! Ca aurait du me crever les yeux, j’avais pourtant fait une recherche dans les applis.

  1. 19 mai 2015

    […] C’est l’article de Dada qui m’a rappelé l’existence de ce projet de client Mail pour Owncloud. Ceux qui me lisent régulièrement se douteront que je suis de prime abord sceptique sur la valeur ajoutée du développement d’un nouveau webmail.  […]