Comment mettre en place l’auto-configuration de comptes de messagerie pour Thunderbird (et d’autres)

closeCet article a été publié il y a 5 ans 8 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

messagerieJe ne sais pas si le titre est très clair, mais il recouvre un mécanisme particulièrement utile pour simplifier la vie des utilisateurs de messagerie et soulager les supports informatiques. Si vous utilisez Thunderbird, vous avez dû remarquer que lors de la configuration de votre compte, il cherchait à déterminer automatiquement les paramètres serveur.

Cette opération se réalise à partir de l’adresse email que vous avez saisie pour votre nouveau compte de messagerie. Le mécanisme utilise plusieurs méthodes :

  1. Une base de données ISPB gérée par Mozilla ;
  2. Un fichier de configuration mis à disposition par votre hébergeur de messagerie ;
  3. Un fichier de configuration sur votre poste local ;
  4. La devinette, Thunderbird essaye de combiner smtp ou imap avec le nom de domaine de votre messagerie ;
  5. La configuration manuelle en dernier ressort ;

En ce qui me concerne, c’est la méthode numéro 2. Les composantes de la solution sont simples (pour un administrateur système ! ) :

  • Un nom de serveur à ajouter sur le DNS de votre nom de domaine : autoconfig.example.com ;
  • Un serveur web sur lequel va pointer l’enregistrement que nous venons de créer ;
  • La configuration d’un virtual host sur le serveur web pour gérer les requêtes sur http://autoconfig.example.com ;
  • Un fichier de configuration XML décrivant les paramètres de configurations possibles de la messagerie dont un exemple suit. Ce fichier doit s’appeler config-v1.1.xml et être placé dans une sous-répertoire dénommé mail.
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<clientConfig version="1.1">
  <emailProvider id="example.com">
    <domain>example.com</domain>
    <displayName>Services example.com</displayName>
    <displayShortName>example.com</displayShortName>
    <incomingServer type="imap">
      <hostname>imap.example.com</hostname>
      <port>993</port>
      <socketType>SSL</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <incomingServer type="imap">
      <hostname>imap.example.com</hostname>
      <port>143</port>
      <socketType>STARTTLS</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <incomingServer type="pop3">
      <hostname>pop3.example.com</hostname>
      <port>995</port>
      <socketType>SSL</socketType>
      <authentication>password-cleartext</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <outgoingServer type="smtp">
      <hostname>smtp.example.com</hostname>
      <port>587</port>
      <socketType>STARTTLS</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </outgoingServer>
   </emailProvider>
</clientConfig>

Si vous avez bien travaillé, le fichier doit être accessible à l’URL : http://autoconfig.example.com/mail/config-v1.1.xml

Il ne vous reste plus qu’à faire un test depuis Thunderbird pour vérifier que tout fonctionne bien. A noter que d’autres logiciels de messagerie, libre évidement, exploite aussi ce fichier de configuration s’il existe. Je n’ai pas fait le test, mais a priori Kontact et Evolution savent en tirer parti.

En savoir plus

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

8 réponses

  1. Elessar dit :

    Pour les exemples, il faut utiliser les noms de domaines conçus pour cela : example.com, example.net, example.org, example.edu, et le TLD .example. Inventer des noms bidons comme mondomaine.com est une mauvaise pratique, parce qu’ils pourraient très bien exister, et que ces exemples pourraient finir par causer des problèmes à leurs utilisateurs. C’est ainsi que le propriétaire du nom de domaine acme.com, très largement utilisé à titre d’exemple, reçoit un volume astronomique des spam.

    Pour ce qui est de l’autoconfiguration de Thunderbird, je ne vois pas trop l’intérêt de mettre en place un tel fichier d’autoconfiguration pour lui indiquer ce qu’il déterminera de toute façon par la méthode de la devinette, qui consiste en fait à utiliser des noms conventionnels.

  2. Pour la première remarque, j’ai modfié. Pour la deuxième c’est pas faux, mais j’aime pas les mécaniques basée sur les devinettes 🙂

  3. Bastien dit :

    L’avantage avec le fichier d’auto-configuration c’est que la détection des bons paramètres est quasiment instantanée alors qu’elle met plus d’une dizaine de secondes sans celui-ci. Sur un seul compte utilisateur ce n’est pas trop gênant, mais quand on doit en configurer une dizaines à la suite c’est très appréciable 🙂

    A noter qu’Outlook utilise quelque chose de similaire appelé l’autodiscover : https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc511507%28v=office.14%29.aspx

  4. anon dit :

    Cela dit, ici nous avons smptv1.boit.exemple qui point sur le serveur d’envois.
    Donc les devinettes… Ne fonctionne pas de ce cas(le MX est sur SMTP.boit.exemple)

    Je me demande quand même pourquoi on utilise pas le champs SRV ou TXT pour ça…
    cf: http://prosody.im/doc/dns

    enfin…
    http://tools.ietf.org/html/rfc6186
    il y a manque de sens(tls, starttls ?), mais ça existe quand même.

  5. Ner0lph dit :

    Pour le SMTP, il est disponible dans les enregistrements MX de la zone DNS du domaine, non ?

  6. Oui, mais ce n’est pas forcément le même serveur qui sert après pour le stockage et la mise à disposition des emails.

  7. Nicolas dit :

    Merci pour cet astuce géniale !!! Pour ma part les devinettes ne fonctionnent qu’à moitié et mettent un temps fou. La principale limitation est que le nom d’utilisateur-rice deviné n’est pas le bon. Il me faut l’adresse mail complète.

    Merci donc, ça va probablement me décharger d’un peu de support.

  1. 18 juin 2015

    […] Comment faire pour que Thunderbird configure automatiquement un compte de messagerie. Petit tutoriel pour administrateur système.  […]