Le changement de rythme de Mozilla est-il favorable aux bien-être des utilisateurs ?

closeCet article a été publié il y a 10 ans 7 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Mozilla passe la démultiplié et accélère le rythme de sortie des versions de son navigateur web Firefox. Derrière le changement de numérotation et de son brouhaha numérique, il reste des chantiers peu ou pas traités qui permettraient d’améliorer l’adoption de Firefox par tous.

Le virage de bord

Tout a commencé par l’annonce du changement de rythme des sorties de versions de Firefox. Résultat les versions vont se succéder à grande vitesse en apportant potentiellement d’importantes nouveautés. La justification de ce rythme que me donnait Tristan Nitot sur Solution Linux (à partir de la troisième minute de l’interview) est d’éviter que certaines fonctionnalités non finalisées ne bloquent la mise à disposition de celles déjà opérationnelles.

Un changement dont je peux comprendre l’intérêt technique d’autant plus lorsque l’on a la pression d’un Google Chrome sur soi. Cependant n’est-ce pas faire la part trop belle aux attentes des seuls geeks et oublier de satisfaire d’autres attentes des utilisateurs ?

J’ai mal à mon extension

Le premier des dégâts collatéraux est lié au système d’extension de Firefox. Le passage de la version 4 à la version 5 a rendu incompatibles certaines extensions (j’ai vu des chiffres de l’ordre de 17%). Un problème anticipé pour lequel l’extension Compatibility Reporter a été mise à disposition pour Mozilla afin de faire remonter au plus vite les soucis. Mais il s’agit plus d’un pansement que d’un remède.

En ce qui me concerne, ce sont pas moins de trois extensions sur douze qui n’ont pas supporté le changement de version. Heureusement, il ne s’agissait pas d’extensions critiques pour mon usage. Mais c’est dommage, d’autant que je ne sais pas quand elles seront « réparées ».

Ne risque-ton pas de voir toutes ces petites extensions moins utilisées disparaître, mais qui faisait le charme de Firefox parce que leur développeur n’arrivera pas à suivre le rythme ?

A moins que ce ne soit une façon de forcer le passage vers le nouvel Addon SDK et son environnement de développement Addon Builder qui est censé éviter tous ses problèmes de compatibilité. Mais combien de temps faudra-t-il pour que ce nouvel outil soit adopté par les développeurs et les extensions réécrites ?

Ceci ne va pas faire avancer non plus la traduction des modules existants bien souvent uniquement disponibles en anglais. La page « française » comporte nombre de modules en anglais. Une bonne façon d’améliorer l’adoption des extensions par les Michus qui pourraient sait-on jamais permettre aux développeurs de toucher quelques dons supplémentaires de leur part.

Plus de correctifs de sécurité pour Firefox 4

En d’autres temps, je serais retourné sur la version 4 en attendant que les développeurs d’extensions aient le temps de les mettre à jour. Mais il n’y aura plus de correctifs de sécurité pour la version 4.

Nous voilà pris au piège de la mise à jour, de l’obsolescence forcée, à moins de vouloir prendre le risque de se faire « pirater ». Je vous l’accorde le risque n’est peut-être pas si élevé que cela, mais qui sait et qui est prêt à prendre le risque ?

Des entreprises utilisatrices prises de court

Une version 4 qui n’aura vécu que quelques mois. C’est un peu court pour permettre au monde l’entreprise de l’adopter. Pire, pour ceux qui s’étaient lancés dans un travail de qualification de la version, ils n’ont plus qu’à recommencer avec la version suivante. L’exemple cité par PCInpact est assez édifiant à ce propos.

Des réponses venues d’Asa Dotzler, coordinateur de la communauté Firefox semblent étayer la thèse selon laquelle Mozilla n’a pas les « moyens » de s’occuper des entreprises. Autrement dit, le champ est libre pour qui veut se saisir du marché.

C’est un peu dommage, car les entreprises sont des utilisateurs qui ont les moyens de payer. Pourquoi ne rien leur offrir au travers de l’entreprise commerciale Mozilla Corporation filiale de la fondation ? Du support, cela aurait pu diversifier les sources de revenus de la Fondation.

Non, la décision est de laisser la communauté (qui ?) maintenir des branches de Firefox pour les besoins des entreprises. A ce jour je n’ai trouvé aucune offre de ce type pour les environnements Windows. N’hésitez pas à laisser des liens en commentaire le cas échéant.

Une version LTS (Long Terme Support) de Firefox

Une version supportée durant une année aurait été une bonne solution : les geeks impatients se jetant sur les nouvelles versions dés leur sortie et les entreprises et Michus restant sur les versions « stable » tranquillement.

Le web évolue rapidement, mais pas toutes les six semaines. Car qui dit qu’une nouvelle technologie proposée sera adoptée ? On risque de voir apparaître des fonctionnalités développées dans l’instant et qui ne seront jamais utilisées, car le marché (les utilisateurs) en aura décidé autrement.

Un rythme plus sage aurait permis de prendre du recul et de mesurer l’intérêt d’une nouvelle technologie. Ceci n’empêchant pas de fournir une version laboratoire.

Un problème de communication ?

Je retiendrais deux points négatifs en la matière : l’annonce de la fin du support est tombée « sans prévenir » et Mozilla annonce haut et fort ne pas se préoccuper des entreprises. Ce dernier point est une erreur à mon avis même si elles ne représentent qu’une très faible part des utilisateurs de Firefox.

Si l’éducation est un point d’entrée important pour habituer dès le plus jeune âge les utilisateurs aux logiciels libres, les entreprises sont le deuxième point d’entrée. Car souvent les utilisateurs veulent avoir les mêmes logiciels à la maison qu' »au boulot ». Ne pas prendre soin des entreprises, c’est les renvoyer dans les fourches caudines de Microsoft qui se fera un plaisir de démontrer que les logiciels libres ne sont pas des alternatives sérieuses et crédibles à l’entreprise… comme à la maison.

N’oublions pas non plus que les entreprises peuvent financer bien plus que tous les utilisateurs grand public. Google et son contrat de publicité ne sera pas éternel et peut-être que certaines entreprises pourraient s’en souvenir le moment venu.

Toujours dans le domaine de la communication et du support, Mozilla conserve toujours une organisation « éparpillée », chaque pays ou presque disposant de son propre forum de support, voire de son wiki. Il serait intéressant de tout regrouper au sein des mêmes outils permettant ainsi de mutualiser les ressources pouvant travailler dans plusieurs langues ou d’organiser les traductions de tutoriels communs. Un chantier certes, mais, qui apporterait de la clarté pour les utilisateurs et d’avantage de contenus.

Inquiet

C’est mon sentiment aujourd’hui même si je reste un utilisateur inconditionnel de Firefox. Je ne sais pas si Mozilla est frappé du syndrome « comme Google Chrome », la numérotation n’est qu’un faux problème. Après nous avoir fait attendre très longtemps cette version 4, Mozilla embraye sur un rythme d’enfer, le reste de la communauté pourra-t-il suivre ?

La mise à jour rapide et la traduction des extensions, le regroupement des ressources sur les logiciels Mozilla sur un unique site international, le support long terme, autant de besoins pour les utilisateurs qui me semblent indispensables pour continuer de faire de Firefox LE navigateur libre de référence.

Votre avis

Le changement de rythme de Mozilla est-il favorable au bien-être de ses utilisateurs ?

  • Non (50%, 75 Votes)
  • Pas pour l'instant (23%, 34 Votes)
  • Oui (21%, 31 Votes)
  • Sans avis (6%, 9 Votes)

Nombre de votes: 149

Loading ... Loading ...

Crédit image certains droits réservés par Samael Kreutz

Philippe Scoffoni

Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre se solutions informatiques libres.

23 réponses

  1. Bonsoir,

    En effet il est temps que la fondation firefox passe de l’enfance à l’âge adulte et se consacre enfin a fournir des versions permettant le déploiement en entreprise.

    Thunderbird est un autre cas avec sas schéma ldap jamais fini et incompatibles avec les schéma classiques. :/

    Il manque aussi cruellement d’un support pour le déploiement en masse en entreprise.

    Cela est vraiment dommage et empêche que l’on fasse de grosse migration vers firefox.

  2. goofy dit :

    « Ceci ne va pas faire avancer non plus la traduction des modules existants bien souvent uniquement disponibles en anglais. La page “française” comporte nombre de modules en anglais »

    mmmh ne pas confondre la page sur AMO — malheureusement souvent en anglais seulement il est vrai — qui présente le module et le module lui-même. N’hésite pas à faire savoir de quelles extensions seulement en anglais tu aimerais pouvoir disposer en français.

    – Goofy

    BabelZilla Admin Team

  3. Alex dit :

    Bonjour,

    Je partage beaucoup des avis, réflexions et questionnement de ce billet …

    J’avais juste envie de rajouter quelques « soucis » supplémentaires que ce changement de rythme induit et que tu n’as pas abordé.

    – J’ai installé (imposé!) FF et TB, personnalisés en fonction des besoins et de l’utilisation, chez bcp de membres de ma famille et d’amis. Le deal était « avec formation et support »…
    Ces changements (trop) rapides de versions ne me laisseront plus le temps matériels de gérer configuration, support et personnalisation chez chacun d’entre eux … donc je pense que ça sera contreproductif côté promotion du libre!

    – Au fil du temps « on charge » et modifie nos versions avec pleins de trucs qui n’ont une utilité que relativement temporaire (extensions, configurations, about:config, etc…) et ça alourdie l’efficacité et les temps de réponses et de démarrage de nos softs. Jusqu’alors je profité des changements de versions (tout les ans, an et demi) pour repartir d’une versions « clean ».
    Je ne pourrais plus fonctionner ainsi et perdrais donc en efficacité …
    (je rajouterai que ce « sentiment d’efficacité » d’un soft est souvent directement corrélé à ma participation et mon implication dans un projet …)

    – Plus perso (et on les oublis souvent), cela génère de gros soucis pour les versions portables; pour lesquels les extensions sont moins des gadgets que la possibilité de fonctionner correctement en « mode nomade » … Je pense, par exemple, au extension de type « switcher de smtp » pour thunderbird qui ne sont pas ou mal adapté pour la v5 ce qui rend quasi inutilisable l’envoi de mail et donc de tb portable …

    Alex

  4. Equinoxefr dit :

    Je suis entièrement d’accord avec ce constat, les utilisateurs et les développeurs ont du mal à suivre le rythme. Je l’utilise en entreprise et l’on vient tout juste de passer à la V4 que la 5 sort… peut-être que l’on va sagement sauter notre tour et attendre la 6 ou 7… Difficile de comprendre ce rythme d’autant que les changements sont mineurs pour l’utilisateur lambda.

  5. Hornblende dit :

    Il est vrai qu’une version LTS serait idéale. Cela permettrait d’avoir une version stable et sécurisée.
    Les entreprises auront le temps de s’adapter au moins. Et lorsqu’on installe une version chez quelqu’un on aura moins de risque de problèmes liés au changement de version si ce ne sont que des mises à jour de sécurité…jusqu’à la prochaine LTS.
    Personnellement, j’ai eu ce genre de problème en passant à Firefox5 sous Ubuntu: l’interface était revenue en anglais…Même si le problème ne dépend pas de firefox, pour un non anglophone, c’est rédhibitoire!
    Les versions classiques permettraient de peaufiner la prochaine LTS.
    Si cela arrive, on se rapprochera de l’idée Mark Shuttleworth : synchroniser les développements libres. Après debian et ses sorties fixes, firefox et ses LTS fixes?

    Je suis 100% POUR!

  6. mydjey dit :

    Je rejoins ton inquiétude. Je suis un fan de Mozilla.
    Mais depuis quelques mois j’ai l’impression qu’ils sont dans une fuite en avant.

    Annoncer que les anciennes versions (datant de 3 mois !) ne seront plus supportées, comme ça d’un coup, sans aborder le sujet avec la communauté et les utilisateurs, c’est inquiétant surtout venant de Mozilla.

    J’ai l’impression qu’ils passent d’un extrême à l’autre. Espérons qu’ils trouvent un équilibre entre le modèle « du passé » (cycle très long, code ultra éprouvé avant de passer en version stable, long support), et celui de « Google » qui est l’exacte opposé.

    Pas sûr que Mozilla soit fait pour tenir un rythme aussi rapide (ce qui marche chez Google ne marchera pas forcement chez Mozilla), une ou deux versions majeurs par an m’aurait semblé être le bon compromis.

    En tout cas je les trouve silencieux sur les problèmes qu’ils rencontrent. Ne serait-il pas plus bénéfique qu’ils communiquent auprès de la communauté « à la Debian » (on ne cache pas les problèmes), plutôt que de sortir des versions successives en disant à chaque coup « Waouh regardez le nouveau navigateur il rox, il trop rapide etc. » alors que le sentiment de pas mal d’utilisateurs est à l’opposé de ces déclarations.

  7. src dit :

    La LTS c’est ce qui se faisait avant, on pouvait utiliser firefox pour tourner sur un truc stable et supporté, ou alors minefield pour avoir du « rolling-release ». Par la suite ils ont même lancé Aurora qui était un mix entre les deux.

    Je ne suis pas convaincu par « les entreprises sont prêtes à payer ». Généralement on choisit des logiciels gratuits et on ne verse pas un seul centime. Les entreprises ont bien peu d’estime pour le libre, sauf quand ça les aide et que c’est gratuit.

  8. Nico dit :

    Je reconnais que c’est un des avis les mieux étayés et les mieux construits que j’ai vu sur le sujet, merci pour cet article !

    En fait, il faudrait définir qui sont les utilisateurs de Firefox, particuliers ou entreprises ? J’imagine que ce qui est reproché à Mozilla est de ne pas trop communiquer sur le sujet (qui visent-ils avec ce cycle de développement accéléré ?), du coup, les utilisateurs communiquent à leur place… et curieusement, ce sont les mécontents qui communiquent le plus et qui se font mieux entendre (« c’est pour faire comme Chrome »).

    Côté extensions, j’imagine que l’écosystème va se réguler tout seul comme un grand, comme je le constate ici : http://www.nicolas-hoffmann.net/source/1403-Firefox-5-et-les-extensions-du-developpeur-web-accessibilite.html (après, je ne serai pas aussi négatif, mais ce n’est que mon avis)

  9. bochecha dit :

    Je suis d’accord avec src sur son commentaire sur les entreprises. Elles auraient pu le faire depuis longtemps, combien l’ont fait ?

    Un cycle de developpement « time-based » etait necessaire pour Firefox, et je serais meme d’avis a dire qu’il est necessaire pour tout projet libre passe une certaine taille critique.

    La ou je te rejoins, c’est que leur cycle actuel est vachement court. :-/

    Gnome a eu un cycle de 6 mois depuis longtemps, et ca leur a plutot reussi. Ca a permis aux distributions comme Fedora et Ubuntu de se caler dessus et de sortir leurs versions peu de temps apres la sortie de Gnome.

    Ca a fait des emules, LibreOffice vient d’adopter un cycle de developpement de 6 mois aussi, en se calant sur Gnome/Ubuntu/Fedora/les autres.

    LibreOffice est assez semblable a Firefox finalement, c’est un logiciel cross-platform, non specifique a Linux, et pourtant ils ont adopte un cycle de developpement proche des distributions Linux « rapides ». Les utilisateurs d’autres systemes vont de toutes facons beneficier des mises a jour tous els 6 mois (et doivent les faire eux-meme), donc pas de souci.

    Les distributions LTS elles, doivent backporter les patches critiques de toutes facons, mais ils ne le font qu’une fois leur version abandonnee. Avec un projet qui sort tous les 6 mois, une distribution LTS doit commencer a backporter 6 mois apres la sortie. Avec Firefox, ils doivent commencer a backporter presque tout de suite. :-/

    Ca cause aussi des problemes pour les distributions non-LTS: dans Fedora 15, on a du mettre a jour vers Firefox 5, et donc son xulrunner qui va avec… ce qui a cause des problemes a Gnome-Shell entre autres (base sur GJS, le binding GObject en Javascript base sur le moteur JS de Mozilla).

    Donc autant je salue leur initiative d’etre passe a un cycle de developpement « time-based » (un reel progres par rapport a leur precedent « never-based :P), autant 6 mois m’aurait semble beaucoup plus judicieux. C’est peut etre un peu plus lent que ce qu’ils souhaiteraient (enfin c’est quand meme assez rapide deja…), mais ca permettrait un bien meilleur compromis.

  10. bonob0h dit :

    Et si la aussi il faudrait revoir la participation des utilisateurs non développeurs ?

    Changer de plaque d’immatriculation en soit … c’est pas dérangeant … c’est comme les nouveaux et anciens francs …

    Les soucis sont ailleurs …

    Déjà rien qu’en France et Europe comment ce fait il que la fondation paye le salaire d’un évangélisateur qui semble surtout se préoccuper de doggybag pour ramener des petits fours plutôt que de s’occuper de mieux réunir sous une seule bannière les différentes communautés de supports.
    Ceci alors même qu’on lui en a parlé dès sa prise de fonction !!! c’est a dire il y a déjà longtemps ! Mais non le monsieur préfère évangéliser des entreprises qui ne sont que suiveuses … pire des entreprises qui ne pensent qu’a dégraisser au lieu d’investir dans l’innovation ! Mais il est vrai qu’un master en management social des années 1990 ça n’aide pas vraiment 😀 et pourtant certains en sont revenus … mais bon ! Pas tous visiblement !

    Ils y a communautés dispersées qui ne font en plus que trop souvent blablater dans les forums au lieu de poser les vrais jalons d’une documentation bien construite … autant avec les geeks que les michus … une documentation qui passerait déjà dès le départ par exemple avec la traduction des informations de bases sur les modules plutôt que d’avoir quasiment tout en anglais !!!

    C’est pourtant pas compliqué a comprendre qu’il faut s’y prendre autrement … déjà en rassurant les utilisateurs en leur proposant une plateforme unique qui va du téléchargement au support, même communautaire !

    Demandez aux Michus … ou plutôt regardez leur tête quand ils arrivent sur un site et s’aperçoivent que les 3/4 des infos sont en anglais et que le support etc est sur un forum d’un autre nom … et qu’en plus au lieu de trouver une bonne doc bien faites pour avoir les infos ne la trouvant pas ils posent bêtement une question et qu’on leur réponde : t’a google ! cherche !

    Bah le michu … enfin les … ils repartent tout de suite … et pendant ce temps les communautés perdent un temps fou a blablater au lieu de construire quelque chose d’efficace pour tout le monde se qui laisserait plus de temps a tout le monde de mieux utiliser, etc !

    Donc au lieu de baffrer et blablatter* … il serait peut être temps d’utiliser cette crise pour se remettre en question … ouvrir la porte à d’autres visions que celles étriquées qui ne savent pas voir plus loin que de faire de la com !

    Dans le cas contraire … a force … c’est un nouveau dinosaure qui va naitre, comme netscape, altavista, etc … et disparaitre …

    A moins que par http://philippe.scoffoni.net/x-repetita-avenir-pour-logiciel-libre-propositions/
    en passant par des chemins de traverse … une guillotine ne s’installe, ainsi qu’une caverne, pour rendre au peuple la liberté 😉

    Mais l’un n’empêche pas l’autre … et voyant tout ce qui se passe il serait temps d’au moins aller voir ce que propose les chemins de traverse et de tenter le coup plutôt que de rester sur les poncifs actuels ! d’autant plus que c’est ouvert a tous …

    * oui je me répète … mais bon même les personnes partantes au premier abord sont lentes a la détente 😉 alors faut bien remettre une couche :p N’est ce pas ce que font les évangélisateurs qui doivent ressasser ? 😉 maintenant pas de soucis ! le jour ou plus besoin j’arrête 😉 je pourrai vaquer à faire tout ce que je n’ai pas le temps de faire car obligé de répépépépété :p

  11. SinDromX dit :

    C’est bien simple, FF, malgré ses lenteurs et lourdeurs ne m’a jamais donné envie de passer à Chrome. Jusqu’à ce nouveau cycle de développement…

    En quoi changer de numérotation permet « d’éviter que certaines fonctionnalités non finalisées ne bloquent la mise à disposition de celles déjà opérationnelles. »?
    Parce que pour moi, et pour le commun des mortels, à part le 4 qui devient un 5, il n’y a absolument aucune différence entre les 2 versions. Et c’est justement le plus terrible!
    Je veux de la nouveauté, je veux être épaté quand je changer de version majeure! Je veux des nouveautés, plus elles seront graphiques, plus ça se verra et mieux ce sera. Le passage à FF4 a été bluffant, les nouveaux menus et barre d’outils sont bien mieux que les précédents.

    Là, j’ai juste l’impression qu’on me fait télécharger et installer un truc pour rien, qui ne change rien à part rendre incompatible certaines de mes extensions…

    Ce commentaire n’est pas technique, je me fiche de la technique à vrai dire. Je suis un UTILISATEUR, pas un technicien (en vérité si, même plus, mais j’aime me placer dans la peau du simple utilisateur). Le libre devrait peut-être revoir sa copie à ce niveau, ce sont les utilisateurs qui font le succès d’un produit, gratuit ou pas, libre ou pas. A force de les dégouter de la sorte, pas étonnant qu’ils se dirigent vers « la concurrence ».

  12. bonob0h dit :

    houla mais avec le Syndrome X nous pourrions avoir une recrue de choix pour faire un libre autrement … en passant par les chemins de traverse 😉 beaux chemins qui plus est très graphiques 😉

  13. Jarno dit :

    Fan de Firefox depuis la première heure (Phoenix!), je ne peux que déplorer la décision de Mozilla.

    Proposer une LTS tous les douze mois et supportée pendant seize mois me paraitrait être un juste compromis.

    Deux choses certaines :

    * Le jour où Ad-Block n’est plus supporté car ils ne peuvent pas suivre le rythme, je pète un câble car je ne supporte plus le web « naturel ». Et j’irais regarder de nouveau vers la concurrence si je trouve mieux.

    * Au boulot, on ne sera pas capable de suivre le rythme (c’est la cas aujourd’hui avec Chrome). D’ici à ce qu’on arrête de le supporter, il n’y a qu’un pas qui pourrait très vite être franchis.

    Et sinon vive IE !!

    Oh purée c’est moi qui ais dit ça 🙁

  14. Nico dit :

    Il ne faut pas exagérer non plus dans l’autre sens, si je regarde ma propre collection d’extensions :

    – la mise à jour n’a pas été excessivement longue, quelques jours, c’est quand même pas monstrueux pour un changement majeur de cycle de développement,
    – la plupart des extensions sont déjà compatibles avec la prochaine version de Firefox (la 6 donc), et certaines sont déjà ok pour la version suivante (la 7 !).

    J’imagine que l’écosystème des extensions va gentiment s’adapter à ce nouveau mode.

    Après, quel choix ?

    – si Firefox continue son développement lent, on le critique pour ne pas évoluer assez vite,
    – et quand il passe en développement rapide, on le critique parce qu’il est rapide ?

    Allons bon, tout cela n’est pas aussi manichéen et pas si dramatique (ou alors, le monde va pas si mal si c’est un problème grave). Même si je trouve exagéré ce numéro de version majeur à chaque release, je ne vais pas ergoter deux jours là-dessus.

  15. serge web54 dit :

    ce qui est pénible c’est le manque d’informations.
    on nous annonce des versions, « en veux tu ? , en voila ! », pas eu le temps d’upgrader qu’une nouvelle est sortie.
    du coup, on se retrouve avec des outils dont on doute.
    Si on t’annonçait tous les deux mois qu’une nouvelle version plus sécurisée de ta voiture était en vente, prendrais tu la route aussi sereinement ?
    De plus : les extensions, ce n’est pas qu’un truc de geeks : j’en utilise pas beaucoup, mais toutes me sont utiles, comme sur thunderbird : enfin, certaines me sont inutiles désormais puisque pas compatibles.

  16. Nico dit :

    Serge : A ceci près que l’analogie est fausse : si on m’annonçait que tous les trois mois que ma voiture a juste un petit passage GRATUIT (ne l’oublions pas) à faire au garage pour être mise à jour et améliorée, je serai tous les trois mois très content qu’elle consomme moins et/ou qu’elle fonctionne mieux (et ce, même si elle fonctionnait déjà bien).

  17. Philippe dit :

    @Nico : si on continue sur l’analogie, ce qui m’agacerait serait qu’après un passage chez le garagiste certaines extensions de ma voiture comme mon GPS par exemple ne fonctionne plus car on a « amélioré » l’allume cigare et du coup je ne peux plus brancher mon GPS 🙂 …
    Et là tu es dans un raisonnement d’amélioration continu hors même Mozilla reconnait que ce n’est pas toujours le cas et que parfois ta « voiture » marche un peu moins bien qu’avant (cf les problèmes de gestion mémoire).
    Quand j’ai une voiture qui fonctionne bien avec les extensions qui vont bien j’aimerai bien justement ne pas être obligé de passer chez le garagiste ou alors juste pour les problèmes mettant en jeu ma sécurité. Pour bénéficier du nouveau moteur qui consomme moins je préfère attendre qu’il soit bien au point 🙂

  18. Nico dit :

    @Philippe : Normal, en même temps, le garagiste a mis en ligne un outil qui vérifie la compatibilité de l’allume-cigare avec la mise à jour. A n’effectuer que si c’est bon. 🙂 (l’analogie commence à prendre du plomb dans l’aile là)

    Ceci dit, comme le nouveau moteur est gratuit, je trouve qu’il n’y a pas trop à se plaindre.

  19. Philippe dit :

    comme le nouveau moteur est gratuit Malheureux il n’est pas gratuit il est libre :-p

  20. serge web54 dit :

    bon, je pense que j’ai pris un mauvais exemple !!
    ce que je voulais dire c’est que le changement de version crée une certaine panique chez l’utilisateur lambda.
    Tous les deux mois on te dit que ce que tu utilises est obsolète, voire dangereux… alors pourquoi me l’avez vous proposé à l’utilisation ? (j’évite de parler de vente )
    franchement, ce n’est pas rassurant, en plus quand on te propose de te changer gratuitement ta voiture mais que tu as déjà tout remis les tapis, les coussins, l’auto radio , etc à ton goût et que tu ne sais pas s’ils vont tenir dans la nouvelle, et bien tu restes dans ton ancienne voiture en flippant ta race qu’il y ait pas une pièce qui lache parce que le garagiste il sait plus faire ton modèle !

  21. Nico dit :

    @Philippe : c’était pour que l’analogie tienne. 🙂

    @Serge : c’est pourtant une réalité : les softs s’améliorent ou du moins évoluent. (j’arrête la comparaison, car on ne change pas de voiture comme on met à jour Firefox ^^ )

    Il faut plutôt voir cet aspect : quand Firefox a été proposé à l’utilisation, il était à cet instant la version à jour. Ce qui ne veut pas dire que la version sortie avant était pire (à l’instant où elle est sortie).

  1. 6 juillet 2011

    […] moi). A propos du changement de rythme de sortie de Firefox, Philippe en fait un beau résumé: Le changement de rythme de Mozilla est-il favorable aux bien-être des utilisateurs ?Dans cette version 7 de Firefox, le célèbre http:// ne devrait plus apparaitre dans la barre […]

  2. 12 juillet 2011

    […] Le changement de rythme de Mozilla est-il favorable aux bien-être des utilisateurs ?. Très intéressant. Chez Mozilla, il faudrait se poser les bonnes questions: A quoi sert d’utiliser un logiciel libre, s’il n’est qu’une copie d’un logiciel non libre existant, et s’il apporte plus de contraintes ou de problèmes que ce dernier? Cela me rappelle un vieux débat plus que jamais d’actualité sur Framasoft. Je suis un inconditionnel de Firefox depuis la version 1: ce logiciel a apporté de nombreuses fonctionnalités à la navigation internet, et a obligé la concurrence à s’aligner sur les standards W3C. Mais aujourd’hui, qu’apporte-t-il réellement? […]