Rss2email, mon arme ultime pour lire les flux RSS de mes sites préférés depuis Thunderbird

Le 13 nov, 2011 • Catégorie: Dans la pratique, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 3 ans 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Flux RSSRSS2Mail est un petit script qui permet de recevoir et consulter ses flux RSS sous forme de mail dans son lecteur de messagerie favori. Je pense bien avoir enfin trouvé la solution qui me convient le mieux.

Les flux RSS et moi

S’agissant de l’article du week-end, je vais vous infliger un peu de mon histoire. Cette fois il ne s’agit pas de savoir comment on devient riche avec son blog, mais de me suivre dans mes pérégrinations au travers de divers outils pour lire ces fameux flux RSS.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, voici un petit rappel tiré de Wikipédia : RSS désigne une famille de formats XML utilisés pour la syndication de contenus Web. Comment ça, ce n’est pas clair :-) ?

Alors, disons qu’il s’agit d’une page web un peu spéciale publiée par beaucoup de sites web dans un format standard. Elle permet de connaître les derniers articles publiés. Il est alors possible de s’abonner à ces pages avec son navigateur web ou avec des logiciels spécialisés dans leur traitement.

Ces flux RSS ou de « syndication » sont nés du besoin de certains internautes de connaître les derniers articles publiés sur un grand nombre de sites sans avoir besoin de les visiter un par un. Il devenait alors possible de centraliser dans un unique outil tous les sites que l’on désirait suivre.

Mon premier outil fut le logiciel de messagerie Thunderbird. Mais au fur et à mesure que ma liste de site suivi augmentait, je l’ai l’abandonné. En effet sont apparus des services en ligne offrant aussi cette possibilité et qui permettaient de mieux classer les sites. Je me mis donc à utiliser Netvibes.

Vint ensuite Google Reader dont j’avais préféré l’ergonomie pour traiter les centaines de sites auxquels j’étais abonné. Ce fut alors l’âge de raison, je me devais de cesser d’alimenter l’ogre Google de mes centres d’intérêt. J’ai basculé alors sur ce qui me semblait s’en rapprocher le plus : Gregarius rapidement remplacé par Tiny Tiny RSS

Mais aucune de ces solutions ne me satisfaisait vraiment. Trop lentes… Il me fallait quelque chose de plus rustique. Je suis alors passé à Newsbeuter un lecteur de flux RSS en mode texte. Après un temps passé à adapter l’outil à mes besoins, j’ai trouvé enfin la solution idéale. Le mode texte m’offrait le strict nécessaire : le contenu, sans les fioritures.

Mais depuis bientôt quelques semaines, j’ai trouvé encore mieux.

Rss2email ou le retour à Thunderbird

J’utilise ce dernier pour accéder à mes mails qui sont stockés sur mon serveur virtuel dédié au travers du protocole IMAP. Une solution qui me permet d’accéder à mes mails où que je sois et quel que soit mon terminal : mon smartphone, un PC dans un Cybercafé au travers de Roundcube mon webmail et bien sûr mon ordinateur portable.

Un souhait que j’avais aussi pour mes flux RSS et que j’avais résolu en utilisant Newsbeuter sur mon serveur virtuel depuis une session terminal en ssh. Mais pas d’accès depuis mon smartphone.

Rss2email est un script développé en Python. Son installation et sa configuration nécessitent quelques compétences, car c’est une approche de geek pas vraiment pensée pour monsieur tout le monde bien que le principe de fonctionnement l’intéresse probablement. Mais il faudrait autre chose qu’une ligne de commande pour l’utiliser.

Oui, car ici tout se passe en ligne de commande pour la gestion des flux RSS. On ajoute donc les flux en indiquant à chaque fois une adresse e-mail. Le script va alors générer pour chaque nouvel article un email que vous recevrez.

Mais me direz-vous comment classer ces flux ? Si tout arrive en vrac, ce n’est peut-être pas se qu’il y a de mieux. J’ai résolu cela en utilisant une adresse email par « catégorie » de flux RSS. Par exemple, tous les flux associés à l’économie sont envoyés à une adresse rss-eco(at)scoffoni(point)net. Ces adresses sont des alias de mon mail principal. Je n’ai ainsi pas besoin de créer autant de comptes email que de catégories.

Côté réception de mails, mon serveur de messagerie va ensuite appliquer une règle pour envoyer mon mail dans un dossier « Economie ». Vous pouvez aussi faire cela avec les règles de filtrage de votre logiciel de messagerie. L’avantage pour moi de réaliser ce filtre côté serveur est que le tri est fait une fois et valable pour tous mes outils de messagerie (smartphone, Web, Thunderbird).

La lecture de mes flux revient donc à aller dans les dossiers thématiques, à faire le tri puis à lire soit directement dans Thunderbird soit sur le site web de l’auteur en fonction que l’article soit diffusé en totalité ou pas dans le flux. Inutile de dire que ça permet d’aller très vite.

Je ne le fais pas, mais vous pouvez même imaginer trier et conserver dans d’autres dossiers les mails ou encore les marquer à l’aide des fonctionnalités de Thunderbird ou encore transférer facilement un article intéressant à quelqu’un.

Encore une fois tout ceci reste artisanal et inaccessible au commun des mortels. Mais pour cela il faudrait développer une interface de configuration et améliorer le système pour permettre le classement des emails à leur réception dans le logiciel de messagerie, car tout le monde ne peut pas se créer autant d’adresse mail qu’il le souhaite.

[MISE A JOUR IMPORTANTE] : Thomas nous signale avoir développé une interface web en python pour Rss2email. Je vous laisse vous reporter à son article sur WebRss2email.

Si vous voulez suivre le flux RSS de mon site c’est par ici ;-) .

Votre avis

Quel outil utilisez-vous pour lire les flux RSS ?

  • Google Reader (43%, 18 Votes)
  • Un logiciel spécialisé sur mon ordinateur (21%, 9 Votes)
  • Netvibes (10%, 4 Votes)
  • Mon navigateur web (10%, 4 Votes)
  • Aucun, je n'utilise pas les flux RSS (10%, 4 Votes)
  • Mon navigateur web avec une extension (6%, 3 Votes)

Nombre de votes: 42

Loading ... Loading ...

Crédit image Certains droits réservés par TEIA MG

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Diaspora Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

2 trackbacks»

  1. Rss2email, mon arme ultime pour lire les flux RSS de mes sites préférés depuis Thunderbird - Philippe Scoffoni | Freewares | Scoop.it
  2. Philippe Scoffoni : Rss2email, mon arme ultime pour lire les flux RSS de mes sites préférés depuis Thunderbird | Actualités de l'open source | Scoop.it

37 Commentaires»

  1. JB
    13 novembre, 2011 à 15h01

    En ce qui concerne l’adresse mail de destination, l’inconvénient est que tu dois préalablement la créer.
    Il existe une autre solution qui permet de dériver automatiquement des alias.

    Dans ton cas, cela reviendrait à créer une bonne fois pour toute rss(at)scoffoni(point)net. Ensuit, pour reprendre ton exemple de catégorie « Économie », tu indique rss+eco comme adresse mail et le tour est joué :)
    Ceci te permets toujours de gérer les filtres sans pour autant devoir créer un nouvel alias: celui-ci (rss) est détecté automatiquement.

  2. thomas legay
    13 novembre, 2011 à 15h32

    Personnellement, je pratique rss2email depuis 4-5 bonne années. J’utilise les règle de filtrage sur le champ « X-RSS-Feed » pour dispacher les mail dans différent sous dossier de mon dossier RSS. J’utilise sieve sur un serveur dovecot pour avoir le filtrage coté serveur. Et pour ce qui est de la gestion des rss je me suis fait une interface web en python cgi. http://blog.tomamplius.net/index.php?post/2010/12/08/webrss2email
    Et pour avoir les flux en entier, j’utilise full-content 2.9 (http://blog.tomamplius.net/index.php?post/2010/12/09/Avoir-le-contenu-des-flux-rss-en-entier)

  3. rangzen
    13 novembre, 2011 à 17h05

    Gregarius et Tiny Tiny RSS sont effectivement trés lents … Tu devrais donner sa chance à rssLounge.
    Et deux petits hacks pour arriver à ce qui me plait, cf. la partie Lecteur RSS

  4. Philippe
    13 novembre, 2011 à 18h05

    @thomas Je vais ajouter le lien dans l’article et bien sur l’installer dès que possible ! Merci pour cette excellente contribution.

  5. Chimrod
    13 novembre, 2011 à 18h21

    C’est un peu lourd quand même de créer un alias par flux !

    Je suppose que tu disposes de ton server mail, alors pourquoi ne pas passer par des filtres à la Sieve ? Tu ne présente pas le format des mails, mais je suppose que le flux ou l’auteur du flux doit aparaître dans le mail ?

    Sinon l’autre solution est d’utiliser feed2imap, qui dépose directement le mail via imap dans le dossier spécifié dans la configuration

  6. François
    13 novembre, 2011 à 18h59

    J’ai écrit un billet il y a peu de temps sur le même sujet : https://sciunto.wordpress.com/2011/08/15/ma-nouvelle-gestion-des-flux-rss/
    La solution de Thomas est selon moi la bonne si tu veux utiliser ce code là. Néanmoins, attention à ne pas utiliser le paquet de debian comme je le souligne.

    Ce qui est malheureux avec rss2email, c’est la qualité du code :(

  7. Gwen
    13 novembre, 2011 à 22h12

    Je suis en train de tester cet outil qui correspond bien à mon besoin, pourtant pour certains flux, il me ramène à chaque fois les anciens articles, c’est le cas par exemple de la quadrature du net. Pénible ça. Dommage.

  8. danc
    13 novembre, 2011 à 22h21

    Bonsoir,
    Pareil pour moi, mais mon choix porte sur feed2imap (par ce que écrit en ruby ?)
    Il y a moyen d’uploader directement dans des répertoire imap différents en fonction de la classification de ses flux RSS

  9. Eric
    14 novembre, 2011 à 06h55

    Je vais faire un peu de pub pour l’outil de lecture de flux RSS que j’ai développé : zencancan (http://zencancan.com)

    C’est un outil extrêmement rapide, sans aucune fioriture et qui va a l’essentiel. Il n’y a par exemple pas de fonction qui indique si un article est déjà lu (c’est la partie zen : il n’est pas obligatoire de lire tous les articles d’un flux, contrairement à ce que voudrais nous faire penser tous les autres agrégateurs).

    La liste principale des flux présente uniquement le dernier article de chaque flux, ainsi, aucun flux ne peux venir flooder les autres flux.

    J’ai développé ce logiciel afin de pouvoir suivre correctement les flux des commentaires de billet de blog qui sont ingérable avec d’autre outils (y compris Google Reader).

  10. Bonob0h
    14 novembre, 2011 à 14h33

    @ Philippe … faut pas être péjoratif comme ça ;) Artisanat ne veux pas dire mal foutu ;)

    En tout cas je vois quelques artisans qu’il faudrait peut être réunir pour faire un ultime Outil …

    Car franchement quelles pertes de temps tous ces petits bouts inaccessibles au commun des utilisateurs … ou ces grands tout aussi mal foutus …

  11. Gwen
    15 novembre, 2011 à 17h51

    Bon… J’ai testé 2 jours, et je laisse tomber (en tout cas pour l’instant) j’ai trop de flux qui reviennent en double, où d’autres qui reviennent systématiquement. Par exemple sur mes 150 flux, en 2h, j’ai 300 mails pour 6 réels nouveaux éléments. Inutilisable en l’état pour moi.

  12. Philippe
    15 novembre, 2011 à 18h27

    @gwen : le premier coup tu te reprends tout l’historique c’est clair, mais normalement après tu n’as plus que les nouveaux…

  13. Gwen
    15 novembre, 2011 à 21h03

    Pour le premier coup il y a l’option –no-send et effectivement ça n’envoie rien mais c’est après que j’ai des soucis. Bizarrement les sites qui posent problème systématiquement ce sont la quadrature du net et l’APRIL…

  14. Denis
    20 novembre, 2011 à 10h17

    Parmi les lecteurs RSS, citons aussi RSSLounge. Un must !

  15. Bop
    21 novembre, 2011 à 13h59

    Je suis étonné qu’en plus d’une décennie, PERSONNE n’est inventé LE logiciel de gestion de Podcasts et RSS (les Podcasts étant basé sur le RSS, autant faire les deux).

    Miro me parait est un bon début ( http://www.getmiro.com ) mais a été décevant à mon gout.

    Noopod ( http://www.noopod.com ) logiciel maintenu mais foireux en terme d’interface et de gestion, et pas libre.

    Comment se fait il qu’il n’existe toujours pas un logiciel RSS/Podcast? Il y a tant de logiciels presques parfaits mais rien pour ça, rien de convaincant.

    C’est pourtant simple, dans un logiciel on a besoin:

    -De pouvoir sauvegarder ses flux sur son PC, avec les textes, images et médias (sons et vidéos).
    -De pouvoir visualiser TOUT le flux ou une partie, au choix.
    -De pouvoir créer des catégories avec des dossiers/sous dossiers et/ou des tags.
    -De pouvoir synchroniser ses flux sur différents terminaux (PC, Android, IPhone, etc).
    -Un gestionnaire d’extensions afin que l’on puisse rajouter des fonctionnalités comme sur Firefox, LibreOffice etc.

    C’est quand meme pas compliqué! Je suis pas programmeur mais si on peut créer un Dreamweaver, un Photoshop ou autres logiciels incroyables, on peut quand meme créer un logiciel de RSS et Podcasts!

    Bref, merci pour l’article je le rajoute ici: http://free.korben.info/index.php/Cr%C3%A9er_son_propre_m%C3%A9dia#RSS

    A + :)

  16. Philippe
    21 novembre, 2011 à 14h52

    @Bop, ben mon système répond bien à ton besoin. Ca marche même en mode déconnecté, je peux lire les articles une fois la synchro IMAP effectuée contrairement à des solutions web pure :-)

  17. Eric
    21 novembre, 2011 à 15h04

    @Bop : je pense que vous pensez à un logiciel lourd (non-web) et donc, là, je ne peux rien faire pour vous, ce n’est pas mon domaine.

    Par contre, je serais intéressé par savoir exactement ce que vous entendez par :

    -De pouvoir visualiser TOUT le flux ou une partie, au choix.

    Quant au mode déconnecté, a l’heure des iphone/tablette, je me demande bien quand est-ce que vous en avez besoin (pour lire des news ) ?

  18. Bop
    22 novembre, 2011 à 12h23

    @Philippe et Eric:

    Ben moi je cherche un logiciel à installer sur mon PC, c’est clair.

    Ce que je veux dire concernant le fait de pouvoir tout visualiser du flux OU une partie, au choix, c’est que plusieurs logiciels ne téléchargent qu’une partie de chaque post RSS, et pour voir la totalité d’un post RSS, il faut l’ouvrir dans son navigateur.
    Evidemment, sur ce type de logiciels qui ne téléchargent pas le flux en entier, on ne peut pas enregistrer chaque RSS en entier vu que la page entière n’apparait pas.

    Il y avait un logiciel que je commençais à vaguement bien aimer c’était Raindrop qui semblait aller vers le fait de faire un logiciel RSS (et mail etc) assez complet en terme de tri (voir http://free.korben.info/index.php/Messagerie_unifi%C3%A9e ).
    Je ne connaissais pas Google Wave et je viens de le redécouvrir: Il est apparement sous licence libre.

    Mais bon dans les deux cas ce n’est pas des projets matures.

    En fait il faudrait que je devienne programmeur et que je me fasse mon propre logiciel.

  19. Philippe
    22 novembre, 2011 à 13h56

    il faudrait que je devienne programmeur et que je me fasse mon propre logiciel.

    Fait pas ça tu y laisserais ton âme :razz:

  20. Eric
    22 novembre, 2011 à 15h54

    @Bop.

    Ok… en fait, sur chaque flux RSS, les articles peuvent présenter une description (courte) ou du contenu. Cela dépend de la manière dont est configuré le flux et cela ne vient pas du logiciel de lecture. Dans zencancan, j’essaye toujours d’afficher la totalité du billet, mais si le flux ne le donne pas, il est nécessaire que l’utilisateur aille sur le site distant.

    Aucun logiciel ne pourras donc remplir cette fonctionnalité.

  21. Philippe
    22 novembre, 2011 à 16h01

    @Eric, si si ça existe même en libre. Après ça fait pas 100% sans faute
    http://philippe.scoffoni.net/logiciel-completer-flux-rss-tronques/

  22. Eric
    22 novembre, 2011 à 16h23

    Merci Philippe, c’est extrêmement intéressant et me donne pas mal de nouvelles idées !

  23. Bop
    22 novembre, 2011 à 16h38

    lol, j’y laisserais mon ame? Rien que ça?

    Bon alors je vais faire du porno!

    Aucun lien mais sympa aussi. :D

    Plus sérieusement, créer un logiciel RSS en utilisant des bases existantes, ça doit pas etre le truc le plus compliqué du monde.

  24. Eric
    22 novembre, 2011 à 17h00

    @Bop

    Ce n’est pas la chose la plus compliqué du monde, mais ce n’est pas aussi trivial qu’on pourrait le croire.

    Déjà il y a plusieurs normes incompatibles les unes avec les autres, ensuite, même s’il y a des normes, les gens les respectent rarement (certain flux ne sont du tout conformes), on abouti rapidement a des problèmes d’encodages divers. On doit également faire face à la sécurité et ne pas permettre l’affichage de tous le flux. Il y a ensuite un problème de présentation qui ne doit pas interférer avec l’affichage du site ( ce problème c’est uniquement pour un logiciel web-based).

    Une fois ces problèmes résolus, il y a la valeur ajouté du site : comment faut-il afficher les flux ? Une liste pêle-mêle, faire des catégories, mettre des tags ? Faut-il conserver l’intégralité des flux, même ceux qui génère plus de 50 items par jour ? Où faut-il mettre le curseur entre rapidité/facilité d’utilisation et fonctionnalité ?

    En plus, tout le monde à une utilisation différente des flux, personnellement, je veux voir d’un seul coup d’œil les flux mises à jours et je ne veux pas qu’un site puisse en flooder un autre. Je ne veux surtout pas savoir combien d’articles je n’ai pas lu. Je veux également utilisé le même outils sur tous mes terminaux, quelque soit l’endroit ou je suis. C’est pourquoi j’ai crée un outil qui correspond parfaitement et qui est aussi utilisé par d’autres personnes qui partage ces points de vue.

    Tu n’as plus qu’a faire pareil avec ce que tu recherches, mais sache que ça n’est pas forcément très simple :-)

  25. Bop
    22 novembre, 2011 à 19h17

    Il faudrait créer un outil que l’on ouvre dans navigateur internet mais qui est tout de meme un logiciel installable.

    Il pourrait être écrit uniquement en HTML 5 ce qui le rendrait compatible avec n’importe quel navigateur et n’importe quel terminal.

    Après concernant les paramètres, il suffit de les implémenter dedans, et chacun personnalisera en fonction de ses besoins. :)

    Qu’en pensez vous?

  26. Eric
    22 novembre, 2011 à 20h06

    @Bop:

    En fait… je ne me sert JAMAIS du mode déconnecté. Même du temps ou j’étais tous le temps en déplacement, depuis très longtemps, je ne me sert plus du mode déconnecté. Je préfère justement que tous soit dans les nuages et accessible de partout, tous le temps (et avec les Iphone et autre tablette, je vois vraiment pas pourquoi j’en aurais besoin).

    Ensuite, mais je sais que peu de gens vont partager mon avis, je n’aime pas les logiciels personnalisables :-) Un logiciel, c’est la vision d’un auteur, un peu comme pour un roman, on aime ou on aime pas, si on aime pas, on choisi quelqu’un avec une autre vision. Le paramétrage des logiciels rendent ceux-ci complexe à l’excès. Et souvent, comme les auteurs veulent faire plaisir à tous le monde, on se retrouve avec des logiciels atrocement lourds qui font beaucoup trop de choses.

  27. Bop
    22 novembre, 2011 à 23h03

    Ouh la, une vision quasi artistique d’un logiciel.

    Très romantique mais pas très fonctionnel hors un logiciel est la pour offrir une fonction ou des fonctions et non un « reve » artistique.

    Et j’adore l’art mais il ne faut pas confondre fonction et art, bien que l’on puisse allier les deux mais pour cela, il faut beaucoup de talent.

    Enfin, ce n’est pas incompatible d’avoir un logiciel ET du cloud, mais etre obligé de tout garder sur un cloud me parait absurde et dangereux. Il faut avoir le choix et sur des standards compatibles avec de nombreux logiciels si possible.

  28. Eric
    23 novembre, 2011 à 07h36

    Je préfère que tous soit sur MON nuage, je me suis mal exprimé : soit sur un serveur chez moi ou un loué ailleurs faute d’autre solution. Sous ce point de vue, je ne trouve pas cela absurde du tout (et que penser des entreprises qui mettent l’ensemble de leur données chez Google ? Est-ce absurde ? )

    Je n’ai jamais dis qu’il fallait offrir un rêve artistique, mais une vision fonctionnelle : pour moi, cela doit faire ça, ça et ça et pas plus. Le standard, c’est RSS. Après chacun a sa vision : Philippe semble préférer recevoir par mail ces nouvelles, ce qui est assez incompatible avec les lires sur le web. Un produit qui fait les deux ne propose pas une manière d’utiliser des flux RSS, mais un amas de fonctionnalités disparates qui ne seront jamais utilisées toutes en même temps par l’utilisateur, rendant le produit difficile à comprendre.

    Prenons un autre exemple : Gmail. Où est le trie par champ from: ? Il n’y en a pas et c’est à mon avis, le premier lecteur d’email a avoir enlevé cette fonctionnalité. Pourquoi ? Parce que la vision fonctionnelle de Google, c’est la recherche (évidemment), il n’y a donc pas besoin de trie si on a une recherche performante.

  29. Philippe
    23 novembre, 2011 à 09h05

    Philippe semble préférer recevoir par mail ces nouvelles, ce qui est assez incompatible avec les lires sur le web
    Heu non comme tous mes mails sont stockées sur mon serveur en IMAP, je peux aussi les consulter avec mon webmail :-) et donc lire mes flux RSS aussi.
    Ma solution répond bien à l’équation : sur mon poste, sur le web, sur mon smartphone et en déconnectée. Je m’appuie sur les clients de messagerie et leur fonctions de synchronisation. SI mon serveur (on va dire dans le cloud) crashe, j’ai encore mes mails en local.

  30. Eric
    23 novembre, 2011 à 09h25

    @phillipe

    Hum, oui, mon exemple n’était pas bon :-) Surtout que je réfléchi en ce moment même à une unification de la messagerie et du flux RSS qui sont en quelque sorte de la même nature.

    > SI mon serveur (on va dire dans le cloud) crashe, j’ai encore mes mails en local.

    Si mon serveur crash, je vais avoir autre chose à faire que de consulter mes flux RSS :-)

  31. Philippe
    23 novembre, 2011 à 11h06

    unification de la messagerie et du flux RSS
    Si on pouvait ajouter à la liste les flux issus des réseaux sociaux avec une interface qui permette de faire un tri « intelligent » oui on aurait progressé :-) Ce genre d’outils « unifiant » fait partie des travaux menés par là

  32. Bop
    23 novembre, 2011 à 14h11

    « Un logiciel, c’est la vision d’un auteur, un peu comme pour un roman, on aime ou on aime pas, si on aime pas, on choisi quelqu’un avec une autre vision. »

    C’est pas moi qui le disais hein, et je trouvais la vision romantique. Je ne le disais pas méchamment mais voila, un logiciel meme si c’est la vision d’un auteur (ou d’une équipe), si celui ci ne se rends pas compte qu’il le fait pour des personnes qui ont des attentes différentes, il le vendra à sa grand mère, à son tonton et personne d’autre.

    Qu’est ce qui a fait le succès de Firefox? Les onglets bien sur, mais surtout le code source ouvert et ce qui en découle: Les extensions.

    Et les extensions c’est quoi? La personnalisation, donc l’inverse de ce dont vous parlez (désolé :( ).

    Le logiciel de base ne doit pas etre simple, il doit surtout avoir un tutoriel intelligent et pédagogique, et en ce qui me concerne j’ai beaucoup d’idées en la matière que j’ai rarement vues développées sur des logiciels, hélas.
    Tout est dans l’aide du logiciel. Je pense à ça par exemple: http://korben.info/adaptable-gimp.html

    Bonne idée à mon avis!

    « Je préfère que tous soit sur MON nuage, je me suis mal exprimé : soit sur un serveur chez moi ou un loué ailleurs faute d’autre solution. Sous ce point de vue, je ne trouve pas cela absurde du tout (et que penser des entreprises qui mettent l’ensemble de leur données chez Google ? Est-ce absurde ? ) »

    Non non ce n’est pas absurde du tout, bien au contraire.
    Vive l’auto-hébergement! http://free.korben.info/index.php/Fournisseur_d%27acc%C3%A8s_et_h%C3%A9bergement_internet_libres#Recr.C3.A9er_l.27internet_en_forme_de_toile_et_s.27auto-h.C3.A9berger

    Ou es tu client RSS/Podcast idéal?… Ou es tu?… (ça y est, je crois que j’ai pété un plomb la :D)

  33. Eric
    23 novembre, 2011 à 15h31

    Je vous conseil la lecture du livre Getting Real de 37signals, et notamment ce chapitre : http://gettingreal.37signals.com/ch05_Start_With_No.php

  34. Philippe
    23 novembre, 2011 à 16h49

    il le vendra à sa grand mère, à son tonton et personne d’autre
    Ha oui comme les distrib GNU/Linux… #troll

    Concernant le chapitre et la traduction qu’il mériterait, le soucis n’est pas s’entendre dire non. C’est quand on s’entend tout le temps dire non que ça devient pénible :-) . Mais c’est vrai pour tout et pas que les programmes. Il faut savoir mettre des limites, mais aussi parfois lever la barrière en se disant que l’on est peut-être pas le mieux placer pour juger et dire non…
    Tout est question de dosage et à force d’envoyer les gens voir ailleurs, ben…
    ils le font et s’en vont vers des bras plus accueillant (en apparence) mais parfois au combien moins bien intentionné… Toujours se poser la question si l’on est pas responsable de cela aussi en ne proposant pas d’alternative plus accueillante.
    NB : @Eric, ces propos ne te visent pas en particulier, je ne te connais pas ;-)

  35. Eric
    24 novembre, 2011 à 11h45

    37signals est une compagnie qui fait du soft propriétaire. Ceux-ci sont très bon. Pourtant, il ont l’air de faire beaucoup moins de choses que leur équivalent libre.

    C’est pourquoi, je crois qu’il faut fournir des logiciels simples, y compris de nombreux logiciels simple mais libre et pas essayer de faire le-logiciel-ultime-qui-fait-tout.

  36. Philippe
    24 novembre, 2011 à 17h54

    Le soucis de nombreux logiciels simple c’est que souvent ils ne s’intègrent pas entre eux et là ça devient le bordel à gérer… Une bonne base et tout le monde construit des modules dessus. Mais il faut que tout le monde ait la volonté de développer des outils en respectant les mêmes bases et là dans le libre c’est très difficile puisque chacun est libre d’aller voir ailleurs s’il n’est pas content.

    La liberté du code et du fork ne rend-elle pas les développeurs plus rigides et moins ouverts aux compromis ? #reflexiondusoir

  37. Philippe
    29 novembre, 2011 à 12h17

    Je vais fermer les commentaires sur cet article non pas à cause des échanges fort intéressant, mais des 4 à 5000 spams « commentaires » que j’ai bien dû supprimer dessus. Cet article a quelque chose qui les attire :-)