Mozilla veut rester présent sur MacOS Mountain Lion

Le 21 mai, 2012 • Catégorie: Dans la pratique, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 1 an 11 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

MacOS X lion MozillaApple toujours attentif à offrir à ses utilisateurs une expérience la plus confortable possible va introduire avec la prochaine version de son OS un système de signature pour les applications afin de bloquer les programmes indésirables. Mozilla souhaite proposer une version de son navigateur signé pour ne pas être bloqué.

MacOS Mountain Lion est la prochaine version du système d’exploitation d’Apple. Il intégrera un nouveau système nommé GateKepper qui comme son nom l’indique (du moins en anglais) a pour objectif de “surveiller sur le pont”. En l’occurrence, il s’agit de surveiller les applications autorisées à s’installer.

Le contrôle des applications autorisées à s’installer sur un système d’exploitation est un des plus vieux démons du logiciel dit propriétaire (Stallman dirait privateur). Car qui contrôle cette action contrôle potentiellement toute la chaîne de valeur que l’on peut créer autour d’un ordinateur et des applications.

GateKepper restreindra par défaut l’installation  aux seules applications provenant de l’AppStore et à celles signées par des éditeurs reconnus  par Apple.

Que faire quand on s’appelle Mozilla et que l’on voit son navigateur se faire potentiellement bloquer sur cet OS ?

Les plus durs diront que de toute façon, il ne devrait pas y avoir de version de Firefox pour les OS d’Apple et que cela relève de la pure perte de temps. Cependant, ce n’est pas l’approche choisie par Mozilla qui cherche avant tout à s’assurer que quelle que soit la plate-forme logiciel, il soit possible d’utiliser un  navigateur web sous licence le plus libre possible et respectueux des standards du web.

Mozilla va donc selon la voix d’un membre de l’équipe de développement mettre rapidement à disposition une version signée de Firefox pour que ses utilisateurs sur MacOs X ne soient pas bloqués lors de la prochaine mise à jour de leur système d’exploitation.

C’est un peu comme avoir un compte Facebook et tenter de faire connaître le logiciel libre aux utilisateurs de ce réseau social ou encore la vieille question des logiciels libres portés sur Windows. Au final cela rend-il service au logiciel libre ?

C’est probablement nécessaire mais loin d’être suffisant, sans cela les logiciels libres se seraient plus largement répandus sur Windows depuis ces dix dernières années ; or les progrès sont faibles mis à part quelques exceptions notoires telles que VLC ou encore OpenOffice hélas devenu quelque peu poussiéreux malgré un récent coup de balais, son remplaçant LibreOffice n’ayant pas encore pu atteindre le même niveau de célébrité…

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    11 Commentaires»

    1. david96
      22 mai, 2012 à 01h37

      Oui y’a VLC, OOo, mais aussi Thunderbird, Gimp, Blender, Audacity, MySQL, Apache etc…
      Ces logiciels libres sont très utilisés sur les OS privateurs.
      Les utilisateurs sous les OS privateurs sont-ils informés que ce sont des logiciels libres et savent-ils ce que représentent les logiciels libres ? Est-ce que ce n’est pas confortéerles utilisateurs à rester sur un système fermé (ce qui paradoxal).

      Pour ma part je pense que c’est une mauvaise chose que de porter ou créer des logiciels libres pour des OS privateurs.

    2. Adrien Dorsaz
      22 mai, 2012 à 08h10

      > Pour ma part je pense que c’est une mauvaise chose que de porter ou créer des logiciels libres pour des OS privateurs.

      Personnellement, je trouve important que les logiciels ne dépendent pas (ou alors au minimum) du système d’exploitation sur lesquels ils sont installés.

      En effet, je veux toujours pouvoir utiliser mes logiciels préférés quelque soit l’OS qui m’est imposé. Je dis bien “imposé”, parce qu’il arrive très souvent que pour le travail (ou d’autres situations, comme un ordinateur prêté par quelqu’un qui ne souhaite pas que vous touchiez à leur OS, mais vous laisse installé temporairement des logiciels) un OS soit imposé.

      Alors si je peux retrouver un minimum de mes libertés, je veux pouvoir le faire (surtout que la plupart des logiciels n’ont pas de lien direct avec l’OS, sauf les jeux et leur DirectX).

      Ensuite, si on ne propose pas les logiciels libres sur des OS privateurs, il sera encore plus difficile d’expliquer ce qu’est un logiciel libre à un novice. Par exemple, on peut leur dire “Tu vois, VLC/OpenOffice/Thunderbird/Firefox sont des logiciels libres. C’est à dire qu’ils ont une certaine éthique [...] Ces logiciels t’apportent des avantages [...] “.

      Mais s’il n’y avait pas ces logiciels, on ne devrait faire que de la théorie abstraite sans pouvoir l’appuyer avec un côté pratique qu’ils auraient déjà pû avoir.

      Enfin, les logiciels libres sur OS privateur permettront de sauver la moindre les utilisateurs des “black doors” qui les espionnent (il y en aura encore à cause de leur OS, mais moins quand même).

    3. Protux
      22 mai, 2012 à 09h15

      >Pour ma part je pense que c’est une mauvaise chose que de porter ou créer des logiciels libres pour des OS privateurs.
      Tu as conscience que Firefox perdrait 99% de ses utilisateurs?
      Et donc disparaitrait?

    4. Vincent
      22 mai, 2012 à 12h53

      Première réaction que j’ai eu : “Bordel mais ils vont le faire en plus”.

      Seconde réaction après courte réflexion : non, c’est presque vital qu’ils le fassent. Je comprends parfaitement que les libristes s’offusquent des méthodes, mais on ne se battrait pas à arme égale si on avait des scrupules. J’adhère à 100% avec l’argument Facebook cité, on ne prêche pas le convaincu ca n’a aucun intérêt.

      Donc le fait est qu’habituer les gens à utiliser un maximum de logiciels libres sur des OS proprio, c’est les habituer à une certaine philosophie. Ils savent que ca existe, même s’ils y sont insensibles pour la plupart. Mais la communauté Libriste n’est pas sectariste, elle n’est pas fermée sur son petit monde.

      L’intérêt c’est que ceux qui utilisent déjà Firefox “parce que c’est plus propre”, pour eux la transition éventuelle vers Linux ou BSD sera largement simplifiée, comme elle l’a été pour moi : la plupart de mes logiciels du quotidien existaient, je n’ai eu aucune concession à faire, presque aucun effort (l’interface).

      C’est pour eux que nous *devons* le faire. J’espère vous convaincre que c’est la seule solution.

    5. idoric
      22 mai, 2012 à 13h46

      > GateKepper qui comme son nom l’indique (du moins en anglais)
      > a pour objectif de “surveiller sur le pont”
      Il va plutôt surveiller la porte ;)

    6. david96
      22 mai, 2012 à 22h03

      @Protux « Tu as conscience que Firefox perdrait 99% de ses utilisateurs?
      Et donc disparaitrait? »
      Pourquoi disparaitrait ? Les 1% restant (faut-il encore avoir une source fiable aux niveaux chiffres) ne sont pas négligeables. De plus mieux vaut la qualité à la quantité (je ne suis pas un adepte des Mc Do si tu vois ce que je veux dire). ;)

    7. Protux
      22 mai, 2012 à 22h09

      En disait disparaitre je me suis mal exprimé, si firefox perdait l’immense majorité de ses utilisateurs, son accord avec google serait supprimé. Ses bureaux fermeraient et ils n’auraient plus que quelques employés, le projet n’aurait plus le rôle qu’il a actuellement.

    8. david96
      22 mai, 2012 à 22h57

      Je comprend, le projet prendrait plus de temps à évoluer, voir pourrait-être mis en pause, à l’image de GIMP (qui en passant est passé à la version 2.8 y’a peu ;))
      Mais n’est-ce pas mieux au niveau de l’éthique. chi va sano, va lontano…

    9. Jérémy
      23 mai, 2012 à 11h00

      Je trouve tout a fait ridicule, de dire que les logiciels non rien à faire sur des OS non libre, n’est pas à nous développeurs de décider sur qu’elle OS tourne nos logiciels.

      Cela reviendrai à dire aux utilisateurs de choisir entre utiliser que des logiciels ou de ne pas les utiliser du tout.

      Vraiment ridicule.

    10. david96
      23 mai, 2012 à 17h30

      Tu es d’un autre avis, donc mon avis (bien que pouvant évoluer, contrairement à toi) est ridicule, ça doit être sympa de débattre avec toi.

      T’as pas l’impression de te comporter comme un despote ?

    11. david96
      23 mai, 2012 à 21h30

      @Vincent, je n’avais pas lu ton commentaire, je le trouve intéressant, merci.