Microsoft fait la chasse au Gourou de l’open source

Le 5 mar, 2009 • Catégorie: Lectures Libres, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 5 ans 5 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

samr_smallSam Ruby fait partie des Gourou de l’open source. Il apporté de nombreuses contributions aux projets de la Fondation Apache Software ainsi qu’aux travaux de définition du format Atom utilisé dans les flux RSS mis à disposition par les sites Web. Il est aujourd’hui employé par IBM dans sa division Emerging Technologies.

Le 3 mars dernier dans un article sur son blog, il évoque une offre que Microsoft se préparerait à lui faire. Cependant, après plusieurs contacts l’affaire ne semble toujours pas conclue d’autant que Sam Ruby affirme être parfaitement heureux chez IBM. A ceux qui l’accusent de fréquenter le mal absolu, il répond que lorsqu’il est renté chez IBM en 1981, la firme n’avait guère meilleure réputation que Microsoft.

Alors bonne ou mauvaise nouvelle ?

Microsoft se rend compte qu’il est attaqué sur ses marchés par de multiples acteurs dont certains comme Google ont atteint des tailles plus que respectables. L’open source et son éco-sytème est également perçu un concurrent de poids.

Microsoft peut tenter de lutter contre tous ses adversaires en même temps ou se concentrer sur le plus dangereux. Et c’est à mon avis Google qui a gagné ce rôle. Microsoft est donc en train d’intégrer l’open source comme une composante de sa stratégie comme le montre encore la récente petite phrase de Bob Muglia président de la division Microsoft’s Server and Tools Business.

Stratégie à rapprocher aussi des annonces faites autour d’Office 14 et de l’existence possible d‘une version gratuite de la suite bureautique.

Doit-on se plaindre de cette évolution ? Comme Sam Ramji, patron de l’open source chez Microsoft qui déclare “Faire de l’Open Source au sein de Microsoft, ça demande de l’optimisme à long terme”, je prends donc toutes ces annonces comme de bonnes nouvelles, car elles semblent confirmer  la pertinence du modèle de l’open source  et sa viabilité à long terme.

[Source]

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Aucun trackback»


    4 Commentaires»

    1. AP
      6 mars, 2009 à 08h14

      Vous pouvez aussi écrire “gourou” plutôt que “guru” : on vous en voudra pas…

    2. feilong
      6 mars, 2009 à 17h09

      Au sujet de Office 14, le “fleuron” de l’open source Microsoftienne :

      “Ce qui est acquis en revanche c’est que l’utilisateur de la version gratuite d’Office 14 devra accepter de cohabiter avec les nombreux liens publicitaires et autres bannières commerciales qui seront intégrés dans la suite bureautique. A la manière de ce qui se pratique chez la concurrence, comme ThinkFree en particulier.”

    3. Philippe
      6 mars, 2009 à 20h00

      @feilong : le gratuit à un prix, pas le logiciel libre :)

    4. feilong
      6 mars, 2009 à 21h04

      J’aurais préféré des plugins ou modules payants à de la publicité….

      Par contre, j’ai du mal à comprendre comment Microsoft va pouvoir lutter de cette manière contre Open Office ou alors, comme à son habitude, à coup de “vente -gratuite- liée” (et en plus) à de la pub…